La reconnaissance du titre aborigène et la mise en œuvre des droits ancestraux et issus de traités : un enjeu majeur pour l'avenir du Canada et pour la prochaine campagne électorale fédérale

WENDAKE, QC, le 8 avril 2015 /CNW Telbec/ - « Le Canada et les provinces ne savent plus quels prétextes inventer pour bloquer la conclusion de traités et d'ententes honorables entre la Couronne et les Premières Nations. Il y a urgence d'agir. », a déclaré le chef de l'APNQL, Ghislain Picard.

Le chef de l'APNQL réagit ainsi au rapport que Me Douglas Eyford a récemment remis au ministre fédéral des Affaires autochtones, et qui a été rendu public. Le rapport porte sur la politique fédérale de règlement des revendications globales des Premières Nations et a été préparé à la demande du ministre. Rappelons cependant que le ministre Bernard Valcourt a par ailleurs rendu publique récemment à ce sujet une politique intérimaire développée unilatéralement, ce qui augure bien mal pour un réel progrès.

L'enlisement de dizaines de dossiers de négociation porte un préjudice grave aux Premières Nations impliquées ainsi qu'au développement du Canada. Tous les citoyens de ce pays, sans distinction, en paient un lourd prix. Plus d'un milliard de dollars ont ainsi été engagés dans des négociations qui, le plus souvent, n'ont produit que de la frustration. Pendant combien de temps encore pourra-t-on tolérer le statu quoi?

L'APNQL constate que le rapport de Me Eyford contient des éléments positifs sur lesquels un gouvernement qui en aurait la volonté pourrait s'appuyer pour faire progresser rapidement tous les dossiers de négociation.

« Tout a été dit et écrit au cours des quarante dernières années sur la nécessité de réconcilier, par des ententes et des traités honorables, les intérêts des Premières Nations et ceux de la Couronne. Le Canada a connu, au cours de ces années de négligence, de nombreuses crises sociales qui ont marqué son histoire. Vingt-cinq ans après la « crise » d'Oka, n'a-t-on rien appris?, ajoute le chef Ghislain Picard.

La prochaine campagne fédérale est l'occasion incontournable pour tous les partis politiques en présence de s'engager formellement envers une démarche sincère de réconciliation. L'APNQL ne manquera pas une occasion de le leur rappeler », conclut Ghislain Picard, chef de l'APNQL.

À propos de l'APNQL
L'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l'organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador. www.apnql-afnql.com.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador

Renseignements : Mélanie Vincent : vincentmelaniemv@gmail.com, Cell. : 418-580-4442

LIENS CONNEXES
www.apnql-afnql.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.