Lancement de la stratégie entrepreneuriale - Un message positif pour les entreprises, selon la FCEI

MONTRÉAL, le 15 nov. 2011 /CNW Telbec/ - « La stratégie entrepreneuriale lance de bons messages aux dirigeants d'entreprises, notamment à travers les mesures touchant les transferts d'entreprises et surtout au sujet de la simplification de la paperasserie. C'est un pas en avant pour stimuler l'entrepreneuriat », a déclaré Mme Martine Hébert, vice-présidente, Québec, de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), lors de la conférence de presse tenue ce matin en présence du premier ministre du Québec et du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Sam Hamad, ainsi que la vice-première ministre et ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Line Beauchamp.

Mme Hébert est satisfaite de constater l'accent mis sur la valorisation des entrepreneurs, comme un des axes porteurs de la stratégie. « Alors que le Québec fait face à de grands défis, tant au niveau des finances publiques qu'à l'égard de la pérennité même du tissu entrepreneurial, il est essentiel de transmettre le message aux jeunes et à la population à l'effet qu'être entrepreneur est une profession noble et essentielle à notre société », a indiqué Mme Hébert.

La question de la paperasserie administrative est épineuse pour la majorité des petites entreprises au Québec. La stratégie comporte tout un chapitre sur la simplification et la réduction des formalités administratives. « Les PME du Québec dépensent plus de 7 milliards de dollars par année pour se conformer aux multiples exigences gouvernementales. C'est beaucoup d'argent qui s'envole en paperasserie et qui ne va pas dans la croissance et la création d'emplois », a indiqué Mme Hébert.

La FCEI se réjouit de l'inclusion dans la stratégie de mesures qu'elle avait suggérées lors des consultations à cet effet : création d'un dossier gouvernemental d'entreprise, réduction du nombre de programmes et révision de la politique sur l'allègement réglementaire, par exemple. La FCEI poursuit ses travaux avec ses partenaires dans le groupe de travail présidé par M.  Michel Audet, sur la question de la simplification administrative. « Beaucoup de travail reste à faire pour que l'ensemble des ministères s'attaque à la tâche de réduire les formalités administratives coûteuses », a souligné Mme Hébert.

La FCEI tient à néanmoins rappeler que malgré l'investissement de sommes importantes dans la création de nouvelles entreprises, il est nécessaire d'avoir un environnement d'affaires favorable pour assurer la viabilité des entreprises existantes.  La FCEI souhaite vivement que le gouvernement s'attaque au fardeau fiscal qui pèse sur les PME. « Le meilleur moyen de favoriser la croissance des entreprises c'est de cesser de les faire crouler sous des taxes sur la masse salariale qui ne cessent d'augmenter et un taux d'imposition qui est toujours au double de la moyenne canadienne » a conclu Mme Hébert.

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) représente les intérêts des PME auprès des gouvernements. Elle regroupe 108 000 PME au Canada, dont 24 000 au Québec. La FCEI est non partisane et son financement provient uniquement de l'adhésion de ses membres.

SOURCE FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements :

Marie Vaillant, directrice des communications
Téléphone : (514) 861-3234

Profil de l'entreprise

FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.