La Ville de Blainville règle définitivement le dossier Jocelyne Charbonneau



    BLAINVILLE, QC, le 4 sept. /CNW Telbec/ - Le conseil municipal a adopté
ce soir, en séance régulière, une résolution réglant définitivement tous les
dossiers litigieux relatifs à Mme Jocelyne Charbonneau, une employée cadre du
Service des ressources humaines comptant plus de vingt années de services à la
Ville de Blainville. Cette même résolution reconnaît également que Mme
Charbonneau a été une employée exemplaire, loyale et fidèle à la Ville de
Blainville et qu'elle n'aurait jamais dû être harcelée, puis congédiée le 12
décembre 2001.
    Ainsi, la Ville de Blainville versera à Mme Charbonneau des sommes
compensatoires totalisant 170 000 $ pour les dommages psychologiques, les
conséquences physiques et l'atteinte à sa réputation découlant du harcèlement
et du congédiement injustifié dont elle a été victime. Ces compensations
s'appuient sur l'action au civil intentée par Mme Charbonneau contre la Ville
de Blainville.
    Aussi, conformément aux dossiers de la Commission des relations de
travail et de la Cour supérieure du Québec résultants de son congédiement
illégal, Mme Jocelyne Charbonneau se verra rembourser tous les frais d'avocats
qu'elle a dû engager pour se défendre, en plus de recevoir un montant
équivalent à la perte de salaire (incluant le fonds de pension) depuis son
congédiement.
    "Au nom de la Ville de Blainville et de l'ensemble de ses contribuables,
je tiens à présenter nos excuses à Mme Jocelyne Charbonneau pour tout le
préjudice qu'elle a subi avant et après son congédiement", a déclaré M.
François Cantin, maire de Blainville.
    "Par cette résolution, a poursuivi M. Cantin, nous venons réparer, en
partie, le gâchis de l'administration qui nous a précédés. En effet, rien ne
pourra effacer ce que Mme Charbonneau a dû subir au cours des six dernières
années, dans cette bataille sans fin que l'ancien maire et son équipe ont
menée contre cette employée cadre. On a infligé à une employée compétente, un
traitement injuste et inhumain qui s'appuyait uniquement sur des
considérations politiques. Deux tribunaux ont d'ailleurs donné raison à la
requérante. Le dossier a coûté cher aux contribuables parce que l'ancienne
administration, représentée à ce conseil municipal par quatre élus, n'avait
aucune retenue pour mener sa lutte insensée contre cette employée cadre qui,
dans les circonstances, s'est montrée courageuse. En seuls frais d'avocats,
l'ancien maire et son équipe ont englouti plus de 800 000 $. Imaginez les
investissements plus constructifs qu'ils auraient pu réaliser avec une telle
somme. Enfin, nous tournons la page sur cette malheureuse affaire, et je
souhaite à Mme Jocelyne Charbonneau des jours plus sereins, car je sais à quel
point elle a souffert de ce grave préjudice", a déclaré le maire, M. François
Cantin.
    La principale concernée a pour sa part exprimé son grand soulagement
quant à la résolution de cet éprouvant dossier. "Je remercie l'administration
du maire Cantin pour son respect et son humanisme à mon égard. Je suis
heureuse de pouvoir tourner la page sur ces dernières années pour le moins
difficiles. Je souhaite maintenant regarder vers l'avant avec sérénité", a
conclu Mme Jocelyne Charbonneau.




Renseignements :

Renseignements: Yves Meunier, directeur du Service des communications,
(450) 434-5206 poste 5151

Profil de l'entreprise

Ville de Blainville

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.