La Semaine de sensibilisation au cancer du col de l'utérus marque un tournant pour la prévention du cancer



    Les tests Pap périodiques et le vaccin contre le VPH permettent de sauver
    des vies

    TORONTO, le 18 oct. /CNW/ - La Semaine de sensibilisation au cancer du
col de l'utérus (du 22 au 28 octobre) constitue un tournant historique dans la
lutte contre le cancer du col de l'utérus. Grâce au vaccin contre le VPH et
aux examens périodiques de dépistage, il est possible d'éradiquer cette forme
de cancer, qui peut être évitée.
    "Les examens périodiques de dépistage du cancer du col de l'utérus
sauvent déjà la vie de centaines de femmes en Ontario chaque année", a indiqué
la Dre Verna Mai, directrice des programmes de dépistage à Action Cancer
Ontario. "Le vaccin contre le VPH nous offre un nouveau moyen de défense très
efficace pour bloquer les infections par le VPH qui provoquent le cancer avant
même qu'elles ne surviennent."
    A l'heure actuelle, en Ontario, 5 600 femmes vivent avec un diagnostic de
cancer du col de l'utérus et 150 meurent des suites de cette maladie chaque
année. Le diagnostic de cancer du col de l'utérus et le traitement de cette
maladie peuvent entraîner des conséquences importantes au plan affectif et
physique, notamment la stérilité chez certaines femmes.
    Le vaccin contre le VPH est presque efficace à 100 % pour prévenir les
infections par le VPH les plus persistantes, qui peuvent provoquer le cancer
du col de l'utérus. S'il est administré avant une exposition possible au VPH
pendant des activités sexuelles, le vaccin peut offrir une protection contre
deux types de VPH à risque élevé (16 et 18) associés à 70 % des cas de cancer
du col de l'utérus, et contre deux types à faible risque (6 et 11) associés
aux verrues génitales. Le vaccin est surtout efficace s'il est administré aux
femmes avant le début de leurs activités sexuelles.
    "L'an dernier, j'ai reçu des résultats anormaux à la suite d'un test Pap,
et mes médecins m'ont dit qu'il se pourrait que je sois atteinte du cancer du
col de l'utérus. Ma fille a été très troublée par toute cette expérience, tout
comme moi. C'est pourquoi, quand j'ai appris qu'il existait un vaccin contre
le VPH, je me suis assise avec elle et je lui ai dit que je ne voulais pas
qu'elle ait à subir ce que j'ai vécu, et que je paierais pour le vaccin si
elle voulait le recevoir. Elle a accepté", explique Sandra, mère de deux
enfants, d'Ottawa.

    Les examens périodiques de dépistage du cancer du col de l'utérus sont
    essentiels

    Le vaccin contre le VPH ne remplace pas les examens de dépistage. Les
femmes qui ont des activités sexuelles ou qui en ont déjà eues doivent
continuer de passer périodiquement des tests Pap, même si elles ont reçu le
vaccin contre le VPH. Cela s'explique par le fait que le vaccin disponible à
l'heure actuelle, appelé Gardasil(MD), n'offre pas de protection contre tous
les types de VPH qui peuvent provoquer le cancer. De plus, environ trois
personnes sur quatre, hommes et femmes, seront infectées par le VPH à un
moment ou à un autre de leur vie.
    Comme les infections par le VPH provoquent rarement des symptômes, le
dépistage est la seule façon de déceler les transformations du col de l'utérus
qui peuvent donner naissance à un cancer. Le nombre de cas de cancer du col de
l'utérus et de décès a été réduit de plus de 60 % au cours des 30 dernières
années, principalement grâce aux tests Pap périodiques.
    Au moins 20 % des femmes ne passent jamais d'examen de dépistage ou en
passent rarement. Ces femmes font généralement partie des groupes les plus
vulnérables, notamment celles qui ont plus de 50 ans, qui ont un revenu faible
ou peu de scolarité, les femmes autochtones et les nouvelles arrivantes au
Canada. Des stratégies plus efficaces et mieux ciblées sont nécessaires pour
amener les femmes qui ne passent pas périodiquement d'examens de dépistage à
le faire.
    L'objectif du Programme ontarien de dépistage du cancer du col de
l'utérus est de sauver des vies et de favoriser la bonne santé des femmes en
diminuant l'incidence du cancer du col de l'utérus et la mortalité qui en
découle. Le Programme joue également un rôle essentiel pour la sensibilisation
et l'information des spécialistes de la santé et du public à propos du
dépistage du cancer du col de l'utérus, du VPH et du vaccin contre le VPH.

    Action Cancer Ontario est l'organisme provincial qui dirige et coordonne
les services de lutte contre le cancer et les activités de prévention en
Ontario dans le but de réduire le nombre de cas de cancer et d'offrir aux
patients des soins de la plus haute qualité.
    Pour en savoir davantage à propos du vaccin contre le VPH, du cancer du
col de l'utérus et des tests Pap, veuillez consulter le site
http://www.cancercare.on.ca/index_cervicalScreening.htm (en anglais) ou le
site d'information sur le VPH de l'Ontario, à l'adresse www.hpvontario.ca (en
anglais).

    English version available





Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Elizabeth McCarthy,
Spécialiste des communications, Affaires publiques, Action Cancer Ontario,
(416) 971-9800, poste 3339, Courriel: elizabeth.mccarthy@cancercare.on.ca

Profil de l'entreprise

Action Cancer Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.