La rivière Romaine - Capter le vent et le soleil; les rivières s'en porteront mieux!



    MONTREAL, le 17 sept. /CNW Telbec/ - Le gouvernement Charest va à
l'encontre de sa propre loi sur le développement durable, adoptée le 13 avril
2006. Ce projet de barrages de la rivière Romaine détruit l'environnement et
soustrait un immense territoire de captation du carbone en plus d'être moins
rentable - coût de plus de 9 cents du KWh - que d'autres solutions plus
efficaces et plus écologiques.
    "On aide un voisin après que celui-ci ait fait l'effort de s'aider
lui-même" d'affirmer Guy Rainville, chef du Parti vert du Québec. "Il est
avant tout de la responsabilité de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick, ainsi que
des états américains de la Nouvelle-Angleterre et de New York (pour qui cette
énergie est destinée) de mettre en place des programmes de réduction de
consommation d'énergie pour éviter la destruction de notre patrimoine naturel
et touristique".
    Il y a du vent et du soleil partout! La géothermie à elle seule réduit la
consommation en chauffage de 65%. La mise en place de plans d'efficacité
énergétique doit avoir préséance sur tout le reste.
    Le projet est-il efficace, rentable? Hydro-Québec affirme que les quatre
barrages de la Romaine fourniraient une puissance globale de 1550 MW, soit
8,0 térawattheures (TWh) pour 6,5 milliards de dollars. Pourtant, selon les
dernières études sur les parcs de vent à travers le monde, la région du grand
nord (la Baie-James) offre les meilleures conditions pour les éoliennes.
Tenant compte de cela, pourquoi ne pas installer des éoliennes à cet endroit
puisque les lignes de transports sont déjà en place? Pour 6,5 milliards
d'investissement, c'est 4550 MW, soit 16,0 TWh supplémentaires, qui seraient
disponibles, donc deux fois plus de TWh.
    De façon incompréhensible, le gouvernement Charest a rejeté le projet de
la compagnie Siemens pour la construction d'un parc éolien dans le grand nord
sous prétexte qu'il n'est pas bon que l'éolien dépasse 10% de la production
québécoise, alors qu'en Europe il dépasse les 20% !!
    Autre solution : Convertir ces 6,5 milliards en subventions pour réduire
de 40% le coût pour des panneaux solaires résidentiels et pour entreprises,
qui rendront disponibles 1625 MW. C'est 5% de plus que les barrages. Ainsi,
plus d'un millier d'emplois seraient créés sur 10 ans, nous permettant par
ricochet de devenir un leader en énergie solaire. C'est investir dans le
développement d'une expertise exportable en efficacité énergétique pour une
force saine de notre économie. Du côté de la géothermie, les mêmes
6,5 milliards offrant une subvention de 10 000$ par résidence, rendraient
disponibles 4225 MW.
    Cette économie de kilowatts de la part des usagers d'Hydro-Québec est une
récupération directe de notre richesse individuelle qui elle, est réinjectée
dans notre économie.
    A noter qu'Hydro-Québec a fait valoir devant la Régie de l'énergie en
décembre dernier qu'elle aurait des surplus d'électricité d'environ 5,6 TWh en
2008 - (d'où la pénalité de 150 millions de dollars versés à la centrale
thermique TCE de Bécancour). Il y a donc des surplus malgré notre
surconsommation d'énergie.
    "Tous les gouvernements doivent viser l'autonomie énergétique. En
première étape, il y aura toujours la réduction de la consommation qui est la
solution la plus efficace et en second lieu, un approvisionnement écologique"
de conclure M. Rainville.




Renseignements :

Renseignements: Hélène Ouellet, Parti vert du Québec, (514) 303-7750,
1-888-998-8378, info@pvq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Parti vert du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.