La Ville de Montréal est déboutée devant le Conseil des services essentiels



    MONTREAL, le 13 nov. /CNW Telbec/ - Le Conseil des services essentiels a
reçu, le 2 novembre 2007, une demande d'intervention de la Ville de Montréal
alléguant que, depuis le mois de mai 2007, les membres de l'Association des
Pompiers de Montréal exercent une série de moyens de pression qui selon
l'Employeur, portent préjudice aux services auxquels le public a droit. Le
Conseil des services essentiels n'a retenu que 3 des 17 allégations de la
Ville de Montréal.
    L'Employeur alléguait que les agissements de certains pompiers mettaient
en péril le service de premiers répondants sur une partie de son territoire.
    La Ville a suspendu elle-même les travaux du comité paritaire mis en
place pour soutenir l'implantation du service de premiers répondants en
envoyant un courriel la veille du 1er novembre, alors que le comité aurait pu
contribuer à régler les problèmes qui auraient pu survenir. La Ville n'a
jamais essayé de régler les problèmes avant aujourd'hui même si elle était au
courant du nombre de désistements depuis le 1er octobre.
    Le service n'a été suspendu que dans 2 casernes et que pour deux quarts
de jour depuis le 1er novembre et la Ville aurait pu résoudre le problème en
utilisant des premiers répondants en surplus dans d'autres casernes, et ce, en
faisant du remplacement plutôt que de faire appel à des heures
supplémentaires. Suite aux indications fournies par l'Association devant le
Conseil des services essentiels, le service a été rétabli et maintenu depuis
le 7 novembre.

    La décision du Conseil des services essentiels

    Pour les membres du Conseil des services essentiels, la preuve de
l'Employeur ne permet pas d'identifier de préjudice à un service auquel la
population a droit, car il existe à la Ville un nombre suffisant de premiers
répondants qui pourront au cours de la prochaine année être assignés dans les
casernes où le projet est en force et dans celles où il sera déployé. De plus,
il est important de signaler que d'ici le 1er novembre 2008, aucun désistement
n'est possible pour les pompiers actuellement certifiés comme premiers
répondants.
    L'Association déclare, entre autres, qu'elle a toujours soutenu
l'implantation du service des premiers répondants parce qu'elle considère que
c'est nécessaire au métier de pompier et que la pratique s'étend à l'ensemble
des villes de l'Amérique du Nord. Elle mentionne qu'elle a toujours participé
activement aux travaux du comité paritaire mis en place.
    Afin d'assurer la continuité du service de premiers répondants, le
Conseil recommande fortement à l'Employeur de reprendre les activités du
Comité d'implantation de la Lettre d'entente No 46 concernant les premiers
répondants avec l'Association des Pompiers de Montréal Inc, et de continuer de
façon régulière les travaux de ce comité.




Renseignements :

Renseignements: Michel Crevier, président, (514) 527-9691; Source :
Association des Pompiers de Montréal

Profil de l'entreprise

Association des Pompiers de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.