La technologie CANDU offre des avantages économiques incomparables pour l'Ontario



    Une nouvelle analyse économique démontre qu'opter pour CANDU plutôt que
    pour la technologie d'un fournisseur étranger apportera des milliards de
    dollars et des milliers d'emplois à l'économie du Canada

    TORONTO, le 25 fév. /CNW/ - Une nouvelle analyse économique confirme que
la technologie CANDU représente le meilleur choix pour les nouvelles centrales
nucléaires de l'Ontario et démontre que la proposition de l'équipe CANDU
concernant la construction de nouveaux réacteurs CANDU(MD) avancés
ACR-1000(MD) constitue le choix le plus avantageux pour l'économie de la
province.
    Selon les estimations de l'analyse, les activités économiques liées à la
conception, à la construction et à la livraison de deux réacteurs CANDU
avancés en Ontario se traduiraient par une hausse de 5,1 milliards du PIB du
Canada et par la création de 62 000 nouvelles années-personnes de travail.
L'étude a été effectuée à partir de la méthodologie fondée sur les
entrées-sorties de Statistique Canada et des données préparées par l'équipe
CANDU.
    Le gouvernement de l'Ontario doit décider si l'approvisionnement de base
en électricité dans la province au cours des prochaines décennies proviendra
de la technologie nucléaire d'un fournisseur étranger ou de la technologie
canadienne CANDU. La décision sera prise en fonction de "la meilleure
technologie, offerte au prix le plus avantageux et présentant les avantages
les plus grands et les risques les plus faibles au cours de la durée de vie
des nouvelles centrales."
    L'équipe CANDU est consciente que l'une des principales priorités du
gouvernement en prenant cette décision est de protéger les contribuables
contre le dépassement du budget et de l'échéancier. C'est pourquoi l'équipe
CANDU offre au gouvernement de l'Ontario un modèle garanti pour la
construction des nouvelles centrales nucléaires.
    "Les sociétés qui forment l'équipe CANDU ont une feuille de route
exemplaire, laquelle comprend des projets exécutés selon les délais et les
budgets établis. Nous réaliserions la construction de la nouvelle centrale
CANDU en Ontario de la même façon", a déclaré Patrick Lamarre, président,
SNC-Lavalin Nucléaire. "Le bilan positif des membres de l'équipe CANDU et les
projets CANDU qu'ils ont réalisés antérieurement, à divers endroits dans le
monde, en respectant l'échéancier et le budget prévus assurent aux
contribuables ontariens une protection contre le dépassement des coûts."
    De plus, la confiance qu'accorde l'Ontario à la technologie ACR-1000 est
très importante pour l'équipe CANDU, puisqu'elle renforce sa capacité de
commercialiser son nouveau réacteur sur le marché international des centrales
nucléaires, lequel connaît une forte croissance. La vente de chacun des
réacteurs CANDU dans un autre pays génère des emplois et stimule l'activité
économique au Canada.
    Il est clair, d'après nos estimations économiques, que si le gouvernement
de l'Ontario choisit l'ACR-1000, il contribuera à ouvrir le marché mondial à
la technologie CANDU. On estime que la construction de centrales nucléaires
ACR-1000 à l'échelle mondiale entraînerait une croissance de 15 à 34 milliards
de dollars du PIB du Canada", a indiqué M. Lamarre. "Ces activités pourraient
également se traduire par la création de 420 000 nouvelles années-personnes de
travail au Canada d'ici 2030."
    "En cette période où les pertes d'emplois se succèdent à un rythme
inquiétant dans le secteur ontarien de la fabrication, la technologie CANDU
représente un choix qui stimulerait la création d'emplois et soutiendrait
l'industrie canadienne", a affirmé Mike Lees, président, Babcock & Wilcox
Canada. "Les concurrents étrangers ne peuvent fournir des avantages
équivalents sur le plan de l'emploi et de l'économie."
    L'ACR-1000 est actuellement considéré comme la technologie de choix sur
plusieurs marchés canadiens. Fondé sur le succès éprouvé de la technologie
nucléaire CANDU 6 d'Energie atomique du Canada limitée (EACL), l'ACR-1000 est
un réacteur de troisième génération d'une puissance de 1 200 MW(e) qui marque
une évolution au chapitre de la sécurité, du rendement et de la fiabilité. Les
partenaires de l'équipe CANDU ont conçu, construit et livré six réacteurs
CANDU 6 à des clients étrangers dans les 11 dernières années. Dans tous les
cas, les réacteurs ont été livrés dans les échéanciers prévus, ou même avant,
et les budgets ont été respectés.
    "Nous sommes prêts à offrir l'ACR-1000, qui marque la toute nouvelle
génération de réacteurs CANDU, sur les marchés de l'Ontario, de l'Alberta, du
Nouveau-Brunswick et de l'étranger", a indiqué Hugh MacDiarmid, président et
chef de la direction, EACL. "Cette technologie évolutive repose sur la
conception éprouvée des réacteurs CANDU 6, qui sont parmi les plus fiables et
dont le rendement est le plus élevé au monde."
    Tous les réacteurs nucléaires au Canada sont des CANDU, et les
18 réacteurs CANDU en service en Ontario fournissent plus de la moitié de
l'électricité dans la province.
    "Nous disposons d'une chaîne d'approvisionnement éprouvée au Canada et
dont la majeure partie se trouve en Ontario. Nous sommes donc entièrement
mobilisés et prêts à réaliser un autre nouveau projet CANDU", a déclaré Martyn
Wash, président, Association des industries CANDU. "Il est essentiel de
compter sur une chaîne d'approvisionnement bien établie pour mener à bien un
projet de l'ampleur de celui de la construction d'une centrale nucléaire. La
technologie CANDU est de loin le choix indiqué pour les prochaines centrales
nucléaires de l'Ontario, et la proposition de l'équipe CANDU est celle qui
représente le plus d'avantages économiques pour l'Ontario."
    "Le premier ministre McGuinty incite tous les citoyens à privilégier les
produits provenant de l'Ontario pour stimuler notre économie locale", a ajouté
M. Lamarre. "Nous lui présentons maintenant la même demande, soit de
s'approvisionner en Ontario pour aider les milliers d'Ontariens de l'industrie
CANDU."

    L'équipe CANDU

    L'équipe CANDU est une initiative conjointe entre cinq des principales
sociétés de technologie et d'ingénierie nucléaires au monde, lesquelles se
sont associées pour offrir un service clés en main et une solution
concurrentielle pour la construction de nouvelles centrales nucléaires en
Ontario. Les membres de l'équipe CANDU sont Energie atomique du Canada
limitée, Babcock & Wilcox Canada, GE Hitachi Nuclear Energy Canada Inc.,
Hitachi Canada Ltd. et SNC-Lavalin Nucléaire inc. (SLN).

    www.choosecandu.ca

    
    Document d'information

    Mode de calcul des estimations économiques

    Les estimations des retombées économiques prévues de la construction d'un
nouveau réacteur en Ontario ont été calculées selon un processus en trois
étapes :
    1.  Une liste exhaustive de tous les coûts liés à la construction d'un
        ACR-1000 a été établie, démontrant la valeur en dollars de tout
        l'approvisionnement et de l'ensemble de la main-d'oeuvre nécessaires
        pour la construction d'un réacteur à deux unités en Ontario.
    2.  La valeur prévue des intrants d'origine canadienne par rapport aux
        intrants d'origine étrangère a été calculée pour chacun des coûts.
    3.  Une liste détaillée des coûts a été fournie à Statistique Canada qui
        a utilisé ces données pour effectuer ses calculs en fonction d'un
        modèle standard entrées-sorties, lui permettant d'évaluer l'impact
        sur l'économie canadienne au chapitre du PIB et de la création
        d'emplois qui en résulterait.

    Les estimations des retombées économiques prévues, attribuables au succès
escompté de la technologie CANDU sur le marché en plein essor de la
construction de nouvelles centrales nucléaires à l'échelle mondiale, ont été
calculées selon un processus en six étapes :
    1.  Une liste exhaustive, semblable à l'analyse interne susmentionnée, de
        tous les coûts liés à la construction d'un réacteur ACR-1000 sur un
        marché étranger type, a été dressée. En général, ces coûts
        différeront des coûts inhérents à une construction au pays en raison
        notamment des taux de salaire locaux.
    2.  Pour chacun des coûts, la valeur prévue des intrants d'origine
        canadienne par rapport aux intrants d'origine étrangère a été
        déterminée, qu'ils soient situés sur le marché où est effectuée la
        construction ou qu'ils proviennent d'un fournisseur d'un pays tiers.
    3.  Une liste détaillée des coûts a été fournie à Statistique Canada qui,
        comme dans le cas de l'analyse interne susmentionnée, a utilisé le
        modèle entrées-sorties pour en évaluer l'incidence prévue sur
        l'économie canadienne.
    4.  Trois scénarios ont été retenus quant à l'envergure du futur marché
        mondial, soit faible, moyenne ou grande, pour ce qui est de la
        construction de nouvelles centrales nucléaires d'ici 2030. Les
        scénarios de "faible" et de "moyenne" envergure tiennent compte des
        projections de la capacité prévue en énergie nucléaire publiées par
        l'Agence internationale de l'énergie de l'OCDE, soit un "scénario de
        référence" très conservateur et un "scénario de rechange". Le
        scénario de "grande" envergure tient compte de prévisions plus
        audacieuses pour ce qui est de la capacité prévue en énergie
        nucléaire, publiées par l'Agence internationale de l'énergie
        atomique.
    5.  La part de marché possible future de la technologie CANDU sur le
        marché mondial en pleine croissance des nouvelles centrales
        nucléaires a été mesurée en calculant la part de marché historique de
        la technologie CANDU sur le marché mondial des nouvelles
        constructions effectuées de 1995 à 2005, ce qui représente 10,2 % de
        la capacité totale des constructions réalisées au cours de cette
        période.
    6.  Enfin, Statistique Canada a évalué l'impact, sur le PIB canadien et
        la création d'emplois, de la construction de chaque réacteur CANDU
        destiné au marché international; ces estimations ont été prises en
        compte avec le nombre prévu de nouveaux réacteurs CANDU, en fonction
        des divers scénarios de la croissance du marché et de la part de
        marché future prévue de la technologie CANDU, pour ainsi obtenir les
        estimations indiquées quant à l'impact sur l'économie canadienne de
        la construction de réacteurs CANDU destinés au marché international.

    Renseignements :

    Sophie Awai - 416-322-3030, poste 227 sophie@trilliumpr.com ou
    Josh Turner - 416-322-3030, poste 232 josh@trilliumpr.com
    





Renseignements :

Renseignements: Sophie Awai, (416) 322-3030, poste 227,
sophie@trilliumpr.com; Josh Turner, (416) 322-3030, poste 232,
josh@trilliumpr.com

Profil de l'entreprise

TEAM CANDU

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.