L'AFPC soutient que le gouvernement Harper devrait agir dans l'intérêt public - Un secteur public fort allège le fardeau économique des Canadiennes et Canadiens



    OTTAWA, le 30 oct. /CNW Telbec/ - L'Alliance de la Fonction publique du
Canada (AFPC) est heureuse de voir le ministre des Finances Flaherty
reconnaître qu'il serait peu judicieux d'éviter un déficit à tout prix. Le
syndicat encourage le gouvernement fédéral à mettre plutôt son énergie à aider
les gens durement touchés par la crise économique actuelle.
    L'AFPC représente 160 000 travailleuses et travailleurs au pays, dont
plus de 130 000 employés du secteur public fédéral. En cette période
d'incertitude économique, la population a les yeux rivés sur les membres de
l'AFPC, qui sont sur la première ligne pour aider les gens à obtenir de
l'assurance-emploi et des chèques de pension, du recyclage professionnel et de
l'aide à l'adaptation. Chaque jour, les membres de l'AFPC reçoivent de
nombreux appels de personnes qui s'inquiètent de l'état de leurs comptes de
banque et de leur revenu de retraite, et qui veulent savoir ce que le
gouvernement entend faire pour alléger la crise qui a d'abord frappé le milieu
bancaire et financier pour s'étendre rapidement à l'économie traditionnelle.
    "Le temps est venu d'investir dans l'infrastructure et les services
publics, souligne John Gordon, président national de l'AFPC. La déclaration
d'hier du ministre Flaherty selon laquelle le processus d'examen des dépenses
au sein du gouvernement serait élargi aux sociétés de la Couronne et aux
salaires dans le secteur public est particulièrement inquiétante en ces temps
où l'on devrait plutôt chercher comment venir en aide aux personnes et aux
sociétés qui souffrent des répercussions économiques."
    L'AFPC soutient que l'obsession du ministre Flaherty concernant l'examen
des dépenses consumera l'énergie et les ressources grandement nécessaires pour
aider la population et les sociétés canadiennes à survivre à la crise
économique actuelle.
    "Ce dont le Canada a surtout besoin avant de pousser davantage l'examen
des dépenses, c'est d'une nouvelle réglementation dans le secteur des services
financiers et de la mise en application efficace de cette réglementation pour
faire en sorte qu'elle ne mette plus jamais notre économie en péril", déclare
le président Gordon.
    Selon l'AFPC, les ministères, les agences et les sociétés de la Couronne
du gouvernement devraient veiller à faire en sorte que les sociétés
canadiennes de l'économie traditionnelle demeurent solvables et productives.
Le syndicat exhorte aussi le gouvernement à offrir une aide véritable, rapide
et concrète au secteur manufacturier et pour les régimes de pension privés qui
ont subi le contrecoup catastrophique des excès du milieu financier. A cela
devrait s'ajouter un programme d'assurance-emploi accessible à la majorité des
Canadiennes et des Canadiens sans emploi, et non à une fraction d'entre eux
qui sont actuellement admissibles aux prestations. Ces mesures aideraient
grandement les personnes qui travaillent et leur famille à survivre à une
crise dont elles ne sont absolument pas responsables.
    "Wall Street et Bay Street sont à la source de la crise; les gens
ordinaires et les travailleuses et travailleurs du secteur public ne devraient
pas faire les frais d'une crise économique causée par l'irresponsabilité du
secteur financier et de l'investissement, déclare le président Gordon. Pour
rebâtir l'économie et essayer de réduire la pauvreté au Canada, il faut
investir dans une infrastructure et des services publics de qualité."




Renseignements :

Renseignements: Alain Cossette, Communications, AFPC, (613) 293-9210


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.