L'AFPC songe à intenter des poursuites contre le Corps des Commissionnaires



    OTTAWA, le 9 nov. /CNW Telbec/ - L'Alliance de la Fonction publique du
Canada (AFPC) envisage d'intenter des poursuites juridiques contre le Corps
des Commissionnaires.
    Dans une note de service à tous les Commissionnaires à Santé Canada, le
directeur général du Corps, Paul Guindon, a accusé l'AFPC de comportement
illégal et antidémocratique pendant un vote de grève qu'elle a tenu récemment
pour les Commissionnaires. La note prétend que l'AFPC a privé certains
Commissionnaires de leur droit de vote. Ces allégations sont entièrement
fausses.
    Le président de la section locale des Commissionnaires à Santé Canada,
Bob Legault, fait savoir que l'employeur aura bien de la difficulté à soutenir
ces allégations.
    "J'étais présent pendant le vote de grève. Nous n'avons, à aucun moment,
privé qui que ce soit de son droit de vote", affirme M. Legault. "En fait,
ajoute-t-il, nous avons déployé tous les efforts possibles pour nous assurer
que chaque personne ait la possibilité de voter. Par contre, une employée m'a
dit qu'elle ne pouvait pas voter parce que l'employeur lui a dit de ne pas
voter."
    Pendant les deux jours au cours desquels le vote a eu lieu, 80 % des
Commissionnaires ont exercé leur droit de vote, et les deux tiers ont donné à
leur syndicat un mandat de grève. Les Commissionnaires ont le droit de
déclarer la grève depuis le mercredi 7 novembre à minuit.
    Aujourd'hui, le médiateur nommé par la Commission des relations de
travail de l'Ontario a confirmé ce droit de faire la grève des
Commissionnaires.
    Patty Ducharme, vice-présidente exécutive nationale de l'AFPC, estime que
le Corps des Commissionnaires devrait cesser de gaspiller de l'argent et de
l'énergie à appliquer des manoeuvres dilatoires et retourner à la table des
négociations.
    "Nous avons conclu des conventions collectives avec d'autres groupes de
Commissionnaires un peu partout pays, dit-elle. Pourquoi Commissionnaires
Ottawa ne peut-il pas accepter que le syndicat est une réalité qui ne va pas
disparaître?"
    Les Commissionnaires qui assurent les services de sécurité aux
installations de Santé Canada à Ottawa gagnent en moyenne 12,25 $ l'heure.
L'AFPC tente depuis 18 mois de négocier une convention collective avec le
Corps des Commissionnaires, mais cet employeur persiste à demander une
réduction des salaires et la mise en place d'une structure de rémunération à
deux paliers.




Renseignements :

Renseignements: Alain Cossette, Communications AFPC, (613) 560-4317,
(613) 293-9210 (cellulaire)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.