La stratégie de Manuvie génère une forte croissance des souscriptions, un risque moins élevé et une hausse des capitaux propres. La Société affiche un bénéfice record de 1 794 millions de dollars au quatrième trimestre

    <<
    -   Notre stratégie d'affaires porte ses fruits :

        -  Au quatrième trimestre, les souscriptions(1) de produits
           d'assurance dont nous projetons la croissance ont progressé de
           34 % par rapport au quatrième trimestre de 2009.

        -  Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine dont nous
           projetons la croissance ont augmenté de 28 % en regard du
           quatrième trimestre de 2009.

        -  Les souscriptions d'assurance en Asie se sont appréciées de 56 %
           comparativement au quatrième trimestre de 2009, grâce à l'accent
           mis sur la croissance par la diversification des produits et des
           réseaux de distribution dans nos marchés émergents et nos marchés
           plus importants du Japon et de Hong Kong.

        -  Au Canada, la vigueur des souscriptions découle de la diversité de
           nos activités. Un essor considérable au quatrième trimestre a
           contribué au record de souscriptions d'assurance vie individuelle
           et d'assurance voyage, ainsi qu'au record de dépôts dans les Fonds
           communs Manuvie. La Banque Manuvie a enregistré une hausse de 18 %
           du volume de nouveaux prêts par rapport au quatrième trimestre de
           2009.

        -  Notre Division américaine a réalisé de solides progrès aux
           chapitres du repositionnement des activités d'assurance aux États-
           Unis et de la croissance des produits de gestion de patrimoine.
           Les souscriptions du secteur Fonds communs de placement de John
           Hancock ont atteint le niveau inégalé de 9,7 milliards de dollars
           américains, soit 48 % de plus qu'à l'exercice précédent. Le
           secteur Régimes de retraite de John Hancock a clôturé l'exercice
           avec des souscriptions de 5,1 milliards de dollars américains pour
           l'exercice, ce qui représente une amélioration de 16 % par rapport
           à 2009. Le total des fonds gérés du secteur de gestion de
           patrimoine s'est établi au niveau record de 188 milliards de
           dollars américains.

        -  Le total des fonds gérés(2) s'est élevé de 35 milliards de dollars
           depuis 2009, pour atteindre 475 milliards de dollars.

    -   Nous sommes en avance sur le plan de réduction de la sensibilité de
        notre bénéfice(3) aux marchés des actions et aux taux d'intérêt.
        Diminution de respectivement 43 % et 18 % de la sensibilité aux
        marchés des actions et aux taux d'intérêt par rapport au troisième
        trimestre de 2010.

    -   Des fonds propres solides. Le MMPRCE de Manufacturers a progressé de
        15 points pendant le trimestre, pour atteindre 249 %, et il est
        accompagné d'un niveau de risque moins élevé en vue de l'avenir.

    -   Un bénéfice net trimestriel record de 1 794 millions de dollars
        soutenu par des marchés des actions favorables et des taux d'intérêt
        plus élevés. La perte nette de l'exercice s'est établie à 391
        millions de dollars en raison d'une dépréciation de l'écart
        d'acquisition et d'un raffermissement des provisions au troisième
        trimestre.

    -   Le bénéfice net du quatrième trimestre, à l'exclusion de l'incidence
        directe des marchés des actions et des taux d'intérêt(4), a été de
        933 millions de dollars. Un gain de 184 millions de dollars lié aux
        rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique n'a
        pas été considéré comme une incidence "directe" des marchés des
        actions et des taux d'intérêt, et il a donc été compris dans le
        montant de 933 millions de dollars.

    --------------------------
    (1) Les souscriptions ne sont pas une mesure conforme aux PCGR. Voir la
        section "Rendement et mesures financières non conformes aux PCGR" ci-
        après.
    (2) Les fonds gérés ne sont pas une mesure conforme aux PCGR. Voir la
        section "Rendement et mesures financières non conformes aux PCGR" ci-
        après.
    (3) La sensibilité de notre bénéfice aux marchés des actions se définit
        comme l'incidence d'une baisse de 10 % de la valeur de marché des
        fonds d'actions sur le bénéfice net attribué aux actionnaires. La
        sensibilité de notre bénéfice aux taux d'intérêt se définit comme
        l'incidence d'une baisse parallèle de 1 % des taux d'intérêt sur le
        bénéfice net attribué aux actionnaires.
    (4) Le bénéfice net à l'exclusion de l'incidence directe des marchés des
        actions et des taux d'intérêt est une mesure non conforme aux PCGR.
        Voir la section "Rendement et mesures financières non conformes aux
        PCGR" ci-après.

    en dollars canadiens,
    sauf indication contraire            TSX/NYSE/PSE: MFC          SEHK:945
    >>

TORONTO, le 10 févr. /CNW/ - La Société Financière Manuvie ("SFM") annonce aujourd'hui qu'elle a réalisé des progrès considérables dans le cadre de sa stratégie consistant à miser sur la croissance des souscriptions dans des secteurs ciblés et à réduire la sensibilité du résultat aux marchés des actions et aux taux d'intérêt au cours du quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2010. La Société affiche également des fonds propres solides et un bénéfice net trimestriel record.

Le bénéfice net attribué aux actionnaires pour le quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2010 se chiffre à 1 794 millions de dollars, soit un résultat dilué par action de 1,00 $ et un rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires(5) de 29 %. Pour le quatrième trimestre de 2009, la SFM a présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 868 millions de dollars, ou 0,51 $ l'action, et un rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires de 13 %.

Le redressement des marchés des actions et la hausse des taux d'intérêt ont considérablement contribué au niveau record des bénéfices du trimestre. Les gains liés aux marchés des actions se sont élevés à 441 millions de dollars et ceux liés aux taux d'intérêt, à 604 millions de dollars.

Donald Guloien, chef de la direction, a déclaré : "Nous avons réalisé des progrès considérables en regard de nos objectifs stratégiques. Nous diversifions nos activités et réduisons notre sensibilité aux marchés des actions et aux taux d'intérêt, tout en renforçant la situation de nos fonds propres.

"Nous avons eu une robuste croissance en Asie, nous nous diversifions au Canada et nous progressons constamment dans notre repositionnement stratégique aux États-Unis, ajoute M. Guloien. Nous sommes fiers de notre expansion régulière et de l'accroissement de nos souscriptions dans l'ensemble de l'Asie. En Amérique du Nord, les dépôts de l'exercice dans les fonds communs de la Division canadienne ont presque triplé par rapport aux niveaux de 2009, et la Gestion de patrimoine - É.-U. a atteint un niveau inégalé d'actifs gérés."

Michael Bell, chef des finances, a fait remarquer ce qui suit : "Conformément à notre plan, nous avons fait croître nos activités à marge élevée ciblées et réduit encore notre sensibilité aux marchés des actions et aux taux d'intérêt. Nous sommes maintenant près d'atteindre nos objectifs de couverture de la fin d'exercice 2012 et nous sommes en avance sur la cadence prévue initialement. Enfin, nous avons clôturé l'exercice avec de solides ratios du capital, le MMPRCE de Manufacturers étant de 249 %, soutenu par les bénéfices vigoureux du trimestre. Nous croyons que notre objectif de bénéfice net de 4 milliards de dollars pour 2015, mentionné lors de notre Journée des investisseurs institutionnels en novembre 2010, demeure atteignable et approprié(6)."

Les résultats au chapitre des souscriptions sont conformes à notre stratégie consistant à accélérer la croissance des produits qui dégagent un rendement sur le capital investi favorable et comportent des risques moindres, tout en retirant ou éliminant les produits qui entraînent une sensibilité des résultats ou produisent de faibles rendements sur le capital investi. Voici les faits saillants :

    <<
    -   Dans l'ensemble de la Société, les souscriptions de produits
        d'assurance dont nous projetons la croissance ont presque atteint 600
        millions de dollars pour le trimestre, soit une hausse de 34 % sur un
        an en devises constantes(7).

    -   Dans l'ensemble de la Société les souscriptions de produits
        d'assurance dont nous ne projetons pas la croissance (produits
        d'assurance vie universelle assortis de garanties viagères de non-
        déchéance; contrats d'assurance vie entière sans participation
        garantis et produits d'assurance soins de longue durée dans le
        secteur Assurance - É.-U.) ont totalisé 111 millions de dollars pour
        le trimestre, soit un recul de 23 % sur un an en devises constantes.

    -   Le total des souscriptions de produits de gestion de patrimoine de la
        Société dont nous projetons la croissance s'est établi à 7,7
        milliards de dollars pour le trimestre, soit une hausse de 28 % sur
        un an en devises constantes.

    -   Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine dont nous ne
        projetons pas la croissance (rentes à capital variable et rentes
        différées à capital fixe à la valeur comptable) ont totalisé 1,5
        milliard de dollars au quatrième trimestre, ce qui représente une
        baisse de 25 % sur un an en devises constantes.
    >>

La Société a aussi réalisé des progrès importants en ce qui a trait à la réduction de la sensibilité de son bénéfice aux marchés des actions et aux taux d'intérêt. La sensibilité du bénéfice net attribuable aux actionnaires à une baisse de 10 % des marchés des actions s'inscrivait à environ 740 millions de dollars au 31 décembre 2010, ce qui représente une baisse de 43 % par rapport à 1 290 millions de dollars au 30 septembre 2010. La sensibilité du bénéfice net attribuable aux actionnaires à une baisse de 1 % des taux d'intérêt s'établissait à 1,8 milliard de dollars au 31 décembre 2010, soit une baisse de 18 % en regard de 2,2 milliards de dollars au 30 septembre 2010.

    <<
    -------------------------
    (5) Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions
        ordinaires est une mesure non conforme aux PCGR. Voir la section
        "Rendement et mesures financières non conformes aux PCGR" ci-après.
    (6) Voir la section "Principales hypothèses et incertitudes liées à la
        planification" et la section "Mise en garde au sujet des déclarations
        prospectives" ci-après.
    (7) Les devises constantes sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir la
        section "Rendement et mesures financières non conformes aux PCGR"
        ci-après.
    >>

RÉSULTATS FINANCIERS

Au quatrième trimestre, le bénéfice net attribué aux actionnaires a atteint 1 794 millions de dollars. Le bénéfice net a été avantagé par l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt, de 861 millions, alors que si l'on exclut cette incidence, le bénéfice net est de 933 millions de dollars. Pendant le trimestre, un certain nombre d'autres éléments notables ont donné lieu à un gain additionnel de 241 millions de dollars et, une fois déduits, ont entraîné un bénéfice d'exploitation rajusté(8) de 692 millions de dollars.

Le bénéfice net excluant l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt est une mesure de rentabilité non conforme aux PCGR. Il présente ce que serait le bénéfice net attribué aux actionnaires en supposant que les couvertures existantes sont inchangées et que les taux d'intérêt et le rendement des marchés des actions sont conformes aux hypothèses d'évaluation des provisions. Nous considérons les gains ou les pertes sur les rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique comme une incidence indirecte, et non directe, des fluctuations des marchés des actions et des taux d'intérêt.

    <<
    Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2010
    (en millions de $ CA)                                       Gain (perte)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux actionnaires                            1 794 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Moins l'incidence directe du redressement des marchés
     des actions et de la hausse des taux d'intérêt :
    sur les obligations au titre des garanties de rentes
     à capital variable non assorties d'une couverture dynamique        274 $
    sur les placements en actions du fonds général qui
     soutiennent les provisions mathématiques, et sur les
     revenus d'honoraires                                               117
    sur les couvertures d'actions à grande échelle,
     à l'exclusion des coûts prévus(a)                                  (48)
    sur les hypothèses de réinvestissement applicables aux
     titres à revenu fixe utilisées pour calculer les
     provisions mathématiques                                           516
    sur le gain net à la vente d'obligations disponibles à la vente       2
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence directe totale des marchés des actions
     et des taux d'intérêt                                              861 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net excluant l'incidence directe des marchés
     des actions et des taux d'intérêt                                  933 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Moins les autres éléments notables :
    Gains sur les rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique(b)                                      184 $
    Autres résultats favorables des placements                           61
    Gains fiscaux à l'égard des années d'imposition fermées             103
    Gains nets sur les résultats techniques                              36
    Changement de convention comptable à l'égard des frais
     d'acquisition différés dans le secteur des régimes
     de retraite à Hong Kong                                            (39)
    Améliorations apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles     (54)
    Variation des taux de change par rapport au 30 juin 2009
     lorsque le bénéfice d'exploitation rajusté a été défini            (50)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des autres éléments notables                                  241 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation rajusté                                     692 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (a) Le coût total des couvertures d'actions à grande échelle conclues à
        la fin du quatrième trimestre s'est élevé à 82 millions de dollars et
        comprend une charge de 34 millions de dollars liée au coût prévu
        estimatif des couvertures d'actions à grande échelle liées à nos
        hypothèses d'évaluation à long terme. Le coût prévu estimatif de ces
        couvertures a été inclus dans le bénéfice net compte non tenu de
        l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt de
        même que dans le bénéfice d'exploitation rajusté. L'écart de 48
        millions de dollars a été présenté à titre d'incidence directe des
        marchés des actions et exclu du bénéfice d'exploitation rajusté.
    (b) Sur les gains de 184 millions de dollars réalisés sur les rentes à
        capital variable assorties d'une couverture dynamique, une tranche de
        86 millions de dollars est attribuable aux fluctuations des taux
        d'intérêt, et la tranche restante de 98 millions de dollars provient
        de différents éléments qui résulteront du fait que le bénéfice (la
        perte) tiré(e) du portefeuille de couverture ne contrebalance pas
        entièrement les (pertes) gains sous-jacent(e)s des rentes à capital
        variable assorties d'une couverture dynamique. Dans le tableau ci-
        dessus, la tranche de 98 millions de dollars est considérée comme
        étant liée aux capitaux propres. Se reporter aussi à la section
        "Gestion du risque - Risque lié à la performance des actions
        négociées sur le marché" plus loin.
    >>

Les coûts de couverture accrus, notamment le coût estimatif de 34 millions de dollars lié aux couvertures d'actions à grande échelle conclues vers la fin du quatrième trimestre, ont entraîné un bénéfice d'exploitation rajusté légèrement en deçà de la fourchette estimative de 700 millions de dollars à 800 millions de dollars pour chacun des trimestres de 2010, mentionnée dans notre rapport annuel de 2009. En vertu des règlements canadiens sur les valeurs mobilières, la Société n'est plus tenue de présenter le bénéfice d'exploitation rajusté en 2011. Nous présenterons le bénéfice net compte non tenu de l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt, en plus de mettre en lumière d'autres éléments importants.

    <<
    -------------------------
    (8) Le bénéfice d'exploitation rajusté est une mesure non conforme aux
        PCGR. Voir "Bénéfice d'exploitation rajusté réel du quatrième
        trimestre et rapprochement avec la mesure conforme aux PCGR"
        ci-après.
    >>

La perte nette imputée aux actionnaires pour l'exercice s'est établie à 391 millions de dollars, en raison de charges de plus de 3 milliards de dollars présentées au troisième trimestre au titre de la dépréciation de l'écart d'acquisition et des modifications de méthodes et d'hypothèses actuarielles. Ces dernières ont solidifié notre bilan et nos provisions. Le bénéfice d'exploitation rajusté de l'exercice s'est établi à 2 871 millions de dollars.

    <<
    Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010
    (en millions de $ CA)                                        Gain (perte)
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte nette imputée aux actionnaires                               (391)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Eléments notables
    Dépréciation de l'écart d'acquisition de la
     Division américaine                                             (1 039)$
    Modifications apportées aux méthodes et
     hypothèses actuarielles                                         (2 072)
    Résultats nets liés au marché et aux placements et
     autres éléments notables                                          (151)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des éléments notables                                      (3 262)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation rajusté                                   2 871 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Le bénéfice net attribué (la perte nette imputée) aux actionnaires et le bénéfice d'exploitation rajusté(9) de l'exercice 2010 sont répartis entre nos trois principales divisions d'exploitation.

    <<
                                    Bénéfice net attribué           Bénéfice
    Pour l'exercice 2010             (perte nette imputée)    d'exploitation
    (en millions de $ CA)                aux actionnaires          rajusté(a)
    -------------------------------------------------------------------------
    Division Asie                                623 $                  719 $
    Division canadienne                          950                    718
    Division américaine                          759                    781

    Réassurance et Services
     généraux et autres, à
     l'exclusion des éléments
     ci dessous                                  388                    468
    -------------------------------------------------------------------------
                                               2 720 $                2 686 $

    Rajustement lié au change(b)                                        185
    Modifications apportées aux
     méthodes et hypothèses
     actuarielles et dépréciation
     de l'écart d'acquisition du
     troisième trimestre                      (3 111)            Sans objet
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                       (391)$                2 871 $
    -------------------------------------------------------------------------
    (a) Les résultats des divisions présentés sous le bénéfice d'exploitation
        rajusté ne tiennent pas compte de la répartition de l'excédent des
        bénéfices.
    (b) Incidence des variations des taux de change par rapport au 30 juin
        2009 lorsque le bénéfice d'exploitation rajusté a été défini.
    >>

Résultats selon les PCGR des États-Unis

Manuvie prévoit inscrire un gain net de 836 millions de dollars dans les résultats du quatrième trimestre selon les PCGR des États-Unis, ce qui est inférieur de 958 millions de dollars à nos résultats selon les PCGR du Canada. Comme nous l'avons indiqué précédemment, les principales différences concernent l'évaluation à la valeur de marché selon les PCGR du Canada et les règles comptables à l'égard des garanties des rentes à capital variable. Au quatrième trimestre, les principales différences ont été les suivantes :

    <<
    -   Différences dans la comptabilisation des garanties de rentes à
        capital variable. Nous avons constaté un gain de 458 millions de
        dollars selon les PCGR du Canada et nous nous attendons à présenter
        une perte de 565 millions de dollars selon les PCGR des États-Unis.

    -   Le gain de 514 millions de dollars lié à l'incidence des variations
        des taux d'intérêt sur les hypothèses de réinvestissement applicables
        aux titres à revenu fixe utilisées pour calculer les provisions
        mathématiques existe seulement selon les PCGR du Canada.

    -   Nous avons terminé notre analyse de la dépréciation de l'écart
        d'acquisition selon les PCGR des États-Unis et avons repris une
        tranche de 359 millions de dollars de la charge pour dépréciation
        préliminaire totale qui a été comptabilisée au troisième trimestre.
    >>

Pour l'exercice 2010, nous nous attendons à présenter un bénéfice de 1 652 millions de dollars selon les PCGR des États-Unis, soit 2,0 milliards de plus que le bénéfice selon les PCGR du Canada.

Selon les PCGR des États-Unis, le total de l'avoir est environ 5 milliards de dollars plus élevé que selon les PCGR du Canada. La principale raison expliquant la différence est que les gains latents sur les placements à revenu fixe sont inscrits dans les capitaux propres en vertu des PCGR des États-Unis, mais lorsque les placements soutiennent les provisions mathématiques, ces gains latents sont contrebalancés dans l'évaluation des provisions mathématiques en vertu des PCGR du Canada. Des gains latents importants ont été réalisés sur les placements à revenu fixe en raison de la faiblesse des taux d'intérêt actuels, ce qui a produit des capitaux propres plus élevés selon les PCGR des États-Unis.

    <<
    -------------------------
    (9) Le bénéfice d'exploitation rajusté est une mesure non conforme aux
        PCGR. Voir la section "Rendement et mesures financières non conformes
        aux PCGR" ci-après.
    >>

Mesure de l'exposition au risque lié aux marchés des actions

Selon nos estimations, la sensibilité de notre bénéfice sous-jacent aux marchés des actions était contrebalancée à environ 50 % par les couvertures au 31 décembre 2010, une hausse par rapport à environ 24 % au 30 septembre 2010, ce qui nous donne de l'avance sur notre objectif initial de 60 % d'ici la fin de 2012.

Comme elle l'a annoncé au sujet de ses résultats du troisième trimestre de 2010, la Société a pour objectif de créer d'autres couvertures afin que la sensibilité de son bénéfice sous-jacent aux fluctuations du marché des actions soit contrebalancée à environ 60 % par des couvertures d'ici la fin de 2012. Elle a aussi pour objectif de contrebalancer à environ 75 % par des couvertures la sensibilité de son bénéfice sous-jacent à des facteurs semblables d'ici la fin de 2014. La Société entend procéder au moyen d'une combinaison de mesures qui s'appliqueront à des dates et à des conditions de marché précises.

Au cours du quatrième trimestre, nous :

    <<
    -   avons vendu à découvert environ 5 milliards de dollars de contrats à
        terme sur actions à titre de couverture à grande échelle de la
        sensibilité aux actions;
    -   avons renforcé modestement notre stratégie de couverture dynamique
        des garanties de contrats de rente à capital variable en procédant à
        la couverture dynamique d'une tranche de 800 millions de dollars de
        la valeur garantie des contrats de rente à capital variable en
        vigueur;
    -   avons vendu 200 millions de dollars d'actions cotées inscrites au
        bilan, qui étaient adossées à des passifs d'assurance.
    >>

Au moment de la publication du présent communiqué, au premier trimestre de 2011, nous avons augmenté encore le montant couvert en procédant à la couverture dynamique d'une tranche de quelque 8,5 milliards de dollars de la valeur garantie des contrats de rente à capital variable en vigueur.

Au 31 décembre 2010, une diminution de 10 % de la valeur de marché des fonds d'actions a fait reculer le bénéfice net attribué aux actionnaires, selon une estimation, d'environ 740 millions de dollars, comparativement à 1 290 millions de dollars au 30 septembre 2010.

L'incidence estimative d'une variation de 10 % de la valeur de marché des fonds d'actions dans le tableau suivant illustre les améliorations apportées à la sensibilité au risque au quatrième trimestre(a). Les tableaux de la section "Gestion du risque" du rapport de gestion présentent une estimation de l'incidence de variations de 20 % et 30 % de la valeur de marché.

Incidence possible sur le bénéfice net annuel attribué aux actionnaires d'une variation de 10 % sur les marchés des actions(b)

    <<
    (en millions de $ CA)                               Baisse de 10 %
                                                 31 déc.  30 sept.   31 déc.
    Aux                                            2010      2010      2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Sensibilité sous-jacente du bénéfice net
     attribué aux actionnaires sous jacent(c,d)  (1 480)$  (1 700)$  (1 360)$

    Incidence des actifs assortis d'une
     couverture à grande échelle et des actifs
     assortis d'une couverture dynamique en
     supposant que la variation de la valeur des
     actifs assortis d'une couverture dynamique
     contrebalance complètement la variation des
     obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties d'une
     couverture dynamique                           820       510       160
                                                  ---------------------------
    Incidence nette en supposant que la variation
     de la valeur des actifs couverts
     contrebalance complètement la variation
     des obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties d'une
     couverture dynamique                          (660)$  (1 190)$  (1 200)$

    Incidence en supposant que la variation de
     la valeur des actifs couverts ne
     contrebalance pas complètement la variation
     des obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties d'une
     couverture dynamique(d)                        (80)     (100)      (40)
                                                  ---------------------------
    Incidence nette en supposant que la variation
     de la valeur des actifs couverts ne
     contrebalance pas complètement la variation
     des obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique(d)                 (740)$  (1 290)$  (1 240)$
                                                  ---------------------------
    Pourcentage de la sensibilité du bénéfice
     sous-jacent aux variations des marchés des
     actions qui est contrebalancé par les
     couvertures si les couvertures dynamiques :
    - contrebalancent complètement les variations
      des obligations correspondantes                55 %      30 %      12 %

    - ne contrebalancent pas complètement les
      variations des obligations correspondantes(d)  50 %      24 %       9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de $ CA)                               Hausse de 10 %
                                                 31 déc.  30 sept.   31 déc.
    Aux                                            2010      2010      2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Sensibilité sous-jacente du bénéfice net
     attribué aux actionnaires sous jacent(c,d)   1 200 $   1 390 $   1 110 $

    Incidence des actifs assortis d'une
     couverture à grande échelle et des actifs
     assortis d'une couverture dynamique en
     supposant que la variation de la valeur des
     actifs assortis d'une couverture dynamique
     contrebalance complètement la variation des
     obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties d'une
     couverture dynamique                          (680)     (350)     (140)
                                                  ---------------------------
    Incidence nette en supposant que la variation
     de la valeur des actifs couverts
     contrebalance complètement la variation
     des obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties d'une
     couverture dynamique                           520 $   1 040 $     970 $

    Incidence en supposant que la variation de
     la valeur des actifs couverts ne
     contrebalance pas complètement la variation
     des obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties d'une
     couverture dynamique(d)                        (60)      (70)      (20)
                                                  ---------------------------
    Incidence nette en supposant que la variation
     de la valeur des actifs couverts ne
     contrebalance pas complètement la variation
     des obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique(d)                  460 $     970 $     950 $
                                                  ---------------------------
    Pourcentage de la sensibilité du bénéfice
     sous-jacent aux variations des marchés des
     actions qui est contrebalancé par les
     couvertures si les couvertures dynamiques :
    - contrebalancent complètement les variations
      des obligations correspondantes                57 %      25 %      13 %

    - ne contrebalancent pas complètement les
      variations des obligations correspondantes(d)  62 %      30 %      14 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" plus
        loin.
    (b) Définie comme étant la sensibilité du bénéfice net attribué aux
        actionnaires aux variations des marchés boursiers, compte tenu des
        règlements au titre de contrats de réassurance existant au 30
        septembre 2010, mais compte non tenu de l'incidence des actifs
        couverts et d'autres facteurs atténuant le risque.
    (c) Le pourcentage de la sensibilité du bénéfice sous-jacent qui est lié
        aux actions du fonds général est calculé de façon ponctuelle et ne
        comprend pas les éléments suivants : i) toute incidence possible sur
        la pondération des actions cotées; ii) tout gain ou toute
        perte sur les actions cotées détenues dans le secteur
        Services généraux et autres; et iii) tout gain ou toute perte sur
        placements en actions cotées détenus par la Banque Manuvie.
        Les sensibilités supposent que les fonds des contrats participants
        sont autosuffisants et n'ont pas d'incidence importante sur le
        bénéfice net attribué aux actionnaires liée aux variations des
        marchés des actions.
    (d) Pour une baisse de 10 % des marchés, le gain sur les actifs assortis
        d'une couverture dynamique devrait représenter 80 % de la perte
        découlant des obligations au titre des garanties de rentes à capital
        variable assorties d'une couverture dynamique. Pour une hausse de
        10 % des marchés, la perte sur les actifs assortis d'une couverture
        dynamique devrait représenter 120 % du gain découlant des obligations
        au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une
        couverture dynamique. Les montants de 2009 ont été retraités de sorte
        à être conformes à ces hypothèses. Le changement a été négligeable.
        Se reporter à la section "Gestion du risque" du rapport de gestion
        ci-joint.
    >>

Les fluctuations des marchés des actions ont également une incidence sur les composantes disponibles et requises entrant dans le calcul du ratio du montant minimal permanent requis pour le capital et l'excédent ("MMPRCE").

Le tableau suivant présente l'incidence possible sur le ratio du MMPRCE de La Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers ("Manufacturers") des variations de la valeur de marché des actions cotées.

Incidence possible sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers d'un écart entre le rendement des actions cotées et le rendement prévu aux fins de l'évaluation des provisions mathématiques(a)

    <<
    Aux             31 décembre 2010   30 septembre 2010   31 décembre 2009

    10 %            Baisse    Hausse   Baisse    Hausse    Baisse    Hausse
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence
     sur le
     MMPRCE de
     Manufacturers
     (en points de
     pourcentage)(b)    (7)        7      (12)        7       (11)       13
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" plus
        loin.
    (b) Pour une baisse de 10 % des marchés, le gain sur les actifs assortis
        d'une couverture dynamique devrait représenter 80 % de la perte
        découlant des obligations au titre des garanties de rentes à capital
        variable assorties d'une couverture dynamique. Pour une hausse de
        10 % des marchés, la perte sur les actifs assortis d'une couverture
        dynamique devrait représenter 120 % du gain découlant des obligations
        au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une
        couverture dynamique. Se reporter à la section "Gestion du risque"
        du rapport de gestion ci-joint.
    >>

Au quatrième trimestre, l'incidence favorable des marchés des actions sur le bénéfice net attribué aux actionnaires a été de 441 millions de dollars (voir le tableau ci-dessous). Cela exclut une imputation de 34 millions de dollars ayant trait au coût estimatif des couvertures d'actions à grande échelle conclues vers la fin du quatrième trimestre. Selon nos estimations, le coût prévu après impôts de ces couvertures d'actions à grande échelle sera d'environ 100 millions de dollars au premier trimestre de 2011, relativement à nos hypothèses d'évaluation à long terme.

    <<
    Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2010
    (en millions de $ CA)                                        Gain (perte)
    -------------------------------------------------------------------------
    Obligations au titre des garanties de rentes à capital
     variable non assorties d'une couverture dynamique                  274 $
    Revenus d'honoraires et placements en actions du fonds
     général qui soutiennent les provisions mathématiques               117
    Gains sur les rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique                                          98
    Couvertures d'actions à grande échelle, compte non tenu
     du coût prévu                                                      (48)
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence des marchés des actions sur le bénéfice net
     attribué aux actionnaires                                          441 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Mesure de l'exposition au risque de taux d'intérêt

Au cours du quatrième trimestre, la Société a prolongé la durée de ses placements à revenu fixe soutenant ses provisions mathématiques, à la fois en investissant de la trésorerie et en échangeant des obligations à court terme contre des obligations à long terme. Par suite de ces mesures, la sensibilité du bénéfice net attribué aux actionnaires à une baisse de 1 % des taux d'intérêt au 31 décembre 2010 a chuté à 1,8 milliard de dollars, ce qui nous rapproche de nos objectifs de 1,65 milliard de dollars d'ici la fin de 2012 et de 1,1 milliard de dollars d'ici la fin de 2014. La Société entend réduire son risque au moyen d'une combinaison de mesures qui s'appliqueront à des dates et à des conditions de marché précises.

Nous avons mentionné précédemment nos objectifs de réduction de la sensibilité du bénéfice net attribué aux actionnaires à une baisse parallèle de 1 % des taux d'intérêt : une réduction, par rapport à la sensibilité au 30 septembre 2010, de 25 % d'ici la fin de 2012 et de 50 % d'ici la fin de 2014. Ces objectifs se traduisent par une sensibilité du bénéfice net annuel attribué aux actionnaires de respectivement 1,65 milliard de dollars et 1,1 milliard de dollars à la fin des exercices 2012 et 2014.

Le tableau ci-dessous présente l'incidence possible d'une variation immédiate de 1 % des taux d'intérêt sur le bénéfice net annuel attribué aux actionnaires(a) :

    <<
    (en millions de $ CA)          31 décembre   30 septembre   31 décembre
    Pour les périodes terminées les       2010           2010          2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Hausse de 1 %                        1 500 $        1 800 $       1 600 $
    Baisse de 1 %                       (1 800)$       (2 200)$      (2 200)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité"
        plus loin.
    >>

L'incidence possible sur le bénéfice net annuel attribué aux actionnaires indiquée dans le tableau ci-dessus ne tient pas compte de l'incidence de la vente d'actifs à revenu fixe détenus dans la composante excédent. Les variations de la valeur de marché de ces actifs peuvent représenter un contrepoids économique naturel au risque de taux d'intérêt lié à nos produits. Pour qu'il y ait également un contrepoids comptable, la Société devrait réaliser une partie des gains latents ou des pertes latentes sur des actifs à revenu fixe disponibles à la vente. Il n'est pas certain que nous concrétisions les gains latents ou les pertes latentes disponibles. Au quatrième trimestre de 2010, nous avons réalisé des gains de 2 millions de dollars sur des actifs à revenu fixe disponibles à la vente détenus dans la composante excédent. Au 31 décembre 2010, les actifs à revenu fixe disponibles à la vente détenus dans la composante excédent affichaient un gain net latent après impôts de 186 millions de dollars (les gains bruts latents après impôts se sont élevés à 390 millions de dollars moins les pertes brutes latentes après impôts, à 204 millions de dollars).

Le tableau suivant indique l'incidence possible sur le bénéfice net attribué aux actionnaires, y compris l'incidence sur la valeur de marché des actifs à revenu fixe disponibles à la vente détenus dans la composante excédent, qui pourrait se matérialiser à la vente de ces actifs(a, b).

Incidence possible sur le bénéfice net annuel attribué aux actionnaires d'une variation parallèle immédiate de 1 % des taux d'intérêt, y compris l'incidence de la variation de la valeur de marché des actifs à revenu fixe disponibles à la vente détenus dans la composante excédent(a, b)

    <<
    (en millions de $ CA) Aux         31 décembre 2010    30 septembre 2010

    1 %                               Baisse    Hausse     Baisse    Hausse
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence possible sur le
     bénéfice net annuel attribué
     aux actionnaires d'une
     variation parallèle immédiate
     de 1 % des taux d'intérêt,
     excluant la variation de la
     valeur de marché des actifs à
     revenu fixe disponibles à la
     vente détenus dans la
     composante excédent              (1 800)$   1 500 $   (2 200)$   1 800 $

    Variation de la valeur de marché
     des actifs à revenu fixe
     disponibles à la vente détenus
     dans la composante excédent(b)    1 200      (900)     1 200      (900)
                                     ----------------------------------------
    Incidence possible sur le
     bénéfice net annuel attribué
     aux actionnaires d'une variation
     parallèle immédiate de 1 % des
     taux d'intérêt, y compris la
     variation de la valeur de marché
     des actifs à revenu fixe
     disponibles à la vente détenus
     dans la composante excédent(b)     (600)$     600 $   (1 000)$     900 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (en millions de $ CA) Au          31 décembre 2009

    1 %                               Baisse    Hausse
    -----------------------------------------------------
    Incidence possible sur le
     bénéfice net annuel attribué
     aux actionnaires d'une
     variation parallèle immédiate
     de 1 % des taux d'intérêt,
     excluant la variation de la
     valeur de marché des actifs à
     revenu fixe disponibles à la
     vente détenus dans la
     composante excédent              (2 200)$   1 600 $

    Variation de la valeur de marché
     des actifs à revenu fixe
     disponibles à la vente détenus
     dans la composante excédent(b)      600      (500)
                                     --------------------
    Incidence possible sur le
     bénéfice net annuel attribué
     aux actionnaires d'une variation
     parallèle immédiate de 1 % des
     taux d'intérêt, y compris la
     variation de la valeur de marché
     des actifs à revenu fixe
     disponibles à la vente détenus
     dans la composante excédent(b)   (1 600)$   1 100 $
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    (a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" plus
        loin.
    (b) Le montant du gain ou de la perte qui peut être réalisé(e) sur les
        actifs à revenu fixe disponibles à la vente détenus dans la
        composante excédent est fonction du montant du gain ou de la perte
        latent(e). Le tableau ci-dessus ne présente que la variation de la
        position latente, étant donné que la position latente totale est
        fonction de la position latente au début de la période.
    >>

Au quatrième trimestre, l'incidence favorable de la hausse des taux d'intérêt sur le bénéfice net attribué aux actionnaires s'est élevée à 604 millions de dollars et se composait des éléments suivants du tableau des éléments notables ci-dessus.

    <<
    Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2010
    (en millions de $ CA)                                        Gain (perte)
    -------------------------------------------------------------------------
    Hypothèses de réinvestissement applicables aux titres
     à revenu fixe utilisées pour calculer les
     provisions mathématiques                                          516 $
    Gain net à la vente d'obligations disponibles à la vente             2
    Gains sur les rentes à capital variable assorties d'une
     couverture dynamique                                               86
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence des taux d'intérêt sur le bénéfice net attribué
     aux actionnaires                                                  604 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Situation du capital - mise au point

Au 31 décembre 2010, Manufacturers a affiché une augmentation de 15 points de pourcentage du ratio du MMPRCE par rapport au 30 septembre 2010. Découlant essentiellement du bénéfice du quatrième trimestre, cette augmentation a porté le ratio du MMPRCE à 249 %.

Le raffermissement constant du bilan et de la situation des fonds propres réglementaires de Manuvie au cours des 12 derniers mois résulte des mesures prises pour augmenter les fonds propres et réduire l'exposition aux marchés des actions et aux taux d'intérêt.

CROISSANCE DES SOUSCRIPTIONS ET DES ACTIVITÉS

Division Asie

Selon Robert Cook, vice-président directeur principal et directeur général, Asie, "l'atteinte du milliard de dollars américains en souscriptions d'assurance a représenté un jalon important pour la Division Asie de Manuvie. Je suis très fier des résultats de 2010 et aussi des mesures que nous avons prises l'an dernier afin d'investir en vue de l'avenir. Ces mesures visant à établir notre capacité de distribution par l'intermédiaire d'agences et de banques devraient se traduire par une croissance constante de nos activités dans les années à venir."

S'établissant à 307 millions de dollars américains, les solides souscriptions d'assurance du quatrième trimestre de la Division Asie étaient en progression de 56 % par rapport au trimestre correspondant de 2009 en devises constantes. Hong Kong, l'Indonésie, le Vietnam et la Chine ont inscrit des records de souscriptions au quatrième trimestre. Pour l'exercice, les souscriptions d'assurance ont progressé de 43 % en regard de 2009, sept de nos unités atteignant des niveaux records de souscriptions. Voici les faits saillants :

    <<
    -   Au Japon, les souscriptions d'assurance ont atteint le niveau record
        de 563 millions de dollars américains pour l'exercice 2010, ce qui
        représente une croissance de 72 % par rapport à 2009, les résultats
        du quatrième trimestre représentant plus du double des résultats de
        la même période de 2009. Cette remarquable performance est
        attribuable aux fortes souscriptions du nouveau produit d'assurance
        vie entière dans tous les réseaux et aux souscriptions du nouveau
        produit d'assurance temporaire à capital croissant dans le réseau
        des agents généraux principaux ("AGP").

    -   Hong Kong a atteint des sommets pour le quatrième trimestre et pour
        l'exercice au chapitre des souscriptions d'assurance. Les
        souscriptions d'assurance ont augmenté de 23 % au quatrième trimestre
        en regard de la période correspondante de 2009, et les souscriptions
        de l'exercice ont dépassé de 27 % celles de 2009. L'élargissement du
        canal de distribution par agences, l'accroissement des activités de
        marketing et la solide acceptation par le marché d'un nouveau produit
        traditionnel lancé au début de 2010 sont à l'origine de la situation.

    -   Dans les autres régions d'Asie, les souscriptions ont monté de 22 %
        par rapport à la même période de 2009. Des records de souscriptions
        ont été inscrits en Indonésie, en Chine et au Vietnam au quatrième
        trimestre. Pour l'exercice, les souscriptions se sont appréciées de
        15 %. En Indonésie, en Chine, au Vietnam, aux Philippines et en
        Malaisie, des sommets ont été atteint principalement en raison de
        l'importante croissance chez les agents autorisés. Les souscriptions
        ont augmenté de 53 % à Taïwan pour l'exercice, surtout en raison de
        la popularité des produits d'assurance vie entière en dollars
        américains. À Singapour, la perte d'un contrat de distribution au
        début de l'exercice a fait reculer passablement les souscriptions,
        annulant dans une certaine mesure la croissance dans les autres
        territoires.
    >>

Les importantes souscriptions de produits de gestion de patrimoine du quatrième trimestre, de 1,3 milliard de dollars américains, à l'exclusion des souscriptions de contrats de rente à capital variable, ont dépassé de 148 % celles du quatrième trimestre de 2009 en devises constantes. Voici les faits saillants :

    <<
    -   À Hong Kong, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine
        du trimestre, de 0,4 milliard de dollars, ont été de 77 % supérieures
        à celles du quatrième trimestre de 2009. Cette croissance découle de
        la forte acceptation par le marché de deux fonds du programme des
        investisseurs institutionnels étrangers admissibles ("QFII") qui
        ciblent les marchés chinois des actions et des obligations. Les deux
        nouveaux fonds ont rapidement vendu toutes leurs parts, respectant le
        quota attribué par l'Administration nationale des changes ("ANC")
        chinoise.

    -   Dans les autres régions d'Asie, les souscriptions de produits de
        gestion de patrimoine du quatrième trimestre ont été de 872 millions
        de dollars américains, soit plus de deux fois et demie plus élevées
        qu'à la même période de 2009 et 37 % plus élevées d'un exercice à
        l'autre. La croissance a été stimulée par l'acquisition, au deuxième
        trimestre de 2010, de Manulife TEDA (notre nouvelle coentreprise
        détenue à 49 %), qui a inscrit 435 millions de dollars américains de
        souscriptions pour le trimestre et plus de 750 millions de dollars
        américains de souscriptions pour l'exercice. De plus, la remarquable
        croissance en Indonésie, de 122 % par rapport au quatrième trimestre
        de 2009, s'explique par l'excellent soutien à la distribution d'une
        banque, dans le cadre d'une entente de fournisseur de services
        privilégié améliorée.

    >>

Les souscriptions de la Division Asie ont été élevées, en bonne partie grâce à l'élargissement de sa capacité de distribution par l'intermédiaire d'agences et de banques. Voici les faits saillants relatifs à la distribution :

    <<
    -   On comptait plus de 42 000 agents autorisés à la fin de l'exercice,
        une hausse de 21 % par rapport à la fin de 2009. Une croissance d'au
        moins 10 % au Vietnam, en Chine, en Indonésie, aux Philippines et en
        Malaisie a été constatée.

    -   L'expansion des succursales s'est poursuivie en Chine, où Manulife-
        Sinochem possède maintenant des permis pour exercer ses activités
        dans 45 villes en date du 31 décembre 2010, ce qui représente plus de
        permis que toute autre coentreprise d'assurance étrangère.

    -   La Division Japon a fait son entrée dans deux canaux en 2010. Le
        secteur AGP de détail étend notre actuel réseau AGP des sociétés, et
        a inscrit des souscriptions d'assurance de 11 millions de dollars
        américains au quatrième trimestre de 2010. De plus, nous nous sommes
        retirés avec succès de la vente de produits de rente à capital
        variable par le réseau des banques pour passer à l'assurance. Le
        réseau des banques représentait 53 millions de dollars de
        souscriptions d'assurance au quatrième trimestre et 126 millions de
        dollars pour l'exercice. Ces deux canaux ont compté pour presque le
        quart des souscriptions d'assurance de l'exercice au Japon en 2010,
        même s'ils n'ont pas été en fonction pendant l'exercice entier.

    -   Les souscriptions d'assurance du réseau des banques au quatrième
        trimestre ont représenté plus de cinq fois le niveau de la même
        période à l'exercice précédent et ont constitué 21 % du total des
        souscriptions d'assurance de la division au quatrième trimestre,
        contre 6 % pour la période correspondante de 2009. Aux Philippines,
        nous avons atteint des records de souscriptions au quatrième
        trimestre parce que nous avons doublé le nombre de représentants dans
        les succursales de notre coentreprise bancaire.
    >>

Division canadienne

"Je suis très satisfait de notre progression en 2010, a dit Paul Rooney, président et chef de la direction de Manuvie Canada. Toutes nos unités administratives ont affiché des souscriptions élevées. De plus, des sommets ont été atteints dans l'assurance vie et l'assurance voyage dans le secteur de l'assurance individuelle, et Fonds communs Manuvie a enregistré des dépôts records. Le chiffre d'affaires de la Banque Manuvie a augmenté régulièrement tout au long de l'exercice, malgré une forte concurrence et, en septembre, nous avons lancé la Société de fiducie Manuvie, qui constitue pour les conseillers une autre avenue pour présenter à de nouveaux clients le portefeuille diversifié de produits de gestion de patrimoine de Manuvie. Notre secteur des produits collectifs a affiché des souscriptions élevées, l'unité Solutions Retraite collectives ayant élargi sa part de marché dans le secteur des régimes à cotisation déterminée(10), un marché de première importance pour nous."

Au Canada, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine individuels du quatrième trimestre de 2010, à l'exclusion des contrats de rente à capital variable, ont progressé de 21 % par rapport au quatrième trimestre de 2009, alors que les souscriptions de l'exercice 2010 ont dépassé de 11 % celles de 2009, s'établissant à 6,7 milliards de dollars. La progression découle des records de souscriptions de fonds communs de placement et des hausses régulières des volumes de nouveaux prêts de la Banque Manuvie.

    <<
    -   La vigueur des fonds communs de placement est responsable des records
        de souscriptions du quatrième trimestre et de l'exercice.
        Les dépôts(11), de 1,4 milliard de dollars pour l'exercice 2010, ont
        presque triplé par rapport aux niveaux de 2009. Cette croissance est
        principalement attribuable aux fonds qui mettent l'accent sur le
        rendement et la sécurité, et que privilégient les investisseurs à
        l'heure actuelle. Comme prévu, les souscriptions de produits à revenu
        fixe ont été bien en deçà des niveaux records de 2009, lorsque les
        investisseurs recherchaient la sécurité des rendements fixes. Ce
        changement dans le portefeuille de produits reflète le regain de
        confiance des consommateurs dans les marchés de placement, et découle
        de notre stratégie ciblée pour assurer la croissance de nos activités
        de fonds communs de placement.

    -   La Banque Manuvie a affiché des volumes de prêts de 4,4 milliards de
        dollars pour l'exercice 2010, en progression de 7 % en regard de
        2009. Le chiffre d'affaires de la Banque Manuvie a augmenté
régulièrement
        tout au long de l'exercice, les volumes de nouveaux prêts dépassant
        1,2 milliard de dollars au quatrième trimestre, soit une hausse de
        18 % par rapport à la même période lors de l'exercice précédent.
        Cette situation témoigne du succès de notre stratégie d'affaires
        intégrée, appuyée par une campagne publicitaire bien accueillie par
        les consommateurs. Le contexte commercial demeure difficile, en
        raison de la baisse des activités sur le marché de l'habitation au
        Canada et de la concurrence féroce qui prévaut dans le secteur des
        services financiers en vue d'attirer et de conserver les clients.

    -------------------------
    (10) Selon les données publiées dans le rapport sur les nouvelles
         souscriptions sur le marché des produits de retraite du Canada au
         troisième trimestre de 2010 de LIMRA.
    (11) Les dépôts sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir la section
         "Rendement et mesures financières non conformes aux PCGR" ci-après.
    >>

Les souscriptions annuelles d'assurance individuelle de la Division canadienne ont aussi atteint un sommet, ayant progressé de 12 % comparativement à 2009, surtout grâce à une hausse de 18 % des souscriptions d'assurance vie. Les souscriptions du quatrième trimestre de 2010 ont augemnté de 23 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

    <<
    -   Les souscriptions ont grimpé en flèche au quatrième trimestre sous
        l'impulsion de fortes hausses liées aux produits d'assurance
        permanente, tant les produits d'assurance universelle que les
        produits d'assurance vie entière. Les souscriptions du quatrième
        trimestre sont habituellement les plus élevées de l'exercice, et en
        2010, elles ont également été stimulées par l'activité accrue ayant
        précédé la prise d'effet des augmentations annoncées des taux des
        produits d'assurance universelle, qui ont été appliquées aux affaires
        nouvelles reçues après le 3 décembre 2010.

    -   La forte croissance constante des souscriptions de nos partenaires
        d'assurance voyage a été à l'origine des records de souscriptions
        d'assurance voyage de l'exercice, soit une hausse de 19 % par rapport
        à l'exercice 2009. Les souscriptions d'assurance voyage du quatrième
        trimestre ont dépassé de 13 % celles de la même période en 2009.
    >>

Le secteur des produits collectifs du Canada a obtenu des souscriptions élevées. Les souscriptions de l'unité Assurance collective de l'exercice ont été légèrement inférieures à celles de 2009, alors que le secteur des groupes de petite taille a pris son essor au fil de l'exercice. Les souscriptions de l'unité Assurance collective du quatrième trimestre de 2010 ont augmenté de 8 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. En 2010, l'unité Solutions Retraite collectives a élargi sa part du marché des affaires nouvelles dans le secteur des régimes à cotisation déterminée, qui est son marché cible. Par contre, le total des volumes de souscriptions de l'exercice, de 933 millions de dollars en 2010, était en régression par rapport à 1,3 milliard de dollars en 2009, du fait de la baisse de l'activité dans tout le secteur, tant sur les marchés des régimes à cotisations déterminées que sur les marchés des rentes collectives.

Division américaine

Jim Boyle, président de John Hancock Financial Services, a déclaré : "Les souscriptions du quatrième trimestre indiquent que nous réussissons à ajuster notre gamme de produits pour privilégier les produits et services à marge élevée et les produits et services fournis contre honoraires, tout en continuant d'augmenter les prix et de modifier la conception d'autres produits pour accroître les marges et réduire le risque. Le dynamisme de nos activités sous-jacentes, ainsi que les modifications apportées à nos produits ont fait grimper de 54 % notre bénéfice d'exploitation rajusté du quatrième trimestre de 2010 par rapport au quatrième trimestre de 2009. Au quatrième trimestre de 2010, stimulé par les excellents rendements des marchés et les flux de trésorerie nets positifs, le total des fonds gérés du secteur de gestion de patrimoine a atteint le niveau inégalé de 188 milliards de dollars américains, soit une hausse de 11 % par rapport au quatrième trimestre de 2009. Le secteur Fonds communs de placement de John Hancock a enregistré des records de souscriptions, clôturant l'exercice avec des souscriptions annuelles de 9,7 milliards de dollars, ce qui représente 48 % de plus qu'à l'exercice précédent; les souscriptions de régimes à cotisations déterminées de notre secteur Régimes de retraite ont également atteint des sommets, s'établissant à 5,1 milliards de dollars pour l'exercice, une progression de 16 % en regard de l'exercice précédent. Nous continuons de repositionner notre secteur de l'assurance dans ce contexte à faible taux d'intérêt, et à ce jour, nous sommes encouragés par la réponse des organismes de réglementation aux demandes d'augmentation des primes de nos activités d'assurance soins de longue durée en vigueur."

Aux États-Unis, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine, à l'exclusion des contrats de rente à capital variable et de rente différée à capital fixe à la valeur comptable, ont augmenté de 15 % au quatrième trimestre de 2010 par rapport à la même période lors de l'exercice 2009, pour s'établir à 4,4 milliards de dollars américains, et de 30 % pour l'exercice 2010 par rapport à l'exercice 2009, pour s'établir à 16,1 milliards de dollars américains.

    <<
    -   Les souscriptions du secteur Fonds communs de placement de John
        Hancock ("Fonds JH") ont été de 2,5 milliards de dollars américains
        au quatrième trimestre et se sont établies au niveau inégalé de 9,7
        milliards de dollars américains pour l'exercice. Fonds JH s'est
        hissé au 5e rang(12) sur le plan des nouveaux capitaux dans le
        marché des produits non exclusifs depuis le début de l'exercice
        jusqu'au 31 décembre 2010, en comparaison du 23e rang pour la même
        période en 2009. L'augmentation de 31 % des souscriptions au
        quatrième trimestre de 2010 et de 48 % pour l'exercice 2010 par
        rapport à l'exercice 2009 est attribuable à la gamme largement
        diversifiée de fonds concurrentiels offerts aux particuliers, aux
        clients institutionnels et dans le cadre des régimes à cotisation
        déterminée - services de placement seulement, ainsi qu'à
        l'amélioration de la conjoncture. Au 31 décembre 2010, Fonds JH
        comptait 21 fonds notés quatre ou cinq étoiles par
        Morningstar(13). Les fonds gérés de Fonds JH ont augmenté pour
        s'établir à 34 milliards de dollars américains au 31 décembre 2010,
        en hausse de 25 % par rapport à leur niveaudu 31 décembre 2009, en
        raison de l'amélioration du rendement des marchés et des flux de
        trésorerie nets positifs.

    -   Le secteur Régimes de retraite de John Hancock a enregistré des
        souscriptions de 1,5 milliard de dollars au quatrième trimestre de
        2010, ce qui est conforme à la même période de l'exercice précédent,
        et de 5,1 milliards de dollars pour l'exercice 2010, en hausse de
        16 % par rapport à l'exercice précédent. Les fonds gérés avaient
        atteint des sommets inégalés de 63 milliards de dollars américains à
        la fin de 2010, en hausse de 17 % par rapport au 31 décembre 2009, en
        raison de l'amélioration du rendement des marchés et des flux de
        trésorerie nets positifs.

    -   Les portefeuilles Lifestyle et Lifecycle de John Hancock, offerts
        dans le cadre de nos fonds commun de placement, de nos régimes 401(k)
        et de nos produits de rente à capital variable et d'assurance vie à
        capital variable, ont continué de bien faire, s'élevant jusqu'à leur
        plus haut niveau d'actifs gérés, soit 72 milliards de dollars
        américains au 31 décembre 2010. Les fonds Lifestyle ont enregistré
        les plus fortes souscriptions parmi les Fonds JH, soit plus de
        1,3 milliard de dollars américains en 2010, une augmentation de 48 %
        par rapport à l'exercice précédent. Les portefeuilles Lifestyle et
        Lifecycle, offerts dans le cadre des régimes 401(k), ont continué de
        se classer parmi les produits les plus attrayants, avec une tranche
        de 7,1 milliards de dollars américains des primes et dépôts, ou
        59 %, pour l'exercice 2010.

    -   Les souscriptions de contrats de rente à capital variable et de
        contrats de rente à capital fixe de l'exercice 2010 ont totalisé
        respectivement 2,6 milliards de dollars américains et 1,5 milliard de
        dollars américains, soit une baisse respective de 50 % et 53 % par
        rapport à l'exercice précédent, ce qui s'explique par les initiatives
        de réduction des risques et le manque d'attrait des produits à revenu
        fixe dans un contexte de faibles taux d'intérêt.

    -------------------------
    (12) Source : Strategic Insight Simfund. Les nouveaux capitaux nets sont
         calculés en incluant seulement les fonds à capital variable à long
         terme destinés aux particuliers de John Hancock, exclusion faite des
         fonds du marché monétaire, et ne couvre que les actions des
         catégories A, B, C et I.
    (13) Pour chaque fonds existant depuis au moins trois ans, Morningstar
         calcule une note fondée sur le rendement rajusté en fonction du
         risque, qui tient compte des fluctuations du rendement mensuel (y
         compris l'incidence des frais d'entrée, des frais de sortie et des
         frais de rachat), souligne les baisses et récompense la constance
         des rendements. La première tranche de 10 % des fonds reçoit cinq
         étoiles, la tranche de 22,5 % suivante reçoit quatre étoiles, celle
         de 35 % qui suit reçoit trois étoiles, la tranche suivante de
         22,5 % reçoit deux étoiles et les fonds se classant dans la
         dernière tranche de 10 % reçoivent une étoile. La note générale que
         Morningstar accorde à un fonds découle d'une moyenne pondérée de
         son rendement sur 3, 5 et 10 ans (le cas échéant) mesuré selon les
         critères de Morningstar. Le rendement passé ne garantit pas le
         rendement futur. La note générale tient compte de l'incidence des
         frais d'entrée, des frais de sortie et des frais de rachat, tandis
         que la note "frais exclus" (Load Waived) n'en tient pas compte. La
         note "frais exclus" (Load Waived) des actions de catégorie A est
         destinée uniquement aux investisseurs qui n'ont pas à payer de
         frais d'entrée.
    >>

Dans le secteur Assurance - États-Unis, nous continuons de repositionner nos activités de manière à nous adapter au contexte de faibles taux d'intérêt et à mettre l'accent sur une gamme de produits qui privilégie les produits à marge élevée et les produits plus rentables. Par suite de ces mesures, les souscriptions d'assurance aux États-Unis ont totalisé 216 millions de dollars américains au quatrième trimestre de 2010, soit 7 % de moins qu'au quatrième trimestre de 2009, et 784 millions de dollars pour l'exercice 2010, soit 6 % de moins qu'à l'exercice précédent.

    <<
    -   Le secteur Assurance vie de John Hancock ("JH Vie") a poursuivi le
        repositionnement de son portefeuille de produits afin d'atténuer le
        risque de taux d'intérêt et d'améliorer les marges. Au quatrième
        trimestre de 2010, les souscriptions ont reculé de 9 %
        comparativement à la même période lors de l'exercice précédent, en
        raison des augmentations de taux de certains produits garantis. À
        l'exclusion des produits dont nous ne projetons pas la croissance
        (produits d'assurance vie universelle assortis de garanties de non-
        déchéance et contrats d'assurance vie entière sans participation
        garantis), les souscriptions ont progressé de 15 % au quatrième
        trimestre de 2010 en regard du quatrième trimestre de 2009, et de
        38 % au quatrième trimestre de 2010 en regard du troisième trimestre
        de 2010, ce qui représente 62 % des souscriptions totales du
        quatrième trimestre de 2010. De nouvelles étapes ont été franchies
        dans la transition du portefeuille de produits lorsque la Division a
        lancé, en janvier, un nouveau produit d'assurance vie universelle
        fondé sur des hypothèses courantes doté de caractéristiques de risque
        améliorées. De plus, le secteur s'attend à commencer à tirer profit,
        au début de 2011, de l'incidence des augmentations de taux des
        produits d'assurance vie universelle assortis de garanties viagères
        de non-déchéance qui ont été annoncées au quatrième trimestre de
        2010.

    -   Les souscriptions du secteur Assurance soins de longue durée de John
        Hancock ("JH SLD") du quatrième trimestre de 2010 étaient
        équivalentes à celles du trimestre correspondant de l'exercice
        précédent. Les souscriptions de produits de détail ont reculé au
        quatrième trimestre de 2010 en regard du quatrième trimestre de 2009
        et du troisième trimestre de 2010, en raison des augmentations de
        taux entrées en vigueur pour les affaires nouvelles au deuxième
        semestre. On s'attend à ce que ces augmentations de taux améliorent
        la rentabilité globale des affaires nouvelles et contribuent à
        ralentir les souscriptions en 2011. Au quatrième trimestre de 2010,
        JH SLD a demandé aux organismes de réglementation l'autorisation de
        procéder à des hausses de taux des primes des produits individuels et
        collectifs en vigueur d'environ 40 % en moyenne à l'égard de la
        majorité de nos produits d'assurance soins de longue durée en
        vigueur.
    >>

Gestion d'actifs Manuvie

En décembre 2010, Gestion des placements mondiaux MFC a changé de nom pour adopter celui de Gestion d'actifs Manuvie à l'échelle mondiale. Elle a conservé la même formule qui fait sa réussite et qui lui permet de se démarquer : des équipes de placement autonomes œuvrant dans une entreprise spécialisée, pouvant s'appuyer sur les ressources mondiales d'un chef de file des services financiers. Afin de profiter de la notoriété de la marque John Hancock aux États-Unis, Gestion d'actifs Manuvie utilise le nom John Hancock Asset Management comme une sous-marque pour fournir des services de gestion de placements dans le cadre des produits de John Hancock offerts aux États-Unis.

L'actif géré pour le compte de clients externes par Gestion d'actifs Manuvie et ses sociétés affiliées totalisait 182 milliards de dollars, une hausse de 65 milliards de dollars depuis la fin du troisième trimestre de 2010(14). Afin de nous conformer aux pratiques sectorielles en matière de présentation de l'information, au 31 décembre 2010, nous incluons dorénavant la composante de l'actif des fonds de répartition de l'actif confiée à des gestionnaires externes; c'est ce qui explique la hausse de 61 milliards de dollars. En tout, Gestion d'actifs Manuvie gère 209 milliards de dollars pour le compte de clients internes et externes.

Gestion d'actifs Manuvie a continué de renforcer ses activités sur de nombreux fronts en 2010. Elle a approfondi sa présence dans le secteur institutionnel, elle a obtenu d'excellents rendements de ses placements dans l'ensemble de son complexe de gestion d'actifs, les souscriptions provenant des secteurs de gestion de patrimoine de détail de Manuvie et de John Hancock ont été élevées pendant tout l'exercice et elle s'est distinguée par les notes accordées à ses fonds et les prix décernés par le secteur. Des progrès importants ont été réalisés en Chine, comme en témoignent l'acquisition de la coentreprise chinoise Manulife TEDA et le lancement réussi de deux fonds QFII, qui permettent aux investisseurs étrangers d'accéder au marché chinois. Hancock Natural Resources Group a connu une solide progression, investissant des capitaux avec succès dans plusieurs acquisitions significatives de terrains forestiers et de terres agricoles.

Total des souscriptions de la Société et total des primes et dépôts de la Société(15)

Nos résultats au chapitre des souscriptions et des primes et dépôts(16) sont conformes à notre stratégie qui consiste à accélérer la croissance des produits qui dégagent un rendement sur le capital investi favorable et comportent des risques moindres, tout en retirant ou éliminant les produits qui entraînent une sensibilité des résultats ou produisent de faibles rendements sur le capital investi. Pour évaluer nos progrès, nous présentons séparément les souscriptions et les primes et dépôts pour les gammes de produits dont nous projetons la croissance et celles dont nous ne projetons pas la croissance.

Souscriptions

    <<
    -   Les souscriptions dans l'ensemble de la Société pour les produits
        d'assurance dont nous projetons la croissance ont presque atteint 0,6
        milliard de dollars pour le quatrième trimestre de 2010, soit une
        hausse de 34 % par rapport à la même période de l'exercice précédent.
        Pour l'exercice, ces souscriptions ont dépassé 2 milliards de dollars
        et augmenté de 20 %, en devises constantes, par rapport à l'exercice
        2009. Comme il a été mentionné précédemment, les principaux
        catalyseurs des fortes souscriptions du trimestre et de l'exercice
        ont été la solide croissance en Asie et les records de souscriptions
        du secteur Assurance individuelle au Canada. Stimulée par la montée
        des souscriptions, la valeur intrinsèque des affaires nouvelles(17) a
        augmenté de 20 % au quatrième trimestre de 2010, en regard du
        quatrième trimestre de 2009, et de 17 % pour l'exercice 2010, en
        regard de l'exercice 2009. La progression de la valeur intrinsèque
        des affaires nouvelles au quatrième trimestre a été diminuée par
        l'augmentation des coûts d'acquisition en Asie.

    -   Les souscriptions dans l'ensemble de la Société pour les gammes de
        produits d'assurance dont nous ne projetons pas la croissance
        (produits d'assurance vie universelle assortis de garanties à vie de
        non-déchéance; contrats d'assurance vie entière sans participation
        garantis et produits d'assurance soins de longue durée dans le
        secteur Assurance - É.-U.) ont reculé de 23 % au quatrième trimestre
        de 2010 par rapport au quatrième trimestre de 2009 et de 9 % pour
        l'exercice 2010 par rapport à l'exercice 2009. La valeur intrinsèque
        des affaires nouvelles a souffert du fléchissement des taux
        d'intérêt, mais elle a tiré avantage, comparativement au quatrième
        trimestre de 2009, des augmentations de taux ayant pris effet au
        deuxième semestre. La valeur intrinsèque des affaires nouvelles du
        quatrième trimestre s'est donc améliorée de 17 % sur un an, alors
        qu'elle a reculé de 5 % pour l'exercice.

    -   Le total des souscriptions de produits de gestion de patrimoine de la
        Société dont nous projetons la croissance s'est établi à 7,7
        milliards de dollars pour le quatrième trimestre et a dépassé 27
        milliards de dollars pour l'exercice. La croissance a été de 28 % sur
        un an comparativement au quatrième trimestre de 2009 et de 23 %
        comparativement à l'exercice 2009. Elle a été généralisée, mais s'est
        manifestée surtout en Asie, dans les fonds communs de placement nord-
        américains et le secteur Régimes de retraite de John Hancock. La
        valeur intrinsèque des affaires nouvelles liée à ces produits a
        progressé de 7 % pour le trimestre, par rapport au quatrième
        trimestre de 2009, et de 10 % pour l'exercice, par rapport à
        l'exercice 2009. La progression de la valeur intrinsèque des affaires
        nouvelles liée à la croissance des souscriptions a été contrebalancée
        en partie par le changement de la composition des souscriptions et
        par les coûts d'acquisition plus élevés.

    -   Au quatrième trimestre de 2010 les souscriptions de produits de
        gestion de patrimoine dont nous ne projetons pas la croissance
        (rentes à capital variable et rentes différées à capital fixe à la
        valeur comptable) ont totalisé 1,5 milliard de dollars, ce qui
        représente une baisse de 25 % par rapport au quatrième trimestre de
        2009. Pour l'exercice, les souscriptions ont totalisé 6,7 milliards
        de dollars, en régression de 46 % par rapport à l'exercice 2009, ce
        qui demeure conforme aux initiatives en cours de la Société visant à
        diminuer le risque lié aux actions à l'échelle mondiale. Le
        pourcentage de la valeur des garanties couverte ou réassurée était
        d'environ 55 % au 31 décembre 2010. La quasi-totalité des nouveaux
        contrats de rente à capital variable souscrits aux États-Unis, au
        Canada et au Japon continuent d'être couverts dès la souscription. La
        valeur intrinsèque des nouveaux contrats de rente à capital variable
        s'est ressentie du recul des souscriptions et des taux d'intérêt,
        mais les résultats se sont améliorés vers la fin de 2010, lorsque les
        taux d'intérêt ont remonté et les dépenses faisaient l'objet d'un
        contrôle rigoureux. Alors, la valeur intrinsèque des nouveaux
        contrats de rente à capital variable a grimpé de 16 % au quatrième
        trimestre comparativement au quatrième trimestre de 2009, mais elle a
        régressé de 28 % par rapport à l'exercice précédent. La Société offre
        également les garanties associées aux fonds distincts sur une tranche
        de ses régimes de retraite collectifs. Au quatrième trimestre, sur
        les souscriptions de produits de gestion de patrimoine dont nous
        projetons la croissance, une tranche de 62 millions de dollars
        touchait des garanties de fonds distincts, et cette tranche se
        chiffre à 340 millions de dollars pour l'exercice.

    -------------------------
    (14) Le solde d'ouverture du quatrième trimestre a été retraité, passant
         de 121 milliards de dollars à 117 milliards de dollars.
    (15) La croissance des souscriptions ainsi que les primes et dépôts sont
         exprimés en devises constantes. Les devises constantes sont une
         mesure non conforme aux PCGR. Voir la section "Rendement et mesures
         financières non conformes aux PCGR" ci-après.
    (16) Les primes et les dépôts sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir
         la section "Rendement et mesures financières non conformes aux
         PCGR" ci-après.
    (17) La valeur intrinsèque des affaires nouvelles est une mesure non
         conforme aux PCGR. Voir la section "Rendement et mesures financières
         non conformes aux PCGR" ci-après.
    >>

Primes et dépôts

    <<
    -   Au quatrième trimestre, le total des primes et dépôts de la Société
        de 4,7 milliards de dollars pour les produits d'assurance dont nous
        projetons la croissance a progressé de 8 %, en devises constantes,
        par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent,
        l'Asie menant le bal. Les primes et dépôts comprennent les primes et
        dépôts reçus au titre des affaires nouvelles et les primes et dépôts
        périodiques au titre des affaires en vigueur croissantes. Les
        résultats correspondants pour l'exercice se sont élevés à 17,8
        milliards de dollars, reflétant la croissance de 4 % depuis
        l'exercice précédent.

    -   Au quatrième trimestre, le total des primes et dépôts de la Société
        pour les gammes de produits d'assurance dont nous ne projetons pas la
        croissance a été de 1,0 milliard de dollars, une baisse de 52 % par
        rapport au trimestre correspondant de 2009, en devises constantes. La
        baisse reflète à la fois un dépôt non récurrent reçu au quatrième
        trimestre de 2009 d'un ancien partenaire de coentreprise lorsque JH
        LTC est devenu l'unique fournisseur du régime d'assurance soins de
        longue durée fédéral américain, de même que l'incidence de la baisse
        des souscriptions. Pour des raisons semblables, les primes et dépôts
        correspondants de l'exercice de 3,9 milliards de dollars pour ces
        produits ont reculé de 17 % par rapport à l'exercice 2009.

    -   Les primes et dépôts de la Société au titre des produits de gestion
        de patrimoine dont nous projetons la croissance ont totalisé 9,5
        milliards de dollars pour le quatrième trimestre de 2010, soit une
        hausse de 23 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice
        précédent, exprimée en devises constantes. La croissance est
        attribuable aux fortes souscriptions de fonds communs de placement,
        en partie annulée par le fléchissement des souscriptions de produits
        à revenu fixe aux États-Unis et au Canada. Pour l'exercice, les
        primes et dépôts se sont élevés à 36,7 milliards de dollars, ce qui
        représente une croissance de 13 %, en devises constantes, par rapport
        à 2009.

    -   Le total des primes et dépôts de la Société pour la gamme de produits
        de gestion de patrimoine dont nous ne projetons pas la croissance
        (rentes à capital variable et rentes différées à capital fixe à la
        valeur comptable) s'est établi à 1,5 milliard de dollars pour le
        quatrième trimestre de 2010 et à 6,7 milliards de dollars pour
        l'exercice. Ces résultats représentent une diminution respective de
        25 % et 46 % par rapport à l'exercice précédent.
    >>

Fonds gérés

Le total des fonds gérés au 31 décembre 2010 s'est fixé à 475,2 milliards de dollars, soit 1,3 milliard de dollars de plus qu'au 30 septembre 2010 et 35,6 milliards de dollars de plus qu'au 31 décembre 2009. Cette progression en glissement annuel tient à ce qui suit : un rendement des placements de 40,9 milliards de dollars, des flux de trésorerie nets positifs provenant des titulaires de contrat de 9,8 milliards de dollars, et l'émission de billets de premier rang et à moyen terme de 2,0 milliards de dollars. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par un montant de 13,9 milliards de dollars lié au raffermissement du dollar canadien et par des charges, commissions, impôts et autres variations de 3,2 milliards de dollars.

AUTRES ÉLÉMENTS NOTABLES

Services généraux

    <<
    -   Dans un communiqué distinct, la Société a annoncé aujourd'hui que le
        conseil d'administration a approuvé un dividende trimestriel de
        0,13 $ par action ordinaire de la Société, payable au plus tôt le 21
        mars 2011 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 23
        février 2011.

    -   De plus, le conseil d'administration a décidé que, pour ce qui est de
        la date de versement des dividendes sur les actions ordinaires, soit
        le 21 mars 2011, la Société émettra des actions ordinaires
        relativement au réinvestissement des dividendes et à l'achat
        facultatif d'actions en espèces dans le cadre de son régime canadien
        de réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions et de son
        régime de réinvestissement des dividendes et d'achat d'actions offert
        aux actionnaires des États-Unis. Le prix d'achat des actions
        ordinaires acquises au moyen des dividendes réinvestis sera inférieur
        de 2 % au prix du marché, conformément aux conditions du régime visé.
        Il s'agit d'une diminution par rapport à l'escompte de 3 % qui
        était appliquée aux dividendes réinvestis aux trimestres précédents.

    -   Le 13 janvier 2011, La Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers a
        annoncé qu'elle rachèterait, le 16 février 2011, toutes ses
        débentures subordonnées en circulation assorties d'un taux de 6,24 %,
        d'un capital de 550 000 000 $, échéant le 16 février 2016.
    >>

Prix et distinctions

    <<
    -   Au Canada, Fonds communs Manuvie a remporté deux prix lors du 16e
        gala annuel des Canadian Investment Awards, l'un pour l'excellence de
        sa gestion des placements et l'autre, pour sa campagne de marketing
        entourant le lancement d'un nouveau fonds à revenu fixe.

    -   Sur le plan mondial, Morningstar(18) a accordé cinq ou quatre étoiles
        à 48 fonds que Gestion d'actifs Manuvie gère pour le compte de ses
        partenaires de gestion de patrimoine Manuvie et John Hancock en 2010.
        Il s'agit de notre meilleur résultat pour une fin de trimestre.

    -   En Indonésie, l'Association des courtiers d'assurance et de
        réassurance d'Indonésie a remis le prix de la meilleure et de la plus
        populaire société d'assurance vie de 2010 à Manulife Indonesia. Comme
        les membres de l'association sont des titulaires de contrat
        indonésiens, les prix témoignent de l'appréciation de Manulife
        Indonesia en tant que fournisseur d'avantages sociaux fiable et digne
        de confiance pour les employés.

    -   En Chine, Manulife Sinochem a vu son produit d'assurance mixte "Jin
        Fu Lian Lian" être choisi comme produit d'épargne exemplaire de
        l'année 2010 par le secteur de l'assurance de Shanghai, et sa
        succursale de Beijing a été nommée la société d'assurance la plus
        solide de 2010 par le secteur de l'assurance de Beijing dans le cadre
        du Golden Policy Yearly Appraisal Event.

    -------------------------
    (18) Pour chaque fonds existant depuis au moins trois ans, Morningstar
         calcule une note fondée sur le rendement rajusté en fonction du
         risque, qui tient compte des fluctuations du rendement mensuel (y
         compris l'incidence des frais d'entrée, des frais de sortie et des
         frais de rachat), souligne les baisses et récompense la constance
         des rendements. La première tranche de 10 % des fonds reçoit cinq
         étoiles, la tranche de 22,5 % suivante reçoit quatre étoiles, celle
         de 35 % qui suit reçoit trois étoiles, la tranche suivante de
         22,5 % reçoit deux étoiles et les fonds se classant dans la
         dernière tranche de 10 % reçoivent une étoile. La note générale que
         Morningstar accorde à un fonds découle d'une moyenne pondérée de
         son rendement sur 3, 5 et 10 ans (le cas échéant) mesuré selon les
         critères de Morningstar. Le rendement passé ne garantit pas le
         rendement futur. La note générale tient compte de l'incidence des
         frais d'entrée, des frais de sortie et des frais de rachat, tandis
         que la note "frais exclus" (Load Waived) n'en tient pas compte. La
         note "frais exclus" (Load Waived) des actions de catégorie A est
         destinée uniquement aux investisseurs qui n'ont pas à payer de
         frais d'entrée.
    >>

Remarques :

La Société Financière Manuvie tiendra une conférence téléphonique sur ses résultats financiers du quatrième trimestre le 10 février 2011 à 14 heures (HE). Pour participer à la conférence, composez sans frais en Amérique du Nord le 1 866 898-9626, ou le 416 340-2216 s'il s'agit d'un appel local ou international. Veuillez téléphoner dix minutes avant le début de la conférence. Vous devrez donner votre nom, ainsi que le nom de l'entreprise que vous représentez. Il sera aussi possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique à partir de 18 heures (HE) le 10 février 2011 jusqu'au 24 février 2011 en appelant au 905 694-9451 ou au 1 800 408-3053 (code 7044147 suivi du carré).

La conférence téléphonique sera aussi diffusée en direct sur le site Web de Manuvie à compter de 14 heures (HE) le 10 février 2011, à l'adresse www.manuvie.com/rapportstrimestriels. Vous pourrez aussi accéder à l'enregistrement de la conférence à la même adresse à partir de 16 h 30 (HE).

Les données statistiques du quatrième trimestre de 2010 sont aussi disponibles sur le site Web de la Financière Manuvie à l'adresse www.manuvie.com/rapportstrimestriels. Ce document peut être téléchargé avant le début de la diffusion sur le Web.

RAPPORT DE GESTION

POINTS SAILLANTS FINANCIERS

(non vérifié)

    <<
                                                                Exercices
                                   Résultats trimestriels      terminés en
    -------------------------------------------------------------------------
                                  T4 10    T3 10    T4 09     2010     2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué
     (perte nette imputée) aux
     actionnaires (en millions
     de $ CA)                     1 794 $   (947)$    868 $   (391)$  1 402 $
    Bénéfice net attribuable
     (perte nette imputable)
     aux porteurs d'actions
     ordinaires (en millions
     de $ CA)                     1 774 $   (966)$    848 $   (470)$  1 338 $
    Résultat par action
     ordinaire ($ CA)              1,00 $  (0,55)$   0,51 $  (0,27)$   0,82 $
    Rendement des capitaux
     propres attribuables aux
     porteurs d'actions
     ordinaires(a) (%)
     (annualisé)                   28,6    (15,4)    13,1     (1,8)     5,2
    Primes et dépôts(a)
     (en millions de $ CA)
    - Produits d'assurance dont
      nous projetons la
      croissance                  4 745 $  4 555 $  4 437 $ 17 811 $ 17 747 $
    - Produits de gestion de
      patrimoine dont nous
      projetons la croissance     9 511 $  8 130 $  7 976 $ 36 676 $ 35 143 $
    - Produits d'assurance dont
      nous ne projetons pas la
      croissance(b)                 972 $    930 $  2 124 $  3 880 $  5 205 $
    - Activités de gestion de
      patrimoine dont nous ne
      projetons pas la croissance
      (rentes à capital variable
      et rentes différées à
      capital fixe à la valeur
      comptable)                  1 479 $  1 327 $  1 998 $  6 694 $ 13 175 $
    Fonds gérés(a)
     (en milliards de $ CA)       475,2 $  473,9 $  439,6 $
    Fonds propres(a)
     (en milliards de $ CA)        31,2 $   30,6 $   33,2 $
    -------------------------------------------------------------------------
    (a) Cet élément n'est pas une mesure conforme aux PCGR. Pour des
        précisions sur notre utilisation des mesures non conformes aux PCGR,
        voir la section "Rendement et mesures non conformes aux PCGR" ci-
        après.
    (b) Les contrats d'assurance vie universelle assortis de garanties
        viagères de non-déchéance et les contrats d'assurance vie entière
        sans participation garantis de JH Vie, ainsi que les produits de
        JH SLD.
    >>

Le bénéfice net attribué aux actionnaires pour le quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2010 s'est élevé à 1 794 millions de dollars, soit un résultat dilué par action de 1,00 $. Au quatrième trimestre de 2009, la SFM avait présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 868 millions de dollars, ou 0,51 $ l'action. Ci-après figure une analyse des résultats des quatrièmes trimestres de 2010 et 2009. La perte nette imputée aux actionnaires pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 a été de 391 millions de dollars, contre un bénéfice net de 1 402 millions de dollars en 2009.

Quatrième trimestre de 2010

Le redressement des marchés des actions et la hausse des taux d'intérêt ont considérablement contribué au niveau record des bénéfices du trimestre. Les gains liés au redressement des marchés des actions se sont élevés à 441 millions de dollars et ceux liés à la hausse des taux d'intérêt, à 604 millions de dollars.

Bénéfice d'exploitation rajusté réel du quatrième trimestre et rapprochement avec la mesure conforme aux PCGR

Le bénéfice d'exploitation rajusté du quatrième trimestre de 2010 a atteint 692 millions de dollars. Les coûts de couverture accrus, notamment 34 millions de dollars liés aux couvertures d'actions à grande échelle mises en œuvre dans la deuxième moitié du quatrième trimestre, ont entraîné un bénéfice d'exploitation rajusté légèrement en deçà de la fourchette estimée de 700 millions de dollars à 800 millions de dollars pour chacun des trimestres de 2010 présentée dans notre rapport annuel de 2009. En vertu de la règlementation canadienne sur les valeurs mobilières, la Société ne sera plus tenue de présenter son bénéfice d'exploitation rajusté en 2011. Nous présenterons le bénéfice net compte non tenu de l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt, en plus de faire ressortir d'autres éléments importants.

Le bénéfice net excluant l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt est une mesure de rentabilité non conforme aux PCGR qui présente le bénéfice net attribué aux actionnaires qui aurait été réalisé en supposant que les couvertures existantes soient demeurées les mêmes et que les taux d'intérêt et les marchés des actions aient reflété ceux pris en compte dans notre évaluation de la provision. Nous sommes d'avis que les gains ou les pertes sur les rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique sont une incidence indirecte, plutôt que directe, des variations des marchés des actions et des taux d'intérêt.

Le tableau suivant rapproche le bénéfice d'exploitation rajusté et notre bénéfice net présenté au quatrième trimestre, ainsi que le bénéfice net excluant l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt et notre bénéfice net présenté :

    <<
    (en millions de $ CA)                                        Gain (perte)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux actionnaires présenté                   1 794 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Moins l'incidence nette du redressement des marchés
     des actions et de la hausse des taux d'intérêt :
    sur les obligations au titre des garanties de rentes
     à capital variable non assorties d'une couverture
     dynamique(a)                                                       274 $
    sur les placements en actions du fonds général qui
     soutiennent les provisions mathématiques, et sur les
     revenus d'honoraires(a, b)                                         117
    sur les couvertures d'actions à grande échelle(c)                   (48)
    sur les hypothèses de réinvestissement applicables aux
     titres à revenu fixe utilisées pour calculer les
     provisions mathématiques(b)                                        516
    sur les gains nets à la vente d'obligations disponibles
     à la vente détenues dans la composante excédent                      2
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence directe totale des marchés des actions et
     des taux d'intérêt                                                 861 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net compte non tenu de l'incidence directe des
     marchés des actions et des taux d'intérêt :                        933 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Moins les autres éléments notables :
    Gains sur les rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique                                         184
    Autres résultats favorables des placements(b)                        61
    Gains fiscaux à l'égard des années d'imposition fermées             103
    Gains nets sur les résultats techniques                              36
    Modification de la convention comptable pour la
     comptabilisation des frais d'acquisition différés
     pour le secteur des régimes de retraite à Hong Kong                (39)
    Améliorations apportées aux méthodes et
     hypothèses actuarielles                                            (54)
    Variation des taux de change(d)                                     (50)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des autres éléments notables                                  241 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation rajusté                                     692 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (a) Le bénéfice d'exploitation rajusté exclut l'incidence, sur le
        bénéfice, des fluctuations des marchés des actions qui diffèrent de
        nos hypothèses les plus probables, soit une croissance de 7,25 % par
        année au Canada, de 8,0 % par année aux États-Unis, de 5,0 % par
        année au Japon et de 9,5 % par année à Hong Kong.
    (b) Comme il est mentionné dans nos conventions comptables, les
        provisions mathématiques correspondent à l'estimation que nous avons
        faite du montant qui, ajouté aux primes futures estimatives et aux
        revenus de placement nets, couvre les montants estimatifs futurs
        relatifs aux prestations, aux participations aux excédents et aux
        bonifications, aux impôts et taxes (autres que les impôts sur les
        bénéfices) et aux charges liées aux contrats en vigueur. En vertu des
        PCGR du Canada, le calcul des provisions mathématiques est fondé sur
        une projection explicite des flux de trésorerie à partir des
        hypothèses courantes les plus probables pour chaque composante
        importante des flux de trésorerie et chaque éventualité notables. Le
        rendement des placements est projeté à l'aide des portefeuilles de
        placement actuels et des stratégies prévues de réinvestissement.
        Chaque hypothèse est rajustée selon une marge pour écarts
        défavorables. En raison de cette méthode, les gains et pertes liés
        aux résultats techniques surviennent lorsque les rendements liés aux
        actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à
        rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans
        les hypothèses servant à établir nos meilleures estimations des
        provisions mathématiques.
    (c) Le coût total des couvertures d'actions à grande échelle mises en
        œuvre à la fin du quatrième trimestre s'est élevé à 82 millions de
        dollars et comprend une charge de 34 millions de dollars liée au coût
        prévu estimatif des couvertures d'actions à grande échelle liées à
        nos hypothèses d'évaluation à long terme. Le coût prévu estimatif de
        ces couvertures a été inclus dans le bénéfice net excluant
        l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt de
        même que dans le bénéfice d'exploitation rajusté. L'écart de 48
        millions de dollars a été présenté à titre d'incidence directe des
        marchés des actions et exclu du bénéfice d'exploitation rajusté.
    (d) Le bénéfice d'exploitation rajusté ne tient pas compte de l'incidence
        des fluctuations de change survenues depuis le 30 juin 2009, date à
        laquelle nous avons établi notre estimation. Depuis ce temps, le
        dollar canadien s'est raffermi et la valeur d'un dollar américain est
        passée de 1,1625 $ CA au 30 juin 2009 à 0,09946 $ CA au 31 décembre
        2010. Le taux de change quotidien moyen s'est établi à 1,012758 $ CA
        pour un dollar américain au cours du trimestre. Ce recul a entraîné
        une diminution du bénéfice net présenté de 50 millions de dollars
        pour le trimestre.
    >>

Incidence du redressement des marchés des actions et de la hausse des taux d'intérêt

Le redressement des marchés des actions et la hausse des taux d'intérêt au quatrième trimestre ont entraîné des gains nets de 861 millions de dollars.

L'excédent du redressement des marchés boursiers sur les rendements pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques a entraîné des gains de 274 millions de dollars sur nos obligations au titre des rentes à capital variable non assorties d'une couverture dynamique et des gains de 117 millions de dollars sur les placements en actions du fonds général qui soutiennent les provisions mathématiques, et sur les revenus d'honoraires.

La tranche de la perte sur les couvertures d'actions à grande échelle classées comme perte liée aux résultats techniques a en partie contrebalancé ces gains. Comme il est mentionné ci-dessus, la perte totale sur les couvertures d'actions s'est élevée à 82 millions de dollars, dont une tranche de 34 millions de dollars représente le coût prévu estimatif lié à nos hypothèses d'évaluation à long terme. Selon nos estimations, le coût après impôts prévu de ces couvertures d'actions à grande échelle lié à nos hypothèses d'évaluation à long terme sera d'environ 100 millions de dollars au premier trimestre de 2011.

La hausse des taux d'intérêt au quatrième trimestre a entraîné une augmentation des bénéfices de 516 millions de dollars, et des gains nets de 2 millions de dollars ont été réalisés à la vente d'obligations classées comme disponibles à la vente.

Gains liés aux rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique

Comme il est mentionné plus loin dans la section "Gestion du risque", le gain enregistré (la perte subie) sur les actifs de couverture n'annulera pas entièrement les pertes (gains) résultant des provisions pour garanties couvertes au cours d'un trimestre donné, pour un certain nombre de raisons. Au quatrième trimestre, le gain de 184 millions de dollars découle essentiellement de la sensibilité aux taux d'intérêt non couverte et du rendement positif du fonds par rapport à nos instruments de couverture.

Autres résultats favorables des placements

Les autres résultats favorables nets des placements sont principalement attribuables à l'incidence de la prolongation de la durée des actifs à revenu fixe à l'appui des provisions mathématiques sur les provisions mathématiques des placements à revenu fixe.

Le portefeuille de titres à revenu fixe de la Société a continué de faire très bonne figure malgré la conjoncture générale. Les dépréciations du crédit, d'un montant net de 11 millions de dollars, et les charges liées à des déclassements de créances de 14 millions de dollars ont été moins élevées que les pertes sur créances prises en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques.

Pour ce qui est des autres placements à revenu variable, la réduction de la juste valeur des titres pétroliers et gaziers a plus que contrebalancé les gains liés aux portefeuilles immobiliers, de terrains forestiers exploitables et de terres agricoles.

Gains fiscaux à l'égard des années d'imposition fermées et gains nets sur les résultats techniques

Des gains de 103 millions de dollars ont été comptabilisés au quatrième trimestre à l'égard du règlement de questions fiscales de l'exercice antérieur. Les résultats techniques se sont traduits par un gain net de 36 millions de dollars pour le trimestre, la Division canadienne, la Division Asie et la Division de réassurance affichant des résultats techniques favorables.

Quatrième trimestre de 2009

Le bénéfice net attribué aux actionnaires au quatrième trimestre de 2009 de 868 millions de dollars reflétait le redressement des marchés des actions et la hausse des taux d'intérêt, en partie contrebalancés par la baisse de la valeur marchande du portefeuille immobilier, les améliorations apportées aux méthodes actuarielles précédemment mises en œuvre et des charges ponctuelles liées aux changements apportés aux lois fiscales en Ontario.

Exercices 2010 et 2009

En 2010, la perte nette imputée aux actionnaires s'est établie à 391 millions de dollars pour l'exercice, en raison de charges de plus de 3 milliards de dollars présentées au troisième trimestre ayant trait à la dépréciation de l'écart d'acquisition et aux modifications de méthodes et d'hypothèses actuarielles, ce qui a raffermi notre bilan et nos provisions. Le bénéfice d'exploitation rajusté de l'exercice s'est établi à 2 871 millions de dollars.

    <<
    Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010
    (en millions de $ CA)                                        Gain (perte)
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte nette imputée aux actionnaires                               (391)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Éléments notables
    Dépréciation de l'écart d'acquisition de la
     Division américaine                                             (1 039)$
    Modifications apportées aux méthodes et hypothèses
     actuarielles                                                    (2 072)
    Résultats nets liés au marché et aux placements et autres
     éléments notables(a)                                              (151)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des éléments notables                                      (3 262)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation rajusté                                   2 871 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (a) Le total de la charge de 151 millions de dollars comprend des charges
        de 137 millions de dollars liées à l'incidence nette des taux
        d'intérêt et des marchés des actions, ainsi que des placements. La
        baisse des taux d'intérêt, déduction faite des gains sur les
        obligations disponibles à la vente dans la composante excédent, a
        entraîné une charge de 723 millions de dollars et la perte sur les
        rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique s'est
        établie à 176 millions de dollars. Ces charges ont été en partie
        compensées par les gains sur le marché des actions de 51 millions de
        dollars et par d'autres placements favorables d'approximativement 711
        millions de dollars, dont environ la moitié est attribuable aux
        activités de repositionnement des actifs du troisième trimestre.
    >>

En 2009, le bénéfice net attribué aux actionnaires s'est établi à 1 402 millions de dollars pour l'exercice. Les faibles taux d'intérêt, les charges liées à des déclassements de créances, la baisse de valeur des portefeuilles immobiliers, de terrains forestiers exploitables et de terres agricoles, et les modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles ont en partie annulé l'incidence favorable du redressement des marchés des actions et des éléments fiscaux, qui a donné lieu à une charge de 1,5 milliard de dollars.

Résultat par action et rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires

Le résultat par action ordinaire pour le quatrième trimestre de 2010 s'est établi à 1,00 $ en regard de 0,51 $ pour le quatrième trimestre de 2009. Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires s'est élevé à 28,6 % pour le quatrième trimestre de 2010 (contre 13,1 % pour le quatrième trimestre de 2009).

Le résultat dilué par action s'est établi à (0,27) $ pour l'exercice, comparativement à 0,82 $ en 2009. Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires pour l'exercice 2010 s'est établi à (1,8) %, contre 5,2 % à l'exercice précédent.

Primes et dépôts

Au quatrième trimestre, le total des primes et dépôts de la Société de 4,7 milliards de dollars pour les produits d'assurance dont nous projetons la croissance a progressé de 8 %, en devises constantes, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, l'Asie menant le bal. Les primes et dépôts comprennent les primes et dépôts reçus au titre des affaires nouvelles et les primes et dépôts périodiques au titre des affaires en vigueur croissantes. Les résultats correspondants pour l'exercice se sont élevés à 17,8 milliards de dollars, reflétant la croissance de 4 % depuis l'exercice précédent.

Au quatrième trimestre, le total des primes et dépôts de la Société pour les gammes de produits d'assurance dont nous ne projetons pas la croissance a été de 1,0 milliard de dollars, une baisse de 52 % par rapport au trimestre correspondant de 2009, en devises constantes. La baisse reflète à la fois un dépôt non récurrent reçu au quatrième trimestre de 2009 d'un ancien partenaire de coentreprise lorsque JH LTC est devenu l'unique fournisseur du régime d'assurance soins de longue durée fédéral américain, de même que l'incidence de la baisse des souscriptions. Pour des raisons semblables, les primes et dépôts correspondants de l'exercice de 3,9 milliards de dollars pour ces produits ont reculé de 17 % par rapport à l'exercice 2009.

Les primes et dépôts de la Société au titre des produits de gestion de patrimoine dont nous projetons la croissance ont totalisé 9,5 milliards de dollars pour le quatrième trimestre de 2010, soit une hausse de 23 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en devises constantes. La croissance était attribuable aux fortes souscriptions de fonds communs de placement, en partie annulée par le fléchissement des souscriptions de produits à revenu fixe aux États-Unis et au Canada. Pour l'exercice, les prêts et dépôts se sont élevés à 36,7 milliards de dollars, ce qui représente une croissance de 13 %, en devises constantes, par rapport à l'exercice 2009.

Le total des primes et dépôts de la Société pour la gamme de produits de gestion de patrimoine dont nous ne projetons pas la croissance (rentes à capital variable et rentes différées à capital fixe à la valeur comptable) s'est établi à 1,5 milliard de dollars pour le quatrième trimestre de 2010 et à 6,7 milliards de dollars pour l'exercice. Ces résultats représentent une diminution respective de 25 % et 46 % par rapport à l'exercice précédent, en devises constantes.

Fonds gérés

Le total des fonds gérés au 31 décembre 2010 s'est fixé à 475,2 milliards de dollars, soit 1,3 milliard de dollars de plus qu'au 30 septembre 2010 et 35,6 milliards de dollars de plus qu'au 31 décembre 2009. Cette progression en glissement annuel tient à ce qui suit : un rendement des placements de 40,9 milliards de dollars, des flux de trésorerie nets positifs provenant des titulaires de contrat de 9,8 milliards de dollars, et l'émission de billets de premier rang et à moyen terme de 2,0 milliards de dollars. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par un montant de 13,9 milliards de dollars au titre du raffermissement du dollar canadien, des charges, commissions, impôts et autres variations de 3,2 milliards de dollars.

Fonds propres

Le total des fonds propres s'est élevé à 31,2 milliards de dollars au 31 décembre 2010, soit 2,0 milliards de dollars de moins que les 33,2 milliards de dollars constatés au 31 décembre 2009. Cette diminution est attribuable à une baisse de 0,4 milliard de dollars des gains latents sur les titres disponibles à la vente, au raffermissement du dollar canadien, soit une incidence négative de 0,6 milliard de dollars, à des pertes nettes imputées aux actionnaires de 0,4 milliard de dollars et au versement en espèces de 0,7 milliard de dollars de dividendes aux actionnaires.

Le ratio des fonds propres réglementaires consolidés de La Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers ("Manufacturers"), soit le MMPRCE, s'est établi à 249 % au 31 décembre 2010, une augmentation de 15 points par rapport au 30 septembre 2010, principalement attribuable aux résultats du quatrième trimestre.

Notes de crédit

Les agences de notation ont attribué aux sociétés d'assurance en exploitation de la Financière Manuvie de bonnes notes de crédit en raison de leur solidité financière et de leur capacité de règlement. Le maintien de notes élevées à l'égard de titres de créance et des actions privilégiées émises par la SFM et ses filiales nous permet d'avoir accès aux marchés financiers à des prix concurrentiels. Si ces notes de crédit devaient reculer de manière importante, le coût des capitaux pourrait subir une hausse et notre accès au financement et à des capitaux par l'intermédiaire des marchés financiers pourrait être restreint.

La Financière Manuvie, comme bon nombre de ses concurrents, a subi récemment un déclassement de ses notes en raison des bouleversements économiques mondiaux. Au cours du quatrième trimestre de 2010 : Standard and Poor's Rating Services ("S&P") a abaissé les notes de solidité financière de nos filiales d'assurance en exploitation, les faisant passer de AA à AA-, a abaissé notre note de crédit des contreparties, la faisant passer de A à A-, avec perspectives stables; Moody's a abaissé les notes de solidité financière de nos filiales d'assurance en exploitation, les faisant passer de Aa3 à A1, avec perspectives stables; FitchRatings ("Fitch") a confirmé les notes de solidité financière de nos filiales d'assurance en exploitation de AA-, avec perspectives stables; A.M. Best a confirmé les notes de solidité financière de nos filiales d'assurance en exploitation de A+, a abaissé la note de crédit d'émetteur, la faisant passer de "a" à "a-", avec perspectives négatives; et DBRS Limited ("DBRS") a maintenu la note de notre capacité de règlement de IC-1 avec tendance stable.

Le tableau qui suit présente un sommaire des notes de la solidité financière et de la capacité de règlement de Manufacturers et de certaines de ses filiales au 9 février 2011.

Notes liées à la solidité financière et à la capacité de règlement

    <<
                                                                       A.M.
                                   S&P    Moody's    DBRS    Fitch     Best
    -------------------------------------------------------------------------
    La Compagnie d'Assurance-Vie
     Manufacturers                 AA-    A1         IC-1    AA-       A+

    John Hancock Life Insurance
     Company (U.S.A.)              AA-    A1         Non     AA-       A+
                                                     notée
    Manulife (International)
     Limited                       AA-    Non        Non     Non       Non
                                          notée      notée   notée     notée
    Manulife Life Insurance
     Company (Japan)               AA-    Non        Non     Non       Non
                                          notée      notée   notée     notée
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

RÉSULTATS D'EXPLOITATION PAR DIVISION

Assurance - É.-U.

    <<
                                                                Exercices
                                   Résultats trimestriels      terminés en
    -------------------------------------------------------------------------
    Dollars canadiens             T4 10    T3 10    T4 09     2010     2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué
     (perte nette imputée) aux
     actionnaires (en millions)     367 $    206 $   (117)$    (16)$ (1 441)$
    Primes et dépôts
     (en millions)                1 981 $  1 809 $  3 034 $  7 266 $  8 909 $
    Fonds gérés (en milliards)     73,8 $   77,3 $   66,6 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Dollars américains
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte
     nette imputée) aux
     actionnaires (en millions)     362 $    199 $   (111)$    (14)$ (1 273)$
    Primes et dépôts
     (en millions)                1 956 $  1 741 $  2 874 $  7 060 $  7 914 $
    Fonds gérés (en milliards)     74,2 $   75,1 $   63,6 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

L'Assurance - É.-U. a présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 362 millions de dollars américains au quatrième trimestre de 2010, comparativement à une perte nette de 111 millions de dollars américains au même trimestre de l'exercice précédent. Les résultats du quatrième trimestre de 2010 comprennent des gains nets liés aux résultats techniques de 229 millions de dollars américains (pertes de 151 millions de dollars américains en 2009) parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir nos meilleures estimations des provisions mathématiques. Compte non tenu de ces éléments, le bénéfice net attribué aux actionnaires a progressé de 93 millions de dollars américains, surtout en raison de la réduction du poids des affaires nouvelles et de l'amélioration des statistiques sur la déchéance.

La perte nette imputée aux actionnaires pour l'exercice 2010 s'est établie à 14 millions de dollars américains, contre une perte nette de 1 273 millions de dollars américains pour 2009. Le résultat net tient compte de pertes nettes liées aux résultats techniques, comme il est décrit ci-dessus, de 390 millions de dollars américains en 2010 et de 1 483 millions de dollars américains en 2009.

Les primes et les dépôts ont atteint 2,0 milliards de dollars américains au quatrième trimestre, une diminution de 0,9 milliard de dollars américains, ou 32 %, par rapport au quatrième trimestre de 2009, découlant surtout de la réception en 2009 d'un dépôt dans les fonds distincts de 910 millions de dollars américains lorsque John Hancock est devenu le seul fournisseur du régime d'assurance soins de longue durée fédéral.

Au 31 décembre 2010, les fonds gérés étaient de 74,2 milliards de dollars américains, en hausse de 17 % par rapport au 31 décembre 2009, en raison de la croissance des activités et de l'augmentation de la valeur de marché des fonds gérés.

Gestion de patrimoine - É.-U.

    <<
                                                                Exercices
                                   Résultats trimestriels      terminés en
    -------------------------------------------------------------------------
    Dollars canadiens             T4 10    T3 10    T4 09     2010     2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux
     actionnaires (en millions)     589 $    340 $    671 $    775 $  2 186 $
    Primes et dépôts
     (en millions)                6 906 $  6 455 $  6 727 $ 27 658 $ 30 512 $
    Fonds gérés (en milliards)    187,0 $  186,4 $  177,4 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Dollars américains
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux
     actionnaires (en millions)     581 $    328 $    635 $    755 $  2 000 $
    Primes et dépôts
     (en millions)                6 820 $  6 210 $  6 370 $ 26 857 $ 26 670 $
    Fonds gérés (en milliards)    188,0 $  181,0 $  169,5 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

La Gestion de patrimoine - É.-U. a présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 581 millions de dollars américains au quatrième trimestre de 2010, comparativement à une perte nette de 635 millions de dollars américains au même trimestre de l'exercice précédent. Les résultats du quatrième trimestre de 2010 comprennent des gains nets liés aux résultats techniques de 408 millions de dollars américains (490 millions de dollars américains en 2009) parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir nos meilleures estimations des provisions mathématiques. Compte non tenu de ces éléments, le bénéfice net attribué aux actionnaires a augmenté de 28 millions de dollars américains. La hausse des honoraires dans le secteur de la gestion de patrimoine découlant de l'accroissement de la moyenne des actifs gérés a été en partie contrebalancée par les coûts associés aux couvertures additonnelles de la valeur garantie des contrats de rente à capital variable en vigueur.

Le bénéfice net attribué aux actionnaires pour l'exercice 2010 s'est établi à 755 millions de dollars américains, contre 2 000 millions de dollars américains pour 2009. Le bénéfice net tient compte de gains nets liés aux résultats techniques, comme il est décrit ci-dessus, de 115 millions de dollars américains en 2010 et de 1 339 millions de dollars américains en 2009.

Pour le quatrième trimestre de 2010, les primes et dépôts, compte non tenu des rentes à capital variable et des contrats de rente différée à capital fixe à la valeur comptable, ont été de 6,2 milliards de dollars américains, en hausse de 13 % par rapport à 5,5 milliards de dollars américains pour le quatrième trimestre de 2009, découlant de ventes plus importantes dans le secteur de la gestion de patrimoine. Au quatrième trimestre de 2010, les primes et dépôts des rentes à capital variable et des contrats de rente différée à capital fixe à la valeur comptable se sont établis à 0,6 milliard de dollars américains, en baisse de 0,9 milliard de dollars américains par rapport au quatrième trimestre de 2009 en raison de mesures continues de gestion du risque.

Au 31 décembre 2010, les fonds gérés s'élevaient à 188,0 milliards de dollars américains, en hausse de 11 % par rapport à 169,5 milliards de dollars américains au 31 décembre 2009. Cette augmentation a été stimulée à la fois par le rendement des placements et les flux de trésorerie nets liés aux titulaires de contrat.

Division canadienne

    <<
                                                                Exercices
                                   Résultats trimestriels      terminés en
    -------------------------------------------------------------------------
    Dollars canadiens             T4 10    T3 10    T4 09     2010     2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux
     actionnaires (en millions)     635 $    358 $    384 $    950 $    745 $
    Primes et dépôts
     (en millions)                4 303 $  3 812 $  4 096 $ 16 586 $ 16 917 $
    Fonds gérés (en milliards)    113,6 $  109,2 $  102,7 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

La Division canadienne a présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 635 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2010, une hausse de 251 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de 2009. Les résultats du quatrième trimestre de 2010 comprennent des gains nets liés aux résultats techniques de 306 millions de dollars (53 millions de dollars en 2009) parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir nos meilleures estimations des provisions mathématiques.

Compte non tenu des gains liés aux placements et au marché susmentionnés, le bénéfice net attribué aux actionnaires au quatrième trimestre correspondait à celui de 2009. La croissance des niveaux d'actifs dans le secteur de la gestion de patrimoine et à la Banque Manuvie a été en partie annulée par l'incidence des couvertures additionnelles de la valeur des garanties des rentes à capital variable liées à nos activités en vigueur. La forte croissance des souscriptions d'assurance individuelle, conjuguée à une diminution des taux du marché et à des souscriptions record de fonds communs de placement, a entraîné un poids accru sur les affaires nouvelles, d'où une réduction du bénéfice par rapport à la période correspondante de 2009. Les deux exercices tiennent compte de l'incidence favorable d'éléments fiscaux non récurrents. Une décharge des provisions pour impôts en 2010 liée à la résolution de questions fiscales de l'exercice précédent a contribué à l'augmentation d'un exercice à l'autre du bénéfice du quatrième trimestre.

Le bénéfice net attribué aux actionnaires pour l'exercice 2010 s'est établi à 950 millions de dollars, comparativement à 745 millions de dollars pour 2009. Le bénéfice net tient compte de pertes nettes liées aux résultats techniques, comme il est décrit ci-dessus, de 95 millions de dollars américains en 2010 et de 327 millions de dollars américains en 2009.

Les primes et dépôts compte non tenu des rentes à capital variable se sont élevés à 3,5 milliards de dollars au quatrième trimestre de 2010, une hausse de 8 % par rapport au quatrième trimestre de 2009. Cette hausse découle des dépôts dans les fonds communs de placement destinés aux particuliers, qui ont plus que doublé par rapport à l'exercice précédent au fil du renouvellement de la confiance des consommateurs. Les dépôts dans les rentes à capital variable se sont établis à 0,8 milliard de dollars pour le quatrième trimestre de 2010, en légère baisse par rapport à 0,9 milliard de dollars au quatrième trimestre de 2009.

Les fonds gérés se sont accrus de 11 %, ou 11 milliards de dollars, par rapport au 31 décembre 2009, pour s'établir à 113,6 milliards de dollars au 31 décembre 2010. L'augmentation reflète l'incidence du raffermissement des marchés des actions et du recul des taux d'intérêt sur les valeurs des actifs, de même que la croissance dans l'ensemble de la division entraînée par les souscriptions nettes positives des produits de gestion de patrimoine et de la Banque Manuvie au cours des douze derniers mois.

Division Asie

    <<
                                                                Exercices
                                   Résultats trimestriels      terminés en
    -------------------------------------------------------------------------
    Dollars canadiens             T4 10    T3 10    T4 09     2010     2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux
     actionnaires (en millions)     339 $    567 $    291 $    623 $  1 739 $
    Primes et dépôts
     (en millions)                2 840 $  2 265 $  2 036 $  9 879 $  9 308 $
    Fonds gérés (en milliards)     67,7 $   67,0 $   57,2 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Dollars américains
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux
     actionnaires (en millions)     335 $    546 $    274 $    600 $  1 530 $
    Primes et dépôts
     (en millions)                2 803 $  2 184 $  1 926 $  9 602 $  8 109 $
    Fonds gérés (en milliards)     68,1 $   65,0 $   54,7 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

La Division Asie a présenté un bénéfice net attribué aux actionnaires de 335 millions de dollars américains pour le quatrième trimestre de 2010, comparativement à 274 millions de dollars américains pour le quatrième trimestre de l'exercice précédent. Les résultats du quatrième trimestre de 2010 comprennent des gains nets liés aux résultats techniques de 186 millions de dollars américains (45 millions de dollars américains en 2009) parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir nos meilleures estimations des provisions mathématiques. Compte non tenu de ces éléments, le bénéfice net attribué aux actionnaires a diminué de 80 millions de dollars américains, dont une tranche de 39 millions de dollars américains est attribuable à une modification de convention comptable à l'égard de la comptabilisation des frais d'acquisition différés liés au secteur des régimes de retraite de Hong Kong. La hausse des honoraires et des bénéfices sur les affaires en vigueur n'a qu'en partie annulé le poids accru sur les affaires nouvelles exercé par les faibles taux d'intérêt en Indonésie, les hypothèses sur la déchéance moins favorables au Japon et l'augmentation des charges liées aux nouvelles affaires attribuables au nombre de souscriptions plus élevé au quatrième trimestre à Hong Kong.

Le bénéfice net de l'exercice 2010 s'est établi à 600 millions de dollars américains, contre 1 530 millions de dollars américains en 2009. Le bénéfice net tient compte de pertes nettes liées aux résultats techniques, comme il est décrit ci-dessus, de 252 millions de dollars américains en 2010 et de gains liés aux résultats techniques de 558 millions de dollars américains en 2009.

Les primes et dépôts du quatrième trimestre de 2010, exclusion faite de ceux se rapportant aux rentes à capital variable, se sont établis à 2,7 milliards de dollars américains, en hausse de 60 % par rapport aux 1,7 milliard de dollars américains constatés au quatrième trimestre de 2009. La hausse des primes et dépôts a été propulsée par les souscriptions d'assurance robustes et la solide croissance des affaires au sein de la division, grâce à l'élargissement de la distribution et aux lancements de produits fructueux. Les primes et dépôts dans les fonds communs de placement ont triplé grâce à Manulife TEDA, la coentreprise chinoise de gestion d'actifs récemment acquise, et à la forte croissance en Indonésie. À Hong Kong, le nombre élevé de souscriptions de produits de gestion de patrimoine a été attribuable au lancement réussi de deux fonds du programme des investisseurs institutionnels étrangers admissibles ("QFII").

Au 31 décembre 2010, les fonds gérés s'élevaient à 68,1 milliards de dollars américains, soit une hausse de 25 % par rapport au 31 décembre 2009. La croissance a été stimulée par les flux de trésorerie nets provenant des titulaires de contrat de 3,8 milliards de dollars américains dans tous les territoires, une augmentation de la valeur de marché des fonds gérés, les fluctuations du change et l'actif géré de 2,0 milliards de dollars américains lié à l'acquisition d'une participation de 49 % dans notre coentreprise de gestion d'actifs en Chine, Manulife TEDA.

Division de réassurance

    <<
                                                                Exercices
                                   Résultats trimestriels      terminés en
    -------------------------------------------------------------------------
    Dollars canadiens             T4 10    T3 10    T4 09     2010     2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux
     actionnaires (en millions)      89 $     36 $     92 $    183 $    261 $
    Primes et dépôts
     (en millions)                  234 $    251 $    279 $    972 $  1 123 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Dollars américains
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux
     actionnaires (en millions)      88 $     35 $     87 $    178 $    232 $
    Primes et dépôts
     (en millions)                  232 $    241 $    265 $    944 $    987 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Le bénéfice net attribué aux actionnaires de la Division de réassurance s'est établi à 88 millions de dollars américains au quatrième trimestre de 2010, contre 87 millions de dollars américains au même trimestre de l'exercice précédent. Les résultats du quatrième trimestre de 2010 comprennent des gains nets liés aux résultats techniques de 22 millions de dollars américains (3 millions de dollars américains en 2009) parce que les rendements liés aux actions, aux taux d'intérêt, au crédit et aux autres titres à rendement variable diffèrent de ceux qui ont été pris en compte dans les hypothèses servant à établir nos meilleures estimations des provisions mathématiques. Compte non tenu de ces éléments, le bénéfice net attribué aux actionnaires a diminué de 18 millions de dollars américains, surtout en raison des primes de réassurance vie moins élevées.

Le bénéfice net attribué aux actionnaires pour l'exercice s'est établi à 178 millions de dollars américains, comparativement à 232 millions de dollars américains pour 2009. Le bénéfice net tient compte de pertes nettes liées aux résultats techniques, comme il est décrit ci-dessus, de 20 millions de dollars américains en 2010 et de 51 millions de dollars américains en 2009.

Les primes ont atteint 232 millions de dollars américains au quatrième trimestre de 2010, en baisse de 12 % par rapport aux 265 millions de dollars américains du quatrième trimestre de 2009. La baisse découle principalement des primes de réassurance vie moins élevées par suite de la variation du nombre de clients.

Services généraux et autres

    <<
                                                                Exercices
                                   Résultats trimestriels      terminés en
    -------------------------------------------------------------------------
    Dollars canadiens             T4 10    T3 10    T4 09     2010     2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte nette imputée aux
     actionnaires (en millions)    (225)$ (2 454)$   (453)$ (2 906)$ (2 088)$
    Fonds gérés (en milliards)     30,6 $   31,3 $   33,0 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Les résultats des Services généraux et autres comprennent le bénéfice sur les actifs auxquels sont adossés les fonds propres, déduction faite des sommes affectées aux divisions d'exploitation, les modifications des hypothèses actuarielles et les améliorations apportées aux modèles, les services externes de gestion de placements de la Division des placements et les activités d'assurance accident et maladie de John Hancock, les frais de règlement des couvertures d'actions à grande échelle et d'autres éléments hors exploitation.

Les Services généraux et autres ont inscrit une perte nette imputée aux actionnaires de 225 millions de dollars au quatrième trimestre de 2010, comparativement à une perte nette de 453 millions de dollars au même trimestre de l'exercice précédent. La perte au quatrième trimestre de 2010 tenait compte d'une charge de 54 millions de dollars liée aux améliorations apportées aux méthodes actuarielles. Les résultats du quatrième trimestre de 2009 comprenaient une charge de 147 millions de dollars liée aux améliorations apportées aux méthodes actuarielles et une charge de 131 millions de dollars liée à la modification du taux d'imposition en Ontario.

Compte non tenu des éléments ci-dessus, la perte pour le quatrième trimestre de 2010 s'est établie à 171 millions de dollars en regard de 175 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2009. Les revenus de placement plus élevés en 2010, y compris des gains de 16 millions de dollars sur le portefeuille de titres disponibles à la vente par rapport à des pertes de valeur durables de 29 millions de dollars à l'exercice précédent, ont presque été annulés en totalité par des charges de 82 millions de dollars liées aux couvertures d'actions à grande échelle.

La perte nette imputée aux actionnaires pour l'exercice 2010 s'est inscrite à 2 906 millions de dollars, comparativement à une perte nette de 2 088 millions de dollars pour 2009. La perte de 2010 comprend une charge de 2 072 millions de dollars liée à des changements apportés aux méthodes et hypothèses actuarielles et une dépréciation de l'écart d'acquisition de 1 039 millions de dollars.

Les fonds gérés de 30,6 milliards de dollars au 31 décembre 2010 comprennent des actifs gérés par Gestion d'actifs Manuvie au nom de clients institutionnels de 23,2 milliards de dollars (23,3 milliards de dollars en 2009) et 7,6 milliards de dollars (9,8 milliards en 2009) des propres fonds de la Société. La diminution des propres fonds de la Société découle d'une augmentation des actifs affectés aux divisions d'exploitation et de l'incidence du raffermissement du dollar canadien, en partie compensées par les produits tirés des émissions de titres d'emprunt au cours de l'exercice.

GESTION DU RISQUE

Aperçu

La Financière Manuvie est une institution financière qui offre des produits et services en matière d'assurance, de gestion de patrimoine et de gestion d'actifs, ce qui l'expose à une vaste gamme de risques. Nous gérons ces risques en fonction d'un cadre de gestion du risque utilisé à l'échelle de la Société.

Des renseignements supplémentaires à l'égard de nos pratiques de gestion du risque et des facteurs de risque susceptibles d'avoir une incidence sur la Société sont présentés dans la section "Facteurs de risque" de notre plus récente notice annuelle, dans les sections "Gestion des risques" et "Principales conventions comptables et actuarielles" du rapport de gestion figurant dans notre rapport annuel de 2009 et dans la note afférente aux états financiers consolidés intitulée "Gestion des risques" de nos plus récents états financiers consolidés annuels et intermédiaires.

Stratégies de couverture du risque lié aux marchés

L'objectif de la Société est de créer d'autres couvertures, au moyen d'une combinaison de mesures qui s'appliqueront à des dates et à des conditions de marché précises, afin qu'environ 60 % de la sensibilité(19) sous-jacente de notre bénéfice aux fluctuations du marché des actions soit annulée par des couvertures d'ici la fin de 2012, comparativement à 50 % au 31 décembre 2010, et environ 75 % de cette même sensibilité le soit d'ici la fin de 2014.

La Société prévoit prendre des mesures pour réduire de nouveau d'environ un quart d'ici la fin de 2012 et d'environ la moitié d'ici la fin de 2014 notre exposition au risque de taux d'intérêt évaluée d'après la sensibilité du bénéfice net attribuable aux actionnaires à une diminution de 100 points de base des taux d'intérêt. Ces objectifs se traduisent par une sensibilité du bénéfice attribué aux actionnaires de respectivement 1,65 milliard de dollars et 1,1 milliard de dollars à la fin des exercices 2012 et 2014.

Dans le cadre de nos objectifs de réduction des risques, nous avons mis en œuvre une nouvelle stratégie de couverture d'actions à grande échelle visant à atténuer le risque lié aux capitaux propres découlant des garanties des rentes à capital variable non assorties d'une couverture dynamique et d'autres produits et frais. Nous avons vendu à découvert 5 milliards de dollars de contrats à terme sur actions au cours du quatrième trimestre de 2010 dans le cadre de notre stratégie de couverture d'actions à grande échelle. Tout au long de 2010, nous avons également mis en place une couverture dynamique à l'égard de 19 milliards de dollars de la valeur garantie des rentes à capital variable en vigueur et maintenu la couverture dynamique de la quasi-totalité des nouvelles souscriptions de produits de rente à capital variable. En date du 31 décembre 2010, environ 55 % de la valeur des garanties était soit assortie d'une couverture dynamique, soit réassurée, contre 35 % au 31 décembre 2009. Les activités assorties d'une couverture dynamique au 31 décembre 2010 comprennent 50 % de la valeur des garanties de rentes à capital variable, déduction faite des montants réassurés, et ont généré 35 % de la sensibilité sous-jacente des provisions aux fluctuations du marché des actions par rapport aux rentes à capital variable, déduction faite des montants réassurés. Par conséquent, au 31 décembre 2010, environ la moitié de la sensibilité sous-jacente de notre bénéfice aux fluctuations du marché des actions était considérée comme annulée par les couvertures.

Au cours du deuxième semestre de 2010, nous avons prolongé la durée de nos placements à revenu fixe des composantes passif et excédent en investissant des liquidités, en échangeant des obligations à court terme contre des obligations à long terme, et en prolongeant des swaps de taux d'intérêt. Ces mesures, contrebalancées par les variations des taux d'intérêt et la mise à jour des hypothèses concernant les obligations liées aux titulaires de contrat au cours de l'exercice, ont contribué à une réduction nette de la sensibilité de notre bénéfice net attribué aux actionnaires à la baisse des taux d'intérêt.

Les autres mesures de réduction des risques prises en 2010 comprennent le rajustement du prix et la réduction des risques des produits d'assurance garantis au Canada et aux États-Unis, et le lancement de nouveaux produits d'assurance comportant une garantie réduite ou limitée. Nous avons également lancé un produit de rentes à capital variable à faible risque au Japon, un projet qui fait suite au rajustement du prix et à la modification de nos rentes à capital variable en Amérique du Nord en 2009. Les modifications apportées à notre portefeuille de produits ont permis à notre combinaison de produits de suivre une nouvelle tangente consistant à offrir des gammes de produits à faible risque aux marges bénéficiaires plus élevées.

Il est impossible de garantir que les risques liés au rendement des actions et aux variations des taux d'intérêt auxquels la Société est exposée seront réduits de manière à respecter les objectifs établis. Nous pourrions ne pas être en mesure de couvrir nos activités existantes non couvertes comme il est mentionné dans nos plans de réduction des risques ou, si nous étions en mesure de le faire, nous pourrions devoir comptabiliser une passation en charges au moment de la mise en place de la couverture. Selon certaines conditions du marché, notamment si la volatilité des actions et des taux d'intérêt continue de s'intensifier, les taux d'intérêt continuent de baisser, ou la corrélation entre le rendement des actions et les taux d'intérêt à la baisse s'accroît, les coûts liés à la couverture des prestations garanties des rentes à capital variable pourraient augmenter ou cesser d'être justifiés sur le plan économique, et nous pourrions alors réduire les souscriptions de ces produits ou les retirer du marché. De plus, rien ne garantit que notre stratégie de couverture dynamique permettra d'éliminer complètement les risques liés aux rentes à capital variable couvertes.

Nos stratégies de couverture exposent la Société à des risques additionnels. Les couvertures reposent sur la réalisation d'opérations sur dérivés, lesquelles pourraient être entravées si les marchés de ces instruments devenaient illiquides. Les couvertures exposent également la Société au risque d'augmentation des niveaux de capitalisation et de garantie exigés, qui pourraient devenir importants suivant le redressement des marchés.

    <<
    -------------------------
    (19) Définie comme étant la sensibilité du résultat à une baisse de 10 %
         de la valeur des marchés des actions cotées, compte tenu des
         règlements au titre de contrats de réassurance en vigueur au 31
         décembre 2010, mais compte non tenu de l'effet d'annulation des
         actifs assortis d'une couverture ou d'autres mécanismes
         d'atténuation des risques. Pour une diminution de 10 %, le gain sur
         les actifs assortis d'une couverture dynamique devrait s'élever à
         80 % de la perte des rentes à capital variable assorties d'une
         couverture dynamique.
    >>

Sensibilités et mesures d'exposition au risque

Mise en garde à l'égard des sensibilités

Dans le présent document, nous avons présenté des sensibilités et des mesures d'exposition au risque pour certains risques. Ces éléments comprennent la sensibilité aux variations particulières des prix et des taux d'intérêt prévus à l'aide de modèles internes à une date en particulier, et sont évalués en fonction d'un niveau de départ reflétant les actifs et les passifs de la Société à cette date et les facteurs actuariels, le rendement sur les placements et les activités de placement que nous entreprendrons dans l'avenir. Les expositions au risque mesurent l'incidence de la variation d'un facteur à la fois et supposent que tous les autres facteurs demeurent inchangés. Les résultats réels peuvent différer de manière importante de ces estimations, et ce, pour plusieurs raisons, y compris l'interaction entre ces facteurs lorsque plus d'un facteur varie, les variations des rendements actuariels et des rendements des placements et des hypothèses à l'égard des activités de placement futures, les écarts entre les faits réels et les hypothèses, les changements dans la combinaison des produits, les taux d'imposition effectifs et d'autres facteurs de marché, ainsi que les limites générales de nos modèles internes. Pour ces raisons, ces sensibilités ne devraient être considérées que comme des estimations de la direction sur les sensibilités sous-jacentes pour les facteurs respectifs fondés sur les hypothèses décrites ci-dessous. Étant donné la nature de ces calculs, nous ne pouvons garantir que leur incidence réelle sur le bénéfice net attribué aux actionnaires ou sur la valeur économique pour les actionnaires sera telle que nous l'avons indiquée.

Garanties de rentes à capital variable et garanties des fonds distincts

Les garanties des produits à capital variable portent sur au moins une des éléments suivants : le décès, la valeur à l'échéance, le revenu et les retraits. Les garanties de rentes à capital variable et garanties des fonds distincts sont conditionnelles et exigibles uniquement à la survenance de l'événement pertinent, si la valeur des fonds à ce moment est inférieure à la valeur de la garantie. Selon les niveaux futurs des marchés des actions, les passifs liés aux contrats en vigueur pourraient être exigibles principalement pendant la période de 2015 à 2038.

Le tableau suivant présente des données sur les garanties de rentes à capital variable et garanties des fonds distincts liées aux placements offertes par la Société, compte tenu et déduction faite de la réassurance, et déduction faite des activités assorties d'une couverture dynamique.

Garanties de rentes à capital variable et garanties des fonds distincts

    <<
    Au                                              31 décembre 2010
    -------------------------------------------------------------------------
                                            Valeur   Valeur des   Montant à
    (en millions de $ CA)                 garantie        fonds    risque(d)
    -------------------------------------------------------------------------
    Garanties minimales portant sur
     les prestations de rente(a)           8 202 $      6 359 $      1 856 $
    Garanties de retrait minimum          62 382 $     57 331 $      6 391 $
    Garanties d'accumulations minimales   23 902 $     25 152 $      1 980 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant brutes(b)       94 486 $     88 842 $     10 227 $
    Prestations de décès brutes(c)        16 279 $     12 736 $      2 813 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total, compte non tenu de la
     réassurance et des couvertures      110 765 $    101 578 $     13 040 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant réassurées       7 108 $      5 506 $      1 611 $
    Prestations de décès réassurées        4 924 $      4 070 $      1 052 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la réassurance               12 032 $      9 576 $      2 663 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total, déduction faite de
     la réassurance                       98 733 $     92 002 $     10 377 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant assorties
     d'une couverture dynamique           44 606 $     44 827 $      2 685 $
    Prestations de décès assorties
     d'une couverture dynamique            4 685        3 032          424
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des prestations assorties
     d'une couverture dynamique           49 291 $     47 859 $      3 109 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant conservées      42 772 $     38 509 $      5 931 $
    Prestations de décès conservées        6 670        5 634        1 337
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total, déduction faite des
     réassurances et des couvertures      49 442 $     44 143 $      7 268 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Au                                              31 décembre 2009
    -------------------------------------------------------------------------
                                            Valeur   Valeur des    Montant à
    (en millions de $ CA)                 garantie        fonds    risque(d)
    -------------------------------------------------------------------------
    Garanties minimales portant sur
     les prestations de rente(a)           9 357 $      6 834 $      2 535 $
    Garanties de retrait minimum          58 077 $     51 669 $      7 962 $
    Garanties d'accumulations minimales   24 749 $     25 190 $      2 213 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant brutes(b)       92 183 $     83 693 $     12 710 $
    Prestations de décès brutes(c)        18 455 $     13 282 $      4 414 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total, compte non tenu de la
     réassurance et des couvertures      110 638 $     96 975 $     17 124 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant réassurées       8 012 $      5 818 $      2 200 $
    Prestations de décès réassurées        5 985 $      4 639 $      1 577 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la réassurance               13 997 $     10 457 $      3 777 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total, déduction faite de
     la réassurance                       96 641 $     86 518 $     13 347 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant assorties
     d'une couverture dynamique           24 399 $     24 137 $      1 782 $
    Prestations de décès assorties
     d'une couverture dynamique              481          317           10
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des prestations assorties
     d'une couverture dynamique           24 880 $     24 454 $      1 792 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations du vivant conservées      59 772 $     53 738 $      8 728 $
    Prestations de décès conservées       11 989        8 326        2 827
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total, déduction faite des
     réassurances et des couvertures      71 761 $     62 064 $     11 555 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    a) Les contrats comportant des prestations garanties de soins de longue
       durée sont inclus dans cette catégorie.
    b) Lorsqu'un contrat comprend des prestations du vivant et de
       décès, la garantie en sus des prestations du vivant est incluse dans
       la catégorie des prestations de décès comme il est mentionné dans la
       note c).
    c) Les prestations de décès englobent les garanties uniques et les
       garanties en sus des garanties de prestations du vivant lorsque le
       contrat offre à la fois des prestations du vivant et des prestations
       de décès.
    d) Le montant à risque (les garanties dans le cours) représente
       l'excédent de la valeur des garanties sur les valeurs des fonds pour
       tous les contrats dont la valeur des garanties est supérieure à la
       valeur des fonds. Ce montant n'est pas exigible à court terme. En ce
       qui a trait aux garanties minimales portant sur les prestations de
       décès, le montant net à risque représente l'excédent de la garantie
       minimale portant sur les prestations de décès sur le solde actuel du
       compte. En ce qui a trait aux garanties minimales portant sur les
       prestations de rente, le montant net à risque représente l'excédent
       des revenus de base actuels des conversions en rentes sur la valeur
       actuelle du compte. À l'égard de toutes les garanties, le montant net
       à risque est limité à un niveau plancher de zéro pour chaque contrat.
    >>

La provision mathématique établie à cet égard s'élevait à 3 101 millions de dollars au 31 décembre 2010 (1 671 millions de dollars au 31 décembre 2009). Ces provisions mathématiques s'appliquent aux activités couvertes et non couvertes. En ce qui a trait aux activités non couvertes, les provisions mathématiques étaient de 2 083 millions de dollars au 31 décembre 2010 (1 738 millions de dollars au 31 décembre 2009). Les provisions mathématiques du bloc couvert se sont établies à 1 018 millions de dollars au 31 décembre 2010 ((67) millions de dollars au 31 décembre 2009). L'augmentation des provisions mathématiques des activités couvertes était principalement attribuable aux variations de la valeur du portefeuille de couvertures spécialisées et à l'incidence négative des changements de base. L'augmentation par rapport à l'exercice précédent des provisions mathématiques liées au bloc non couvert est principalement attribuable à l'incidence négative des changements de base et aux variations des taux d'intérêt, compensée par l'incidence favorable du redressement des marchés des actions.

Risque lié au rendement des actions cotées

Notre stratégie de couverture dynamique des garanties de rentes à capital variable n'est pas conçue pour annuler entièrement la sensibilité des provisions mathématiques à tous les risques associés aux garanties intégrées à ces produits. Le profit réalisé (la perte subie) sur les instruments de couverture pourrait ne pas annuler entièrement les gains ou les pertes sous-jacents résultant des provisions pour garanties couvertes, car :

    <<
    -  le comportement et le décès des titulaires de contrat ne sont pas
       couverts;

    -  les provisions pour écarts défavorables des provisions mathématiques
       ne sont pas couvertes;

    -  une tranche du risque de taux d'intérêt n'est pas couverte;

    -  le rendement d'une petite partie des fonds sous-jacents ne fait
       l'objet d'aucune couverture vu l'absence d'instruments de couverture
       négociés en Bourse efficaces;

    -  le rendement des fonds sous-jacents couverts peut différer du
       rendement des instruments de couverture correspondants;

    -  la volatilité du rendement réalisé défavorable des obligations et des
       actions et les corrélations avec les variations des taux d'intérêt
       pourraient entraîner des coûts de rééquilibrage plus élevés que prévu;

    -  les autres risques ne sont pas tous couverts (voir le Rapport de
       gestion du rapport annuel de 2009).
    >>

Les tableaux ci-dessous présentent l'incidence possible sur le bénéfice net attribué aux actionnaires d'une variation immédiate de 10 %, 20 % et 30 % de la valeur de marché des actions négociées sur le marché suivie d'un retour au niveau de croissance prévu pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques. L'incidence possible est présentée compte tenu et compte non tenu de la variation des marchés sur les actifs couverts.

Bien que nous ne puissions estimer de façon fiable le montant de la variation des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique qui ne sera pas annulé par le profit ou la perte sur les actifs assortis d'une couverture dynamique, nous posons certaines hypothèses afin d'évaluer l'incidence sur le bénéfice net attribué aux actionnaires. Dans le cas d'une baisse de 10 %, de 20 % et de 30 % de la valeur de marché des actions, il est supposé que le bénéfice tiré des actifs couverts contrebalancera respectivement 80 %, 75 % et 70 % de la perte découlant de la variation de la tranche correspondant à la meilleure estimation des provisions mathématiques des garanties assorties d'une couverture dynamique. Pour une hausse de 10 %, 20 % ou 30 % de la valeur de marché des actions, la perte sur les couvertures dynamiques devrait représenter respectivement 120 %, 125 % et 130 % du gain découlant des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique.

Les expositions au 31 décembre 2010 ont reculé par rapport au 31 décembre 2009, principalement en raison du redressement des marchés des actions mondiaux, des rentes à capital variable en vigueur ayant fait l'objet d'une couverture dynamique additionnelle et de la mise en œuvre de notre stratégie de couverture à grande échelle du risque lié aux actions. L'augmentation des provisions mathématiques par suite de notre examen annuel des hypothèses d'évaluation et l'incidence de la fluctuation des devises ont en partie annulé ces changements.

Au 31 décembre 2010, la variation de la valeur des actifs couverts devait annuler la moitié de l'incidence sous-jacente sur le bénéfice net attribué aux actionnaires d'une diminution de 10 % de la valeur des actions cotées (9 % au 31 décembre 2009)(20), en supposant que la variation de valeur des actifs assortis d'une couverture dynamique n'annule pas entièrement la variation des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable correspondantes(c).

La Société vise à ce que les actifs couverts atténuent 60 % de l'incidence sous-jacente du recul des marchés des actions d'ici la fin de 2012 et 75 % de l'incidence sous-jacente d'ici la fin de 2014.

    <<
    --------------------------------------
    (20) Définie comme étant la sensibilité du résultat à une baisse de 10 %
         de la valeur des marchés des actions cotées, compte tenu des
         règlements au titre de contrats de réassurance en vigueur au
         30 septembre 2010, mais compte non tenu de l'effet d'annulation des
         actifs assortis d'une couverture ou d'autres mécanismes
         d'atténuation des risques.
    >>

Incidence possible sur le bénéfice net attribué aux actionnaires découlant d'une variation du rendement des actions cotées(a)

    <<
    Au 31 décembre 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)                        -30 %      -20 %      -10 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Sensibilité sous-jacente du bénéfice
     net attribué aux actionnaires(b)
    Garanties de rentes à capital variable    (4 840)$   (2 940)$   (1 300)$
    Honoraires liés aux actifs                  (270)      (180)       (90)
    Placements en actions du fonds général(c)   (270)      (180)       (90)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la sensibilité sous-jacente      (5 380)$   (3 300)$   (1 480)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence des actifs assortis
     d'une couverture
    Incidence des actifs assortis d'une
     couverture à grande échelle               1 270 $      850 $      420 $
    Incidence des actifs assortis d'une
     couverture dynamique en supposant
     que la variation de la valeur des
     actifs couverts annule entièrement
     la variation des obligations au titre
     des garanties de rentes à capital
     variable assorties d'une couverture
     dynamique                                 1 680        980        400
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence totale des actifs couverts en
     supposant que la variation de la valeur
     des actifs assortis d'une couverture
     dynamique annule entièrement la
     variation des obligations au titre des
     garanties de rentes à capital variable
     assorties d'une couverture dynamique      2 950 $    1 830 $      820 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette en supposant que la
     variation de la valeur des actifs
     couverts annule entièrement la
     variation des obligations au titre
     des garanties de rentes à capital
     variable assorties d'une couverture
     dynamique                                (2 430)$   (1 470)$     (660)$
    Incidence en supposant que la variation
     de la valeur des actifs assortis
     d'une couverture dynamique n'annule
     pas entièrement la variation des
     obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique(d)              (500)      (240)       (80)
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette en supposant que la
     variation de la valeur des actifs
     assortis d'une couverture dynamique
     n'annule pas entièrement la variation
     des obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique(d)            (2 930)$   (1 710)$     (740)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Pourcentage de la sensibilité
     sous-jacente du bénéfice aux
     variations des marchés des actions
     qui est contrebalancée par la
     couverture si les actifs assortis
     d'une couverture dynamique annulent
     entièrement les variations des
     obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique                   55 %       55 %       55 %
    Pourcentage de la sensibilité
     sous-jacente du bénéfice aux
     variations des marchés des actions
     qui est contrebalancée par la
     couverture si les actifs assortis
     d'une couverture dynamique n'annulent
     pas entièrement les variations des
     obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable
     assorties d'une couverture dynamique(d)      46 %       48 %       50 %
    -------------------------------------------------------------------------


    Au 31 décembre 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)                        +10 %      +20 %      +30 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Sensibilité sous-jacente du bénéfice
     net attribué aux actionnaires(b)
    Garanties de rentes à capital variable     1 010 $    1 830 $    2 300 $
      Honoraires liés aux actifs                  90        180        270
    Placements en actions du fonds général(c)    100        200        300
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la sensibilité sous-jacente       1 200 $    2 210 $    2 870 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence des actifs assortis
     d'une couverture
    Incidence des actifs assortis d'une
     couverture à grande échelle                (420)$     (850)$   (1 270)$
    Incidence des actifs assortis d'une
     couverture dynamique en supposant
     que la variation de la valeur des
     actifs couverts annule entièrement
     la variation des obligations au titre
     des garanties de rentes à capital
     variable assorties d'une couverture
     dynamique                                  (260)      (440)      (560)
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence totale des actifs couverts en
     supposant que la variation de la valeur
     des actifs assortis d'une couverture
     dynamique annule entièrement la
     variation des obligations au titre des
     garanties de rentes à capital variable
     assorties d'une couverture dynamique       (680)$   (1 290)$   (1 830)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette en supposant que la
     variation de la valeur des actifs
     couverts annule entièrement la
     variation des obligations au titre
     des garanties de rentes à capital
     variable assorties d'une couverture
     dynamique                                   520 $      920 $    1 040 $
    Incidence en supposant que la variation
     de la valeur des actifs assortis
     d'une couverture dynamique n'annule
     pas entièrement la variation des
     obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique(d)               (60)      (110)      (170)
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette en supposant que la
     variation de la valeur des actifs
     assortis d'une couverture dynamique
     n'annule pas entièrement la variation
     des obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique(d)               460 $      810 $      870 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Pourcentage de la sensibilité
     sous-jacente du bénéfice aux
     variations des marchés des actions
     qui est contrebalancée par la
     couverture si les actifs assortis
     d'une couverture dynamique annulent
     entièrement les variations des
     obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique                   57 %       58 %       64 %
    Pourcentage de la sensibilité
     sous-jacente du bénéfice aux
     variations des marchés des actions
     qui est contrebalancée par la
     couverture si les actifs assortis
     d'une couverture dynamique n'annulent
     pas entièrement les variations des
     obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable
     assorties d'une couverture dynamique(d)      62 %       63 %       70 %
    -------------------------------------------------------------------------

    a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" ci-dessus.
    b) Définie comme étant la sensibilité du résultat à une baisse de 10 %
       de la valeur des marchés des actions cotées, compte tenu des
       règlements au titre de contrats de réassurance en vigueur au 31
       décembre 2010, mais compte non tenu de l'effet d'annulation des
       actifs assortis d'une couverture ou d'autres mécanismes d'atténuation
       des risques.
    c) Cette incidence sur les actions du fonds général est de nature
       ponctuelle et ne comprend pas les éléments suivants : i) toute
       incidence possible sur la pondération des actions cotées;
       ii) tout gain ou toute perte sur les actions cotées détenues
       dans le secteur Services généraux et autres; et iii) tout gain ou
       toute perte sur les placements en actions cotées détenus par
       la Banque Manuvie. Les sensibilités supposent que les fonds des
       contrats participants sont autosuffisants et n'ont pas d'incidence
       importante sur le bénéfice net attribué aux actionnaires liée aux
       variations des marchés des actions.
    d) Pour une baisse des marchés de 10 %, 20 % et 30 %, le gain sur les
       actifs assortis d'une couverture dynamique devrait représenter
       respectivement 80 %, 75 % et 70 % de la perte découlant des
       obligations au titre des garanties de rentes à capital variable
       assorties d'une couverture dynamique. Pour une hausse des marchés de
       10 %, 20 % et 30 %, la perte sur les actifs assortis d'une couverture
       dynamique devrait représenter respectivement 120 %, 125 % et 130 % du
       gain résultant des obligations au titre des garanties de rentes à
       capital variable assorties d'une couverture dynamique. Les chiffres
       ont été arrondis aux fins de la présentation.



    Au 31 décembre 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)                        -30 %      -20 %      -10 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Sensibilité sous-jacente du bénéfice net
     attribué aux actionnaires(b)
    Garanties de rentes à capital variable    (4 510)$   (2 720)$   (1 220)$
    Honoraires liés aux actifs                  (240)      (160)       (80)
    Placements en actions du fonds général(d)   (280)      (160)       (60)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la sensibilité sous-jacente      (5 030)$   (3 040)$   (1 360)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence des actifs assortis
     d'une couverture
    Actifs assortis d'une couverture
     dynamique des rentes à capital variable
     en supposant que la variation de la
     valeur des actifs assortis d'une
     couverture annule entièrement la
     variation des obligations au titre
     des provisions pour garanties couvertes     660        370        160
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette en supposant que la
     variation de la valeur des actifs
     assortis d'une couverture annule
     entièrement la variation des
     obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique               (4 370)$   (2 670)$   (1 200)$
    Incidence en supposant que la variation
     de la valeur des actifs couverts
     n'annule pas entièrement la variation
     des obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique(c)              (200)$      (90)$      (40)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette en supposant que la
     variation de la valeur des actifs
     couverts n'annule pas entièrement
     la variation des obligations au titre
     des garanties de rentes à capital
     variable assorties d'une couverture
     dynamique(c)                             (4 570)$   (2 670)$   (1 240)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Pourcentage de la sensibilité
     sous-jacente du bénéfice aux
     variations des marchés des actions
     qui est contrebalancée par la
     couverture si les couvertures
     dynamiques annulent entièrement
     les variations des obligations
     correspondantes                              13 %       12 %       12 %
    Pourcentage de la sensibilité
     sous-jacente du bénéfice aux
     variations des marchés des actions
     qui est contrebalancée par la
     couverture si les couvertures
     dynamiques n'annulent pas
     entièrement les variations de
     obligations correspondantes(d)                9 %        9 %        9 %
    -------------------------------------------------------------------------


    Au 31 décembre 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)                        +10 %      +20 %      +30 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Sensibilité sous-jacente du bénéfice net
     attribué aux actionnaires(b)
    Garanties de rentes à capital variable       940 $    1 450 $    1 650 $
    Honoraires liés aux actifs                    80        160        240
    Placements en actions du fonds général(d)     90        180        270
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la sensibilité sous-jacente       1 110 $    1 790 $    2 160 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence des actifs assortis
     d'une couverture
    Actifs assortis d'une couverture
     dynamique des rentes à capital variable
     en supposant que la variation de la
     valeur des actifs assortis d'une
     couverture annule entièrement la
     variation des obligations au titre
     des provisions pour garanties couvertes    (140)      (260)      (350)
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette en supposant que la
     variation de la valeur des actifs
     assortis d'une couverture annule
     entièrement la variation des
     obligations au titre des garanties de
     rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique                  970 $    1 530 $    1 810 $
    Incidence en supposant que la variation
     de la valeur des actifs couverts
     n'annule pas entièrement la variation
     des obligations au titre des garanties
     de rentes à capital variable assorties
     d'une couverture dynamique(c)               (20)$      (60)$     (110)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence nette en supposant que la
     variation de la valeur des actifs
     couverts n'annule pas entièrement
     la variation des obligations au titre
     des garanties de rentes à capital
     variable assorties d'une couverture
     dynamique(c)                                950 $    1 470 $    1 700 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Pourcentage de la sensibilité
     sous-jacente du bénéfice aux
     variations des marchés des actions
     qui est contrebalancée par la
     couverture si les couvertures
     dynamiques annulent entièrement
     les variations des obligations
     correspondantes                              13 %       15 %       16 %
    Pourcentage de la sensibilité
     sous-jacente du bénéfice aux
     variations des marchés des actions
     qui est contrebalancée par la
     couverture si les couvertures
     dynamiques n'annulent pas
     entièrement les variations de
     obligations correspondantes(d)               14 %       18 %       21 %
    -------------------------------------------------------------------------

    a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" ci-dessus.
    b) L'incidence sous-jacente totale compte non tenu des couvertures est
       déduction faite de l'incidence des règlements liés aux contrats de
       réassurance existants au 31 décembre 2009 (soit les mêmes qu'au 30
       septembre 2010).
    c) Pour une baisse des marchés de 10 %, 20 % et 30 %, le gain sur les
       couvertures dynamiques devrait représenter respectivement 80 %, 75 %
       et 70 % de la perte découlant des obligations au titre des garanties
       de rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique.
       Pour une hausse des marchés de 10 %, 20 % et 30 %, la perte sur les
       actifs assortis d'une couverture dynamique devrait représenter
       respectivement 120 %, 125 % et 130 % du gain résultant des
       obligations au titre des garanties de rentes à capital variable
       assorties d'une couverture dynamique. Les chiffres ont été arrondis
       aux fins de la présentation.
    d) Cette incidence sur les actions du fonds général est de nature
       ponctuelle et ne comprend pas les éléments suivants : i) toute
       incidence possible sur la pondération des actions cotées; ii) tout
       gain ou toute perte sur les actions cotées détenues dans le secteur
       Services généraux et autres; et iii) tout gain ou toute perte sur les
       placements en actions cotées détenus par la Banque Manuvie. Les
       sensibilités supposent que les fonds des contrats participants sont
       autosuffisants et n'ont pas d'incidence importante sur le bénéfice net
       attribué aux actionnaires par suite des variations des marchés des
       actions.
    >>

Incidence potentielle sur la valeur économique pour les actionnaires(21) d'une variation du rendement des actions cotées

L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires du rendement d'actions cotées de 10 %, 20 % et 30 % moins élevé que les taux pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques a été estimée à une perte de respectivement 1 175 millions de dollars, 2 540 millions de dollars et 4 074 millions de dollars au 31 décembre 2010 (1 184 millions de dollars, 2 568 millions de dollars et 4 202 millions de dollars au 31 décembre 2009). L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires d'une augmentation de 10 %, 20 % et 30 % du rendement d'actions cotées a été estimée à un gain de respectivement 1 045 millions de dollars, 2 010 millions de dollars et 2 954 millions de dollars au 31 décembre 2010 (1 044 millions de dollars, 2 018 millions de dollars et 2 912 millions de dollars au 31 décembre 2009).

L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires découlant des produits hors bilan correspond à la variation de la moyenne, dans tous les scénarios de rendement des placements, de la valeur actualisée nette après impôts des prestations garanties futures projetées selon les meilleures estimations, des règlements au titre de la réassurance et des honoraires et charges, actualisés aux taux du marché. L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires de chacun des placements en actions du fonds général et des actifs couverts correspond à la variation après impôts de la valeur de marché respectivement des placements en actions et des actifs couverts. Nous utilisons les mêmes hypothèses à l'égard du montant de la variation des provisions mathématiques liées aux rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique qui est compensé par les actifs couverts comme il est indiqué ci-dessus. Les résultats réels pourraient différer de ces hypothèses.

Les fluctuations des marchés des actions ont également une incidence sur les composantes disponibles et requises entrant dans le ratio du MMPRCE. Le tableau ci-après présente l'incidence possible sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers des variations de la valeur du marché des actions cotées, en supposant que la variation de la valeur des actifs couverts n'annule pas entièrement la variation des obligations au titre des garanties de rentes à capital variable correspondantes.

    <<
    -------------------------------
    (21) La valeur économique pour les actionnaires est une mesure
         non conforme aux PCGR. Voir la section "Rendement et mesures
         financières nonconformes aux PCGR" ci-après.

    Incidence possible sur le MMPRCE de Manufacturers d'une variation du
rendement des actions cotées par rapport au rendement prévu pris en compte
dans l'évaluation de la provision mathématique(a, b)

    Au 31 décembre                                      2010
    -------------------------------------------------------------------------
    (points de pourcentage)         -30 %  -20 %  -10 %   10 %   20 %   30 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence sur le MMPRCE de
     Manufacturers                   (27)   (16)    (7)      7     15     24
    -------------------------------------------------------------------------


    Au 31 décembre                                      2009
    -------------------------------------------------------------------------
    (points de pourcentage)         -30 %  -20 %  -10 %   10 %   20 %   30 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence sur le MMPRCE de
     Manufacturers                   (42)   (25)   (11)     13     25     32
    -------------------------------------------------------------------------

    a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" ci-dessus.
    b) Pour une baisse des marchés de 10 %, 20 % et 30 %, le gain sur les
       actifs assortis d'une couverture dynamique devrait représenter
       respectivement 80 %, 75 % et 70 % de la perte découlant des
       obligations au titre des garanties de rentes à capital variable
       assorties d'une couverture dynamique. Pour une hausse des marchés de
       10 %, 20 % et 30 %, la perte sur les actifs assortis d'une couverture
       dynamique devrait représenter respectivement 120 %, 125 % et 130 % du
       gain résultant des obligations au titre des garanties de rentes à
       capital variable assorties d'une couverture dynamique.
    >>

Le tableau ci-après présente la valeur nominale des contrats à terme sur action vendus à découvert utilisée dans le cadre de notre couverture dynamique de la garantie de rentes à capital variable et de notre couverture d'actions à grande échelle.

    <<
    Aux 31 décembre                                         2010      2009
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)

    Couverture dynamique des garanties de rentes à
     capital variable                                      4 200 $   2 700 $
    Couverture d'actions à grande échelle                  5 100 $       - $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                                  9 300 $   2 700 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Risque de taux d'intérêt et risque lié à la marge

Le tableau ci-après illustre l'incidence potentielle sur le bénéfice net attribué aux actionnaires d'une variation immédiate à la hausse ou à la baisse de 1 % des taux des obligations d'État et de sociétés et des taux des swaps actuels, pour toutes les échéances et sur tous les marchés, sans variation des écarts de taux des obligations d'État et de sociétés et des taux de swaps, compte tenu d'un taux d'intérêt plancher de zéro des obligations d'État, par rapport aux taux pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques. Nous supposons également qu'aucune modification n'est apportée au taux de réinvestissement ultime.

Incidence possible sur le bénéfice net annuel attribué aux actionnaires d'une variation parallèle immédiate de 1 % des taux d'intérêt par rapport aux taux pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques(a)

    <<
    Aux 31 décembre                       2010                  2009
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)      -100 p. b.  +100 p. b.  -100 p. b.  +100 p. b.
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits du fonds
     général(b)                 (1 400)$     1 200 $    (1 900)$     1 500 $
    Garanties au titre des
     rentes à capital
     variable(c)                  (400)        300        (300)        100
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                       (1 800)$     1 500 $    (2 200)$     1 600 $
    -------------------------------------------------------------------------
    a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" ci-dessus.
    b) Les sensibilités supposent que les fonds des contrats participants
       sont auto-suffisants et n'ont pas d'incidence importante sur le
       bénéfice net attribué aux actionnaires découlant des variations des
       taux d'intérêt.
    c) Pour les garanties de rentes à capital variable assorties d'une
       couverture dynamique, il est pris en compte que les couvertures de
       taux d'intérêt sont rééquilibrées à des intervalles de 20 points de
       base.
    >>

La diminution des expositions est principalement attribuable aux mesures prises pour prolonger la durée de nos placements à revenu fixe à l'appui des obligations liées aux titulaires de contrat. Cette diminution a en partie été annulée par les taux d'intérêt généralement bas dans les marchés où nous exerçons nos activités et l'incidence des augmentations des provisions mathématiques par suite de notre examen annuel des hypothèses en matière d'évaluation de la provision.

L'incidence possible sur le bénéfice net annuel attribué aux actionnaires indiquée dans le tableau ci-dessus ne tient pas compte de l'incidence de la vente d'actifs à revenu fixe détenus dans notre composante excédent. Les variations de la valeur de marché de ces actifs pourraient représenter un contrepoids économique naturel au risque de taux d'intérêt lié à nos produits. Pour qu'il existe aussi un contrepoids comptable, la Société devrait réaliser une tranche des gains ou des pertes latents sur les actifs à revenu fixe disponibles à la vente. Rien ne garantit que nous concrétisions une tranche des gains ou des pertes réalisés disponibles. Au 31 décembre 2010, les actifs à revenu fixe disponibles à la vente détenus dans la composante excédent affichaient un gain net latent après impôts de 186 millions de dollars (les gains bruts latents après impôts se sont élevés à 390 millions de dollars et les pertes brutes latentes après impôts, à 204 millions de dollars).

Le tableau suivant présente l'incidence potentielle sur le bénéfice net attribuable aux actionnaires, y compris la variation de la valeur de marché des actifs à revenu fixe détenus dans la composante excédent, qui pourrait se matérialiser à la vente de ces actifs.

Incidence possible sur le bénéfice net annuel attribué aux actionnaires d'une variation parallèle immédiate de 1 % des taux d'intérêt, y compris la variation de la valeur de marché des actifs à revenu fixe disponibles à la vente détenus dans la composante excédent(a)(b)

    <<
    Aux 31 décembre                      2010                   2009
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)      -100 p. b.  +100 p. b.  -100 p. b.  +100 p. b.
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence compte non tenu
     de la variation de la
     valeur de marché des
     actifs à revenu fixe
     disponibles à la vente
     détenus dans la composante
     excédent                   (1 800)$     1 500 $    (2 200)$     1 600 $
    Incidence de la variation
     de la valeur de marché
     des actifs à revenu fixe
     disponibles à la vente
     détenus dans la composante
     excédent (après impôts)(b)  1 200 $      (900)$       600 $      (500)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence compte tenu de la
     totalité de la variation de
     la valeur de marché des
     actifs à revenu fixe
     détenus dans la composante
     excédent(b)                 (600) $       600 $   (1,600) $     1 100 $  
-------------------------------------------------------------------------
    a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" ci-dessus.
    b) Le montant du gain ou de la perte qui peut être réalisé sur les actifs
       à revenu fixe disponibles à la vente détenus dans la composante
       excédent est fonction du montant du gain ou de la perte latent(e). Le
       tableau ci-dessus ne présente que la variation de la position latente,
       étant donné que la position latente totale est fonction de la position
       latente au début de la période.
    >>

Incidence possible sur la valeur économique pour les actionnaires d'une variation parallèle immédiate de 1 % des taux d'intérêt(22)

L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires d'une diminution ou d'une augmentation de 1 % des taux des obligations d'État et de sociétés et des taux des swaps, pour toutes les échéances et sur tous les marchés, sans variation des écarts de taux des obligations d'État et de sociétés et des taux de swaps, compte tenu d'un taux d'intérêt plancher de zéro, s'élevait à respectivement une baisse de 840 millions de dollars et une hausse de 130 millions de dollars au 31 décembre 2010 (respectivement (1 870) millions de dollars et 1 100 millions de dollars au 31 décembre 2009).

L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires des variations des taux d'intérêt correspond à la variation de la valeur nette actualisée après impôts des flux de trésorerie futurs liés aux actifs, y compris les instruments dérivés, les primes, les prestations et les charges, ces actifs étant actualisés selon les rendements du marché pour les obligations affichant une notation de qualité en particulier. Pour les garanties de rentes à capital variable couvertes assorties d'une couverture dynamique, il est supposé que les couvertures de taux d'intérêt sont rééquilibrées à des intervalles de 20 points de base.

Le tableau qui suit présente l'incidence potentielle sur le ratio du MMPRCE de Manufacturers d'une variation immédiate des taux d'intérêt.

    <<
    --------------------------------------
    (22) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" plus
         loin.
    >>

Incidence possible sur le MMPRCE de Manufacturers d'une variation parallèle immédiate de 1 % des taux d'intérêt(a)

    <<
    Aux 31 décembre                       2010                  2009
    -------------------------------------------------------------------------
    (points de pourcentage)    -100 p. b.  +100 p. b.  -100 p. b.  +100 p. b.
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence compte non tenu
     de la variation de la
     valeur de marché des
     actifs à revenu fixe
     disponibles à la vente
     détenus dans la
     composante excédent             (23)         19         (24)         20
    Incidence compte tenu de
     la totalité de la
     variation de la valeur
     de marché des actifs à
     revenu fixe disponibles
     à la vente détenus dans
     la composante excédent
     (après impôts)(b)               (14)         12         (19)         16
    -------------------------------------------------------------------------
    a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" ci-dessus.
    b) Le montant du gain ou de la perte qui peut être réalisé sur les actifs
       à revenu fixe disponibles à la vente détenus dans la composante
       excédent est fonction du montant du gain ou de la perte latent(e). Le
       tableau ci-dessus ne présente que la variation de la position latente,
       étant donné que la position latente totale est fonction de la position
       latente au début de la période.
    >>

Les tableaux ci-après illustrent l'incidence potentielle sur le bénéfice net attribué aux actionnaires d'une variation des écart de taux et des écarts de taux des swaps sur les taux des obligations d'État, pour toutes les échéances et sur tous les marchés, compte tenu d'un taux d'intérêt plancher de zéro du taux d'intérêt total, par rapport aux taux pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques.

Incidence possible sur le bénéfice net attribué aux actionnaires découlant des variations des écarts des obligations de sociétés(a)(b)

    <<
    Au 31 décembre 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)                                -50 p. b.  +50 p. b.
    -------------------------------------------------------------------------
    Écarts des obligations de sociétés(c)(d)               (500)$      400 $
    -------------------------------------------------------------------------
    a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" ci-dessus.
    b) La sensibilité a été estimée comme étant la moitié de la sensibilité
       d'une variation de 100 points de base. Les résultats réels pourraient
       différer de façon importante de ces hypothèses.
    c) L'incidence sur le bénéfice net attribué aux actionnaires suppose
       qu'aucun gain ou qu'aucune perte n'est réalisé sur nos actifs à revenu
       fixe disponibles à la vente détenus dans la composante excédent et
       exclut l'incidence découlant des variations de la valeur des
       obligations hors bilan liée aux variations des écarts de taux.
    d) Il est supposé que les écarts des obligations des sociétés
       correspondent à la moyenne à long terme sur cinq ans.
    >>

Incidence possible sur le bénéfice net attribué aux actionnaires découlant des variations des écarts de taux des swaps(a)

    <<
    Au 31 décembre 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)                                -20 p. b.  +20 p. b.
    -------------------------------------------------------------------------
    Écarts de taux des swaps(b)                             200 $     (200)$
    -------------------------------------------------------------------------
    a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" ci-dessus.
    b) L'incidence sur le bénéfice net attribué aux actionnaires suppose
       qu'aucun gain ou aucune perte n'est réalisé sur nos actifs à revenu
       fixe disponibles à la vente détenus dans la composante excédent et
       exclut l'incidence des variations de la valeur des obligations hors
       bilan liée aux variations des écarts de taux.
    >>

Risque lié au rendement des autres actifs à rendement variable

Le tableau suivant présente l'incidence possible sur le bénéfice net attribué aux actionnaires découlant des variations des valeurs de marché des autres actifs productifs de revenu variable par rapport aux niveaux prévus pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques.

Incidence possible sur le bénéfice net attribué aux actionnaires découlant des variations du rendement des actifs à rendement variable(a)(b)

    <<
    Aux 31 décembre                               2010           2009
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $ CA)                   -10 %    +10 %    -10 %    +10 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Actifs liés à l'immobilier, aux terres
     agricoles et aux terrains forestiers
     exploitables                          (500)$    600 $   (400)$    400 $
    Placements privés et autres actifs à
     rendement variable                    (400)     400     (200)     200
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres actifs à rendement variable     (900)$  1 000 $   (600)$    600 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    a) Voir la section "Mise en garde à l'égard de la sensibilité" ci-dessus.
    b) Cette incidence est de nature ponctuelle et ne comprend pas les
       éléments suivants : i) toute incidence possible sur la pondération
       des actifs productifs de revenu variable; ii) tout gain ou toute
       perte sur placements à revenu variable détenus dans le secteur
       Services généraux et autres; et iii) tout gain ou toute perte sur les
       placements à revenu variable détenus par la Banque Manuvie.
    >>

Incidence possible sur la valeur économique pour les actionnaires liée au rendement des autres actifs à rendement variable

L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires d'une diminution de 10 % du rendement des autres actifs à rendement variable a été estimée à une perte de 763 millions de dollars au 31 décembre 2010 (perte de 657 millions de dollars au 31 décembre 2009). L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires d'une augmentation de 10 % du rendement des autres actifs à rendement variable a été estimée à un gain de 763 millions de dollars au 31 décembre 2010 (gain de 657 millions de dollars au 31 décembre 2009).(23)

    <<
    --------------------------------------
    (23) L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires des
         autres actifs à rendement variable correspond à la variation après
         impôts de la valeur de marché des autres actifs à rendement
         variable.
    >>

Risque d'assurance

En date du 29 juin 2010, la Société a fait passer ses pleins de conservation mondiaux pour l'assurance vie individuelle de 20 millions de dollars américains à 30 millions de dollars américains et de 25 millions de dollars américains à 35 millions de dollars américains pour l'assurance vie sur deux têtes.

Réglementation en matière de fonds propres relativement aux fonds distincts en vigueur pour les contrats conclus à compter du 1er janvier 2011

Le 14 décembre 2010, le Bureau du surintendant des institutions financières ("BSIF") a publié un préavis qui contient les nouvelles normes minimales de calibrage permettant d'établir les exigences en matière de fonds propres pour les contrats de fonds distincts conclus à compter du 1er janvier 2011. Les nouvelles normes de calibrage accroîtront les exigences en matière de fonds propres pour ces produits, et les produits que nous offrirons en 2011 seront conçus et leurs prix seront fixés en tenant compte de ces nouvelles règles. L'incidence de ces nouvelles normes sur les exigences en matière de fonds propres liées aux contrats en vigueur avant 2011 ne devrait pas être importante.

Fonds propres réglementaires

Le BSIF considère apporter un certain nombre de modifications, y compris l'établissement de méthodes d'évaluation de la suffisance autonome des fonds propres pour les sociétés d'assurance vie en exploitation au Canada, comme Manufacturers, et des mises à jour à sa ligne directrice pour les sociétés d'assurance inactives agissant à titre de sociétés de portefeuille, comme la SFM. En outre, le BSIF procède à la révision des exigences en matière de fonds propres pour les garanties des fonds distincts en vigueur, les risques de marché, de crédit et d'assurance. Les modifications aux lignes directrices en matière de fonds propres pour les banques assujetties à l'Accord de Bâle ou pour les sociétés d'assurance européennes assujetties à la réforme Solvabilité II pourraient également avoir des incidences sur les sociétés d'assurance canadiennes. Le moment et l'issue de ces initiatives sont incertaines et pourraient avoir une incidence négative importante sur la Société ou sur notre position par rapport aux autres institutions financières canadiennes et internationales avec lesquelles nous rivalisons en affaires et pour obtenir des capitaux.

Loi intitulée Dodd-Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act ("loi Dodd-Frank")

La loi Dodd-Frank établit un nouveau cadre de réglementation des dérivés hors cote qui pourrait se répercuter sur les secteurs de la Société qui utilisent des dérivés à diverses fins, y compris la couverture de l'exposition au risque lié au marché des actions, au risque de taux d'intérêt et au risque de change. En vertu de la loi Dodd-Frank, certains types d'opérations sur dérivés qui sont actuellement négociées hors cote devront être exécutées par l'intermédiaire d'une Bourse centralisée ou d'un organisme réglementé et être compensées par une chambre de compensation réglementée. La loi pourrait éventuellement imposer à la Société des coûts additionnels, y compris de nouvelles exigences en matière de fonds propres et de dépôt de garantie, ainsi que des règles supplémentaires. En revanche, les exigences accrues en matière de fonds propres ou de dépôt de garantie imposées à nos contreparties à des dérivés hors cote pourraient réduire notre exposition au risque de défaillance de ces contreparties. Il est impossible de prédire l'incidence que la loi aura sur nos dépenses de couverture, notre stratégie de couverture ou sa mise en œuvre, ou si la loi Dodd-Frank accroîtra ou réduira les risques que nous couvrons, ou en modifiera la composition.

De plus, conformément à la loi Dodd-Frank, le Financial Stability Oversight Council ("FSOC") a publié en janvier 2011 une proposition de règlement précisant les critères de désignation "d'institutions financières non bancaires d'importance systémique" et les procédures qu'il utilisera dans le cadre de ce processus de désignation. Si elles sont ainsi désignées, les grandes sociétés comptant de nombreuses parties liées et lourdement endettées seraient assujetties à une réglementation de prudence plus stricte, y compris à des exigences plus élevées en matière de fonds propres et à une supervision consolidée plus étroite. Pour le moment, le BSIF n'a pas annoncé de règles similaires et la proposition de règlement du FSOC tient compte pour les institutions financières (comme la SFM) dont l'organisme de réglementation n'est pas situé aux États-Unis du besoin de communiquer avec cet organisme et de coordonner ses actions avec ce dernier afin d'éviter le chevauchement de la réglementation et que celle-ci soit contradictoire. Bien qu'ils y aient de bons arguments pour que ni la SFM ni aucune de ses filiales ne soient désignées d'importance systémique par le FSOC, le BSIF ou tout autre organisme de réglementation, nous ne pouvons prévoir l'issue de cette initiative réglementaire pour le moment.

Normes internationales d'information financière (IFRS)

Le 30 juillet 2010, l'International Accounting Standards Board (l'"IASB") a publié son exposé-sondage portant sur les contrats d'assurance (phase II) dont la période de consultation s'est terminée le 30 novembre 2011. L'exposé-sondage proposait une norme comptable unique en matière d'évaluation des passifs des contrats d'assurance applicable dans tous les territoires adoptant les IFRS publiées par l'IASB(24). Les propositions de conventions comptables qui sont envisagées par l'IASB, en particulier à l'égard du taux d'actualisation de l'évaluation des passifs d'assurance, ne sont pas conformes à notre modèle d'affaires, car elles séparent l'évaluation des passifs d'assurance des actifs qui soutiennent le paiement de ces obligations. Par conséquent, la convention, comme elle est proposée et si elle est mise en œuvre, pourrait occasionner une forte augmentation initiale des passifs d'assurance présentés et possiblement de nos fonds propres requis par suite de leur adoption, ainsi qu'une grande volatilité continue à l'égard de nos résultats et possiblement de nos fonds propres réglementaires présentés, surtout pour les produits garantis à long terme. Ces manques d'appariement entre les questions économiques qui sous-tendent nos activités et les résultats présentés et peut-être même nos exigences en matière de fonds propres pourraient avoir de graves conséquences négatives non voulues sur notre modèle d'affaires et peut-être même une incidence sur nos clients, nos actionnaires et les marchés financiers. Nous croyons que les conventions comptables actuellement à l'étude pourraient défavoriser considérablement les assureurs canadiens par rapport à leurs concurrents américains et mondiaux et au secteur bancaire au Canada. À l'instar du secteur de l'assurance canadien et des autres parties intéressées, nous avons fourni des commentaires à l'IASB sur ses propositions. En réponse aux commentaires préliminaires qu'il a reçus et aux activités de communication qu'il a menées, l'IASB a indiqué qu'il réexaminera ses propositions pour déterminer le taux d'actualisation approprié pour l'évaluation des passifs des contrats d'assurance contenu dans l'exposé-sondage. De plus, le secteur de l'assurance canadien, de concert avec le BSIF et le gouvernement fédéral, se penche actuellement sur l'incidence possible de ces propositions sur les sociétés d'assurance canadiennes, et le secteur presse les responsables politiques de faire en sorte que toute proposition future en matière de comptabilité et de fonds propres tienne compte de façon appropriée du modèle d'affaires sous-jacent des sociétés d'assurance vie et, notamment, des conséquences sur les produits garantis à long terme qui sont surtout offerts en Amérique du Nord.

    <<
    ----------------------------------
    (24) La norme actuelle IFRS 4, "Contrats d'assurance", permet à chaque
         territoire d'établir ses propres pratiques en matière d'évaluation
         des passifs.
    >>

ÉVENTUALITÉ FISCALE

La Société investit dans un certain nombre de contrats de location et a constitué des provisions pour parer à l'éventuel rejet du traitement fiscal et pour régler les intérêts exigibles sur les impôts en souffrance. Nous croyons toujours que les déductions dont nous nous sommes prévalus à l'égard de ces contrats étaient justifiées. Si les avantages fiscaux liés à tous nos contrats de location étaient annulés, la somme maximale à payer inscrite aux états financiers, intérêts compris, correspondrait selon nos estimations à un supplément de 220 millions de dollars américains après impôts au 31 décembre 2010.

La Société est assujettie aux lois de l'impôt sur les bénéfices de diverses administrations. Les lois fiscales sont complexes et peuvent faire l'objet d'interprétations diverses par le contribuable et par l'administration fiscale responsable. La provision pour impôts sur les bénéfices et les impôts reportés représente l'interprétation de la direction des lois fiscales pertinentes et son estimation des incidences fiscales présentes et futures des opérations et des événements survenus au cours de la période. La Société pourrait devoir modifier sa provision pour impôts sur les bénéfices ou ses soldes d'impôts reportés si les administrations fiscales contestent avec succès la déductibilité de certains éléments, si les estimations utilisées pour établir les provisions pour moins-values de l'actif d'impôt reporté changent de façon importante, ou si de nouvelles informations indiquent le besoin de rajuster les provisions pour moins-values. De plus, des événements futurs, comme des modifications des lois fiscales, des règlements sur les impôts, ou des interprétations de ces lois ou de ces règlements, pourraient avoir une incidence sur la provision pour impôts sur les bénéfices, les soldes d'impôts reportés et le taux d'imposition effectif. De telles modifications pourraient avoir une incidence importante sur les montants présentés dans les états financiers consolidés au cours de l'exercice où elles surviennent.

QUESTIONS ET CONTRÔLES COMPTABLES

Principales conventions comptables et actuarielles

Les principales conventions comptables de la Société sont résumées aux pages 89 à 93 du rapport annuel de 2009, à la note 1 afférente aux états financiers consolidés annuels. Les principaux procédés d'estimation portent sur l'établissement des provisions mathématiques, l'évaluation de la perte de valeur des placements, l'évaluation des entités à détenteurs de droits variables ("EDDV"), le calcul des obligations et des charges au titre des régimes de retraite et des avantages postérieurs à l'emploi, les impôts sur les bénéfices et l'évaluation de l'écart d'acquisition et des actifs incorporels, comme ils sont décrits aux pages 62 à 69 de notre rapport annuel de 2009. De plus, la direction pose un jugement au moment du choix des modèles d'évaluation en vue de déterminer la juste valeur des instruments financiers lorsque des données du marché observables ne sont pas disponibles.

Écart d'acquisition

Comme il a été présenté dans notre rapport annuel de 2009, les résultats des tests de dépréciation de la fin de l'exercice 2009 des secteurs de l'Assurance - É.-U. et de la Gestion de patrimoine - É.-U. ont révélé un excédent moins important de la juste valeur sur la valeur comptable qu'aux exercices précédents, en raison de l'incidence de la conjoncture économique et des changements dans le portefeuille de produits. Compte tenu de l'incidence soutenue de la détérioration de la conjoncture économique générale des États-Unis, y compris la persistance des taux d'intérêt peu élevés, et des décisions prises par la direction au troisième trimestre visant le repositionnement de nos activités américaines et la réduction ou l'élimination connexe de produits entraînant une sensibilité considérable des résultats ou produisant de faibles rendements sur le capital investi, la Société a mis à jour au cours du troisième trimestre le test de l'écart d'acquisition avant l'examen annuel qui a généralement lieu au quatrième trimestre. Le test mis en œuvre au cours du troisième trimestre indique une dépréciation de l'écart d'acquisition du secteur de l'Assurance - É.-U. de 1 000 millions de dollars américains par rapport à l'écart d'acquisition total de 2 318 millions de dollars américains pour ce secteur d'exploitation. La dépréciation, qui a été comptabilisée dans le secteur Services généraux et autres, représente un élément sans effet sur la trésorerie et n'influe pas sur nos activités en cours ou sur nos ratios du capital réglementaires. Pour en savoir davantage, se reporter à la note 3 afférente à nos états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés pour le troisième trimestre. Se reporter également à la section "Modifications futures de conventions comptables et de la présentation de l'information financière - Transition vers les Normes internationales d'information financière" ci-après pour connaître l'incidence des IFRS sur les tests de l'écart d'acquisition.

Sensibilité des provisions mathématiques aux modifications des hypothèses

Lorsque les hypothèses qui sous-tendent l'établissement des provisions mathématiques sont mises à jour pour refléter les nouveaux résultats techniques ou un changement de perspective, la valeur de la provision mathématique est modifiée, ce qui influe par le fait même sur les résultats. La sensibilité du bénéfice après impôts aux modifications des hypothèses sous-jacentes aux provisions mathématiques est illustrée ci-après, en supposant que la modification des hypothèses est la même dans toutes les unités administratives.

Pour les modifications des hypothèses concernant les actifs, la sensibilité est présentée après l'incidence correspondante sur les résultats de la variation de la valeur des actifs soutenant les provisions mathématiques. Dans les faits, les résultats selon chaque hypothèse varient souvent par marché géographique et par activité, et les mises à jour des hypothèses s'effectuent par activité et par région données. Les résultats réels peuvent différer de manière importante de ces estimations, et ce, pour plusieurs raisons, y compris l'interaction entre ces facteurs lorsque plus d'un facteur varie, les variations des rendements actuariels et des placements ainsi que des hypothèses à l'égard des activités de placement futures, les écarts entre les faits réels et les hypothèses, les changements dans la combinaison des produits, les taux d'imposition effectifs et d'autres facteurs de marché, ainsi que les limites générales de nos modèles internes.

Incidence possible sur le bénéfice net attribué aux actionnaires par suite de modifications aux hypothèses relatives aux actifs soutenant les provisions mathématiques

    <<
    (en millions de $ CA)  Augmentation (diminution) du bénéfice après impôts

    Aux                       31 décembre 2010          31 décembre 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Hypothèses relatives
     aux actifs mises à
     jour périodiquement
     en fonction des
     modifications
     apportées aux bases
     d'évaluation          augmentation  diminution  augmentation  diminution
    -------------------------------------------------------------------------

    Variation de 100 points
     de base des taux de
     réinvestissement
     ultimes applicables
     aux titres à revenu
     fixe(a)                    1 500 $     (1 900)$      1 200 $    (1 700)$
    Variation de 100 points
     de base des rendements
     annuels futurs des
     actions cotées en
     Bourse(b)                    900 $       (900)$      1 000 $    (1 000)$
    Variation de 100 points
     de base des rendements
     annuels futurs des
     autres actifs qui ne
     sont pas des titres à
     revenu fixe(c)             3 100 $     (2 900)$      2 200 $    (2 300)$
    Variation de 100 points
     de base de la volatilité
     présumée dans la
     modélisation
     stochastique des fonds
     distincts(d)                (300)$        300 $       (300)$       400 $
    -------------------------------------------------------------------------
    (a) Les taux actuels de réinvestissement ultimes pour les obligations
        sans risque sont de 1,9 % par année à court terme et de 3,8 % par
        année à long terme au Canada, et de 1,6 % par année à court terme et
        de 4,0 % par année à long terme aux États-Unis. Étant donné que les
        taux de réinvestissement ultimes reposent sur des moyennes mobiles
        sur cinq et dix ans des obligations d'État, le maintien ou une
        nouvelle baisse des taux actuels pourrait avoir une incidence
        importante sur les résultats. Toutefois, en regard de cette
        sensibilité, nous présumons une incidence entière et immédiate de la
        baisse des taux de réinvestissement ultimes.
    (b) Les hypothèses de croissance annuelle prévue à long terme des actions
        cotées, avant dividendes, sont déterminées d'après des
        observations historiques à long terme dans les principaux marchés.
        Cette croissance prévue est de 7,25 % par année au Canada, de 8,0 %
        par année aux États-Unis, de 5,0 % par année au Japon et de 9,5 %
        par année à Hong Kong. Ces rendements sont par la suite réduits des
        provisions pour écarts défavorables afin de déterminer les rendements
        nets utilisés dans l'évaluation. Ce montant comprend l'incidence sur
        les provisions constituées relativement aux garanties des fonds
        distincts et sur d'autres provisions mathématiques. L'incidence d'une
        augmentation de 100 points de base du taux de croissance prévu des
        provisions constituées relativement aux garanties des fonds distincts
        s'établit à 700 millions de dollars (800 millions de dollars en
        2009). L'incidence d'une diminution de 100 points de base du taux de
        croissance prévu des provisions constituées relativement aux
        garanties des fonds distincts s'établit à (700) millions de dollars
        ((900) millions de dollars en 2009).
    (c) Les autres actifs qui ne sont pas des titres à revenu fixe
        comprennent les immeubles commerciaux, les terrains forestiers
        exploitables, les terres agricoles, les exploitations pétrolières et
        gazières et les placements privés. Le rendement présumé des autres
        actifs qui ne sont pas des titres à revenu fixe, déduction faite des
        provisions pour écarts défavorables et compte tenu de l'incidence de
        l'imposition différente, a eu une incidence similaire sur les
        obligations liées aux titulaires de contrat que les hypothèses des
        actions cotées. La sensibilité accrue pendant la période
        comprise entre le 31 décembre 2009 et le 31 décembre 2010 s'explique
        principalement par l'incidence secondaire de la chute des taux
        d'intérêt, de même que la hausse de la demande future prévue dans le
        secteur de l'assurance soins de longue durée.
    (d) Les hypothèses de volatilité des actions cotées sont
        déterminées d'après des observations historiques à long terme et
        s'établissent à 18,05 % par année au Canada et à 16,55 % par année
        aux États-Unis relativement aux actions de sociétés à grande
        capitalisation, à 18,35 % par année au Japon et à 34,1 % par année
        à Hong Kong.
    >>

Modifications futures de conventions comptables et de la présentation de l'information financière

Transition vers les Normes internationales d'information financière

Les sociétés ayant une obligation d'information du public au Canada devront adopter les IFRS pour les périodes ouvertes à compter du 1er janvier 2011. La Société adoptera les IFRS en remplacement des PCGR du Canada actuels pour les exercices ouverts à compter du premier trimestre de 2011 et fournira l'information financière comparative correspondante pour 2010.

Selon notre analyse des différences relevées entre les exigences comptables canadiennes et celles des IFRS actuelles, à l'exception des éléments mentionnés ci-dessous, nous ne prévoyons pas, au moment de l'adoption, une incidence importante sur les états financiers. En outre, nous ne prévoyons pas que l'adoption initiale des IFRS aura une incidence importante sur nos contrôles et procédures en matière de communication de l'information, nos systèmes de technologie de l'information ou nos activités.

La Société doit préparer un bilan d'ouverture en IFRS au 1er janvier 2010, date de la transition aux IFRS, ce qui constitue le point de départ pour la préparation de l'information financière selon les IFRS. Tout écart entre la valeur comptable des actifs, des passifs et des fonds propres établi selon les PCGR du Canada et les IFRS, au 1er janvier 2010, est reflété dans le solde d'ouverture des bénéfices non répartis.

Les renseignements suivants sont présentés afin de permettre aux utilisateurs des états financiers d'obtenir une meilleure compréhension des incidences prévues sur les états financiers consolidés par suite de l'adoption des IFRS. Ces renseignements reflètent les choix de la Société à l'égard de l'adoption initiale lors de la transition et des conventions comptables selon les IFRS qui sont décrits ci-après.

Les capitaux propres d'ouverture selon les IFRS au 1er janvier 2010 devraient représenter 27 397 millions de dollars comparativement à 28 827 millions de dollars selon les PCGR du Canada. La diminution de 1 430 millions de dollars découle principalement de la dépréciation de l'écart d'acquisition au moment de la transition aux IFRS, de rajustements aux placements dans des baux adossés et de certaines différences comptables à l'égard des impôts sur les bénéfices présentés ci-après. Les autres rajustements aux capitaux propres d'ouverture ne sont pas considérés comme importants dans leur ensemble.

Le test de dépréciation de l'écart d'acquisition en 2010 selon les IFRS a été effectué à l'échelle des unités génératrices de trésorerie, un niveau plus détaillé que selon les PCGR du Canada. Il a donné lieu à un total au titre de la charge de dépréciation de 3 064 millions de dollars, attribuable aux secteurs de l'Assurance vie - É.-U. (1 461 millions de dollars), de la Gestion de patrimoine - É.-U (1 453 millions de dollars) et de l'Assurance individuelle au Canada (150 millions de dollars). Le total de la charge au titre de la dépréciation selon les IFRS de 3 064 millions de dollars a été réparti entre le bilan d'ouverture en IFRS au 1er janvier 2010 (734 millions de dollars) et les résultats comparatifs en IFRS (2 330 millions de dollars) du troisième trimestre de 2010 de la Société, compte tenu des faits et circonstances au cours des périodes qui ont donné lieu à la dépréciation. Selon les PCGR du Canada, la Société a constaté une dépréciation de l'écart d'acquisition de 1 039 millions de dollars en 2010.

En vertu des IFRS, les placements dans des baux adossés sont évalués comme des contrats de location-acquisition, le revenu étant comptabilisé selon un taux de rendement constant. En vertu des PCGR du Canada, il y a une norme précise pour les baux adossés et le revenu est comptabilisé selon le taux effectif. La transition a eu comme incidence une diminution de la valeur comptable de ces placements de 472 millions de dollars et leur reclassement de placements privés à autres placements. L'actif d'impôts futurs associé de 182 millions de dollars a découlé de la diminution de la valeur comptable de l'actif, ce qui entraîne une baisse nette des capitaux propres de 290 millions de dollars.

Les différences dans la comptabilisation des impôts sur les bénéfices selon les IFRS, y compris la constitution d'un passif d'impôts futurs de 215 millions de dollars selon les IFRS par suite de réorganisations antérieures de certaines filiales de la Société, ont donné lieu à une diminution des capitaux propres d'ouverture de 326 millions de dollars. Les impôts reportés en raison des réorganisations de filiales seront comptabilisés si les filiales sont vendues à un tiers et supprimées des états financiers consolidés.

En règle générale, une entité est tenue d'appliquer les principes en vertu des IFRS de façon rétrospective; toutefois, certaines exceptions facultatives pour certains de ces principes existent pour lesquels l'application rétrospective s'avérerait difficilement applicable d'un point de vue opérationnel. Un sommaire de nos choix importants à l'application initiale selon l'IFRS 1, "Première application des normes d'information financière internationales" est présenté ci-après :

    <<
    -------------------------------------------------------------------------
    Objet          Incidence prévue sur les états financiers consolidés
    -------------------------------------------------------------------------
    Regroupements  En raison des difficultés dans l'obtention des évaluations
    d'entreprises  historiques, la Société a choisi de ne pas appliquer les
                   IFRS aux regroupements d'entreprises survenus avant le 1er
                   janvier 2010.
    -------------------------------------------------------------------------
    Change         Pour faciliter la conversion prospective des comptes des
                   établissements étrangers autonomes, la Société a choisi
                   l'option non récurrente pour rétablir l'écart de
                   conversion cumulé à zéro au 1er janvier 2010, au moyen
                   des bénéfices non répartis d'ouverture selon les IFRS.
    -------------------------------------------------------------------------
    Avantages      La Société n'a pas choisi l'application prospective des
    sociaux        exigences des IFRS pour les avantages sociaux. Elle les a
                   plutôt appliquées de façon rétrospective.
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Un sommaire des principaux choix de méthodes comptables selon les IFRS effectués par la Société est présenté ci-après :

    <<
    -------------------------------------------------------------------------
    Objet          Incidence prévue sur les états financiers consolidés
    -------------------------------------------------------------------------
    Contrats de    - Les produits qui ne comportent pas de risque d'assurance
    placement        seront évalués à titre de passif financier au coût après
                     amortissement ou à la juste valeur lorsque l'option
                     selon les IFRS est choisie pour assurer une évaluation
                     cohérente des actifs et des passifs.

                   - Lorsque de tels passifs financiers sont évalués au coût
                     après amortissement, toute obligation d'État soutenant
                     ces produits sera classée comme disponible à la vente
                     selon les IFRS afin de limiter toute inadéquation des
                     résultats avec l'évaluation du passif. Actuellement, ces
                     obligations sont évaluées à la juste valeur en vertu de
                     l'option de la juste valeur selon les PCGR du Canada.
    -------------------------------------------------------------------------
    Désignation    - Les obligations et actions détenues dans le but de
    des actifs       soutenir les provisions mathématiques ont été désignées
    financiers       comme détenues à des fins de transaction et les
                     variations réalisées et latentes de la juste valeur sont
                     comptabilisées en résultat, afin de réduire
                     considérablement toute incohérence comptable par suite
                     de variations de la valeur de ces actifs et des
                     provisions mathématiques.

                   - Les obligations et actions soutenant le secteur Services
                     généraux et la composante excédent ainsi que certains
                     contrats de placement ont été classés selon les IFRS
                     comme disponibles à la vente et sont comptabilisés à la
                     juste valeur; les gains et pertes latents sont
                     comptabilisés quant à eux dans les autres éléments du
                     résultat étendu.
    -------------------------------------------------------------------------
    Placements     - Les placements dans des actifs immobiliers seront
    dans des         évalués à la juste valeur à l'exception des immeubles
    actifs           occupés par leur propriétaire qui seront évalués au coût
    immobiliers      historique moins les dépréciations cumulées.
    et des actifs
    liés à         - Les placements dans des actifs liés à l'agriculture,
    l'agriculture,   comme les terrains forestiers, seront évalués à la juste
    et placements    valeur et les variations seront portées en résultat.
    privés
                   - Les placements privés sont actuellement détenus au coût
                     selon les PCGR du Canada, mais seront évalués à la juste
                     valeur selon les IFRS.
    -------------------------------------------------------------------------
    Avantages      - Conformément aux PCGR du Canada, la Société a choisi
    sociaux          comme convention d'amortir linéairement les gains ou
                     pertes actuariels qui excèdent 10 % du montant le plus
                     élevé entre le solde de l'obligation au titre des
                     prestations constituées et la valeur de marché des
                     actifs du régime et tous les coûts des services passés
                     sont portés dans les résultats sur le reste de la
                     période d'activité moyenne des adhérents.
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Une nouvelle IFRS qui traite de l'évaluation des contrats d'assurance est en cours d'élaboration et devrait entrer en vigueur au plus tôt en 2013. Jusqu'à ce que cette norme soit finalisée et entre en vigueur, les exigences actuelles des PCGR du Canada à l'égard de l'évaluation des passifs d'assurance (méthode canadienne axée sur le bilan ("MCAB")) seront maintenues. Selon la MCAB, l'évaluation des passifs d'assurance est fondée sur les flux de trésorerie tirés du passif projeté de même que sur les primes futures estimatives et le revenu de placement net tiré des actifs détenus pour soutenir ces passifs. Conformément à l'adoption des dispositions du chapitre 3855 du Manuel de l'ICCA, lorsque les IFRS seront initialement mises en application, les variations de la valeur comptable des placements servant de soutien aux passifs d'assurance seront contrepassées par une variation correspondante des passifs d'assurance et par conséquent, les variations de valeur ne devraient donc pas avoir d'incidence importante sur le bénéfice net selon les IFRS.

L'évaluation selon les IFRS des produits qui ne sont plus considérés comme des contrats d'assurance, certaines caractéristiques de dérivés incorporés contenues dans les produits d'assurance, les inefficacités additionnelles en raison des relations de comptabilité de couverture, la comptabilisation plus rapide de la charge au titre des régimes de pension, l'éventualité de dépréciations plus fréquentes des actions disponibles à la vente et l'augmentation du bénéfice lié aux placements dans des baux adossés devraient se traduire par des différences additionnelles dans les résultats selon les IFRS, qui dans leur ensemble, ne devraient pas être importantes. De plus, en raison du niveau plus détaillé du test de l'écart d'acquisition selon les IFRS, nous prévoyons que des charges liées à la dépréciation de l'écart d'acquisition plus fréquentes pourraient survenir à l'avenir.

Incidences prévues de l'adoption des IFRS sur les fonds propres réglementaires

Dans le cadre du processus de transition vers les IFRS, la Société évalue leur incidence sur les exigences en matière de fonds propres réglementaires. Selon la ligne directrice de l'OSFI à l'égard de la transition vers les IFRS, l'incidence de l'adoption des IFRS sur les fonds propres disponibles sera progressivement intégrée sur huit trimestres à compter du premier trimestre de 2011. L'incidence sur les fonds propres requis n'est pas assujettie aux règles de l'intégration progressive. Nos estimations préliminaires indiquent que l'adoption des IFRS pourrait initialement abaisser le MMPRCE de Manufacturers d'environ quatre points dès le premier trimestre de 2011 et d'environ huit points au cours de la période de transition d'une durée de deux exercices se terminant au quatrième trimestre de 2012.

Mise à jour sur la progression de la transition aux IFRS

Notre transition aux IFRS comprend l'apprentissage, l'examen, l'approbation et la mise en œuvre des modifications des méthodes comptables recensées ci-dessus. En outre, le plan de transition comprend le maintien de ressources appropriées affectées à ce projet, les modifications au contrôle interne à l'égard de l'information financière à la lumière des principaux changements recensés ci-dessus, de fréquentes communications avec nos vérificateurs externes de même qu'avec le comité de vérification du conseil d'administration, ce qui comprend un examen des progrès de la transition, une analyse de la transition éventuelle et des modifications continues apportées à la présentation de l'information, et un aperçu du développement des consignes comptables et règlementaires liées aux IFRS. Nous ne prévoyons pas que la première application des IFRS aura une incidence importante sur nos contrôles et procédures en matière de communication de l'information, nos systèmes de technologie de l'information ou nos activités.

Alors que nous nous préparons à la transition, nous continuons de surveiller les changements continus apportés aux IFRS et d'ajuster nos plans de transition et de mise en œuvre en conséquence.

Comme il est mentionné précédemment, nous avons effectué nos choix préliminaires à l'égard du bilan d'ouverture en IFRS et procédons actuellement à l'établissement des résultats correspondants en IFRS pour les trimestres de 2010 et la présentation des notes selon les IFRS. L'étape la plus importante de notre plan qu'il nous reste à franchir est la mise au point des résultats correspondants en IFRS des trimestres de 2010. L'état du projet est examiné mensuellement par le comité de surveillance. La réalisation de la transition se déroule selon notre plan de transition général en vertu duquel ces étapes seront terminées d'ici le premier trimestre de 2011. Pour le moment, nous n'avons connaissance d'aucune question qui empêcherait la Société de satisfaire aux exigences en matière de dépôt pour le premier rapport financier intermédiaire selon les IFRS du premier trimestre de 2011.

RENDEMENT ET MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Nous utilisons diverses mesures financières non conformes aux PCGR pour évaluer la performance de la Société dans son ensemble et pour évaluer chacune de ses exploitations. Ces mesures incluent le bénéfice d'exploitation rajusté, le bénéfice net excluant l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt, le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires, les devises constantes, les primes et dépôts, les primes et équivalents primes, les fonds gérés, les fonds propres, les souscriptions, la valeur intrinsèque des nouvelles affaires et la valeur économique pour les actionnaires. Les mesures financières non conformes aux PCGR ne sont pas définies dans les PCGR; on ne peut donc pas les comparer aux mesures semblables utilisées par d'autres émetteurs. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être utilisées seules ou en remplacement d'autres données financières préparées selon les PCGR.

Le bénéfice net excluant l'incidence directe des marchés des actions et des taux d'intérêt est une mesure de rentabilité non-conforme aux PCGR. Il présente le bénéfice net attribué aux actionnaires qui aurait été engendré en supposant que les couvertures existantes demeurent les mêmes et que les taux d'intérêt et les marchés des actions avaient fait tel qu'il a été pris en compte dans l'évaluation des provisions mathématiques. Nous considérons les gains ou les pertes sur les rentes à capital variable assorties d'une couverture dynamique à titre d'incidence indirecte, plutôt que directe, des variations des marchés des actions et des taux d'intérêt.

La définition du bénéfice d'exploitation rajusté par division est la même que celle du "bénéfice d'exploitation rajusté" comme présentée ci-dessus à la rubrique "Bénéfice d'exploitation rajusté réel du quatrième trimestre et rapprochement avec la mesure conforme aux PCGR" et s'applique à l'échelle des divisions. La colonne Total représente la somme des bénéfices d'exploitation rajustés réels pour chaque trimestre de 2010. Les bénéfices d'exploitation rajustés des divisions d'exploitation (Asie, Canada et États-Unis) ne tiennent pas compte de la répartition de l'excédent des bénéfices provenant du secteur Services généraux et autres.

    <<
    (en millions de $ CA)                        Asie     Canada   États-Unis
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée)
     aux actionnaires                             623 $      950 $      759 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Moins les éléments notables :
    Résultats techniques liés aux marchés des
     actions, aux taux d'intérêt et autres
     placements, y compris au crédit, aux
     dépréciations durables et aux gains sur
     les obligations disponibles à la vente      (256)$      (95)$     (287)$
    Gains fiscaux                                            186          8
    Gains nets (pertes nettes) sur les
     résultats techniques                          41          2        (12)
    Changement de convention comptable à
     l'égard des frais d'acquisition différés
     dans le secteur des régimes de retraite
     à Hong Kong                                  (39)                    -
    Suppression de la répartition de
     l'excédent des bénéfices (après impôts)      158        139        269
    Améliorations apportées aux méthodes et
     hypothèses actuarielles                        -          -          -
    Dépréciation de l'écart d'acquisition           -          -          -
    Variation des taux de change(b)                 -          -          -
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des éléments notables                   (96)$      232 $      (22)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation rajusté               719 $      718 $      781 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de $ CA)                 Réassurance,
                                             Services
                                          généraux et
                                            autres(a)     Autres      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué (perte nette imputée)
     aux actionnaires                             388 $   (3 111)$     (391)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Moins les éléments notables :
    Résultats techniques liés aux marchés des
     actions, aux taux d'intérêt et autres
     placements, y compris au crédit, aux
     dépréciations durables et aux gains sur
     les obligations disponibles à la vente       501 $        - $     (137)$
    Gains fiscaux                                 (28)         -        166
    Gains nets (pertes nettes) sur les
     résultats techniques                          13          -         44
    Changement de convention comptable à
     l'égard des frais d'acquisition différés
     dans le secteur des régimes de retraite
     à Hong Kong                                    -          -        (39)
    Suppression de la répartition de
     l'excédent des bénéfices (après impôts)     (566)         -          -
    Améliorations apportées aux méthodes et
     hypothèses actuarielles                        -     (2 072)    (2 072)
    Dépréciation de l'écart d'acquisition           -     (1 039)    (1 039)
    Variation des taux de change(b)                 -       (185)      (185)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des éléments notables                   (80)$   (3 296)$   (3 262)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation rajusté               468 $      185 $    2 871 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    a) Compte non tenu de la dépréciation de l'écart d'acquisition et des
       modifications apportées aux méthodes et hypothèses actuarielles.
    b) Rajustement pour calculer le bénéfice d'exploitation rajusté selon les
       taux de change en vigueur au 30 juin 2009 plutôt que selon les taux
       actuellement en vigueur.
    >>

Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires est une mesure de la rentabilité qui présente le bénéfice net disponible pour les porteurs d'actions ordinaires exprimé en pourcentage du capital déployé pour gagner le bénéfice. La Société calcule le rendement des capitaux propres à l'aide de la moyenne des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires, à l'exclusion du cumul des autres éléments du résultat étendu sur les titres disponibles à la vente et les couvertures de flux de trésorerie.

    <<
    Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions
    ordinaires


    (en millions de $ CA)    Résultats trimestriels     Exercices terminés en
                          T4 10      T3 10      T4 09       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net
     attribuable (perte
     nette imputable)
     aux porteurs
     d'actions ordinaires 1 774 $     (966)$      848 $     (470)$    1 338 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde d'ouverture du
     total de l'avoir
     disponible pour les
     porteurs d'actions
     ordinaires          24 501 $   26 290 $   24 812 $   27 405 $   26 496 $
    Solde de fermeture du
     total de l'avoir
     disponible pour les
     porteurs d'actions
     ordinaires          25 292 $   24 501 $   27 405 $   25 292 $   27 405 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total moyen pondéré
     de l'avoir
     disponible pour
     les porteurs
     d'actions
     ordinaires          24 896 $   25 395 $   26 108 $   26 239 $   25 845 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde d'ouverture du
     cumul des autres
     éléments du
     résultat étendu
     sur les titres
     disponibles à la
     vente et les
     couvertures de
     flux de
     trésorerie             404 $      630 $      442 $      564 $     (846)$
    Solde de clôture
     du cumul des
     autres éléments
     du résultat étendu
     sur les titres
     disponibles à la
     vente et les
     couvertures de
     flux de trésorerie     152 $      404 $      564 $      152 $      564 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Rajustement au titre
     de la moyenne du
     cumul des autres
     éléments du résultat
     étendu                (278)$     (517)$     (503)$     (506)$      126 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total moyen pondéré
     de l'avoir
     disponible pour
     les porteurs
     d'actions
     ordinaires,
     déduction faite du
     rajustement de la
     moyenne du cumul
     des autres éléments
     du résultat étendu  24 618 $   24 878 $   25 605 $   25 733 $   25 971 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Rendement des
     capitaux propres
     fondé sur le total
     moyen pondéré de
     l'avoir disponible
     pour les porteurs
     d'actions
     ordinaires
     (annualisé)           28,3 %    (15,1)%     12,9 %     (1,8)%      5,2 %
    Rendement des
     capitaux propres
     fondé sur le total
     moyen pondéré de
     l'avoir disponible
     pour les porteurs
     d'actions
     ordinaires,
     déduction faite
     du rajustement
     de la moyenne du
     cumul des autres
     éléments du
     résultat étendu
     (annualisé)           28,6 %    (15,4)%     13,1 %     (1,8)%      5,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

La Société se sert également de mesures du rendement financier préparées en devises constantes, qui excluent l'incidence de la variation des taux de change et qui constituent des mesures non conformes aux PCGR. Les montants présentés pour le trimestre en devises constantes sont calculés, le cas échéant, en fonction des taux de change en vigueur à la date de l'état des résultats et du bilan pour le quatrième trimestre de 2009.

Les primes et dépôts servent à mesurer la croissance du chiffre d'affaires. La Société calcule les primes et dépôts en additionnant les éléments suivants : i) primes et équivalents primes (voir ci-dessous), ii) dépôts dans les fonds distincts, à l'exclusion des capitaux de lancement, iii) dépôts dans les fonds communs de placement, iv) dépôts dans les comptes de placement autogérés institutionnels et v) autres dépôts dans d'autres fonds gérés.

Les primes et équivalents primes sont inclus dans les primes et dépôts. La Société calcule les primes et équivalents primes en additionnant les éléments suivants : i) primes du fonds général déduction faite des cessions en réassurance, présentées au poste "Primes et dépôts" de l'état des résultats consolidé, ii) équivalents primes pour les contrats d'assurance collective de type "services administratifs seulement" et iii) primes de l'entente de cession en réassurance de risques liés à l'unité Assurance collective de la Division canadienne.

    <<
    Primes et dépôts
    ----------------

    (en millions de $ CA)   Résultats trimestriels      Exercices terminés en
                         ----------------------------------------------------
                          T4 10      T3 10      T4 09       2010       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes                4 837 $    4 649 $    4 731 $   18 351 $   22 946 $
    Dépôts des titulaires
     de contrat           6 025      5 347      7 343     24 544     29 084
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes et dépôts
     selon les états
     financiers          10 862 $    9 996 $   12 074 $   42 895 $   52 030 $
    Dépôts dans les
     fonds communs de
     placement            3 662      2 928      2 378     12 612      8 733
    Dépôts dans les
     comptes de
     placement autogérés
     institutionnels        443        350        363      2 700      4 492
    Équivalents primes
     pour SAS               662        636        663      2 647      2 629
    Primes cédées sur
     assurances
     collectives            933        920        919      3 675      2 760
    Autres fonds            145        112        138        532        626
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des primes
     et dépôts           16 707 $   14 942 $   16 535 $   65 061 $   71 270 $
    Incidence des
     taux de change         432        135          -      4 787          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes et dépôts
     en devises
     constantes          17 139 $   15 077 $   16 535 $   69 848 $   71 270 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Les fonds gérés constituent un élément de mesure de l'envergure de la Société. Ils correspondent à l'ensemble des placements effectués par la Société et ses clients.

    <<
    Fonds gérés

    (en millions de $ CA)                        Résultats trimestriels
                                             --------------------------------
                                               T4 10      T3 10      T4 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des placements                     199 448 $  205 241 $  187 470 $
    Actif net des fonds distincts détenus
     par les titulaires de contrats          198 972    200 669    190 665
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds gérés selon les états financiers   398 420 $  405 910 $  378 135 $
    Fonds communs de placement                47 726     39 246     33 370
    Comptes de placement autogérés
     institutionnels (fonds distincts
     exclus)                                  21 066     20 745     20 906
    Autres fonds                               7 971      7 978      7 206
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des fonds gérés                    475 183 $  473 879 $  439 617 $
    Incidence des taux de change              13 898      2 380          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds gérés en devises constantes        489 081 $  476 259 $  439 617 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Notre définition des fonds propres sert de base à toutes nos activités de gestion des fonds propres au niveau de la SFM. Aux fins de l'information réglementaire à produire, les chiffres sont rajustés pour tenir compte des ajouts et déductions requis dans les lignes directrices du BSIF. Les fonds propres représentent la somme de ce qui suit : i) total de l'avoir à l'exclusion du cumul des autres éléments du résultat étendu sur les couvertures de flux de trésorerie; ii) les participations ne donnant pas le contrôle dans les filiales et iii) les passifs au titre des actions privilégiées et instruments de capitaux admissibles.

    <<
    Fonds propres

    (en millions de $ CA)                         Résultats trimestriels

                                               T4 10      T3 10      T4 09
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'avoir                          26 873 $   26 062 $   28 907 $
    Réintégrer : cumul des autres éléments
     du résultat étendu sur les couvertures
     des flux de trésorerie                       99        220         48
    Ajouter : passifs liés aux actions
     privilégiées et aux instruments de
     capitaux propres admissibles              4 011      4 028      4 037
    Ajouter : participations ne donnant pas
     le contrôle dans des filiales               254        283        202
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des fonds propres                   31 237 $   30 593 $   33 194 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Les souscriptions sont calculées selon le type de produit :

    <<
    -  Les souscriptions totales de l'Assurance individuelle tiennent compte
       de la totalité des nouvelles primes annualisées, de 10 % des primes
       excédentaires et de 10 % des primes uniques. Les nouvelles primes
       annualisées de l'Assurance individuelle représentent les primes
       annualisées prévues la première année des contrats dont les primes
       sont exigibles pendant plus d'un an. Les souscriptions sont présentées
       selon leur montant brut et ne tiennent pas compte de l'incidence de
       la réassurance. La prime unique est la prime forfaitaire découlant de
       la souscription d'un produit à prime unique, par exemple, une
       assurance voyage.

    -  Les souscriptions de l'Assurance collective comprennent les nouvelles
       primes annualisées et les équivalents primes des nouveaux contrats de
       type services administratifs seulement, ainsi que les nouvelles
       couvertures et les modifications apportées aux contrats, compte non
       tenu des augmentations de taux.

    -  Les nouveaux dépôts de la Gestion de patrimoine, Individuelle, sont
       présentés comme des souscriptions. Ces montants comprennent les
       rentes individuelles, aussi bien à capital fixe qu'à capital variable,
       les produits de rente à capital variable, les fonds communs de
       placement, les régimes d'épargne-études 529, ainsi que les prêts
       bancaires autorisés et les prêts hypothécaires.

    -  Les souscriptions sous forme de nouvelles primes et de nouveaux
       dépôts périodiques des régimes de retraite et d'épargne collectifs
       représentent une estimation des dépôts prévus au cours de la première
       année de cotisation auprès de la Société. Les souscriptions de
       produits à prime unique tiennent compte de l'actif transféré du
       fournisseur du régime précédent. Les souscriptions comprennent
       l'incidence de l'ajout d'une nouvelle division ou d'un nouveau produit
       sur un client existant. Les souscriptions totales comprennent les
       nouvelles primes et les nouveaux dépôts périodiques et uniques.
    >>

La valeur intrinsèque des affaires nouvelles correspond à la variation de la valeur économique pour les actionnaires découlant des souscriptions au cours de la période. Le calcul de la valeur intrinsèque des affaires nouvelles comprend la valeur actualisée du bénéfice futur prévu, compte tenu du coût du capital, tiré des affaires nouvelles en fonction des hypothèses à l'égard de la mortalité, de la morbidité et des actions futures des titulaires de contrat, ainsi qu'à l'égard des charges et des placements utilisés pour fixer les prix des produits souscrits. Les hypothèses à l'égard des placements pour les produits à long terme sont fondées sur les hypothèses à l'égard des placements à long terme habituellement établies au cours du cycle de planification annuelle. Pour les produits de rente à capital variable, les taux d'intérêt utilisés dans le calcul de la valeur intrinsèque des affaires nouvelles sont fondés sur les taux d'intérêt en vigueur au moment où le contrat est émis. Les principales hypothèses économiques utilisées pour calculer la valeur intrinsèque des affaires nouvelles pour 2010 sont fondées sur les marchés au 1er janvier 2010 comme suit :

    <<
                               Canada     États-Unis     Hong Kong     Japon
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratio du MMPRCE             150 %        150 %         150 %       150 %

    Taux d'actualisation       7,75 %       8,00 %        8,50 %      6,50 %

    Taux d'inflation            2,0 %        2,0 %         2,0 %       0,0 %

    Taux d'imposition            26 %         35 %        16,5 %        36 %

    Taux de change               s.o.     1,0466        0,1350      0,0112

    Rendement des excédents    6,25 %       6,25 %        6,25 %      3,10 %
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

L'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires constitue une des mesures que nous utilisons pour décrire l'incidence possible des fluctuations des marchés des actions et des taux d'intérêt. Notre méthode de calcul de l'incidence sur la valeur économique pour les actionnaires est présentée dans les sections pertinentes figurant ci-dessus lorsque l'incidence est présentée.

Principales hypothèses et incertitudes liées à la planification

Les objectifs de gestion de Manuvie ne constituent pas une directive et sont fondés sur des hypothèses clés liées à la planification, y compris les normes actuelles qui régissent la comptabilité et les fonds propres; l'absence d'acquisitions et de dessaisissements; la concordance entre le rendement des marchés des actions et les taux d'intérêt et les hypothèses actuelles servent à établir nos meilleures estimations à long terme; l'absence d'une incidence nette associée à toute modification éventuelle aux bases actuarielles; le coût additionnel prévu des opérations de couverture(25); les avantages liés à la réduction potentielle des fonds propres requis au titre des rentes à capital variable (en fonction des fonds exigés selon les normes actuelles et des hypothèses à long terme relatives au rendement des marchés des actions); le maintien des résultats favorables sur les placements prévus en raison de l'amélioration de la conjoncture économique et l'absence d'émission nette d'instruments de créance et d'action. De plus, les incertitudes au sujet des risques de marché et de placement; les modifications éventuelles aux normes comptables; les modifications éventuelles aux régimes de réglementation et de fonds propres; le moment et la méthode choisis pour accroître les opérations de couverture et les autres risques(26) pourraient entraîner un écart notable entre les résultats réels et ceux que visent les objectifs de gestion.

    <<
    ------------------------------------
    (25) Dans son modèle financier à l'appui des objectifs de gestion de
         2015, la Société a prévu une somme supplémentaire de 400 millions
         de dollars par année, déduction faite des impôts, pour régler le
         coût projeté des opérations de couverture, même si les résultats
         réels devraient varier.
    (26) Consulter la rubrique "Mises en garde au sujet des déclarations
         prospectives".
    >>

Mise en garde au sujet des déclarations prospectives

Le présent document contient des déclarations prospectives au sens des règles d'exonération des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières et de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Les déclarations prospectives du présent document portent notamment sur nos objectifs de gestion de 2015 relatifs au bénéfice net et nos objectifs de gestion relatifs à la couverture des risques des marchés des actions et de taux d'intérêt. Les déclarations prospectives du présent document portent aussi notamment sur nos objectifs, nos buts, nos stratégies, nos intentions, nos projets, nos convictions, nos attentes et nos estimations. Elles se caractérisent habituellement par l'emploi de termes tels "pouvoir", "devoir", "probable", "soupçonner", "perspectives", "s'attendre à", "entendre", "estimer", "prévoir", "croire", "projeter", "objectif", "but", "chercher à", "viser", "continuer" ou "s'efforcer" (ou de leur forme négative) et par l'emploi du conditionnel, ainsi que de mots et expressions semblables, et elles peuvent inclure des énoncés relatifs aux résultats futurs possibles ou présumés de la Société. Bien que, selon nous, les prévisions ainsi exprimées soient raisonnables, le lecteur ne devrait pas s'appuyer indûment sur les déclarations prospectives en raison des incertitudes et des risques inhérents qu'elles supposent, ni les interpréter comme une quelconque confirmation des attentes des marchés ou des analystes. Les déclarations prospectives étant fondées sur des hypothèses ou des facteurs importants, y compris dans le cas de l'objectif de gestion de 2015 relatif au bénéfice net, les hypothèses décrites à la rubrique "Principales hypothèses et incertitudes liées à la planification" présentée précédemment et les résultats réels peuvent être très différents des résultats qu'elles expriment explicitement ou implicitement. Parmi les facteurs importants susceptibles d'entraîner un écart notable entre les résultats réels et les attentes exprimées, notons, entre autres, les facteurs présentés à la rubrique "Principales hypothèses et incertitudes liées à la planification" ci-dessus; la conjoncture commerciale et économique (notamment le rendement des marchés des actions; les fluctuations des taux d'intérêt et la variation des écarts de taux et des écarts de taux de swaps, les taux de change; les pertes sur les placements et les défaillances; la liquidité du marché et la solvabilité des cautions, des réassureurs et des contreparties); les changements apportés aux lois et à la réglementation; les changements de normes comptables; la capacité à mettre en œuvre et à modifier des plans stratégiques; l'affaiblissement de notre solidité financière ou la baisse de nos notes de crédit; la capacité de la Société à préserver sa réputation; la dépréciation de l'écart d'acquisition ou d'actifs incorporels ou la constitution de provisions pour moins-values à l'égard d'actifs d'impôts futurs; l'exactitude des estimations relatives à la morbidité à long terme; le comportement et le décès des titulaires de contrat; l'exactitude des estimations servant à appliquer les conventions comptables et les méthodes actuarielles utilisées par la Société; la concurrence et les regroupements de sociétés; la capacité de mettre en marché et de distribuer des produits par l'intermédiaire de réseaux de distribution existants et futurs; les passifs imprévus ou les dépréciations d'actifs découlant d'acquisitions et de cessions d'activités; la capacité à mettre à exécution des stratégies de couverture efficaces et de faire face aux conséquences imprévues découlant de ces stratégies; la capacité d'obtenir des placements à revenu variable au soutien du passif à long terme de la Société; la réalisation de pertes découlant de la vente de placements classés comme disponibles à la vente; les liquidités de la Société, y compris la disponibilité du financement nécessaire pour satisfaire aux obligations financières existantes à la date prévue de leur échéance; les obligations de nantissement de garanties additionnelles; la disponibilité de lettres de crédit au soutien de la flexibilité dans la gestion du capital; l'exactitude de l'information reçue de contreparties et la capacité des contreparties à respecter leurs engagements; la disponibilité, la capacité financière ou le caractère approprié de la réassurance; les litiges, y compris les vérifications fiscales, les litiges fiscaux ou d'autres litiges semblables; la capacité à adapter les produits et services pour suivre l'évolution du marché; la capacité à attirer et à conserver les principaux cadres supérieurs, employés et agents; l'utilisation et l'interprétation appropriées de modèles complexes ou les défaillances des modèles utilisés; les risques politiques, juridiques, d'exploitation et autres liés aux activités de la Société à l'extérieur de l'Amérique du Nord; les acquisitions et la capacité à effectuer des acquisitions, y compris à obtenir le financement par emprunt ou par actions nécessaire à cette fin; les perturbations et les changements touchant des éléments essentiels des systèmes de la Société ou les infrastructures publiques; les préoccupations environnementales; ainsi que la capacité de la Société de protéger sa propriété intellectuelle et l'exposition aux invocations de violation. Des renseignements supplémentaires à l'égard des facteurs importants susceptibles d'entraîner un écart notable entre les résultats réels et les attentes exprimées ainsi qu'à l'égard des facteurs et hypothèses importants sur lesquels sont fondées les déclarations prospectives sont présentés dans le présent document et dans la section intitulée "Facteurs de risque" de notre plus récente notice annuelle, dans les sections intitulées "Gestion du risque" et "Principales conventions comptables et actuarielles" du rapport de gestion figurant dans nos plus récents rapports annuel et intermédiaire, dans la note afférente aux états financiers consolidés intitulée "Gestion des risques" de nos plus récents rapports annuel et intermédiaire et dans d'autres documents que nous avons émis et déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. Nous ne nous engageons pas à réviser nos déclarations prospectives, sauf si la loi l'exige.

À propos de la Financière Manuvie

La Financière Manuvie, groupe canadien et chef de file des services financiers, exerce ses activités dans 22 pays et territoires. Depuis plus de 120 ans, nos clients ont recours aux solutions solides, fiables, sûres et avant-gardistes qu'offre Manuvie pour prendre leurs décisions financières les plus importantes. Notre réseau international d'employés, d'agents et de partenaires de distribution offre nos produits de protection financière et de gestion de patrimoine à des millions de clients partout dans le monde. Nous proposons des services de gestion d'actifs à nos clients institutionnels du monde entier ainsi que des solutions de réassurance, particulièrement dans le secteur de la rétrocession vie et accident. Au 31 décembre 2010, les fonds gérés par la Financière Manuvie et ses filiales se chiffraient à 475 milliards de dollars canadiens (478 milliards de dollars américains). La Société exerce ses activités sous le nom de Financière Manuvie au Canada et en Asie, et principalement sous le nom de John Hancock aux États-Unis. La Société Financière Manuvie est inscrite aux Bourses de Toronto (TSX), de New York (NYSE) et des Philippines (PSE) sous le symbole "MFC", et à la Bourse de Hong Kong (SEHK) sous le symbole "945". La Financière Manuvie est présente sur le Web, à l'adresse www.manuvie.com.

Pièces jointes : les points saillants financiers, les états des résultats consolidés, les bilans consolidés et l'information sectorielle.

    <<
    Points saillants financiers
    (en millions de dollars canadiens, à moins d'indication contraire, et
     données par action, non vérifié)

                                    Aux 31 décembre et pour les trimestres
                                              terminés à ces dates
                                         2010           2009   Variation (%)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                        1 814 $          845 $          115
      Bénéfice net attribuable
       (perte nette imputable)
       aux titulaires de contrats
       avec participation                  20            (23)             -
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué
     aux actionnaires                   1 794 $          868 $          107
      Dividendes sur actions
       privilégiées                       (20)           (20)             -
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux
     porteurs d'actions ordinaires      1 774 $          848 $          109
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Primes et dépôts :
    Primes et dépôts - produits
     de croissance ciblés
      Assurance vie et
       assurance maladie                2 679 $        1 451 $           85
      Rentes et régimes de retraite     1 084            936             16
      Fonds distincts                   4 648          5 565            (16)
      Fonds communs de placement        3 662          2 378             54
      Comptes de placement autogérés
       institutionnels                    443            363             22
      Équivalents primes pour SAS         662            663             (0)
      Risques cédés liés à
       l'assurance collective             933            919              2
      Autres fonds                        145            138              5
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des primes et dépôts -
     produits de croissance ciblés     14 256 $       12 413 $           15
      Primes et dépôts - produits
       dont la croissance n'est
       pas ciblée                       2 451          4 122            (41)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des primes et dépôts         16 707 $       16 535 $            1
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Fonds gérés
      Fonds général                   199 448 $      187 470 $            6
      Fonds distincts, comptes de
       placement autogérés
       institutionnels exclus(1)      196 868        188 229              5
      Fonds communs de placement(1)    47 726         33 370             43
      Comptes de placement autogérés
       institutionnels                 23 170         23 342             (1)
      Autres fonds                      7 971          7 206             11
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des fonds gérés             475 183 $      439 617 $            8
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Le quatrième trimestre tient compte d'un transfert de 6,6 milliards
        de dollars des fonds distincts aux fonds communs de placement par
        suite de la restructuration du secteur des régimes de retraite à
        Hong Kong de la Société.

    Fonds propres :
      Passifs liés aux actions
       privilégiées et aux
       instruments de capitaux
       propres admissibles              4 011 $        4 037 $           (1)
      Participations ne donnant pas
       le contrôle dans des filiales      254            202             26
      Avoir
        Avoir des titulaires de
         contrats avec participation      159             80             99
        Capitaux propres
          Actions privilégiées          1 422          1 422              -
          Actions ordinaires           19 254         18 937              2
          Surplus d'apport                207            182             14
          Bénéfices non répartis       11 473         12 870            (11)
          Cumul des autres éléments
           du résultat étendu sur les
           titres disponibles à la
           vente et conversion de
           l'investissement net dans
           des établissements
           étrangers autonomes         (5 543)        (4 536)            22
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des fonds propres            31 237 $       33 194 $           (6)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Principales mesures clés
     du rendement :
      Résultat de base par
       action ordinaire                  1,00 $         0,51 $
      Résultat dilué par action
       ordinaire                         1,00 $         0,51 $
      Rendement des capitaux propres
       attribuables aux porteurs
       d'actions ordinaires
       (annualisé)(2)                    28,6 %         13,1 %
      Valeur comptable par
       action ordinaire                 14,23 $        15,59 $
      Actions ordinaires en
       circulation (en millions)
        À la fin de la période          1 778          1 758
        Moyenne pondérée - de base      1 773          1 669
        Moyenne pondérée - diluée       1 776          1 673


    (2) Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions
        ordinaires correspond au bénéfice net attribuable (à la perte nette
        imputable) aux porteurs d'actions ordinaires divisé(e) par la moyenne
        des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires,
        à l'exclusion du cumul des autres éléments du résultat étendu sur les
        titres disponibles à la vente et les couvertures de flux de
        trésorerie.



    États financiers consolidés abrégés

    États des résultats consolidés
    (en millions de dollars canadiens, sauf les données par action, non
    vérifié)
                                                    Trimestres terminés les
                                                           31 décembre
                                                        2010           2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
    Primes                                             4 837 $        4 731 $
    Revenus de placements
      Revenus de placements                            2 259          2 061
      Pertes réalisées et latentes sur les actifs
       qui servent de soutien aux provisions
       mathématiques et aux billets de consommation   (5 289)        (1 441)
    Autres produits                                    1 613          1 620
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des produits                                 3 420 $        6 971 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Prestations et charges
    Aux titulaires de contrats et bénéficiaires
      Sinistres survenus                               1 075 $        1 029 $
      Rachats et capitaux échus(1)                     1 395          1 396
      Arrérages échus                                    799            778
      Participations aux excédents et bonifications      286            324
      Transferts nets (provenant des) aux
       fonds distincts                                    27             (1)
      Variation des provisions techniques(1)          (5 007)           (48)
    Frais généraux                                     1 043            954
    Frais de gestion des placements                      263            242
    Commissions                                        1 034            987
    Intérêts débiteurs                                   276            261
    Taxes sur primes                                      70             78
    Participations ne donnant pas le contrôle
     dans des filiales                                     4            (10)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des prestations et des charges               1 265 $        5 990 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts sur les bénéfices            2 155 $          981 $
    Charge d'impôts                                     (341)          (136)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                                       1 814 $          845 $
      Bénéfice net attribuable (perte nette
       imputable) aux titulaires de contrats
       avec participation                                 20            (23)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué aux actionnaires             1 794 $          868 $
      Dividendes sur actions privilégiées                (20)           (20)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux porteurs
     d'actions ordinaires                              1 774 $          848 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Résultat de base par action ordinaire               1,00 $         0,51 $
    Résultat dilué par action ordinaire                 1,00 $         0,51 $


    (1) La variation des provisions techniques comprend l'incidence des
        échéances programmées des contrats de rente institutionnels du
        secteur des produits à revenu fixe de John Hancock de 72 millions de
        dollars au quatrième trimestre de 2010 et de 334 millions de dollars
        au quatrième trimestre de 2009.



    Bilans consolidés
    (en millions de dollars canadiens, non vérifié)
                                                         Aux 31 décembre
    Actif                                               2010           2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Placements
    Encaisse et titres à court terme                  11 791 $       18 780 $
    Titres
      Obligations                                    101 560         85 107
      Actions                                         10 475          9 688
    Prêts
      Créances hypothécaires                          31 816         30 699
      Placements privés                               22 343         22 912
      Avances sur contrats                             6 486          6 609
      Prêts bancaires                                  2 355          2 457
    Immeubles                                          6 358          5 897
    Autres placements                                  6 264          5 321
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des placements                             199 448 $      187 470 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres actifs
    Revenus de placements à recevoir                   1 621 $        1 540 $
    Primes arriérées                                     671            812
    Écart d'acquisition et actifs incorporels          7 857          9 127
    Instruments dérivés                                3 909          2 680
    Divers                                             4 166          4 216
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des autres actifs                           18 224 $       18 375 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif                                 217 672 $      205 845 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif net des fonds distincts                    200 057 $      191 741 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Passif et avoir
    -------------------------------------------------------------------------
    Provisions mathématiques                         151 944 $      141 687 $
    Gains nets réalisés différés                         128            108
    Dépôts bancaires                                  16 300         14 735
    Billets de consommation                              978          1 291
    Dette à long terme                                 5 443          3 308
    Passif d'impôts futurs                             1 393          1 883
    Instruments dérivés                                3 404          2 656
    Autres passifs                                     6 543          6 487
    -------------------------------------------------------------------------
                                                     186 133 $      172 155 $

    Passifs liés aux actions privilégiées et
     aux instruments de capitaux propres               4 412          4 581
    Participations ne donnant pas le contrôle
     dans des filiales                                   254            202

    Avoir
      Avoir des titulaires de contrats avec
       participation                                     159             80
      Capitaux propres
        Actions privilégiées                           1 422          1 422
        Actions ordinaires                            19 254         18 937
        Surplus d'apport                                 207            182
        Bénéfices non répartis                        11 473         12 870
        Cumul des autres éléments du résultat étendu  (5 642)        (4 584)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'avoir                                  26 873 $       28 907 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif et de l'avoir                    217 672 $      205 845 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Passif net des fonds distincts                   200 057 $      191 741 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    Notes afférentes aux états financiers consolidés abrégés
    (en millions de dollars canadiens, non vérifié)

    Note 1 : Information sectorielle

                                    Trimestre terminé le 31 décembre 2010
                                ---------------------------------------------
                                           Gestion de
                                 Assurance patrimoine   Division   Division
    Primes et dépôts            États-Unis États-Unis canadienne       Asie
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes du fonds général -
     produits de croissance
     ciblés                            618 $      635 $      900 $    1 376 $
    Fonds distincts - produits
     de croissance ciblés              391      3 106        594        557
    Fonds communs de placement           -      2 421        407        834
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels           -          -          -          -
    Équivalents primes pour SAS          -          -        662          -
    Risques cédés liés à
     l'assurance collective              -          -        933          -
    Autres fonds                         -        145          -          -
    Primes et dépôts - produits
     dont la croissance n'est
     pas ciblée                        972        599        807         73
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                            1 981 $    6 906 $    4 303 $    2 840 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net (perte nette)         367 $      589 $      638 $      356 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Fonds gérés                               Au 31 décembre 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds général                   61 651 $   33 026 $   65 628 $   29 130 $
    Fonds distincts, comptes de
     placement autogérés
     institutionnels exclus(1)      12 196    120 021     40 773     24 026
    Fonds communs de placement(1)        -     30 184      7 214     10 328
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels           -          -          -          -
    Autres fonds                         -      3 742          -      4 229
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                           73 847 $  186 973 $  113 615 $   67 713 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                              Trimestre terminé le 31 décembre 2010
                                -----------------------------------
                                             Services
                               Division de   généraux
    Primes et dépôts           réassurance  et autres      Total
    ---------------------------------------------------------------
    Primes du fonds général -
     produits de croissance
     ciblés                            234 $        - $    3 763 $
    Fonds distincts - produits
     de croissance ciblés                -          -      4 648
    Fonds communs de placement           -          -      3 662
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels           -        443        443
    Équivalents primes pour SAS          -          -        662
    Risques cédés liés à
     l'assurance collective              -          -        933
    Autres fonds                         -          -        145
    Primes et dépôts - produits
     dont la croissance n'est
     pas ciblée                          -          -      2 451
    ---------------------------------------------------------------
    Total                              234 $      443 $   16 707 $
    ---------------------------------------------------------------
    ---------------------------------------------------------------

    Bénéfice net (perte nette)          89 $     (225)$    1 814 $
    ---------------------------------------------------------------
    ---------------------------------------------------------------

    Fonds gérés                            Au 31 décembre 2010
    ---------------------------------------------------------------
    Fonds général                    2 443 $    7 570 $  199 448 $
    Fonds distincts, comptes de
     placement autogérés
     institutionnels exclus(1)           -       (148)   196 868
    Fonds communs de placement(1)        -          -     47 726
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels           -     23 170     23 170
    Autres fonds                         -          -      7 971
    ---------------------------------------------------------------
    Total                            2 443 $   30 592 $  475 183 $
    ---------------------------------------------------------------
    ---------------------------------------------------------------

    (1) Le quatrième trimestre tient compte d'un transfert de 6,6 milliards
        de dollars des fonds distincts aux fonds communs de placement par
        suite de la restructuration du secteur des régimes de retraite à
        Hong Kong de la Société.



                                    Trimestre terminé le 31 décembre 2009
                                ---------------------------------------------
                                           Gestion de
                                 Assurance patrimoine   Division   Division
    Primes et dépôts            États-Unis États-Unis canadienne       Asie
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes du fonds général -
     produits de croissance
     ciblés                           (415)$      565 $      967 $      991 $
    Fonds distincts -
     produits de croissance
     ciblés                          1 325      3 214        498        528
    Fonds communs de placement           -      1 907        189        282
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels           -          -          -          -
    Équivalents primes pour SAS          -          -        663          -
    Risques cédés liés à
     l'assurance collective              -          -        919          -
    Autres fonds                         -        138          -          -
    Primes et dépôts - produits
     dont la croissance n'est
     pas ciblée                      2 124        903        860        235
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                            3 034 $    6 727 $    4 096 $    2 036 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net (perte nette)        (117)$      671 $      383 $      269 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Fonds gérés                                Au 31 décembre 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds général                   55 119 $   35 482 $   59 898 $   24 469 $
    Fonds distincts, comptes de
     placement autogérés
     institutionnels exclus         11 431    113 440     36 258     27 218
    Fonds communs de placement           -     25 044      6 508      1 818
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels           -          -          -          -
    Autres fonds                         -      3 477          -      3 729
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                           66 550 $  177 443 $  102 664 $   57 234 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                              Trimestre terminé le 31 décembre 2009
                                -----------------------------------
                                             Services
                               Division de   généraux
    Primes et dépôts           réassurance  et autres      Total
    ---------------------------------------------------------------
    Primes du fonds général -
     produits de croissance
     ciblés                            279 $        - $    2 387 $
    Fonds distincts -
     produits de croissance
     ciblés                              -          -      5 565
    Fonds communs de placement           -          -      2 378
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels           -        363        363
    Équivalents primes pour SAS          -          -        663
    Risques cédés liés à
     l'assurance collective              -          -        919
    Autres fonds                         -          -        138
    Primes et dépôts - produits
     dont la croissance n'est
     pas ciblée                          -          -      4 122
    ---------------------------------------------------------------
    Total                              279 $      363 $   16 535 $
    ---------------------------------------------------------------
    ---------------------------------------------------------------

    Bénéfice net (perte nette)          92 $     (453)$      845 $
    ---------------------------------------------------------------
    ---------------------------------------------------------------

    Fonds gérés                          Au 31 décembre 2009
    ---------------------------------------------------------------
    Fonds général                    2 687 $    9 815 $  187 470 $
    Fonds distincts, comptes de
     placement autogérés
     institutionnels exclus              -       (118)   188 229
    Fonds communs de placement           -          -     33 370
    Comptes de placement
     autogérés institutionnels           -     23 342     23 342
    Autres fonds                         -          -      7 206
    ---------------------------------------------------------------
    Total                            2 687 $   33 039 $  439 617 $
    ---------------------------------------------------------------
    ---------------------------------------------------------------

    Note 2 : Chiffres correspondants

    Certains chiffres correspondants des périodes antérieures ont été
    reclassés de façon à les rendre conformes à la présentation adoptée pour
    la période considérée.
    >>

SOURCE Financière Manuvie

Renseignements : Communications avec les médias : Anthony Wilson-Smith, 416 852-8899, anthony_wilson-smith@manuvie.com; Laurie Lupton, 416 852-7792, laurie_lupton@manuvie.com; Relations avec les investisseurs : Anthony G. Ostler, 416 926-5471, anthony_ostler@manuvie.com

Profil de l'entreprise

Financière Manuvie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.