L'absence de soutien, un fardeau de plus pour les Canadiens et Canadiennes d'origine sud-asiatique



    QUEBEC, le 23 oct. /CNW Telbec/ - Les Canadiens et les Canadiennes
d'origine sud-asiatique atteints de maladies du coeur ne bénéficient pas
autant de soutien affectif que les personnes de race blanche, ce qui pourrait
occasionner des risques additionnels pour la santé de leur coeur, selon une
étude présentée dans le cadre du Congrès canadien sur la santé
cardiovasculaire 2007, organisé conjointement par la Fondation des maladies du
coeur du Canada et la Société canadienne de cardiologie.
    Les personnes d'origine sud-asiatique provenant de l'Inde, du Pakistan,
du Bengladesh et du Sri Lanka, qui sont déjà plus exposées aux maladies du
coeur, étaient beaucoup moins susceptibles d'obtenir de l'aide financière ou
de toute autre nature une fois qu'elles avaient reçu un diagnostic de maladie
du coeur que les Canadiens et Canadiennes de race blanche, selon une étude
menée par Mme Keerat Grewal, dans le cadre de ses études supérieures à
l'Université York.
    Ces personnes recevaient moins souvent d'accolades ou tout autre signe de
soutien affectif de la part de leur famille et de leurs amis.
    "Le soutien affectif est important pour tous, mais il devient primordial
pour les personnes atteintes de maladies du coeur", dit Dre Beth Abramson,
porte-parole de la Fondation des maladies du coeur et cardiologue.
    Ces résultats ont surpris les chercheurs. "Nous avions toujours cru que
les personnes d'origine sud-asiatique bénéficiaient d'un bon niveau de soutien
social, que leurs familles se serraient les coudes et ainsi de suite, parce
que leur culture met l'accent sur la collectivité et l'appartenance. Les
résultats de notre analyse nous ont donc vraiment surpris", dit Madame Grewal.
    Madame Grewal et ses collègues ont étudié 509 personnes de race blanche
et 53 personnes d'origine sud-asiatique, traitées dans trois hôpitaux
différents de l'Ontario. Chacun de ces patients était atteint du syndrome
coronarien aigu (SCA), une constellation de symptômes cardiaques, dont
l'angine ou les douleurs thoraciques, et une circulation réduite vers le coeur
habituellement causée par une artère coronaire rétrécie ou obstruée.
    Les patients ont répondu à un questionnaire une première fois lors de
leur séjour à l'hôpital et une fois de plus, de 9 à 18 mois plus tard, pour
nous permettre de connaître le soutien tangible, affectif, informatif et
social dont ils avaient bénéficié.
    "Nous leur avons posé des questions telles que "Croyez-vous pouvoir
compter sur une personne qui puisse vous démontrer de l'amour et de
l'affection, vous serrer dans ses bras et vous faire comprendre à quel point
vous comptez à ses yeux?", ou "Y a-t-il quelqu'un qui puisse vous offrir une
autre forme de soutien tangible?", explique Madame Grewal.
    Les faibles taux de soutien social découverts au sein de la population
sud-asiatique peuvent avoir des effets négatifs sur le pronostic des patients,
déclare-t-elle : "D'autres études nous ont appris qu'un faible soutien social
est associé à une mortalité accrue chez les personnes hispano-américaines
atteintes d'une maladie du coeur. J'aimerais consulter d'autres études pour
vérifier si c'est également le cas chez les Sud-Asiatiques de ce pays."
    On sait déjà que les Sud-Asiatiques sont moins susceptibles de prendre
part à des programmes de réadaptation cardiaque que les autres Canadiens et
Canadiennes. Madame Grewal affirme qu'il importe de découvrir pourquoi ces
inégalités existent si l'on veut trouver des moyens d'y remédier.
    "Il peut exister des obstacles auxquels font face les patients d'origine
sud-asiatique, comme la distance qui les sépare de leur famille élargie ou
même le manque d'information sur la santé offerte dans leur langue maternelle.
Ce sont là des facteurs qui peuvent avoir un effet négatif sur le soutien dont
bénéficient les membres de ce groupe ethnique" commente-t-elle.
    "La Fondation des maladies du coeur reconnaît que les Sud-Asiatiques ont
besoin d'être mieux renseignés sur la santé du coeur et, à cet effet, a
récemment créé des documents en langues tamoule, ourdoue, penjâbie, et hindi",
dit Dre Abramson.
    "Les Sud-Asiatiques forment un groupe important de la population
canadienne. Le nombre de personnes de ce groupe souffrant de maladies du coeur
est disproportionné par rapport à la population en général. Etre sensibilisés
au problème constitue le premier pas vers sa solution. Bien que nous ne
puissions pas leur offrir d'affection, nous pouvons au moins leur offrir un
meilleur soutien affectif en améliorant leur accès à l'information" conclut
Madame Grewal.

    Des ressources multilingues sont disponibles sur le site web de la
Fondation au fmcoeur.ca/multilingue.

    Les déclarations et conclusions sont uniquement celles des auteurs de
cette étude et ne reflètent en aucune façon la politique ou la position de la
Fondation. La Fondation des maladies du coeur du Canada ne fait aucune
représentation et ne garantit ni leur exactitude, ni leur fiabilité.

    Organisme bénévole de bienfaisance en santé, la Fondation des maladies du
coeur (www.fmcoeur.ca) mène la lutte vers l'élimination des maladies du coeur
et des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la réduction de leur impact,
en contribuant activement à l'avancement de la recherche et sa mise en
application, la promotion de modes de vie sains, et la représentation auprès
des instances responsables des politiques de santé.




Renseignements :

Renseignements: ou entrevues: bureau des médias du Congrès (entre le 21
et le 24 octobre), (418) 649-5215; Marie-Christine Garon, Massy-Forget
relations publiques, (514) 842-2455 poste 23, mcgaron@mfrp.com; Après le 24
octobre 2007: Jane-Diane Fraser, Fondation des maladies du coeur du Canada,
(613) 569-4361, poste 273, jfraser@hsf.ca,


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.