La Society for Historical Archaeology se réunit à Toronto pour la conférence annuelle 2009



    TORONTO, le 6 janv. /CNW/ -

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Dates :            Mercredi 7 janvier 2009
                       18 h - Cérémonie d'ouverture
                       Du jeudi 8 janvier au samedi 10 janvier 2009
                       De 8 h 30 à 17 h - colloques, présentation d'ouvrages,
                       visites guidées
    -------------------------------------------------------------------------
    Lieu :             Hôtel Fairmont Royal York
                       100, rue Front Ouest, Toronto
    -------------------------------------------------------------------------
    Détails :          Les journalistes doivent s'inscrire au bureau
                       d'inscription de la conférence. Entrevues organisées
                       sur demande.
    -------------------------------------------------------------------------
    Renseignements :   Dena Doroszenko
                       Archéologue
                       Fiducie du patrimoine ontarien
                       Téléphone : 416 325-5038 ou 416 565-3845 (cellulaire)
                       Courriel : dena.doroszenko@heritagetrust.on.ca
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Du 7 au 10 janvier 2009, plus de 1 000 archéologues membres de la Society
for Historical Archaeology (SHA) se réuniront à l'Hôtel Fairmont Royal York
dans le cadre de la 42e conférence annuelle sur l'archéologie historique et
sous-marine.
    La conférence portera sur plus de 500 articles consacrés à la recherche
menée en Amérique du Nord et à travers le monde. Ce sera également l'occasion
de célébrer la Convention de l'UNESCO sur la protection du patrimoine culturel
subaquatique, laquelle entre en vigueur en janvier 2009 et établit une norme
internationale sur le traitement des épaves. Durant la conférence, les
archéologues maritimes présenteront les histoires des navires et épaves des
anciennes civilisations méditerranéennes jusqu'aux Mongols au Vietnam et du
célèbre navire suédois Vasa qui sombra en 1628 jusqu'aux vaisseaux de la
Seconde guerre mondiale.
    La SHA constitue le plus grand groupe de chercheurs consacré à
l'archéologie du monde moderne (de 1400 après Jésus-Christ à nos jours). Créée
en 1967, la SHA assure la promotion de la recherche universitaire et la
diffusion des connaissances liées à l'archéologie historique. La société axe
son action sur l'identification, les fouilles, l'interprétation et la
conservation de sites et de matériaux situés sur la terre et sous l'eau.
    La conférence de la SHA de cette année est organisée par la Fiducie du
patrimoine ontarien, un organisme du gouvernement de l'Ontario ayant pour
mission d'identifier, de préserver, de protéger et de promouvoir le patrimoine
de l'Ontario.

    Pour en savoir plus :

    Consulter le document d'information sur la Convention de l'Unesco sur la
protection du patrimoine culturel subaquatique

    
    Pour de plus amples renseignements :
    -   Fiducie du patrimoine ontarien - www.heritagetrust.on.ca
    -   Society for Historical Archaeology - www.sha.org
    -   Advisory Council on Underwater Archaeology - www.acuaonline.org
    -   Convention de l'UNESCO sur la protection du patrimoine culturel
        subaquatique - www.unesco.org/culture/fr/underwater

                          Also available in English



    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

                   Convention de l'UNESCO sur la protection
                     du patrimoine culturel subaquatique
    

    Le 2 janvier 2009 entrera en vigueur la Convention de l'UNESCO sur la
protection du patrimoine culturel subaquatique (2001), une convention ratifiée
par 20 nations, qui est devenue de facto la norme internationale en matière de
traitement des plus de trois millions d'épaves connues et encore à découvrir
dans les fonds marins du monde entier, ainsi que des innombrables bâtiments et
communautés submergés. La Convention établit des principes de base pour la
protection du patrimoine culturel subaquatique, fournit un système de
coopération internationale et des règles pratiques pour la recherche et la
gestion. Lors de l'introduction de la Convention, l'UNESCO déclarait : "le
pillage de ce patrimoine culturel subaquatique et la destruction de son
contexte sont en augmentation rapide, et l'humanité risque d'en être privée.
Les vagues ont protégé les épaves et les ruines pendant des siècles mais les
avancées techniques de la plongée ont rendu certains sites accessibles et de
ce fait vulnérables".
    La Convention est basée sur le principe selon lequel les nations du monde
doivent préserver le patrimoine culturel subaquatique pour le bien de
l'humanité toute entière, et respecter les restes humains souvent présents
dans ces sites submergés. Les nations conviennent de donner la préférence à la
préservation des fonds marins et aux techniques de fouille et
d'échantillonnage non intrusives par rapport aux fouilles et récupérations
intégrales. Grâce à ces techniques, les sites restent dans leur contexte
historique et bénéficient des meilleures conditions de préservation offertes
par le milieu aquatique. Par ailleurs, la Convention prévoit l'interdiction de
l'exploitation commerciale du patrimoine culturel subaquatique et des
collections irrémédiablement dispersées. Les nations signataires acceptent
l'idée d'une responsabilité partagée en matière de formation, de
sensibilisation du public, de gestion du patrimoine subaquatique et de
collaboration aux fins d'études et de présentation des résultats. Enfin, les
nations ayant ratifié la Convention acceptent d'adopter des lois nationales
pour faire en sorte que leurs ressortissants et vaisseaux respectent les
principes édictés par la Convention. La Convention entre en vigueur maintenant
que 20 nations l'ont ratifiée, notamment Panama (la 1re) et la Barbade (la
20e). Trois quarts des signataires sont des nations d'Europe, d'Amérique
latine et des Caraibes. Aucun pays nord-américain n'a encore ratifié la
Convention.
    Depuis 1999, la Society for Historical Archaeology (SHA) suit les
développements et assure la promotion de la communication internationale au
sein de la communauté archéologique maritime à l'appui de la Convention de
l'UNESCO. La société a obtenu l'appui d'organismes professionnels et de
préservation du patrimoine à travers le monde et celui d'organismes
gouvernementaux aux Etats-Unis, en Australie et dans les Caraibes. Dans le
cadre de ces appuis, les praticiens des Etats n'ayant pas encore signé la
Convention s'engagent à adopter les principes et les meilleures pratiques
dégagés dans la convention et ses annexes.
    L'entrée en vigueur de la Convention a été accueillie favorablement par
la SHA et l'Advisory Council on Underwater Archaeology (ACUA), auteurs d'une
déclaration publique récente, ainsi que par 11 organismes archéologiques
internationaux : l'Archaeology Division of the American Anthropological
Association, l'American Cultural Resources Association, l'Australasian
Institute for Maritime Archaeology, l'Association canadienne d'archéologie, le
Council for British Archaeology, l'European Association of Archaeologists,
l'International Union of Prehistoric and Protohistoric Sciences, le Register
of Professional Archaeologists, la Society of African Archaeologists, la
Society for American Archaeology et le World Archaeological Congress.
Ensemble, ces organismes représentent des milliers d'archéologues et de
professionnels du patrimoine dans le monde entier, lesquels considèrent la
Convention comme une étape importante franchie par la communauté
internationale dans le cadre de la protection du patrimoine culturel contre
les déprédations de la récupération commerciale des trésors.

    
                          Also available in English
    




Renseignements :

Renseignements: Dena Doroszenko, Archéologue, Fiducie du patrimoine
ontarien, Téléphone: (416) 325-5038 ou (416) 565-3845 (cellulaire), Courriel:
dena.doroszenko@heritagetrust.on.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.