La Ville de Montréal paie les coûts justes pour la gestion de la consommation de l'eau dans les immeubles non-résidentiels



    MONTREAL, le 6 avr. /CNW Telbec/ - Compte tenu de l'ampleur du projet des
ICI, de sa complexité et de son envergure, il est irréaliste de croire que le
tout aurait pu être réalisé pour la somme de 200M$. L'exercice d'évaluation
des coûts a été fait sérieusement et la soumission retenue par la Ville est
conforme à cette évaluation des coûts.

    Description du projet des ICI
    -----------------------------

    L'administration municipale a entrepris en 2002 de s'attaquer au déficit
d'investissements dans les infrastructures de l'eau. Sur un horizon de 20 ans,
elle souhaite réhabiliter ses conduites d'aqueduc et d'égout sur son réseau.
Toutefois, cet important chantier doit se concrétiser sans compromettre les
activités courantes d'exploitation et d'entretien.
    Parmi les projets de réhabilitions, se trouve le projet d'installation de
compteurs d'eau qui consiste à mettre en place plus de 30 000 compteurs dans
les immeubles industriels, commerciaux et institutionnels (ICI) de
l'agglomération afin d'établir un bilan de la consommation de l'eau, de mettre
en place une stratégie de tarification plus équitable pour les ICI ainsi que
de se doter d'outils assurant le suivi et contrôle des débits d'eau potable
sur le réseau de conduites principales. A cette fin, plus de 600 sites de
mesure et de régulation à travers l'ensemble du réseau de distribution d'eau
seront aménagés, afin que ces chambres de vannes puissent assurer le contrôle
du réseau.

    Des coûts justes
    ----------------

    Certains prétendent que la Ville de Montréal a trop payé pour la mise en
place de son programme de compteurs d'eau lancé en 2007. Cette prétention est
fausse.
    Le processus d'appel d'offres qui a mené à la sélection du consortium
retenu pour installer les compteurs d'eau a été fait selon les règles de
l'art. Notamment, pour s'assurer que les prix soumis par les proposants
reflétaient la réalité du marché, la Ville de Montréal a fait préparer une
soumission témoin par le bureau de projet et les experts retenus par lui.
L'écart entre la soumission témoin et la proposition retenue est de 2%
seulement. La soumission qui a été retenue reflète fidèlement les coûts du
marché.
    La préparation de la soumission témoin a été faite sérieusement par le
bureau de projet, avec l'aide d'une firme d'ingénieurs reconnue, la firme BPR.
Notamment, pour nous assurer de connaître le plus précisément possible les
coûts d'installations des compteurs, le bureau de projet, accompagné par les
experts retenus, a procédé à l'installation de cent soixante-dix-neuf
compteurs témoins dans des entreprises de diverse taille à Montréal. Ces
données nous ont permis de préparer la soumission témoin sur la base d'une
expérience concrète.
    De plus, en se basant sur les chiffres rapportés par les médias, il est
intéressant de noter que les coûts annoncés par la Ville de Toronto pour
l'installation et le remplacement de 72,000 compteurs est en ligne avec les
coûts que devra payer la Ville de Montréal au terme de la soumission retenue.
Pour 72,000 compteurs, Toronto prévoit payer la somme de 219M$, soit
3,041$/compteur. Pour la Ville de Montréal, pour 32,000 compteurs, les
montants prévus sont de 106,8M$, soit 3,337$/compteur, ce qui représente un
écart de moins de 10%.
    Pour ce qui est de l'estimé des coûts pour la construction des chambres
de vanne les experts retenus par le bureau de projet, la firme BPR, ont
analysé minutieusement l'ensemble des éléments requis pour leur construction.
Les chambres de vannes sont nécessaires pour contrôler, en temps réel, les
débits d'eau dans le réseau de la Ville de Montréal. Aussi, les coûts de
construction comprennent une somme de 70M$ nécessaire pour l'installation des
équipements de transmission de données et de télémétrie nécessaires pour
assurer le contrôle du réseau en temps réel. Notamment, compte tenu de ces
coûts, il est irréaliste que les chambres de vannes telles que prévues au
projet puissent être réalisée pour la somme de 100M$ tel que véhiculé par
certains.
    Ensuite, on prétend que les coûts payés par la Ville de Montréal sont
beaucoup plus élevés que ceux payés par la Ville de Toronto. Cette prétention
est également fausse : la portée des projets est difficilement comparable. Le
projet de la Ville de Toronto vise uniquement l'installation de compteurs
d'eau sur une période de 4 à 6 ans. Le projet de la Ville de Montréal a une
durée de 25 ans et vise non seulement l'installation de compteurs mais
également la construction de chambres de vannes et l'entretien de l'ensemble
des équipements pour la période du contrat. Ces derniers éléments ne font pas
partie du projet pour les fins du projet de la Ville de Toronto.
    En conclusion, compte tenu de l'ampleur du projet de sa complexité et de
son envergure, il est irréaliste de croire que le tout aurait pu être réalisé
pour la somme de 200M$. L'exercice d'évaluation des coûts a été fait
sérieusement et la soumission retenue par la Ville est conforme à cette
évaluation des coûts.




Renseignements :

Renseignements: Philippe Sabourin, (514) 872-5537; Source: Ville de
Montréal, Service des infrastructures transport et environnement

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - EX-SERVICE DES INFRASTRUCTURES, DU TRANSPORT ET DE L'ENVIRONNEMENT (JUSQU'AU 28 JUIN 2010)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.