La situation financière des familles canadiennes est toujours difficile : la dette des ménages atteint un nouveau sommet

Selon le dernier rapport de CGA-Canada sur l'endettement, certains groupes sont particulièrement
vulnérables

TORONTO, le 14 juin 2011 /CNW/ - Bien que les dépenses de consommation aient reculé au premier trimestre de 2011, de nombreux Canadiens sont toujours aux prises avec des niveaux d'endettement record. C'est ce que révèle le dernier rapport de recherche de l'Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada). La dette des ménages a en effet atteint un nouveau sommet historique et s'élève à 1,5 billion de dollars. Pour ceux qui doivent aussi composer avec la baisse ou la stagnation de leurs revenus, ou d'autres difficultés personnelles, la situation est désastreuse.

« La dette du ménage type s'accroît, explique Rock Lefebvre, vice-président, Recherche et normalisation à CGA-Canada et coauteur du rapport. En outre, la situation financière de certains groupes de ménages est bien pire que la moyenne et continue de se détériorer. On ne s'en aperçoit pas si on ne regarde que la situation nationale dans son ensemble. »

Le rapport, qui découle d'un sondage, révèle plusieurs tendances alarmantes : les familles monoparentales, les Canadiens retraités et les ménages ayant un revenu annuel de moins de 50 000 $ font face à une situation financière délicate.

« Le rapport confirme que plus de la moitié des Canadiens endettés empruntent uniquement pour assurer leurs dépenses de tous les jours, comme la nourriture, les vêtements et le transport, ajoute Anthony Ariganello, président et chef de la direction de CGA-Canada. Pour ces personnes, il y a peu d'espoir que leur situation financière s'améliore. »

Vous trouverez les faits saillants du rapport, de même que le rapport intégral, intitulé A Driving Force No More: Have Canadian Consumers Reached Their Limits? (Les consommateurs canadiens ont-ils encore les moyens d'être un moteur de l'économie?) sur le site Web de CGA-Canada. La version française du rapport sera publiée sous peu.

Voici certaines des constatations clés du rapport :

  • quelque 57 % des répondants ont affirmé que les frais de subsistance courants étaient la cause première de l'accroissement de leur endettement;
  • plus de la moitié (58 %) des répondants ont indiqué que le revenu de leur ménage était resté stable ou avait diminué au cours des trois dernières années, tandis que 86 % de ceux dont le revenu a augmenté ont indiqué qu'il s'agissait d'une augmentation modeste;
  • si on répartissait la dette des ménages également entre tous les Canadiens, une famille avec deux enfants devrait environ 176 461 $;
  • le ratio dette-revenu des ménages a atteint un nouveau sommet de 146,9 % au premier trimestre de 2011, comparativement à 144 % à la fin de 2009.
  • les taux d'épargne ont légèrement baissé en 2010 et demeurent une source de préoccupation. Environ 27 % des Canadiens non retraités ne mettent aucune somme de côté, même pas en vue de la retraite;
  • les ménages ayant un revenu annuel de 50 000 $ ou moins sont six fois plus susceptibles d'être vulnérables financièrement, si on considère le ratio du service de la dette;
  • les familles monoparentales constituent la seule catégorie de ménages dont la dette augmente avec l'âge. Ces familles ont une dette supérieure de deux tiers à celle des couples sans enfant;
  • davantage de Canadiens arrivent à la retraite endettés : un tiers des ménages retraités ont une dette moyenne de 60 000 $, et 17 % d'entre eux ont une dette de 100 000 $ ou plus.

M. Lefebvre indique qu'en dépit des mesures importantes prises par le gouvernement pour régler certains problèmes précis, le bilan des ménages ne s'améliore pas.

« Il est important que l'évolution de la dette des ménages soit suivie de près par les décideurs, précise-t-il, particulièrement en ce qui concerne les politiques et les mesures incitatives qui encouragent les Canadiens à assainir leurs finances. »

Au sujet de CGA-Canada
L'Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada), fondée en 1908, fournit des services à 75 000 CGA et étudiants au Canada et dans plus de 90 pays. Professionnels respectés dans les domaines de la comptabilité et de la gestion financière, les CGA travaillent dans l'industrie, le monde de la finance, le secteur public et en cabinet privé. CGA-Canada établit les exigences en matière d'accréditation et les normes professionnelles associées au titre de CGA, offre du perfectionnement professionnel, poursuit des activités de recherche et de défense des intérêts, et représente les CGA tant au pays que sur la scène internationale.

CGA-Canada s'emploie activement à mener des travaux de recherche impartiaux portant sur divers sujets d'importance liés à la comptabilité, à l'économie et aux affaires sociales qui ont une incidence sur les Canadiens et le commerce. Elle est renommée pour ses interventions en matière de sensibilisation et de protection du public, ainsi que pour sa contribution aux discussions sur les politiques publiques.

SOURCE CGA-Canada

Renseignements :

veuillez communiquer avec les personnes suivantes :

Taylore Ashlie
Directrice, Communications
CGA-Canada
Cellulaire : 604 307-0212
tashlie@cga-canada.org

Kareena Coelho
Edelman Public Relations
Téléphone : 416 849-8939
kareena.coelho@edelman.com

Profil de l'entreprise

CGA-Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.