La survie de plusieurs musées de Montréal en péril

MONTRÉAL, le 21 sept. 2011 /CNW Telbec/ - Selon une enquête menée par la Société des directeurs des musées montréalais (SDMM) auprès de ses 38 membres, la plupart des musées de la métropole souffre de sous-financement chronique qui pourrait les conduire à court terme à des mises à pieds et à une réduction importante de leurs activités.

Réalisée à la veille des États généraux des musées du Québec, organisés par la Société des musées québécois (SMQ), dès octobre prochain, cette enquête, à laquelle 25 des 38 membres ont répondu, révèle une grande inquiétude du milieu muséal montréalais.

Les grands projets d'agrandissements actuels sont de bon augure pour l'avenir, toutefois, ils cachent une situation financière extrêmement difficile pour la majorité des musées. S'il est vrai que depuis 1992 le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec a investi près de 1 milliard $ de dollars en infrastructures dédiées à la muséologie, il faut reconnaître que depuis 1995 les subventions au fonctionnement elles, n'ont pas suivi. Ce sont pourtant ces ressources qui permettent de mener à bien toutes les activités reliées aux fonctions d'acquisition, de conservation, de diffusion et d'éducation.

Les musées de la SDMM représentent 12% des institutions muséales au Québec. Ils génèrent pourtant 25% de la fréquentation totale des musées québécois, selon les chiffres croisés de l'Institut de la statistique du Québec (12 millions de visiteurs dans les musées québécois) et ceux de Tourisme Montréal qui fait état de plus de 3 millions de visiteurs dans les musées de la SDMM. D'ailleurs, selon madame Routhier de l'Observatoire de la culture et des communications du Québec, leur fréquentation serait en hausse constante (2% en 2009, 7% en 2010).

C'est que les musées de la SDMM font des miracles pour maintenir l'intérêt des visiteurs. Ils y réussissent en jouant d'imagination, en tablant sur leur dynamisme et sur leur mobilisation « Les musées de la SDMM arrivent encore à offrir des services adéquats au public, mais cela risque de ne pas durer encore bien longtemps », selon la directrice générale, madame Manon Blanchette. « Les appuis de partenaires privés sont de plus en plus difficiles à trouver, le contexte économique étant comme on le sait, très difficile. Miser sur des activités bénéfices, des commandites privées ou des appels aux fondations ne saurait être la seule solution. »

C'est pourquoi, la Société des directeurs des musées montréalais demande, qu'en cette période de réflexion budgétaire, le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec (MCCCFQ) revendique une augmentation des subventions au fonctionnement pour les musées de Montréal.  Car, à titre d'exemple, le soutien financier, outre une indexation partielle au fonctionnement en 2005 d'une somme de 5 millions $ distribuée à quelques musées choisis à travers le Québec, n'a pas réellement été augmenté depuis plus de 15 ans. Une situation intenable.

L'enquête que la SDMM a réalisée cet été auprès de ses membres révèle également le non financement au fonctionnement de 7 musées montréalais membre de la SDMM ayant le statut officiel de musées par le MCCCFQ, mais qui ne sont pas soutenus financièrement par ce Ministère. La SDMM réclame du gouvernement du Québec un appui financier récurrent pour leur permettre d'assumer pleinement leur rôle d'institutions muséales.

« Plusieurs membres de la SDMM vivent dans un état de précarité financière que le sous financement aggrave chaque année » a déclaré la directrice générale de la SDMM, Manon Blanchette. « Nous souhaitons que le MCCCFQ reconnaisse cette situation et qu'il prévoit dans son prochain budget, une augmentation et une indexation, rétroactive à la dernière augmentation des subventions, qui tiennent compte de l'augmentation cumulative du coût de la vie », a ajouté Madame Blanchette.

Les coupures récurrentes de personnel allant parfois jusqu'à 35% des équipes, l'absence de ressources nécessaires à la conservation et au développement des collections et la réduction des activités de diffusion (expositions, programmes éducatifs et culturels) sont les conséquences qui ont été le plus souvent soulevées dans l'étude menée par la SDMM.

« Nous croyons urgent de sensibiliser le gouvernement du Québec à l'importance de reconnaître le rôle des musées dans la vie culturelle des Montréalais et des Québécois ainsi que leur apport à l'industrie du tourisme », a ajouté madame Blanchette. « Le MCCCFQ doit non-seulement accorder son aide à de grands projets d'infrastructures muséales mais comprendre aussi que les musées doivent assurer au jour le jour un rôle important de diffuseur de culture et d'histoire », a-t-elle conclu.

SOURCE SOCIETE DES DIRECTEURS DES MUSEES MONTREALAIS

Renseignements :

Evelyn Dubois, relationniste evelyn@duboiscommunications.com
tel : 514 527-3983 / cell. 514 770-3983

Profil de l'entreprise

SOCIETE DES DIRECTEURS DES MUSEES MONTREALAIS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.