L'AIIC exhorte le gouvernement fédéral à promouvoir la qualité, l'efficience et l'imputabilité des soins

OTTAWA, le 30 sept. 2011 /CNW/ - Hier, lors du processus de consultation prébudgétaire du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, Mme Barb Mildon, présidente désignée de l'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC), a présenté un offrant les solutions recommandées par la profession infirmière pour optimiser la santé de notre nation tout en améliorant la durabilité du système de soins de santé canadien.

« Afin que nous soyons la nation la plus en santé possible, le gouvernement doit soutenir la santé et non la maladie, favoriser la prévention plutôt que le traitement et soutenir les équipes de soins de santé plutôt que le praticien individuel » a affirmé Mme Mildon. « L'AIIC est d'avis qu'un meilleur système pour tous les Canadiens est possible, mais le gouvernement fédéral doit diriger le changement, travailler en collaboration avec le secteur de la santé et promouvoir l'amélioration de la santé de notre nation comme étant la solution prioritaire pour une économie prospère. »

Dans son rapport prébudgétaire, Plan canadien relatif à l'obligation de rendre compte en matière de santé, l'AIIC énonce trois recommandations fondées sur les priorités du système de santé pour une capacité durable, un accès efficient et des mesures favorisant l'obligation de rendre compte.

  1. Diriger la création d'un identificateur national unique (INU) pour tous les professionnels de la santé du Canada.
    L'attribution d'un INU à chaque professionnel de la santé du Canada garantirait un dénombrement exact des ressources humaines de la santé, une identification sécuritaire et uniforme des fournisseurs de soins de santé pour les dossiers de santé électroniques, ainsi qu'une meilleure intégration de l'information sur la santé provenant de sources différentes. L'existence de l'INU assurerait aussi la surveillance des tendances qui peuvent jouer sur la stabilité des effectifs.

  2. Coordonner les priorités stratégiques entre les organismes nationaux afin de faire progresser les services de santé communautaires comme les services de soins primaires, les soins ambulatoires et les soins à domicile, par la recherche, l'innovation et le transfert des connaissances.
    Un rapport récent du Conseil canadien de la santé révèle que les Canadiens utilisent les services d'urgence plus que la population de tout autre pays : 44 % en ont visité un au cours des deux dernières années. En 2008-2009, il y a eu au Canada 92 000 hospitalisations de patients qui avaient besoin de soins à domicile et de soins communautaires plutôt que de soins actifs. La capacité de prodiguer des soins dans la communauté est un élément d'un système de santé efficient et réduit le nombre d'hospitalisations et de réhospitalisations coûteuses.

  3. Coordonner la création d'un ensemble complet d'indicateurs pancanadiens du système de santé qui démontrent l'amélioration de la qualité sur tout le continuum des soins.
    L'amélioration de l'obligation publique de rendre compte du système de soins de santé canadien ne peut être mesurée que lorsque des objectifs communs ont été établis et qu'il y a production de rapports au public portant sur des indicateurs significatifs de la qualité. On utilise actuellement un grand nombre d'indicateurs de la qualité différents, ce qui rend la tâche plus difficile d'exercer une surveillance efficace des progrès ou de l'obligation de rendre compte. Le gouvernement fédéral est bien placé pour jouer un rôle de leadership dans la création d'un ensemble complet d'indicateurs pancanadiens du système de santé.

Les conclusions des consultations du Comité seront présentées à la Chambre des communes en décembre 2011. Les recommandations présentées par l'AIIC, les autres interlocuteurs et le Comité seront prises en considération par le ministre des Finances en vue de l'élaboration du budget fédéral de 2012. L'AIIC incite le gouvernement fédéral à considérer le Plan canadien relatif à l'obligation de rendre compte en matière de santé afin d'optimiser la qualité et de réaliser des gains d'efficience pour un système de santé durable qui répondra aux besoins des Canadiens d'aujourd'hui et de demain.

Pour consulter la version complète de la soumission prébudgétaire de l'AIIC, Plan canadien relatif à l'obligation de rendre compte en matière de santé, visitez www.cna-aiic.ca.

L'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) est la voix professionnelle nationale des infirmières et des infirmiers autorisés du Canada. En tant que fédération de 11 associations et ordres provinciaux et territoriaux représentant 143 843 infirmières et infirmiers autorisés, l'AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmière afin d'améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

SOURCE ASSOCIATION DES INFIRMIERES ET INFIRMIERS DU CANADA

Renseignements :

Pour de plus amples renseignements ou pour une entrevue, veuillez communiquer avec : 

Kate Headley, coordonnatrice des communications externes
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Téléphone : 613 237-5129 poste 561
Cell.: 613 697-7507
Adresse courriel : kheadley@cna-aiic.ca
Site Web : www.cna-aiic.ca

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES INFIRMIERES ET INFIRMIERS DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.