La relève de la main-d'oeuvre dans le secteur minier: Le choc des générations, une opportunité à exploiter!



    QUEBEC, le 18 sept. /CNW Telbec/ - L'industrie minière vit actuellement
une période intense. La vigueur des prix des métaux sur les marchés mondiaux,
stimulés par la croissance de la demande incitent les producteurs miniers et
les sociétés juniors à intensifier leurs activités.
    Avec de nombreux projets en développement, le démarrage de nouvelles
mines, l'augmentation du nombre des emplois et de multiples départs à la
retraite, l'industrie minière est confrontée à un défi de taille, celui
d'assurer la relève de sa main-d'oeuvre.
    La relève de la ressources humaine constitue un défi majeur pour
l'industrie minière qui devra s'employer à attirer, recruter et conserver une
main-d'oeuvre qualifiée, tant chez les jeunes, les femmes, les 45 ans et plus,
les communautés autochtones que chez les immigrants.
    L'intégration de cette nouvelle main-d'oeuvre diversifiée, qui démontre
des valeurs et des profils différents, représente un défi de taille pour les
gestionnaires et les superviseurs désormais confrontés à l'interaction entre
différentes générations. Le choc des générations constitue une opportunité à
exploiter pour mobiliser tous les intervenants afin de favoriser
l'épanouissement personnel et professionnel de cette nouvelle relève et
d'assurer aussi le transfert des connaissances et des compétences afin
d'atteindre les objectifs de performance, particulièrement en matière de santé
et de sécurité au travail.

    FREQUENCE DES ACCIDENTS A LA BAISSE ET AUGMENTATION DES HEURES
    TRAVAILLEES

    L'industrie minière du Québec a connu une autre année d'amélioration au
chapitre de la prévention des accidents. C'est ce qui découle d'un bilan des
performances en sécurité de l'ensemble du secteur minier québécois rendu
public aujourd'hui par l'Association minière du Québec.
    L'analyse des données pour l'ensemble du secteur minier québécois
démontre une baisse de 5,2 % pour l'ensemble des accidents survenus dans ce
secteur d'activité pour les sept premiers mois de 2007, comparativement à la
même période en 2006.
    Plus globalement, depuis vingt ans (1987-2006), le taux de fréquence pour
l'ensemble des accidents dans les mines du Québec (avec indemnité et avec
assignation de travail modifiée) a diminué de 60 % (59,7 %) pour atteindre sa
valeur la plus faible depuis deux décennies.
    Ces taux de fréquence sont calculés sur une base de 200 000 heures de
travail, soit l'équivalent du travail effectué par 100 travailleurs sur une
période d'un an. Ces résultats tiennent compte du nombre d'heures travaillées
pour chaque année. Par exemple, de janvier 2007 à juillet 2007, ce nombre
d'heures est en hausse de 10 % par rapport à la même période en 2006.
    Aucun accident mortel n'a été enregistré dans le secteur minier du Québec
depuis près d'un an.

    43E COLLOQUE ANNUEL SUR LA SECURITE DU TRAVAIL DANS LES MINES

    La 43e édition de ce colloque annuel réunit pendant deux jours, à
Val-d'Or, plus d'une centaine de gestionnaires, superviseurs et conseillers en
santé et sécurité provenant de toutes les régions minières du Québec. Le thème
retenu pour cette activité, Le choc des générations, une opportunité à
exploiter, veut mettre en relief les défis de l'intégration d'une nouvelle
main-d'oeuvre diversifiée dans le secteur minier, particulièrement en matière
de santé et de sécurité au travail.
    Les outils mis en place tels que la Formule de supervision et la Carte de
travail, le Système d'audits miniers, la formation et l'intégration des
nouveaux travailleurs favorisent l'implication de tous les intervenants pour
le contrôle des risques à la sécurité et permettent de continuer à cheminer
dans un processus d'amélioration continue dans la poursuite de meilleurs
résultats axés vers l'excellence.
    C'est dans cet esprit que des trophées d'excellence sont aussi remis à
une soixantaine de superviseurs pour souligner les résultats exceptionnels en
prévention des accidents accomplis avec leur équipe de travail.




Renseignements :

Renseignements: Personnes-ressources: M. Langis St-Pierre, président,
Comité de santé et de prévention des accidents, (819) 825-5660; M. André
Lavoie, directeur, Communications et relations publiques, Association minière
du Québec, (418) 657-2016; Hôtel Forestel, Val-d'Or, (819) 825-5660


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.