L'Aide financière aux études ne couvre plus les étudiants au MBA de l'Université McGill - « Une autre preuve de l'hypocrisie du gouvernement Charest », selon la FECQ et la FEUQ

MONTRÉAL, le 2 févr. /CNW Telbec/ - La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) dénoncent l'hypocrisie dont fait preuve le gouvernement Charest en coupant les bourses aux étudiants qui effectuent un MBA à l'Université McGill. « En permettant l'existence d'un MBA à 30 000 $, le gouvernement est en train d'approuver la création d'un système universitaire à deux vitesses. Et comme nous le voyons maintenant, l'Aide financière aux études devient elle aussi un système à deux vitesses où certains programmes seront couverts totalement et d'autres non. Dans les deux cas, c'est inacceptable », relève Louis-Philippe Savoie, président de la FEUQ.

Ces coupures dans le programme d'Aide financière aux études (AFE) arrivent dans un contexte où le gouvernement veut augmenter de nouveau les frais de scolarité. À ce sujet, le Parti libéral a déjà une position d'augmenter les frais de scolarité d'en moyenne 250% tout en les différenciant selon les programmes. « Cette situation démontre clairement que le gouvernement Charest ne saisit en rien ce qu'implique une nouvelle hausse des frais de scolarité pour les prêts et bourses. Par ses gestes dans le dossier du MBA, il augmente l'endettement des étudiants de manière considérable. C'est non seulement une attaque directe à l'accessibilité financière aux études, mais c'est aussi étouffer la relève avec une dette importante », indique Léo Bureau-Blouin, président de la FECQ.

Devant les manigances et tractations dont fait preuve le gouvernement, la FECQ et la FEUQ se demandent aussi quelles seront les prochaines mesures dont il accablera les étudiants. « Ce gouvernement est depuis le début de mauvaise foi lorsque l'on parle de frais de scolarité. Quel sera le prochain programme à être exclu ? Médecine ou pharmacie ? Quel frais institutionnel ne sera plus couvert par l'AFE ? », s'interroge M. Savoie.

Cette perte de couverture au niveau de l'AFE survient au moment même où le gouvernement du Québec reçoit 30 millions de plus en transferts fédéraux provenant du Programme canadien de bourses aux étudiants (PCBE). Pour l'année 2010-2011, les augmentations de transferts sont évaluées à 120 millions $. « Le gouvernement Charest rembourse sa dette à même les étudiants. Il coupe dans l'AFE en même temps qu'il détourne l'argent du fédéral à ses propres fins. Et comme d'habitude, ce sont les jeunes et leurs parents qui en font les frais », conclut M. Bureau-Blouin.

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) représentent ensemble plus de 180 000 étudiants au Québec.

SOURCE FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements :

Mathieu Le Blanc, attaché de presse, FEUQ, bureau : (514) 396-3380, cell. : (514) 609-3380, courriel : attpresse@feuq.qc.ca

Mathieu Morin, vice-président, FECQ, bureau : (514) 396-3320, cell. : (514) 554-0576, courriel : vpresidence@fecq.org

Profil de l'entreprise

FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme

FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.