La santé mentale : un sujet encore tabou



    Concentrez-vous sur vos employés au cours de la présente
    Semaine nationale de la santé mentale

    LEVIS, QC, le 7 mai /CNW Telbec/ - Pour souligner le lancement officiel
de la Semaine nationale de la santé mentale, l'Association canadienne pour la
santé mentale (ACSM) et Desjardins Sécurité financière ont dévoilé aujourd'hui
les résultats d'une enquête selon laquelle la santé mentale est toujours un
sujet tabou dans les milieux de travail. Cette enquête révèle que seuls 34 %
des employés ont facilement accès, au travail, à des services et de l'appui en
matière de santé mentale.
    Elle montre aussi que bon nombre d'employeurs, de superviseurs et
d'employés ne savent pas comment aborder ou aider leurs collègues qui vivent
des problèmes de santé mentale. Parmi les employés qui ont appris qu'un de
leurs collègues souffrait de tels problèmes, moins de la moitié (49 %) se sont
adressés à une autre personne pour obtenir de l'information ou de l'aide. Huit
pour cent d'entre eux se sont tournés vers leur supérieur immédiat, et 7 %,
vers un programme d'aide aux employés.
    Les problèmes de santé mentale sont fort répandus en milieu de travail,
ce qui rend le silence qui les entoure d'autant plus inquiétant. Environ 43 %
des Canadiens indiquent qu'au moins un de leurs collègues a déjà souffert de
tels problèmes alors que 34 % indiquent qu'au moins un de leurs collègues a
été en congé pour cette raison et 74 %, que leurs collègues qui ont pris un
tel congé ne sont jamais revenus au travail.
    Par ailleurs, bien des gens se sentent démunis et ne savent pas comment
aborder les employés qui reviennent au travail après un tel congé. Ainsi, 57 %
des personnes interrogées ont indiqué que rien n'était fait, dans leur milieu
de travail, pour faciliter le retour des employés après un congé lié à des
problèmes de santé mentale.
    Certaines entreprises commencent toutefois à se pencher sur les problèmes
de santé mentale en milieu de travail.
    "Il y a de grands changements à l'horizon, souligne Glenn Thompson, chef
de la direction de l'ACSM. Les entreprises commencent à se rendre compte que
la santé mentale a des répercussions financières. Sans compter qu'avec la
pénurie de travailleurs que l'on connaît actuellement, les employeurs ont tout
intérêt à commencer dès maintenant à établir une culture, des politiques et
des programmes de sensibilisation qui favorisent la santé mentale de leurs
employés."
    L'ACSM propose aux employeurs quelques façons de créer un milieu de
travail propice à la santé mentale :

    
        - Former leurs gestionnaires afin qu'ils favorisent un bon équilibre
          travail-vie personnelle et qu'ils sachent comment aborder leurs
          employés qui souffrent de problèmes de santé mentale.
        - S'assurer que leurs employés connaissent les politiques et les
          programmes dont ils peuvent profiter pour prendre soin de leur
          santé mentale.
        - Offrir des horaires souples pour aider leurs employés à concilier
          leurs responsabilités professionnelles et leur vie personnelle.
        - Encourager leurs employés à rester à la maison pour prendre soin
          d'un enfant ou d'un parent malade quand cela est nécessaire.
        - Mesurer régulièrement la satisfaction de leurs employés quant à
          leur équilibre travail-vie personnelle.
        - Offrir un retour graduel aux employés qui reviennent d'une absence
          liée à des problèmes de santé mentale.

    Un programme mis sur pied par l'ACSM, Mental Health Works, offre aux
gestionnaires et aux employeurs des ressources et de la formation pour les
préparer à faire face aux problèmes de santé mentale en milieu de travail.
    "Mental Health Works répond à un besoin pressant du monde des affaires,
poursuit M. Thompson. Les employeurs se rendent compte que les problèmes de
santé mentale ont un effet négatif sur leurs résultats, et qu'il est
avantageux de savoir soutenir ses employés."
    D'après la Table ronde des entreprises et de l'économie mondiale sur la
toxicomanie et la santé mentale, les problèmes de santé mentale coûtent aux
entreprises canadiennes 14 milliards de dollars par année. "Et ce n'est
sûrement pas en faisant l'autruche qu'on pourra régler ce problème", ajoute
M. Thompson.
    La 56e édition de la Semaine nationale de la santé mentale (7 au 13 mai),
une initiative de l'Association canadienne pour la santé mentale, est
présentée cette année par Desjardins Sécurité financière. Dans le cadre de
cette campagne de sensibilisation, l'ACSM souhaite rappeler aux Canadiens
l'importance de la santé mentale, et surtout, leur offrir différents outils et
conseils sur la façon de promouvoir la santé mentale en milieu de travail.
    "Par exemple, les entreprises devraient parler régulièrement à leurs
employés de leur programme d'aide aux employés (PAE) et des services qui sont
à leur disposition. Si les employés connaissent bien ces services, ils seront
à l'aise pour les utiliser quand ils en auront besoin", explique Alain
Thauvette de Desjardins Sécurité financière.
    Pendant la Semaine nationale de la santé mentale, l'ACSM et Desjardins
Sécurité financière distribueront 30 000 marguerites partout au pays, afin
d'encourager les Canadiens à prendre un instant pour respirer, profiter du
printemps et prendre soin de leur santé mentale.
    "Beaucoup d'entreprises ont de bons programmes de mieux-être, mais la
plupart de ces derniers ne tiennent pas compte de la santé mentale, souligne
le Dr Irvin Wolkoff, psychiatre en pratique privée à Toronto et commentateur
des questions de santé mentale. Si on veut véritablement régler cette
question, on ne peut pas placer toute la responsabilité sur les épaules des
employeurs. Les superviseurs et les employés doivent aussi contribuer à la
solution et participer à la création de milieux de travail favorables, dans
lesquels la santé mentale est une priorité."
    Pour en apprendre davantage sur la santé mentale ou répondre à un
jeu-questionnaire sur l'équilibre travail-vie personnelle, visitez le site
www.acsm.ca. Jetez aussi un coup d'oeil au livret A votre santé! de
Desjardins Sécurité financière, accessible à l'adresse
www.desjardinssecuritefinanciere.com/avotresante.

    A propos du sondage

    Cette enquête a été réalisée par SOM Recherches et sondages pour le compte
de Desjardins Sécurité financière entre le 12 février et le 14 mars 2007. Au
total, 1 508 entrevues ont été menées auprès d'un échantillon représentatif
d'adultes canadiens. Le plan d'échantillonnage fournit des estimations
proportionnelles comportant une marge d'erreur maximale de 2,6 % et un niveau
de confiance de 95 % (19 fois sur 20). Les données ont été pondérées de façon
à refléter la répartition exacte de la population canadienne par régions,
sexes et groupes d'âge établie par le Recensement de 2001 de Statistique
Canada.

    A propos de l'Association canadienne pour la santé mentale

    L'Association canadienne pour la santé mentale est un organisme bénévole
oeuvrant à l'échelle nationale dans le domaine de la santé mentale. Depuis
plus de 90 ans, elle favorise la santé mentale de tous les Canadiens et offre
des services aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale, ainsi qu'à
leur famille et à leurs amis, au moyen de programmes d'éducation, de
sensibilisation, de recherche, de défense des droits et de services directs.
En plus de son bureau national, elle possède des bureaux provinciaux,
territoriaux et régionaux dans plus de 135 villes du pays.

    A propos de Desjardins Sécurité financière

    Desjardins Sécurité financière est une composante du Mouvement des caisses
Desjardins, le groupe financier intégré de nature coopérative le plus
important au Canada. Spécialisée en assurance vie, en assurance santé et en
épargne-retraite, tant individuelles que collectives, Desjardins Sécurité
financière, sur qui plus de 5 millions de Canadiens comptent chaque jour pour
assurer leur sécurité financière, emploie plus de 3 700 personnes. Elle gère
et administre un actif de près de 20 milliards de dollars et a des bureaux
dans plusieurs villes du pays dont Vancouver, Calgary, Winnipeg, Toronto,
Ottawa, Montréal, Québec, Lévis, Halifax et St. John's.
    




Renseignements :

Renseignements: Frédéric Bérard, HKDP, (514) 395-0375, poste 230,
fberard@hkdp.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.