La traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout de la Société des traversiers du Québec s'engage dans la conservation des baleines

QUÉBEC, le 19 juill. 2017 /CNW Telbec/ - La Société des traversiers du Québec (STQ), par l'entremise de la traverse Matane─Baie-Comeau─Godbout, est heureuse de collaborer au projet de collecte de données d'observation de baleines du Réseau d'observation de mammifères marins (ROMM). Des membres de l'équipage du NM F.-A.-Gauthier ont reçu une formation sur l'identification des baleines et la collecte de données, de la part d'experts du ROMM, lors d'une traversée entre Matane et Godbout. En plus du travail d'observation à bord du traversier, un protocole a été développé spécifiquement pour les employés de la gare fluviale de Godbout, qui voient régulièrement des mammifères marins dans le cadre de leurs fonctions.

« À titre de capitaines du traversier F.-A.-Gauthier, mes deux autres collègues capitaines et moi sommes fin prêts pour observer les mammifères marins dans l'estuaire du Saint-Laurent, lors de nos traversées entre Matane et Baie-Comeau et entre Matane et Godbout. » affirme monsieur Léonard Michaud, capitaine. « Nous sommes fiers de contribuer à améliorer les connaissances et d'aider la prise de décisions en matière de gestion des ressources et de la conservation de la biodiversité au sein du merveilleux écosystème du Saint-Laurent. » ajoute capitaine Michaud.

« La collaboration de la traverse Matane─Baie-Comeau─Godbout de la STQ est un apport fabuleux au projet!», souligne Esther Blier, directrice générale du ROMM. « Ce projet prend de l'ampleur depuis le premier protocole d'entente intervenu avec le Groupe Desgagnés en mai 2015. Depuis, le Groupe CSL a emboité le pas avec son navire Salarium, suivi de l'Alliance verte qui s'est engagée à faciliter le maillage avec les armateurs et à élaborer les outils permettant d'exporter le modèle à d'autres régions nord-américaines. » ajoute madame Blier.

L'Alliance Verte, dont la STQ est un des membres fondateurs, contribue au projet en aidant à développer un programme de formation et de collecte de données adapté à différentes catégories d'armateurs qui vivent chacun une réalité bien distincte. «La beauté de ce projet de collaboration entre le milieu de la conservation et l'industrie maritime est de pouvoir offrir les bons guides, spécifiques à chacun des équipages et adaptés aux différents environnements, pour maximiser les observations et les données recueillies. » explique la directrice du programme de l'Alliance verte, Véronique Nolet.

Les quelques 700 données collectées à ce jour sont diffusées publiquement sur le site de l'Observatoire global du Saint-Laurent au www.ogsl.ca. Ce projet est rendu possible grâce à un financement du Programme d'intendance de l'habitat des espèces en péril du gouvernement du Canada.

Société des traversiers du Québec

Depuis 1971, la Société des traversiers du Québec (STQ) joue un important rôle de transporteur maritime en offrant à la population québécoise, de même qu'aux visiteurs, des services de traversier fiables, sécuritaires et efficaces. Au fil des ans, elle a fait évoluer son offre de services afin de répondre aux besoins suivants : désenclaver les régions insulaires; relier les tronçons d'une même route nationale; offrir des services de traversier interrégionaux qui contribuent à désengorger certaines routes nationales; relier des réseaux de transport public urbains.

Aujourd'hui, la STQ chapeaute un important réseau de 13 services maritimes qui s'étend de Montréal à l'est du Québec, en passant par la Basse-Côte-Nord et les îles de la Madeleine. Neuf d'entre eux sont exploités grâce à ses quelque 630 employés qui s'activent au quotidien afin d'offrir plus de 115 000 traversées, transportant ainsi plus de 5 millions de passagers et plus de 2,3 millions de véhicules annuellement.

Depuis août 2016, monsieur Laurent Lessard, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports et député de Lotbinière-Frontenac, est le ministre responsable de la STQ.

Réseau d'observation de mammifères marins (ROMM)

Le Réseau d'observation de mammifères marins (ROMM) est un organisme à but non lucratif, situé à Rivière-du-Loup, qui œuvre depuis 1998 à la conservation et à la mise en valeur du Saint-Laurent et de la faune qui y vit. Le ROMM travaille en gestion intégrée et collabore avec divers acteurs de l'industrie maritime afin de les impliquer dans une démarche concertée de conservation des écosystèmes marins.

Alliance verte

Fondée en 2007, l'Alliance verte est un programme de certification environnementale nord-américain qui découle d'une démarche volontaire de l'industrie maritime visant à surpasser la réglementation. C'est une initiative rigoureuse, transparente et inclusive qui cible les enjeux environnementaux prioritaires grâce à ses 12 indicateurs de rendement distincts. À ce jour, plus de 110 armateurs, administrations portuaires, terminaux et chantiers navals d'un océan à l'autre du Canada et des États-Unis participent au programme. Le caractère unique du programme de l'Alliance verte repose sur l'appui qu'il reçoit des groupes environnementaux et gouvernementaux. La cinquantaine de supporteurs contribuent à façonner et réviser le programme.

 

SOURCE Société des traversiers du Québec

Renseignements : Esther Blier, directrice générale, Réseau d'observation de mammifères marins, 418 867-8882, poste 205, eblier@romm.ca; Maryse Brodeur, Société des traversiers du Québec, 418 646-0369, poste 302, maryse.brodeur@traversiers.com

LIENS CONNEXES
http://www.traversiers.gouv.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.