La Stratégie nationale antidrogue: un grand pas en avant, selon l'AMC



    OTTAWA, le 5 oct. /CNW Telbec/ - Selon l'Association médicale canadienne
(AMC), la démarche équilibrée adoptée par le gouvernement fédéral dans sa
nouvelle Stratégie nationale antidrogue permettra de faire un grand pas en
avant.
    "L'Association médicale canadienne accueille favorablement les mesures
annoncées par le gouvernement fédéral pour accorder une plus grande attention
aux effets sur la santé de l'utilisation des drogues illicites, ainsi que
l'attribution accrue de ressources au traitement et à la prévention", a
déclaré le président de l'AMC, le Dr Brian Day. "La stratégie annoncée ne
prévoit pas suffisamment de mesures de réduction des préjudices, mais elle
reconnaît malgré tout que les sanctions criminelles ne suffisent pas et qu'il
faut aussi traiter la toxicomanie comme un véritable problème de santé."
    Les médecins du Canada sont directement témoins des terribles effets des
drogues sur la santé de leurs patients qui en consomment. La pénurie de
ressources en traitement et en désintoxication et le manque de programmes de
prévention en santé publique les frustrent aussi énormément. Par le passé,
l'AMC avait aussi demandé au gouvernement de lancer des campagnes de
sensibilisation publique pour décourager l'utilisation des drogues chez les
jeunes.
    "Les nouvelles campagnes de sensibilisation doivent être plus explicites.
De nos jours, on ne peut plus déclarer aux jeunes qu'il "suffit simplement de
dire non". Les jeunes d'aujourd'hui connaissent mieux les médias et sont plus
sophistiqués. Certes, il n'est jamais facile de transformer un comportement
social, mais il faut tenter le faire."
    La justice criminelle n'a pas réussi à décourager la consommation de
drogues. Au contraire, un plus grand nombre de personnes ont été arrêtées pour
possession de marijuana depuis l'arrivée au pouvoir du gouvernement actuel, et
les statistiques montrent que le nombre d'utilisateurs est aussi à la hausse.
    "Le gouvernement a déclaré vouloir s'attaquer aux producteurs et aux
vendeurs tout en faisant preuve d'une plus grande compassion envers les
personnes aux prises avec une dépendance aux drogues illicites, ce que l'AMC
accueille favorablement," a ajouté le Dr Day.
    L'AMC est toutefois déçue de constater que le gouvernement a choisi de ne
pas inclure dans sa stratégie des mesures de réduction des préjudices. Le
premier ministre a lui-même affirmé douter des mérites de programmes tels que
les sites d'injection supervisés. Pourtant, de plus en plus de recherches
démontrent que ce genre de programme peut avoir des effets positifs sur la
santé des utilisateurs de drogues.
    "Ce gouvernement n'est peut-être pas encore convaincu de l'efficacité des
programmes de réduction des préjudices, mais j'espère qu'il ne rejettera pas
l'idée entièrement et qu'il ajoutera ces programmes à sa stratégie nationale
dès que les preuves en démontreront sans aucun doute l'efficacité," a conclu
le Dr Day.




Renseignements :

Renseignements: Lucie Boileau, Gestionnaire des relations avec les
médias, 1-800-663-7336, (613) 731-8610, poste 1266, Portable: (613) 447-0866


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.