La Table des chefs d'urgence de Montréal dénonce le débordement des urgences



    MONTREAL, le 21 mars /CNW Telbec/ - La Table des chefs d'urgence de
Montréal (TCUM) dénonce les graves débordements des hôpitaux et des urgences
de son territoire et souhaite connaître le plan d'action des différents partis
sur cette question difficile.
    "Après une très relative amélioration ces dernières années, la congestion
s'aggrave depuis plusieurs mois", a souligné le Dr Bernard Mathieu, président
de la TCUM. "Le taux d'occupation moyen des urgences montréalaises oscille
actuellement entre 120 et 150%, avec des pics dépassant 200%. Imagine-t-on un
avion volant avec 60 passagers en trop, un autobus scolaire bondé acceptant 30
élèves supplémentaires ou un ascenseur tentant de monter le triple de la
charge prévue? C'est pourtant ce que l'on tolère tous les jours dans nos
urgences" a-t-il ajouté.
    La TCUM tient à rappeler que la norme préconisée par le ministère de la
Santé et des Services sociaux (MSSS) et l'Association québecoise
d'établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) dans le Guide de
Gestion des Urgences pour le taux d'occupation est de 80%. Or cette norme,
essentielle au fonctionnement adéquat d'une urgence, n'a JAMAIS été atteinte
ni même approchée sur le territoire de Montréal. Pire: on s'en éloigne
dangereusement.
    Cette situation ne peut s'expliquer ni par les éclosions ponctuelles de
problèmes infectieux, ni par une pénurie de main d'oeuvre médicale: elle
découle du manque critique d'accessibilité aux lits d'hospitalisation.
    "Les urgences sont souvent incapables de répondre à leur mission
première: l'évaluation initiale et la stabilisation des problèmes médicaux
graves et urgents. La sécurité et la qualité des soins urgents ne peuvent dès
lors être garanties. Les exemples de préjudices abondent. Il est par exemple
pratiquement impossible d'appliquer les mesures rigoureuses de prévention des
infections requises. De plus la médecine de corridor prive nos patients,
souvent âgés et vulnérables, de leur dignité", a renchéri le Dr Mathieu.
    La TCUM préconise les mesures suivantes:

    
    1) La sortie de TOUS les patients en attente de soins de longue durée,
       de convalescence, de réadaptation et de soins à domicile des hôpitaux
       de soins de courte durée; les lits de soins aigus ne doivent plus être
       occupés par des patients en attente d'autres ressources du réseau et
       ce, de façon permanente.
    2) L'application de TOUTES les mesures préconisées par le Guide de
       Gestion des Urgences pour juguler le problème de débordement, jusqu'à
       l'admission, en situation critique, de patients surnuméraires sur les
       unités de soins, permettant ainsi de mieux répartir la charge et de
       continuer à offrir les soins d'urgence.

    La situation du débordement des urgences et des hôpitaux est devenue
alarmante et doit être priorisée par le futur gouvernement, avec cette fois
une obligation de résultats. La TCUM souhaite donc que les différents partis
aspirant à gouverner le Québec fassent connaître de façon claire et sans
équivoque leur plan d'action pour régler ce problème crucial et persistant de
notre système de santé.

    La Table des chefs d'urgence de Montréal regroupe et représente les chefs
médicaux de l'ensemble des urgences de Montréal et de Laval.
    




Renseignements :

Renseignements: Louis Fiset, Agent de communication, (418) 658-7679

Profil de l'entreprise

Association des médecins d'urgence du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.