La réforme fiscale, pédagogique, de l'agroentreprise et de l'administration publique abordée au cours du 13e FORUM DE COMANDATUBA

SÃO PAULO, le 7 mai 2014 /CNW/ - Le 13e FORUM DE COMANDATUBA commanditée par LIDE - un groupe de chefs d'entreprise présidé par Joao Doria Jr., s'est déroulé du 1er au 4 mai à Bahia en présence de 320 chefs d'entreprise et autorités politiques collaborant sur un Programme de développement du Brésil. Une cérémonie s'est déroulée lors de la première soirée du forum au cours de laquelle les Directeurs généraux qui ont contribué le plus aux actions importantes pour le développement du pays ont reçu le prix LIDE AWARD 2014.

Le sénateur Aecio Neves et Eduardo Campos, ancien gouverneur de Pernambuco et tous les deux candidats à la présidence de la République ont présenté leurs plateformes durant le Séminaire LIDE, qui proposait également la participation de représentants des domaines de la politique et de l'économie, Marina Silva, le candidat à la vice-présidence du parti Campos et les entrepreneurs Jorge Gerdau, président du Conseil d'administration de Gerdau Group et Edson Bueno, président du Conseil d'Amilpar et de LIDE EMPRENDEDOR.

Aecio Neves s'est prononcé en faveur du vote de district et l'intention d'une réélection avec un mandat de cinq ans. Avec l'expression, "Nous sommes tous Brésiliens, le Brésil ne doit pas être divisé en Nous contre Eux", le sénateur critique les changements des piliers macroéconomiques réalisés au cours du second mandat de l'ancien président Lula. Aecio estime que le prochain président assurera la présidence d'un pays confronté à de graves problèmes, un taux d'inflation croissant, un taux faible de croissance et une perte de crédibilité.

Selon Joao Doria Jr., président de LIDE, "L'isolation de Dilma est troublante, être éloigné représente une situation difficile pour le Brésil". D'après lui, l'opposition représentée par Aecio et Campos est attribuable à la situation de stagnation et d'hibernation actuelle du pays.

La question sur la charge fiscale était l'un des quelques points de désaccord. Aecio Neves a divisé le sujet fiscal en deux sections : si élu, il créerait un département spécial nommé pour présenter une proposition simplifiant le système dans les premiers mois. Par la suite, un contrôle des plus stricts des dépenses gouvernementales serait mis en œuvre, menant à une réforme complète. D'autre part, Eduardo Campos s'est prononcé en faveur d'une réduction du nombre de ministères au sein du gouvernement et renforçant une synergie des politiques monétaires et fiscales grâce à une réforme fiscale par groupe.

Les investissements dans le domaine de l'éducation ont été critiqués par Eduardo Campos qui croit qu'il existe un apartheid dans le domaine de l'éducation. "Le gouvernement consacre des billions de dollars dans le secteur de l'énergie, mais uniquement 12 milliards de réals brésiliens dans le programme Fundeb". Selon Campos, "Nous devons abandonner nos vieux vêtements et entreprendre le virage", traduisant que le moment est venu pour un changement dans le gouvernement.

Le forum se déroule chaque année avec pour objectif de mener des débats sur les politiques relatives à l'économie, la gestion des affaires et la responsabilité sociale qui ont un impact sur le cadre national.

SOURCE : Forum de Comandatuba

Renseignements : Rose Rocha : rose-rocha@cdn.com.br +55 (11 3643-2952)

Profil de l'entreprise

Forum de Comandatuba

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.