L'ABOLITION DU REGISTRE DES ARMES D'ÉPAULE COMPROMETTRAIT LA SÉCURITÉ DU PUBLIC SELON LES POLICIERS MUNICIPAUX DU QUÉBEC

MONTRÉAL, le 7 avril /CNW Telbec/ - La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) et la Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM) s'opposent à l'idée d'abolir le registre des armes d'épaule. Elles réitèrent que le registre des armes à feu incluant les armes d'épaule constitue un outil utile et indispensable pour tous les policières et policiers à travers le pays qui le consultent plus de 11 000 fois par jour.

Les deux associations sont d'avis que l'abolition du registre des armes d'épaule compromettrait la sécurité de la population canadienne ainsi que celle des policières et policiers. Elles rappellent que l'enregistrement des armes à feu responsabilise les propriétaires, diminue le risque que des armes légales soient détournées vers des marchés illicites, retire des armes des mains de personnes dangereuses et suicidaires et aide les policiers à enquêter. De plus, ce sont les armes d'épaule que l'on trouve le plus souvent dans les résidences et qui sont fréquemment utilisées dans les cas de violence conjugale, de suicide et de meurtre de policier.

Le président de la FPMQ, M. Denis Côté, ne comprend pas que certaines personnes refusent d'enregistrer leurs armes à feu. « Pourquoi tant de réticence à enregistrer des armes de chasse alors que nous enregistrons notre automobile, notre véhicule tout-terrain et notre animal? Pourquoi être contre cet outil qui a permis de réduire le nombre de crimes commis avec des armes à feu et à accroître la sécurité publique? » s'interroge-t-il. Il ajoute : « La société canadienne doit se prévaloir d'outils efficaces comme le registre des armes à feu afin de lutter et prévenir la criminalité. Le registre des armes d'épaule doit demeurer, et ce, au nom de la sécurité de la population et des policiers du pays. »

Le président de la FPPM, M. Yves Francoeur,  affirme : « Que ce soit l'Association canadienne des policiers, l'Association canadienne des chefs de police, l'Association canadienne des commissions de police, les organisations de prévention du suicide ou les organismes qui militent contre la violence faite aux femmes, en fait, on peut parler d'un consensus en faveur de l'intégrité du registre, alors on ne voit aucun motif rationnel d'en miner l'efficacité. »

La FPMQ est un regroupement d'associations syndicales composées de policiers et policières municipaux de la province. Elle compte, parmi ces associations, la FPPM à titre d'associée.

SOURCE FRATERNITE DES POLICIERS ET POLICIERES DE MONTREAL

Renseignements :

Christine Beaulieu, directrice des communications          
FPMQ
Téléphone : 514 356-3321
Cellulaire :   514 248-7955
Courriel :  cbeaulieu@fpmq.org
Site Internet :  www.fpmq.org 
Martin Desrochers, directeur des communications
et de la recherche de la FPPM
Téléphone : 514 527-4161
Cellulaire :   514 913-0708
Courriel :  martind@fppm.qc.ca
Site Internet :  www.fppm.qc.ca

 

Profil de l'entreprise

FRATERNITE DES POLICIERS ET POLICIERES DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme

Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.