L'AIIO réitère son blâme à l'endroit du Système de santé de Niagara : détérioration du moral des infirmières, alourdissement de la charge de travail



    NIAGARA FALLS, ON, le 19 juin /CNW/ - Le conseil d'administration de
l'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario (AIIO) a réitéré son
blâme à l'endroit du Système de santé de Niagara (SSN), à la demande des
infirmières qui y travaillent. Le SSN fait l'objet d'un blâme de l'AIIO depuis
février 2003; toutefois, le moral des infirmières autorisées qui sont à son
emploi continue de se détériorer, et la charge de travail continue de
s'alourdir sérieusement.
    Un blâme de l'AIIO constitue un reproche public, à l'échelle nationale,
formulé à l'endroit d'un organisme de services de santé en raison des
conséquences négatives, sur le personnel et les soins aux patients, de la
mauvaise qualité des relations de travail et des pratiques administratives
qu'on y observe. L'AIIO avise alors les écoles de soins infirmiers, les
services de soins infirmiers et le grand public de la présence de problèmes au
sein de l'organisme visé, pressant ainsi les infirmières qui envisagent d'y
travailler de refuser un emploi proposé par cet organisme jusqu'à ce que les
problèmes actuels y soient résolus. Le SSN comprend sept hôpitaux dans la
région de Niagara.
    "L'AIIO a fait des efforts considérables pour collaborer avec la
direction du SSN en vue de régler les graves problèmes qu'on y observe", a
déclaré Linda Haslam-Stroud, IA, présidente de l'AIIO. "Toutefois, nos
membres, ici, continuent de supporter les conséquences liées à une charge de
travail beaucoup trop lourde, à un moral qui se détériore en raison de l'état
des relations de travail au sein de ce système, ainsi qu'à une culture qui ne
valorise ni ne reconnaît l'expérience et la contribution de ses infirmières."
    Les infirmières autorisées du SSN sont encore très préoccupées par la
question de la qualité des soins aux patients. Actuellement, plus de 120
postes d'infirmière sont vacants et, dans de nombreux services, les
infirmières effectuent beaucoup trop d'heures supplémentaires. Le ratio
infirmière-patient actuel se situe en-deça des normes acceptables en matière
de soins sécuritaires aux patients.
    Pam Sheptenko, IA, présidente de l'unité de négociation, souligne
l'importance primordiale d'un changement de culture au sein du système.
"Jusqu'à maintenant, le SSN n'a pas réussi à mettre en oeuvre suffisamment de
changements positifs destinés à améliorer les conditions de travail des
infirmières", déclare-t-elle. "Certaines de nos infirmières affirment qu'elles
ne se sont jamais senties aussi démoralisées, maintenant, qu'au cours de leur
carrière couvrant une trentaine d'années. Elles deviennent malades en raison
du stress qu'elles doivent subir en effectuant un nombre très élevé d'heures
supplémentaires pour tenter de maintenir ce navire à flot."
    En outre, la direction du SSN laisse ses infirmières travailler avec un
équipement désuet. "Le climat de chaos et la pénurie d'infirmières se
traduisent par un sentiment de frustration généralisé", a souligné Mme
Sheptenko. "Cette situation fait en sorte que de plus en plus d'infirmières
deviennent la cible de violence physique de la part de patients, de médecins
ainsi que d'autres membres du personnel. Il faut que des changements s'opèrent
dès maintenant."
    "Bien que le Système de santé de Niagara déclare qu'il partage les
préoccupations de l'AIIO au sujet des problèmes vécus dans ses établissements,
nos membres n'ont observé aucune amélioration, et ils affirment que la
situation se détériore rapidement", a déclaré Mme Haslam-Stroud. "La réalité,
c'est que la qualité des soins aux patients continue de se dégrader au SSN, et
tant qu'elle ne commencera pas à s'améliorer, le blâme ne sera pas levé."

    L'AIIO est le syndicat qui représente 53 000 infirmières et infirmiers
autorisés et membres des professions paramédicales qui travaillent en milieu
hospitalier, dans les établissements de soins de longue durée, dans le système
de santé publique, dans les organismes communautaires et en entreprise, et ce,
dans tout l'Ontario.





Renseignements :

Renseignements: Melanie Levenson, AIIO, (416) 964-8833, poste 2369; Pam
Sheptenko (présidente de l'unité de négociation, SSN), (905) 354-9766

Profil de l'entreprise

Association des infirmiers et des infirmières de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.