La Société Canadian Tire annonce de solides résultats pour le quatrième trimestre et une croissance du bénéfice pour l'exercice complet

TORONTO, le 10 févr. /CNW/ - La Société Canadian Tire Limitée (TSX : CTC, CTC.a) a publié aujourd'hui de solides résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice complet. Le bénéfice de base par action s'est établi à 2,22 $ pour le trimestre, en hausse de 88,8 pour cent par rapport à 2009. Pour l'exercice complet, le bénéfice de base par action s'est établi à 5,56 $, en hausse de 35,6 pour cent.

Le bénéfice d'exploitation par action pour le trimestre s'est établi à 1,51 $, en hausse de 17,8 pour cent, et à 5,05 $ pour l'exercice complet, en hausse de 18,5 pour cent par rapport à 2009. La hausse du bénéfice pour le trimestre tient en grande partie à l'amélioration des marges et à la baisse des intérêts débiteurs. Au cours du trimestre, le bénéfice après impôts a subi l'incidence négative de la modification apportée au traitement fiscal des options sur actions, chiffrée à environ dix cents par action.

« Nos résultats me paraissent très encourageants, a affirmé M. Stephen Wetmore, président et chef de l'administration de la Société Canadian Tire. Nous avons enregistré une croissance positive du bénéfice, malgré un marché de consommation affaibli, et je suis satisfait des progrès réalisés au chapitre de la gestion de notre entreprise. En 2010, nous avons fait avancer notre plan stratégique, et je crois que nous amorçons 2011 sur des bases solides. »

La génération de flux de trésorerie continue d'être une priorité à long terme pour la Société. Pour l'exercice visé, les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation ont augmenté d'environ 572 millions de dollars, principalement grâce à l'augmentation du fonds de roulement et à l'amélioration du rendement de l'exploitation. Les dépenses en immobilisations pour l'exercice ont totalisé 318 millions de dollars.

Les ventes au détail consolidées de la Société Canadian Tire ont augmenté de 2,4 pour cent au cours du trimestre pour atteindre 3,1 milliards de dollars. Pour l'exercice, les ventes au détail consolidées ont augmenté de 3,1 pour cent, pour atteindre 10,3 milliards de dollars.

         
Données consolidées: Quatrième
trimestre de 2010
Variation
sur 12 mois
Exercice 2010 Variation
sur 12 mois
         
Ventes au détail 3,1 milliards
de dollars
2,4 % 10,3 milliards
de dollars
3,1 %
         
Produits bruts d'exploitation 2,5 milliards
de dollars
4,0 % 9,0 milliards
de dollars
3,4 %
         
BAIIA2 283,9 millions
de dollars
14,1 % 947,6 millions
de dollars
8,4 %
         
Bénéfice ajusté avant impôts, compte non tenu des gains et des pertes hors exploitation3 184,7 millions
de dollars
20,3 % 597,1 millions
de dollars
19,8 %
         
Bénéfice net 181,1 millions
de dollars
88,2 % 453,6 millions
de dollars
35,4 %
         
Bénéfice net ajusté, compte non tenu des gains et des pertes hors exploitation3 122,6 millions
de dollars
17,4 % 411,6 millions
de dollars
18,3 %
Bénéfice de base par action 2,22 $ 88,8 % 5,56 $ 35,6 %
Bénéfice de base par action ajusté, compte non tenu des gains et des pertes hors exploitation3 1,51 $ 17,8 % 5,05 $ 18,5 %
  1. Tous les chiffres en dollars figurant dans le tableau ci-dessus sont arrondis.
  2. Bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement. Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section 18 du rapport de gestion de 2009.
  3. Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section 18 du rapport de gestion de 2009.

Au cours du trimestre, la Société a réglé une question fiscale en suspens, ce qui a eu une incidence favorable sur la charge d'impôts et sur les intérêts créditeurs pour le trimestre et pour l'exercice.

Au quatrième trimestre, le bénéfice net a subi l'incidence des éléments hors exploitation suivants :

(en millions de dollars) T4 2010 Variation 2010 Variation
Bénéfice net 181,1 $ 88,2 % 453,6 $ 35,4 %
Moins les ajustements après impôts au titre des éléments suivants :        
  Incidence nette des activités de titrisation 4,5   (0,9)  
  Charge de restructuration -   (10,2)  
  Ajustement au titre de la charge d'impôts 42,0   42,0  
  Intérêts créditeurs sur des dépôts de taxes 12,6   12,6  
  Perte à la cession d'immobilisations corporelles (0,5)   (1,5)  
  Autres (0,1)   -  
Bénéfice net ajusté 122,6 $ 17,4 % 411,6 $ 18,3 %

Aperçu du rendement des ventes par secteur d'activité :

  Données présentées
(variation en pourcentage sur 12 mois) T4 2010 2010
Ventes au détail du Groupe détail1 0,5 % 1,4 %
Produits bruts d'exploitation du Groupe détail 1,9 % 1,2 %
Livraisons nettes du Groupe détail 1,4 % 1,0 %
Ventes au détail de Mark's Work Wearhouse 1,9 % 3,7 %
Ventes au détail de la Division pétrolière 12,4 % 10,2 %
Volume des ventes d'essence de la Division pétrolière 5,3 % 1,6 %
Ventes liées aux cartes de crédit des Services Financiers 0,6 % 2,8 %
Croissance des créances moyennes brutes sur cartes de crédit des Services Financiers 1,4 % 4,0 %
  1. Comprend les ventes dans les magasins Canadian Tire et PartSource, ainsi que la composante main-d'œuvre des ventes dans les centres-autos du Groupe détail.

Groupe détail Canadian Tire

Les ventes totales du Groupe détail Canadian Tire ont augmenté de 0,5 pour cent au quatrième trimestre et de 1,4 pour cent au cours de l'exercice. Les ventes dans les magasins semblables ont augmenté de 0,8 pour cent au cours de l'exercice; ce résultat reflète une baisse de 0,4 pour cent au dernier trimestre. Le bénéfice ajusté avant impôts du Groupe détail Canadian Tire a augmenté de 82,3 pour cent, ou 36 millions de dollars, au cours du trimestre considéré par rapport au quatrième trimestre de 2009 et de 19,4 pour cent d'un exercice à l'autre. La hausse du bénéfice découle principalement de la diminution des intérêts débiteurs et de l'incidence favorable de nombreux éléments sur les marges, notamment la baisse des coûts d'acquisition des marchandises.

Le rendement des articles des catégories Au foyer, À l'atelier et Au jeu au cours du trimestre a été stimulé par la croissance positive de catégories clés, telles que les outils, les articles pour le plein air et les articles de cuisine. Tout au long de 2010, Canadian Tire a également constaté une croissance dans des catégories qui contribuent fortement à attirer la clientèle dans les magasins et à accroître la fréquence des visites, comme les biens non durables pour le foyer et les aliments pour les animaux.

Le secteur de l'automobile a terminé l'exercice sur une note positive, malgré des conditions difficiles dans le secteur tout au long de 2010. Les ventes d'accessoires pour l'automobile se sont accrues au cours du trimestre et les ventes de pneus ont augmenté en raison d'une hausse des ventes de pneus pour les camionnettes, de pneus d'hiver et de pneus haute performance. Au cours de 2010, Canadian Tire a réalisé des progrès considérables dans la mise en œuvre de sa stratégie automobile et continuera de faire avancer les projets prioritaires qui permettront d'améliorer l'expérience client en magasin et en ligne.

Chez Mark's Work Wearhouse, le total des ventes au détail a augmenté de 1,9 pour cent au quatrième trimestre et de 3,7 pour cent pour l'exercice. Les ventes dans les magasins semblables au quatrième trimestre ont connu une légère augmentation de 0,7 pour cent et une augmentation de 1,9 pour cent pour l'exercice complet. Cependant, le bénéfice d'exploitation a diminué de 10,8 pour cent d'un exercice à l'autre et de 6,7 pour cent au cours du trimestre en raison de la hausse des charges d'exploitation, qui comprennent les coûts liés à la fermeture prévue de trois magasins. Pour le trimestre considéré, les ventes de vêtements de travail ont augmenté de 3,9 pour cent par rapport à l'exercice précédent, tandis que les ventes de vêtements pour hommes ont diminué de 0,5 pour cent et que les ventes de vêtements pour femmes sont demeurées stables. Le rendement des marges a été solide chez Mark's Work Wearhouse, puisqu'on y a maintenu les prix malgré les pressions concurrentielles qui visaient à les faire baisser.

Les clients continuent de bien accueillir les nouveaux formats de magasins et les magasins convertis Canadian Tire et Mark's Work Wearhouse. La mise en œuvre du concept Intelligent au sein des magasins Canadian Tire a facilité l'introduction du rayon des sports et du rayon de la quincaillerie, qui offrent un plus vaste éventail d'articles de marque maison et canadiens. En 2010, Canadian Tire a mené à bien 72 projets, dont 59 conversions en magasins du concept Intelligent, trois nouveaux magasins du concept Intelligent et trois nouveaux magasins pour petit marché. En 2011, le Groupe détail Canadian Tire prévoit construire, renouveler ou convertir 73 magasins. Chez Mark's Work Wearhouse, on poursuivra la mise à l'essai de l'initiative de conversion de magasins, qui remplacent la façade « Mark's Work Wearhouse » par « Mark's », et on introduira des changements en magasin qui amélioreront l'expérience client et encourageront les interactions et la mise à l'épreuve des produits novateurs.

Services Financiers

Les Services Financiers ont connu une année très réussie, marquée par le retour aux niveaux historiques de rendement. En 2010, le rendement des créances sur 12 mois s'est établi à 4,96 pour cent, ce qui se situe dans la fourchette cible de 4,5 à 5,0 pour cent.

L'amélioration de la durée de recouvrement du portefeuille et la bonne gestion des activités des Services Financiers ont constitué des éléments déterminants pour leur rendement. Au quatrième trimestre, tel qu'il avait été prévu et expliqué plus tôt au cours de l'exercice, les résultats des Services Financiers ont subi l'incidence négative des modifications à la taxe de vente, de la migration à la carte à puce et de l'entrée en vigueur de nouvelles règles à l'égard des cartes de crédit. Les Services Financiers ont également intensifié leurs activités de marketing en vue d'accroître le nombre de nouveaux titulaires de cartes de crédit et ainsi stimuler la croissance en 2011 et par la suite.

Par conséquent, au cours du trimestre, le bénéfice d'exploitation a diminué pour s'établir à 42,2 millions de dollars, ce qui représente une diminution de 4,9 pour cent par rapport à l'exercice précédent. Toutefois, pour l'exercice, le bénéfice d'exploitation a augmenté de 38,1 pour cent pour atteindre 200,6 millions de dollars. Les créances moyennes brutes sur cartes de crédit ont augmenté de 4,0 pour cent pour l'exercice, et le taux de radiation nette du total du portefeuille géré de cartes de crédit des Services Financiers sur 12 mois était de 7,49 pour cent à la fin du quatrième trimestre, en baisse comparativement à 7,83 pour cent à l'exercice précédent.

Financement et situation de trésorerie

À l'aube de 2011, Canadian Tire se trouve dans une situation financière avantageuse, puisqu'elle jouit d'un accès facile à du capital grâce à divers mécanismes, y compris des marges de crédit consenties s'élevant à 1,17 milliard de dollars et des dépôts de 1,9 milliard. Aucun titre de créance de Canadian Tire n'arrivera à échéance en 2011 ni en 2012.

Aperçu pour 2011

En 2010, la stratégie de croissance de Canadian Tire visait notamment à renforcer le secteur de l'automobile, à se concentrer sur la croissance et les catégories qui favorisent l'achalandage, et à faire en sorte que le rendement des Services Financiers revienne aux niveaux historiques. Canadian Tire amorce 2011 sur des bases solides grâce à son nouveau concept de magasin performant, à l'amélioration du service à la clientèle, à la vigueur de ses catégories de base et à sa stabilité financière.

Catégories et articles de base : Alors que la confiance des consommateurs retrouve peu à peu les niveaux d'avant la récession et dans un environnement où la concurrence est de plus en plus vive, Canadian Tire est bien positionnée, par rapport aux autres détaillants, pour offrir une vaste gamme de produits d'usage quotidien novateurs et de qualité, à des prix avantageux, dans les emplacements les plus accessibles.

Canadian Tire est « le magasin pour la vie au Canada » et continuera d'investir dans ses catégories de base et de les développer : l'automobile (y compris les pièces, les accessoires, les pneus et les services), les sports (notamment le hockey, le camping et le plein air), la quincaillerie (soit les outils, la peinture et les articles de réparation pour la maison), ainsi que ses principaux articles saisonniers. En outre, la Société continue de consolider sa position de solide chef de file dans des catégories essentielles au fonctionnement d'un foyer au Canada : les articles de cuisine, les produits de nettoyage essentiels et les solutions de rangement. La Société poursuivra l'expansion de ses assortiments dans ces catégories concurrentielles.

Magasins adaptés aux besoins des clients : Les clients profiteront des conversions dans les magasins Canadian Tire et Mark's Work Wearhouse, où l'expérience de magasinage a été rehaussée. En effet, l'aménagement des magasins du concept Intelligent prévoit plus d'espace pour les catégories à forte croissance et les catégories fondamentales, et les affiches et la disposition logique d'un plus grand nombre d'articles aident les clients à y trouver plus facilement ce qu'ils cherchent. De plus, Mark's Work Wearhouse poursuivra le déploiement de son nouveau format de magasin tout au long de 2011.

Présence en ligne et technologie : À l'heure actuelle, 70 millions d'internautes visitent le site Web de la Société chaque année, et nous prévoyons élargir le concept de comptoirs de sélection de pneus en magasin lancé en 2010 afin d'inclure l'achat de pneus en ligne et les commandes spéciales en 2011. Les investissements sur le plan de la technologie réalisés récemment et ceux en cours à l'heure actuelle permettront également d'améliorer l'expérience des clients des services automobiles, grâce à la passation de commande plus rapide pour les pièces, à la coordination du calendrier d'entretien, et à l'utilisation de représentations visuelles pour appuyer l'explication des réparations requises.

Catalogue Canadian Tire : Alors que Canadian Tire s'efforce d'être plus accessible aux clients grâce à son réseau de magasins et à son site Web, la Division automobile s'inspirera de ses 89 années d'histoire et lancera un catalogue de pièces automobiles Canadian Tire à l'échelle nationale, qui alliera le format de catalogue traditionnel à un contenu rédactionnel informatif à l'intention des amateurs d'automobiles. 

Nouvelle campagne à l'intention des consommateurs : Au printemps, Canadian Tire lancera dans tous les médias une nouvelle campagne à l'intention des consommateurs, qui mettra l'accent sur cette caractéristique unique qui distingue la Société sur le plan concurrentiel : en tant que détaillant fondé en sol canadien et riche de 89 années d'histoire au pays, Canadian Tire est la seule société qui a la crédibilité nécessaire pour préparer les Canadiens à la vie quotidienne au Canada. Cette campagne comprendra des publicités diffusées à la télévision, à la radio et sur le Web, des activités de relations publiques, des événements dans les magasins de détail, une visibilité dans les médias sociaux, ainsi que la circulaire de la Société qui, grâce à sa distribution dans 11 millions de foyers chaque semaine, demeure la circulaire la plus lue au Canada.

Programme de fidélisation : La Société continue de développer son programme de fidélisation et ses offres axées sur la clientèle grâce au lancement prévu d'un pilote de son nouveau programme de fidélisation dans un marché-test, plus tard en 2011.

Engagement envers la collectivité : Canadian Tire maintient son engagement actuel à l'égard des collectivités à l'échelle du pays grâce à Bon départ de Canadian Tire. Bon départ de Canadian Tire fait tomber les barrières financières et permet aux enfants de participer à des activités sportives et récréatives organisées. Grâce à plus de 700 organisations sans but lucratif et caritatives partenaires d'un océan à l'autre, Bon départ de Canadian Tire a aidé plus de 98 000 enfants en 2010 et plus de 300 000 enfants depuis 2005.

Contrôle des dépenses : Tandis que le marché continue de favoriser les ventes et les rabais dans des dizaines de catégories, Canadian Tire continuera d'assurer l'équilibre entre une stratégie de prix concurrentielle et le maintien d'un rendement solide des marges. Canadian Tire obtiendra des marges plus élevées en partie grâce à l'examen de ses processus d'approvisionnement en marchandises, qui permettra de réduire les coûts d'approvisionnement en marchandises de plus de 5 milliards de dollars par année. En outre, Canadian Tire revoit aussi les autres processus d'approvisionnement afin de réduire les coûts d'exploitation annuels.

Dépenses en immobilisations : En 2011, la Société prévoit que les dépenses en immobilisations, qui permettront de financer son plan stratégique et ses projets d'investissement liés aux programmes de renouvellement des concepts de magasins de Canadian Tire et de Mark's Work Wearhouse, seront du même ordre qu'en 2010.

Dividende trimestriel

La Société Canadian Tire a déclaré un dividende trimestriel de 0,275 $ par action ordinaire et par action de catégorie A sans droit de vote. Le dividende est payable le 1er juin 2011 aux détenteurs d'actions ordinaires et d'actions de catégorie A inscrits aux registres en date du 29 avril 2011. Le dividende est considéré comme un « dividende déterminé » aux fins de l'impôt.

TABLEAUX FINANCIERS

Groupe détail Canadian Tire

(en millions de dollars) T4 2010 T4 2009 Variation 2010 2009 Variation
Ventes au détail1 2 177,7 $ 2 167,8 $ 0,5 % 7 510,0 $ 7 407,2 $ 1,4 %
Ventes dans les magasins semblables (pourcentage de variation par rapport à l'exercice précédent)2 (0,4) % (4,1) %   0,8 % (2,6) %  
Produits bruts d'exploitation 1 522,6 1 494,4 1,9 % 5 620,9 5 552,2 1,2 %
Livraisons nettes (pourcentage de variation par rapport à l'exercice précédent) 1,4 % (8,6) %   1,0 % (2,4) %  
Bénéfice avant impôts 97,9 38,0 157,8 % 321,6 261,6 23,0 %
Moins les ajustements au titre des éléments suivants :            
  Rachat de débentures - (7,7)   - (6,1)  
  Revenu d'intérêts sur des dépôts de taxes 18,0 -   18,0 -  
  Frais de restructuration - -   (14,7) -  
  Gain à la cession d'immobilisations corporelles3 0,8 2,2   1,3 1,8  
  Autres (0,2) -     0,5  
Bénéfice ajusté avant impôts4 79,3 $ 43,5 $ 82,3 % 317,0 $ 265,4 $ 19,4 %
  1. Comprend les ventes dans les magasins Canadian Tire et PartSource, ainsi que la composante main-d'œuvre des ventes dans les centres-autos du Groupe détail.
  2. Les ventes dans les magasins semblables comprennent les ventes dans tous les magasins qui sont ouverts depuis plus de 53 semaines.
  3. Comprend les ajustements à la juste valeur de marché et les réductions de valeur des immobilisations corporelles.
  4. Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section 18 du rapport de gestion de 2009.

Division pétrolière

(en millions de dollars) T4 2010 T4 2009 Variation 2010 2009 Variation
Volume des ventes (en millions de litres) 454,4 431,3 5,3 % 1 736,7 1 708,8 1,6 %
Ventes au détail 487,4 $ 433,5 $ 12,4 % 1 822,8 $ 1 653,7 $ 10,2 %
Produits bruts d'exploitation 449,8 398,8 12,8 % 1 664,8 1 515,1 9,9 %
Bénéfice avant impôts 3,6 1,9 92,1 % 22,2 24,2 (8,2) %
Moins les ajustements au titre de l'élément suivant :            
  Perte à la cession d'immobilisations corporelles1 (0,4) (0,3)   (1,3) (0,7)  
Bénéfice ajusté avant impôts2 4,0 $ 2,2 $ 85,0 % 23,5 $ 24,9 $ (5,5) %
  1. Comprend les pertes de valeur sur les actifs.
  2. Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section 18 du rapport de gestion de 2009.

Mark's Work Wearhouse

(en millions de dollars) T4 2010 T4 2009 Variation 2010 2009 Variation
Ventes au détail1 399,1 $ 391,7 $ 1,9 % 995,3 $ 960,0 $ 3,7 %
Ventes dans les magasins semblables2 0,7 % (0,2) %   1,9 % (4,7) %  
Produits bruts d'exploitation3 349,5 340,3 2,7 % 872,2 833,8 4,6 %
Bénéfice avant impôts 58,1 63,1 (8,0) % 54,1 61,5 (12,1) %
Moins les ajustements au titre de l'élément suivant :            
  Perte à la cession d'immobilisations corporelles (1,1) (0,4)   (1,9) (1,2)  
Bénéfice ajusté avant impôts4 59,2 $ 63,5 $ (6,7) % 56,0 $ 62,7 $ (10,8) %
  1. Comprend les ventes au détail dans les succursales et les magasins franchisés et, en 2010, le total des produits tirés des services connexes dans l'ensemble du réseau.
  2. Les ventes dans les magasins semblables de Mark's Work Wearhouse ne comprennent pas les nouveaux magasins, les magasins qui n'étaient pas ouverts pendant toute la période visée pour chaque année, les magasins fermés, ni les produits tirés des services connexes.
  3. Les produits bruts d'exploitation comprennent les ventes au détail dans les succursales et, en 2010, le total des produits tirés des services connexes.
  4. Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section 18 du rapport de gestion de 2009.

Services Financiers

(en millions de dollars) T4 2010 T4 2009 Variation 2010 2009 Variation
Total des créances moyennes brutes       4 041,2 $ 4 071,5 $ (0,7) %
Produits bruts d'exploitation 248,4 $ 237,7 $ 4,5 % 946,0 $ 909,9 $ 4,0 %
Bénéfice avant impôts 48,7 38,4 26,5 % 199,1 131,9 51,0 %
Moins les ajustements au titre des éléments suivants :            
Gain (perte) à la cession d'immobilisations corporelles (0,1) 0,4   (0,3) (0,3)  
Incidence nette des activités de titrisation1 6,6 (1,0)   (1,2) (7,8)  
Coûts liés à la vente du portefeuille de prêts hypothécaires - (5,3)   - (5,3)  
Bénéfice ajusté avant impôts2 42,2 $ 44,3 $ (4,9) % 200,6 $ 145,3 $ 38,1 %
  1. Comprend le gain (la perte) initial(e) à la vente de créances sur prêts, l'amortissement du passif de gestion et le gain (la perte) au titre des réinvestissements.
  2. Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section 18 du rapport de gestion de 2009.

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

Canadian Tire a aussi annoncé son intention de faire une offre publique de rachat dans le cours normal de ses activités visant le rachat, par l'intermédiaire de la Bourse de Toronto (« TSX »), de certaines de ses actions de catégorie A sans droit de vote en circulation au cours de la période allant du 19 février 2011 au 18 février 2012. Au 9 février 2011, 78 020 007 actions de catégorie A sans droit de vote étaient émises et en circulation. Le nombre d'actions de catégorie A sans droit de vote qui peuvent être rachetées au cours de la période visée par l'offre ne dépassera pas 3,5 millions d'actions de catégorie A sans droit de vote, ce qui représente environ 5,4 pour cent des 65,2 millions d'actions, soit le flottant approximatif des actions de catégorie A sans droit de vote émises et en circulation au 9 février 2011.

Canadian Tire a pour politique de racheter des actions de catégorie A sans droit de vote afin de compenser l'effet de dilution découlant de l'émission d'actions de catégorie A sans droit de vote en vertu du régime de participation aux bénéfices des employés, du régime de participation aux bénéfices à l'intention des employés des marchands Canadian Tire, du régime d'options sur actions et du régime de réinvestissement des dividendes de la Société. Canadian Tire a l'intention de continuer à suivre cette politique. De plus, Canadian Tire peut racheter des actions de catégorie A sans droit de vote additionnelles si le conseil d'administration de Canadian Tire établit, après avoir tenu compte de la conjoncture du marché ainsi que de la souplesse financière et des occasions d'investissement de Canadian Tire, qu'un tel rachat constitue un moyen approprié d'accroître la valeur des actions de catégorie A sans droit de vote résiduelles.

Le nombre d'actions de catégorie A sans droit de vote rachetées par Canadian Tire en 2010 en vertu de l'offre publique de rachat était de 458 449. Le prix moyen pondéré des rachats s'est chiffré à 55,34 $ l'action de catégorie A sans droit de vote, y compris les commissions.

Tout rachat effectué aux termes de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités doit être fait conformément aux règles de la Bourse de Toronto et au cours du marché des actions de catégorie A sans droit de vote au moment du rachat. Aucun achat (excepté ceux effectués au moyen d'offres franches, d'ordonnances de dispense ou d'autres moyens conformément aux règles applicables de la TSX) ne sera effectué, sauf dans le cadre d'opérations sur le marché libre pendant la période au cours de laquelle l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités sera en vigueur. Sous réserve de tout achat de blocs d'actions conformément aux règles de la Bourse de Toronto, Canadian Tire sera assujettie à une restriction quotidienne de rachat de 46 866 actions de catégorie A sans droit de vote, ce qui représente 25 pour cent de la moyenne du volume des opérations quotidiennes sur les actions de catégorie A sans droit de vote de Canadian Tire à la Bourse de Toronto pour la période de six mois terminée le 31 janvier 2011. Les actions de catégorie A sans droit de vote acquises aux termes de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités redeviendront autorisées et non émises.

L'offre publique de rachat dans le cours normal des activités de Canadian Tire est assujettie à l'approbation des autorités de réglementation.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent document contient des énoncés de nature prospective qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction quant à diverses questions, comme les résultats financiers et d'exploitation futurs de la Société. Les énoncés prospectifs sont fournis afin de présenter de l'information sur les attentes et les projets actuels de la direction et de permettre aux investisseurs et aux autres lecteurs de mieux comprendre notre situation financière, nos résultats d'exploitation et notre contexte opérationnel. Les lecteurs sont prévenus que ces renseignements pourraient ne pas convenir à d'autres fins.

Tous les énoncés ne portant pas sur des faits historiques qui figurent dans le présent document, y compris, mais sans s'y limiter, les énoncés ayant trait aux attentes de la direction en ce qui concerne les résultats et les perspectives futurs possibles ou hypothétiques, nos objectifs et priorités stratégiques, nos actions et leurs résultats, de même que les perspectives économiques et commerciales pour nous, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont souvent, mais pas toujours, signalés par des mots tels que « pouvoir », « supposer », « estimer », « planifier », « perspective », « prévision », « anticiper », « prévoir », « continuer » ou la forme négative de ces mots ou par des variantes similaires. Les énoncés prospectifs reposent sur des hypothèses posées, des analyses ou des estimations faites et des avis donnés par la direction à la lumière de son expérience et selon sa perception des tendances, de la situation actuelle et des faits futurs prévus ainsi que d'autres facteurs qu'elle estime appropriés et raisonnables à la date à laquelle ces énoncés sont faits.

De par leur nature, les énoncés prospectifs nous obligent à poser des hypothèses et comportent des risques et des incertitudes intrinsèques, ce qui pourrait faire en sorte que les hypothèses posées par la Société soient incorrectes et que les attentes et les plans de la Société ne se réalisent pas. Bien que la Société estime que les énoncés prospectifs présentés dans ce document reposent sur des renseignements et des hypothèses qui sont actuels, raisonnables et complets, ils sont nécessairement assujettis à un certain nombre de facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des attentes et des plans de la direction qui y sont exprimés pour diverses raisons. Ces facteurs, dont plusieurs sont indépendants de notre volonté et dont nous pouvons difficilement prédire les répercussions, comprennent a) le risque de crédit, le risque de marché, le risque de change, les risques liés à l'exploitation, le risque d'illiquidité et le risque de financement, y compris les changements de la conjoncture et les variations des taux d'intérêt et des taux d'imposition; b) la capacité de Canadian Tire à attirer et à conserver des employés, des marchands, des agents de la Division pétrolière, ainsi que des exploitants de magasins et des franchisés de PartSource et de Mark's Work Wearhouse de qualité, ainsi que nos ententes financières avec eux; c) la croissance de certaines activités et de certains secteurs du marché et la volonté des clients d'effectuer leurs achats dans nos magasins ou de se procurer nos produits et services financiers; d) nos marges et nos ventes et celles de nos concurrents; e) les risques et incertitudes liés à la gestion de l'information, aux technologies, à la chaîne d'approvisionnement, à la sécurité des produits, aux modifications de nature législative, à la concurrence, à la saisonnalité, au prix des marchandises et à l'interruption des activités, à nos relations avec les fournisseurs et les fabricants et à la modification des prises de position comptables actuelles, le risque d'atteinte à la réputation des marques dont Canadian Tire fait la promotion et le coût de l'expansion du réseau de magasins et des conversions; f) notre structure du capital, notre stratégie de financement, nos programmes de contrôle des coûts et le cours des actions. Il est important de noter que la liste de facteurs et d'hypothèses qui précède n'est pas exhaustive et que d'autres facteurs pourraient avoir une incidence défavorable sur nos résultats. Les investisseurs et les autres lecteurs sont priés de tenir compte des risques, incertitudes, facteurs et hypothèses susmentionnés au moment d'évaluer les énoncés prospectifs et sont prévenus de ne pas se fier indûment à ceux-ci.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les risques, les incertitudes et les hypothèses qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent considérablement des attentes actuelles, veuillez vous reporter à la rubrique intitulée « Facteurs de risques » de notre notice annuelle pour l'exercice 2009 et au rapport de gestion de 2009, ainsi qu'aux documents publics déposés par la Société Canadian Tire, disponibles sur les sites suivants : www.sedar.com et www.corp.canadiantire.ca.

Les déclarations qui contiennent des énoncés prospectifs ne tiennent pas compte de l'incidence des opérations, des éléments non récurrents ni des autres éléments inhabituels annoncés ou survenus après la date de présentation de ces déclarations sur les activités de la Société. Par exemple, elles ne reflètent pas l'incidence de toute cession, acquisition, radiation d'actifs ou autre charge annoncée ou engagée après que ces énoncés eurent été formulés.

Les énoncés prospectifs présentés dans ce document reflètent certains facteurs et hypothèses à la date des présentes. La Société ne s'engage pas à mettre à jour quelque énoncé prospectif que ce soit, verbal ou écrit, qu'elle peut formuler à l'occasion ou qui peut être fait en son nom, pour tenir compte de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour un autre motif, sauf si les lois sur les valeurs mobilières en vigueur l'exigent.

EXAMEN PAR LE CONSEIL D'ADMINISTRATION

Le conseil d'administration de Canadian Tire, faisant suite aux recommandations formulées par le Comité de vérification, a approuvé le contenu du présent rapport.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Canadian Tire tiendra une conférence téléphonique pour discuter de l'information comprise dans le présent communiqué et de questions afférentes à 16 h 30 (HNE), le 10 février 2011. La conférence téléphonique sera diffusée sur le Web en direct et dans son intégralité à l'intention de tous les investisseurs intéressés et des médias à l'adresse http://corp.canadiantire.ca/Fr/Investors et sera archivée durant 12 mois à la même adresse.

À PROPOS DE CANADIAN TIRE

La Société Canadian Tire Limitée (TSX : CTC, CTC.a), l'un des détaillants d'articles d'usage courant les plus fréquentés au Canada, exploite 485 magasins Canadian Tire à l'échelle nationale. Ses principales activités dans les secteurs de la vente au détail et de l'automobile sont renforcées par plusieurs unités commerciales : les magasins PartSource, une chaîne de magasins spécialisés dans la vente de pièces automobiles; la Division pétrolière de Canadian Tire, un des détaillants indépendants d'essence les plus importants au pays; Mark's Work Wearhouse, connue sous l'enseigne L'Équipeur au Québec et pour sa devise « Toujours le bon vêtement », l'un des principaux détaillants de vêtements pour hommes et femmes et de vêtements de travail et les Services Financiers Canadian Tire, qui ont émis environ quatre millions de cartes de crédit MasterCard de Canadian Tire. Plus de 58 000 Canadiens travaillent pour Canadian Tire d'un océan à l'autre dans les secteurs du détail, des services financiers et du pétrole. Bon départ de Canadian Tire est le programme vedette de la Société; il aide les enfants financièrement défavorisés à participer à des activités sportives et récréatives organisées.

       
États consolidés des résultats (non audité)      
  Périodes de 13 semaines
terminées les
  Périodes de 52 semaines
terminées les
(en millions de dollars, sauf les montants par action) 1er janvier 2011   2 janvier 2010     1er janvier 2011   2 janvier 2010  
                   
Produits bruts d'exploitation 2 535,6 $ 2 437,7 $   8 980,8 $ 8 686,5 $
                   
Charges d'exploitation                  
  Coût des marchandises vendues et autres charges d'exploitation à l'exception de ce qui suit (note 8) : 2 243,7   2 184,6     8 000,2   7 788,1  
  Intérêts débiteurs, montant net (notes 6 et 11) 11,3   42,7     103,3   147,0  
  Amortissement 64,3   64,6     247,3   247,5  
  Régime de participation aux bénéfices des employés 8,0   4,4     33,0   24,7  
Total des charges d'exploitation 2 327,3   2 296,3     8 383,8   8 207,3  
                 
Bénéfice avant impôts 208,3   141,4     597,0   479,2  
                 
Impôts sur les bénéfices                
  Exigibles 18,8   49,8     132,8   135,2  
  Futurs 8,4   (4,6)     10,6   9,0  
                 
Impôts sur les bénéfices (note 11) 27,2   45,2     143,4   144,2  
Bénéfice net 181,1 $ 96,2 $   453,6 $ 335,0 $
                   
Bénéfice de base et bénéfice dilué par action 2,22 $ 1,18 $   5,56 $ 4,10 $
                   
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires et d'actions de catégorie A sans droit de vote en circulation 81 434 334   81 692 260     81 565 476   81 678 775  

     
     
États consolidés des flux de trésorerie (non audité)    
  Périodes de 13 semaines
terminées les
Périodes de 52 semaines
terminées les
(en millions de dollars) 1er janvier 2011   2 janvier 2010   1er janvier 2011   2 janvier 2010  
                 
Flux de trésorerie liés aux activités suivantes :                
                 

Exploitation

               
  Bénéfice net 181,1 $ 96,2 $ 453,6 $ 335,0 $
  Éléments sans effet sur la trésorerie                
    Amortissement 51,2   50,7   196,8   193,7  
    Dotation nette à la provision pour pertes relatives aux créances sur prêts (note 2) 43,7   52,3   177,5   181,2  
    Amortissement des actifs incorporels 13,1   13,9   50,5   53,8  
    Impôts futurs 8,4   (4,6)   10,6   9,0  
    Charge au titre des avantages sociaux futurs 1,5   1,5   6,3   6,0  
    Autres 3,9   7,7   2,6   4,0  
    Réduction de valeur des immobilisations corporelles 0,4   0,4   2,1   1,9  
    Perte (gain) à la cession d'immobilisations corporelles 1,9   (2,2)   1,8   (1,6)  
    (Recouvrement) perte de valeur des autres placements à long terme -   0,6   (0,6)   1,1  
    Variation de la juste valeur des instruments dérivés (14,2)   11,7   (16,0)   (11,4)  
    Perte à la vente du portefeuille de prêts hypothécaires -   0,6   -   0,6  
    Titrisation de créances sur prêts (7,0)   (8,1)   (30,9)   (39,4)  
    Gain à la vente de créances sur prêts (note 2) (12,0)   (7,4)   (33,8)   (39,2)  
  272,0   213,3   820,5   694,7  
Variation des autres éléments du fonds de roulement 89,2   145,0   170,7   (275,9)  
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 361,2   358,3   991,2   418,8  
                 
Investissement                
    Ajouts aux immobilisations corporelles (note 9) (85,4)   (52,0)   (237,5)   (220,0)  
    Placement dans des créances sur prêts, montant net (128,9)   (125,7)   (156,6)   (208,5)  
    Titrisation de créances sur prêts, montant net 84,3   (111,6)   (155,1)   (532,3)  
    Placements à court terme 48,8   130,0   (99,6)   (38,0)  
    Ajouts aux actifs incorporels (note 9) (27,7)   (19,0)   (70,3)   (67,8)  
    Autres placements à long terme (57,3)   -   (58,7)   (50,7)  
    Autres (4,7)   (1,9)   (8,3)   (7,7)  
    Acquisition de magasins -   (2,3)   (0,2)   (6,1)  
    Créances à long terme et autres actifs 10,7   (1,5)   6,7   (3,1)  
    Produit de la cession d'immobilisations corporelles 4,4   15,5   9,5   27,8  
    Produit de la vente du portefeuille de prêts hypothécaires -   162,2   -   162,2  

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

(155,8)   (6,3)   (770,1)   (944,2)  
                 
Financement                
    Opérations sur actions de catégorie A sans droit de vote 0,9   (7,8)   (8,7)   (0,9)  
    Dividendes (17,1)   (17,1)   (68,5)   (68,7)  
    Variation nette des dépôts (109,5)   (265,0)   (183,5)   917,3  
    Remboursement sur la dette à long terme (2,0)   (151,9)   (310,1)   (165,4)  
    Émission de titres de créance à long terme -   -   -   200,1  

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

(127,7)   (441,8)   (570,8)   882,4  
                 
Flux de trésorerie au cours de la période 77,7   (89,8)   (349,7)   357,0  
Trésorerie et équivalents de trésorerie, déduction faite de la dette bancaire, au début 358,6   875,8   786,0   429,0  
Trésorerie et équivalents de trésorerie, déduction faite de la dette bancaire, à la fin 436,3 $ 786,0 $ 436,3 $ 786,0 $

     
     
États consolidés du résultat étendu (non audité)    
  Périodes de 13 semaines
terminées les
Périodes de 52 semaines
terminées les
(en millions de dollars) 1er janvier 2011   2 janvier 2010   1er janvier 2011   2 janvier 2010  
                 
Bénéfice net 181,1 $ 96,2 $ 453,6 $ 335,0 $
Autres éléments du résultat étendu, déduction faite des impôts                
  Perte sur les dérivés désignés comme couvertures des flux de trésorerie, déduction faite des impôts de 11,8 $ et de 22,7 $ (10,2 $ et 33,7 $ en 2009), respectivement (30,1)   (23,6)   (54,9)   (80,7)  
  Reclassement dans les actifs non financiers de la perte (du gain) lié(e) aux dérivés désignés comme couvertures des flux de trésorerie, déduction faite des impôts de 3,0 $ et de 25,3 $ (7,9 $ et 31,1 $ en 2009), respectivement 7,6   16,5   58,4   (58,5)  
  Reclassement dans les résultats de la perte (du gain) lié(e) aux dérivés désignés comme couvertures des flux de trésorerie, déduction faite des impôts de 0,2 $ et de 1,9 $ (0,1 $ et 0,9 $ en 2009), respectivement 0,7   0,1   4,2   (1,9)  
Autres éléments du résultat étendu (21,8)   (7,0)   7,7   (141,1)  
Résultat étendu 159,3 $ 89,2 $ 461,3 $ 193,9 $

   
   
États consolidés de la variation des capitaux propres (non audité)  
  Périodes de 52 semaines terminées les
(en millions de dollars) 1er janvier 2011   2 janvier 2010  
         
Capital-actions        
Solde au début 720,4 $ 715,4 $
Opérations, montant net (note 4) (8,8)   5,0  

Solde à la fin

711,6 $ 720,4 $
         
Surplus d'apport        
Solde au début 0,2 $ - $
Opérations, montant net 0,1   0,2  

Solde à la fin

0,3 $ 0,2 $
         
Bénéfices non répartis        

Solde au début

3 013,7 $ 2 752,4 $
Ajustement transitoire lié à l'adoption de nouvelles normes comptables - CPN 173 -   1,1  
Bénéfice net de la période 453,6   335,0  

Dividendes

(73,8)   (68,7)  

Rachat d'actions de catégorie A sans droit de vote

-   (6,1)  
Solde à la fin 3 393,5 $ 3 013,7 $
         
Cumul des autres éléments du résultat étendu        
Solde au début (46,4) $ 97,2 $
Ajustement transitoire lié à l'adoption de nouvelles normes comptables - CPN 173 -   (2,5)  

Autres éléments du résultat étendu pour la période

7,7   (141,1)  

Solde à la fin

(38,7) $ (46,4) $

Bénéfices non répartis et cumul des autres éléments du résultat étendu

3 354,8 $ 2 967,3 $

       
       
Bilans consolidés (non audité)      
(en millions de dollars) Au 1er janvier 2011   Au 2 janvier 2010  
      (retraité - note 12)  
ACTIF        
Actif à court terme        
  Trésorerie et équivalents de trésorerie 554,3 $ 869,7 $
  Placements à court terme 195,9   64,0  
  Débiteurs 662,3   835,9  
  Créances sur prêts (note 2) 2 481,2   2 274,8  
  Stocks de marchandises 901,5   933,6  
  Impôts à recouvrer 99,4   94,7  
  Charges payées d'avance et dépôts 37,6   40,7  
  Impôts futurs 72,4   82,8  
  Total de l'actif à court terme 5 004,6   5 196,2  
Créances à long terme et autres actifs 100,9   109,9  
Autres placements à long terme, montant net 75,8   48,8  
Écart d'acquisition 71,9   71,8  
Actifs incorporels 291,1   265,4  
Immobilisations corporelles, montant net 3 219,8   3 180,4  

Total de l'actif 8 764,1 $ 8 872,5 $
         
         
PASSIF        
Passif à court terme        
  Dette bancaire 118,0 $ 83,7 $
  Dépôts 615,6   863,4  
  Créditeurs et autres 1 355,9   1 391,4  
  Tranche à court terme de la dette à long terme (note 3) 22,6   309,3  
  Total du passif à court terme 2 112,1   2 647,8  
Dette à long terme 1 079,4   1 101,2  
Impôts futurs 54,6   49,8  
Dépôts à long terme 1 264,5   1 196,9  
Autres passifs à long terme 186,8   188,9  

Total du passif 4 697,4   5 184,6  
         
CAPITAUX PROPRES        
Capital-actions (note 4) 711,6   720,4  
Surplus d'apport 0,3   0,2  
Cumul des autres éléments du résultat étendu (38,7)   (46,4)  
Bénéfices non répartis 3 393,5   3 013,7  
  Total des capitaux propres 4 066,7   3 687,9  
  Total du passif et des capitaux propres 8 764,1 $ 8 872,5 $
           
           

Notes complémentaires (non audité)


1. Mode de présentation

Les présents états financiers consolidés intermédiaires non audités (les « états financiers ») ont été préparés par la direction conformément aux principes comptables généralement reconnus (les « PCGR ») du Canada et englobent les comptes de La Société Canadian Tire Limitée et de ses filiales, désignées collectivement comme la « Société ». Ces états financiers sont préparés selon les mêmes conventions et méthodes comptables que celles utilisées pour les états financiers annuels les plus récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010. Ces états financiers ne renferment pas toutes les informations requises en vertu des PCGR du Canada qui s'appliquent aux états financiers annuels; par conséquent, ils doivent être lus conjointement avec les états financiers annuels les plus récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010 figurant dans notre Rapport annuel 2009.

La préparation des états financiers selon les PCGR du Canada exige que la direction procède à des estimations et pose des hypothèses qui influent sur les montants présentés de l'actif et du passif, sur la présentation des actifs et des passifs éventuels à la date des états financiers ainsi que sur les montants présentés des produits et des charges pendant la période visée par les états financiers. Les résultats réels peuvent différer de ces estimations. Les estimations servent à comptabiliser plusieurs éléments comprenant, sans toutefois s'y limiter, les impôts sur les bénéfices, la perte de valeur d'actifs (y compris l'écart d'acquisition), les avantages sociaux, les garanties de produits, les stocks et les provisions pour désuétude des stocks, l'amortissement, les prêts irrécouvrables, les provisions pour préservation de l'environnement, les obligations liées à la mise hors service d'immobilisations, les instruments financiers et l'obligation de la Société à l'égard de ses programmes de fidélisation.

Modifications comptables futures

Normes internationales d'information financière

En février 2008, l'Institut Canadien des Comptables Agréés (l'« ICCA ») a annoncé que les PCGR du Canada appliqués aux entreprises ayant une obligation d'information du public seront remplacés par les Normes internationales d'information financière (les « IFRS ») pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2011. Par conséquent, la convergence des PCGR du Canada vers les IFRS sera en vigueur pour le premier trimestre de 2011 de la Société; cette dernière préparera alors ses informations financières courantes et comparatives de 2010 selon les IFRS. Le passage aux IFRS aura une incidence sur les méthodes de comptabilisation, la présentation de l'information financière, le contrôle interne à l'égard de l'information financière, l'imposition, les systèmes et processus liés à l'information, ainsi que sur certains engagements contractuels. La Société a étudié l'incidence du passage aux IFRS sur les éléments susmentionnés en se dotant de personnel supplémentaire formé en la matière et en établissant des pratiques de gestion de projet et des principes de gouvernance pour assurer la conversion aux IFRS en temps voulu.

2. Créances sur prêts

La Société vend des participations en copropriété dans un regroupement de créances sur cartes de crédit à une fiducie indépendante (la « fiducie ») dans le cadre d'opérations de titrisation. Les opérations sont comptabilisées à titre de ventes, conformément à la note d'orientation de l'ICCA concernant la comptabilité n12 intitulée « Cession de créances » (la « NOC-12 »), et les créances ne figurent plus aux bilans consolidés.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur les créances sur prêts, se reporter à la note 1 des états financiers annuels les plus récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010 figurant dans notre Rapport annuel 2009.

Les renseignements quantitatifs se rapportant aux prêts gérés et titrisés par la Société sont les suivants :

(en millions de dollars)   Capital total des créances aux1     Soldes moyens pour les
périodes de 52 semaines
terminées les
    1er janvier
2011
    2 janvier
2010
      1er janvier
2011
    2 janvier
2010
 
Total des créances sur cartes de crédit gérées, montant net   3 997,8 $   3 932,8 $     3 886,7 $   3 742,4 $
Créances sur cartes de crédit vendues   (1 535,1)     (1 693,4)       (1 594,4)     (2 044,1)  
Créances sur cartes de crédit détenues   2 462,7     2 239,4       2 292,3     1 698,3  
                           
Total des prêts personnels, montant net2   11,2     34,0       20,7     56,2  
                           
Total des prêts hypothécaires, montant net3   0,0     0,0       -     141,0  
                           
Total des prêts au titre de marges de crédit, montant net   11,2     15,6       13,0     18,1  
                           
Total des créances sur prêts   2 485,1     2 289,0       2 326,0 $   1 913,6 $
Moins : tranche à long terme4   3,9     14,2                
                           
Tranche à court terme des créances sur prêts   481,2 $   2 274,8 $              

1 Les montants sont présentés déduction faite des provisions pour pertes sur créances.

2 Les prêts personnels sont des prêts non garantis qui sont accordés aux titulaires de cartes de crédit admissibles pour des durées de trois à cinq ans. Les prêts personnels prévoient des mensualités fixes composées du capital et des intérêts; ils peuvent toutefois être remboursés en tout temps sans pénalité.

3 Les prêts hypothécaires sont accordés pour une durée maximale de dix ans, à des taux d'intérêt fixes ou variables, ils sont garantis et comprennent une combinaison de prêts à ratio élevé et de prêts à faible ratio. Les prêts à ratio élevé sont entièrement assurés, et les prêts à faible ratio sont partiellement assurés. La Société a vendu son portefeuille de prêts hypothécaires en novembre 2009.

4 La tranche à long terme des créances sur prêts est comprise dans les créances à long terme et autres actifs.

La provision pour pertes nettes sur créances du portefeuille détenu pour les périodes de 13 semaines et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 s'est établie à 43,7 millions de dollars (52,3 millions en 2009) et à 177,5 millions (181,2 millions en 2009), respectivement. La provision pour pertes nettes sur créances du total du portefeuille géré pour les périodes de 13 semaines et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 s'est établie à 72,6 millions de dollars (86,2 millions en 2009) et à 293,9 millions (337,7 millions en 2009), respectivement. La provision pour pertes nettes sur créances représente le total des radiations (y compris les radiations courantes, les radiations liées aux faillites et les propositions de consommateur), déduction faite des recouvrements et de tout changement relatif aux provisions.

3. Dette à long terme

Le 1er octobre 2010, des billets à moyen terme totalisant 300,0 millions de dollars sont venus à échéance et ont été remboursés.

4. Capital-actions

(en millions de dollars) 1er janvier 2011       2 janvier 2010  
             
Autorisées            
    3 423 366 actions ordinaires            
    100 000 000 d'actions de catégorie A sans droit de vote            
Émises            
    3 423 366 actions ordinaires (3 423 366 au 2 janvier 2010) 0,2 $     0,2 $
    78 020 007 actions de catégorie A sans droit de vote (78 178 066 au 2 janvier 2010) 711,4       720,2  
  711,6 $     720,4 $

La Société émet et rachète des actions de catégorie A sans droit de vote. L'excédent net du prix d'émission sur le prix de rachat donne lieu à un surplus d'apport. L'excédent net du prix de rachat sur le prix d'émission est d'abord imputé au surplus d'apport, le cas échéant. Le montant résiduel est imputé aux bénéfices non répartis.

Les opérations suivantes ont eu lieu à l'égard des actions :

(en millions de dollars) Pour la période de
52 semaines terminée le
1er janvier 2011
  Pour la période de
52 semaines terminée le
2 janvier 2010
  Nombre d'actions   $   Nombre d'actions   $
Actions de catégorie A sans droit de vote              
    Actions en circulation au début 78 178 066   720,2   78 178 066   715,2
    Émises 300 390   16,7   742 198   36,6
    Rachetées (458 449)   (25,4)   (742 198)   (37,5)
    Excédent du prix de rachat sur le prix d'émission -   (0,1)   -   5,9
    Actions en circulation à la fin 78 020 007   711,4   78 178 066   720,2

5. Régimes de rémunération à base d'actions

Tous les régimes de rémunération à base d'actions sont tels qu'ils ont été présentés dans les états financiers annuels les plus récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010, à l'exception de ce qui suit :

Régime d'octroi d'unités d'actions au rendement de 2010

La Société a attribué à certains de ses employés des unités d'actions au rendement de 2010. Pour chaque unité d'actions au rendement de 2010 qu'il détient, le participant peut choisir de recevoir un paiement en espèces équivalant au cours de clôture moyen pondéré des actions de catégorie A sans droit de vote négociées à la Bourse de Toronto, pour la période de 20 jours commençant le jour suivant le dernier jour de la période de rendement, multiplié par un coefficient de multiplication établi selon des critères précis axés sur le rendement. La charge de rémunération se rapportant aux unités d'actions au rendement de 2010 est imputée aux résultats sur la durée de la période de rendement en fonction de la rémunération totale dont le versement est projeté à la fin de la période de rendement. La charge de rémunération comptabilisée pour les périodes de 13 semaines et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 relativement aux unités d'actions au rendement de 2010 s'est élevée à 0,9 million de dollars et à 3,8 millions, respectivement.

6. Information sectorielle - État des résultats

                 
(en millions de dollars) Pour la période
de 13 semaines
terminée le
1er janvier 2011
  Pour la période
de 13 semaines
terminée le
2 janvier 2010
  Pour la période
de 52 semaines
terminée le
1er janvier 2011
  Pour la période
de 52 semaines
terminée le
2 janvier 2010
 
Produits bruts d'exploitation                
    Groupe détail 1 522,6 $ 1 494,4 $ 5 620,9 $ 5 552,2 $
    Division pétrolière 449,8   398,8   1 664,8   1 515,1  
    Mark's Work Wearhouse 349,5   340,3   872,2   833,8  
    Services Financiers 248,4   237,7   946,0   909,9  
    Éliminations (34,7)   (33,5)   (123,1)   (124,5)  
    Total des produits bruts d'exploitation 2 535,6 $ 2 437,7 $ 8 980,8 $ 8 686,5 $
Bénéfice (perte) avant impôts                
    Groupe détail 97,9 $ 38,0 $ 321,6 $ 261,6 $
    Division pétrolière 3,6   1,9   22,2   24,2  
    Mark's Work Wearhouse 58,1   63,1   54,1   61,5  
    Services Financiers 48,7   38,4   199,1   131,9  
    Total du bénéfice avant impôts 208,3   141,4   597,0   479,2  
    Impôts sur les bénéfices (27,2)   (45,2)   (143,4)   (144,2)  
    Bénéfice net 181,1 $ 96,2 $ 453,6 $ 335,0 $
Intérêts débiteurs, montant net1                
    Groupe détail (5,0) $ 26,2 $ 40,3 $ 82,9 $
    Mark's Work Wearhouse 0,2   0,3   0,8   1,7  
    Services Financiers 16,1   16,2   62,2   62,4  
    Total des intérêts débiteurs 11,3 $ 42,7 $ 103,3 $ 147,0 $
Charge d'amortissement                
    Groupe détail 48,2 $ 50,4 $ 189,9 $ 191,2 $
    Division pétrolière 5,1   4,7   18,2   18,0  
    Mark's Work Wearhouse 9,1   7,1   32,6   27,3  
    Services Financiers 1,9   2,4   6,6   11,0  
    Total de la charge d'amortissement 64,3 $ 64,6 $ 247,3 $ 247,5 $

1 Le montant net des intérêts débiteurs comprend les intérêts sur la dette à court terme et sur la dette à long terme, contrebalancés par les revenus d'intérêts hors exploitation, y compris les revenus d'intérêts provenant des dépôts bancaires et des placements connexes, les remboursements d'impôts et les revenus d'intérêts des activités intersociétés. Les intérêts sur la dette à long terme pour les périodes de 13 semaines et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 se sont établis à 27,2 millions de dollars (39,5 millions en 2009) et à 111,2 millions (130,0 millions en 2009), respectivement.

Information sectorielle - Actifs totaux

         
(en millions de dollars) 1er janvier 2011   2 janvier 2010
(retraité - note 12)
 
Groupe détail 6 030,2 $ 5 888,3 $
Division pétrolière 363,7   279,7  
Mark's Work Wearhouse 516,3   498,7  
Services Financiers 3 166,8   3 319,0  
Éliminations (1 312,9)   (1 113,2)  
Total 8 764,1 $ 8 872,5 $
         

7. Gestion du capital

Les objectifs de la Société en matière de gestion du capital et la définition du capital sont les mêmes que ceux décrits dans la note 18 des états financiers annuels les plus récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010 figurant dans notre Rapport annuel 2009.

Au cours du trimestre, la Société s'est conformée aux clauses restrictives clés liées à ses ententes d'emprunt existantes. En vertu de ces clauses restrictives, la Société dispose actuellement de la souplesse nécessaire pour financer la croissance des activités et maintenir la politique actuelle de la Société en matière de dividendes.

La Société se conforme aux exigences réglementaires se rapportant aux activités de la Banque Canadian Tire (la « Banque »), sa banque à charte fédérale, et à d'autres exigences réglementaires qui ont une incidence sur ses activités commerciales.

Le ratio du capital de première catégorie et le ratio du capital total de la Banque se situent au-dessus de la cible minimale établie à l'interne. Le ratio actif/capital se situe en deçà des cibles maximales établies à l'interne. Les ratios minimaux du capital de première catégorie et du capital total du BSIF pour les banques canadiennes sont de sept pour cent et de dix pour cent, respectivement. Au cours de la période de 12 mois terminée le 31 décembre 2010 et de la période correspondante, la Banque s'est conformée aux lignes directrices concernant le capital du BSIF en vertu des normes Bâle II énoncées dans le document intitulé « Convergence internationale de la mesure des normes de fonds propres : dispositif révisé » (l'« Accord de Bâle II »).

8. Stocks de marchandises

Le poste « Coût des marchandises vendues et autres charges d'exploitation à l'exception de ce qui suit » pour les périodes de 13 semaines et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011 comprend un montant de 1 708,6 millions de dollars (1 670,9 millions en 2009) et de 6 019,5 millions (5 856,0 millions en 2009), respectivement, au titre de stocks comptabilisés en charges, dont un montant de 13,3 millions (14,3 millions en 2009) et un montant de 50,9 millions (55,7 millions en 2009), respectivement, au titre de réductions de valeur des stocks, puisque la valeur nette de réalisation est inférieure au coût. Les réductions de valeur des stocks constatées au cours d'exercices antérieurs et reprises au cours du trimestre considéré et de la période correspondante n'ont pas été considérables.

9. Renseignements supplémentaires sur les flux de trésorerie

Pour la période de 13 semaines terminée le 1er janvier 2011, la Société a payé 37,1 millions de dollars en impôts sur les bénéfices (28,6 millions en 2009) et 39,9 millions en intérêts (63,1 millions en 2009). Pour la période de 52 semaines terminée le 1er janvier 2011, la Société a payé 131,5 millions de dollars en impôts sur les bénéfices (165,2 millions en 2009) et 127,3 millions en intérêts (173,9 millions en 2009).

Pour les périodes de 13 semaines et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, des immobilisations corporelles ont été acquises au coût global de 97,6 millions de dollars (62,6 millions en 2009) et de 242,3 millions (202,8 millions en 2009), respectivement. Le montant lié aux immobilisations corporelles acquises compris dans les créditeurs et autres au 1er janvier 2011 s'élevait à 29,3 millions de dollars (22,7 millions en 2009).

Pour les périodes de 13 semaines et de 52 semaines terminées le 1er janvier 2011, des actifs incorporels, qui consistent en des logiciels, ont été acquis au coût global de 29,6 millions de dollars (18,6 millions en 2009) et de 76,1 millions (70,3 millions en 2009), respectivement. Le montant de ces actifs incorporels acquis compris dans les créditeurs et autres s'élevait à 8,4 millions de dollars au 1er janvier 2011 (2,6 millions en 2009).

10. Questions juridiques

La Société et certaines de ses filiales sont parties à de nombreuses poursuites. La Société est d'avis que toute poursuite représente une question juridique courante inhérente à ses activités, et que la résolution ultime de ces poursuites n'aura pas d'incidence importante sur ses résultats, sur ses flux de trésorerie ni sur sa situation financière consolidés.

Il n'y a eu aucune modification importante relativement aux questions juridiques présentées à la note 21 des états financiers annuels les plus récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010 figurant dans notre Rapport annuel 2009, excepté ce qui suit.

La filiale en propriété exclusive de la Société, la Banque Canadian Tire (la « Banque »), est partie à deux recours collectifs concernant des allégations à l'effet que certains frais facturés sur les cartes de crédit émises par la Banque ne sont pas autorisés en vertu de la Loi sur la protection du consommateur du Québec. La Banque est d'avis qu'elle a une solide défense contre ces deux recours, puisque les services bancaires et l'information sur les frais d'emprunt sont de compétence fédérale exclusive. Par conséquent, aucune provision n'a été constituée en prévision des montants à payer, le cas échéant, dans l'éventualité d'une décision défavorable. Si la décision est défavorable, le risque global total actuel de la Banque devrait s'élever à environ 22,5 millions de dollars.

11. Questions fiscales

Dans le cours normal de ses activités, la Société fait régulièrement l'objet d'audits menés par l'administration fiscale. Bien que la Société estime que les déclarations fiscales qu'elle produit sont appropriées et justifiables, il peut arriver, de temps à autre, que certaines questions fassent l'objet d'une révision et soient contestées par l'administration fiscale.

Les principales questions qui ont fait l'objet d'une contestation par l'Agence du revenu du Canada (l'« ARC ») au cours des dernières années sont liées au traitement fiscal des commissions versées à des filiales étrangères de la Société (pour les années d'imposition allant de 1995 à 2007) et aux dividendes reçus relativement à un placement réalisé par une filiale en propriété exclusive de la Société lié à la réassurance (pour les années d'imposition allant de 1999 à 2003). Les autorités fiscales provinciales compétentes ont aussi établi de nouvelles cotisations en ce qui concerne ces questions pour ces mêmes périodes.

La Société a réglé la question des commissions pour les années d'imposition allant de 1995 à 2003, et elle ne fait pas l'objet d'un risque important en ce qui concerne cette question pour les années d'imposition postérieures à 2003.

Au cours du quatrième trimestre de 2010, la Société a conclu une entente avec l'ARC visant à régler la question des dividendes reçus. Lorsque les nouvelles cotisations fédérales auront été établies conformément au règlement, la Société s'attend à ce que les administrations fiscales provinciales en établissent d'autres sur le même fondement. Par suite du règlement, la Société a constaté une économie d'impôts de 42 millions de dollars et des revenus d'intérêts avant impôts de 18 millions découlant d'un trop-perçu d'impôt.

La provision pour charge d'impôts pour 2010 a été diminuée de 37,3 millions de dollars, principalement en raison du règlement de la question des dividendes reçus, de la révision de la charge d'impôts estimative de l'exercice précédent et de la modification de la législation fiscale concernant les options sur actions.

La Société examine périodiquement la possibilité de dénouements défavorables en matière de questions fiscales. La Société est d'avis que la décision finale relativement à ces questions n'aura pas d'incidence défavorable importante sur ses liquidités, sur sa situation financière consolidée ni sur ses résultats d'exploitation consolidés, car elle croit qu'elle a établi des provisions adéquates à l'égard de ces questions fiscales. Si le passif fiscal définitif différait sensiblement des provisions établies, cela pourrait avoir des répercussions positives ou négatives sur le taux d'imposition effectif de la Société et son bénéfice dans la période au cours de laquelle les questions seront en fin de compte résolues.

12. Chiffres correspondants

Certains chiffres des périodes antérieures ont été reclassés afin que leur présentation soit conforme à celle adoptée pour l'exercice en cours. Les coûts d'émission de titres de créance, auparavant inclus dans les créances à long terme et autres actifs, sont désormais présentés dans la dette à long terme. Les découverts bancaires, auparavant inclus dans la trésorerie et les équivalents de trésorerie, sont désormais présentés dans les passifs à court terme. Par conséquent, le total de l'actif a été retraité d'un montant de 83,0 millions de dollars au 2 janvier 2010, une hausse correspondante étant inscrite dans le total du passif.

Annexe des états financiers consolidés portant sur la couverture des intérêts (non audité)

Les exigences de la Société en matière d'intérêts sur la dette à long terme pour la période de 52 semaines terminée le 1er janvier 2011, compte tenu des intérêts annualisés sur la dette à long terme émise et remboursée au cours de cette période, se sont élevées à 109,2 millions de dollars. Le bénéfice de la Société avant les intérêts sur la dette à long terme et les impôts pour la période de 52 semaines terminée le 1er janvier 2011 s'est chiffré à 716,8 millions de dollars, soit 6,6 fois les exigences de la Société en matière d'intérêts sur la dette à long terme pour cette période.


SOURCE Société Canadian Tire Limitée

Renseignements :

Médias : Amy Cole 416 544-7655, (cellulaire) 416 997-9825, amy.cole@cantire.com

Investisseurs : Karen Meagher 416 480-8058, karen.meagher@cantire.com

Profil de l'entreprise

Société Canadian Tire Limitée

Renseignements sur cet organisme

SOCIETE CANADIAN TIRE LIMITEE - RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.