La recherche de Santé Canada le confirme: L'attaque contre les cigarillos aromatisés est sans fondement



    MONTREAL, le 19 févr. /CNW Telbec/ - Des données récemment publiées par
Santé Canada et Statistique Canada montrent clairement que l'usage de petits
cigares / cigarillos (avec ou sans saveur) chez les mineurs est en chute au
Canada. L'Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC), la
meilleure mesure du tabagisme au pays, a récemment annoncé ses résultats pour
2008 (Phase 1).
    De façon générale, chez les mineurs au Canada, la prévalence de
consommation de petits cigares / cigarillos (avec ou sans saveur) et le nombre
de fumeurs sont en déclin en 2008.

    
    - Chez les mineurs (âgés de moins de 18 ans), le taux de prévalence a
      baissé de 8,4% en 2007 à 7,4% en 2008 - résultant en 12 100 fumeurs de
      petits cigares / cigarillos de moins.
    - Chez les 18-19 ans, le taux de prévalence a baissé de 14,2% en 2007 à
      13,6% en 2008 - résultant en 5 500 fumeurs de petits cigares /
      cigarillos de moins.

    Comparativement, l'usage de la cigarette a augmenté au cours de la même
période.

    - Chez les mineurs (âgés de moins de 18 ans), il y a 1 135 fumeurs de
      cigarettes de plus en 2008 (comparé à 2007).
    - Chez les 18-19 ans, il y a 7 596 fumeurs de cigarettes de plus en 2008
      (comparé à 2007).
    

    De plus, 91% de ceux ayant répondu qu'ils avaient essayé un petit cigare
/ cigarillo (avec ou sans saveur) au cours des 30 derniers jours sont d'âge
légal pour le faire. L'ESUTC 2008 confirme à nouveau ce que l'ESUTC 2007 nous
avait déjà dit - que la vaste majorité des consommateurs de petits cigares /
cigarillos sont d'âge légal pour acheter le produit, et que la majorité est
âgée de plus de 25 ans. Suggérer que ces produits sont spécifiquement conçus
pour cibler les jeunes n'est tout simplement pas corroboré par la moindre
recherche. Les données de l'ESUTC constituent une preuve que ce qui a été
promu publiquement au sujet des petits cigares / cigarillos est carrément
mensonger.
    Ces nouvelles données arrivent suite à l'émergence d'un débat de poltique
publique dans diverses juridictions canadiennes cherchant à arbitrairement
bannir les cigarillos aromatisés (en réponse à la panique et la peur créées
par les groupes anti-tabac extrémistes) - et de nouvelles informations
montrant clairement un intérêt grandissant au sein de groupes affiliés au
crime organisé pour le trafic de ces produits populaires des Etats-Unis au
Canada.
    "La pression pour interdire les petits cigares / cigarillos aromatisés
est une attaque orchestrée montée par une poignée de groupes anti-tabac
extrémistes au Canada, qui ont trouvé un support naif de la part
d'organisations jeunesse, d'agences de santé et de politiciens
bien-intentionnés mais gravement mal informés", dit Luc Martial (en charge des
affaires gouvernementales pour Casa Cubana, et anciennement avec l'Association
pour les droits des non-fumeurs, le Conseil canadien sur le tabac et la santé,
le Centre national de documentation sur le tabac et la santé, et le Bureau de
la lutte au tabagisme à Santé Canada).
    "Ces attaques sont purement basées sur la haine, et non sur la santé",
poursuit M. Martial. "D'un point de vue rationnel, en termes de contrôle du
tabac, bannir les petits cigares / cigarillos est simplement une mauvaise
politique de santé publique qui causera des problèmes plus graves et
irrévocables à notre société. En ce qui a attrait aux mineurs, c'est une
question d'accès au produit - et non de conception du produit. "
    A un moment dans notre histoire où les emplois légitimes et les revenus
gouvernementaux sont sérieusement menacés, toute législation anti-commerce
injustifiée constitue un acte publiquement nuisible et irresponsable.
    Le gouvernement de l'Ontario a récemment pris le public de court et a
irresponsablement précipité le passage d'une loi interdisant ces produits - et
l'a fait en ayant recours à la peur, la fausse représentation et la haine
promues par les groupes anti-tabac extrémistes. Même si aucune date d'entrée
en vigueur a été identifée en Ontario, on peut s'attendre à ce qu'une telle
interdiction augmente davantage le trafic d'armes et de drogues au Canada;
qu'elle heurte des milliers de commerçants légitimes dans la province; qu'elle
fasse inutilement perdre des millions de dollars aux revenus gouvernementaux
légitimes actuels; et qu'elle fournisse des produits du tabac beaucoup moins
chers et moins contrôlés aux jeunes en Ontario.
    Bien que certains politiciens et gouvernements d'autres provinces ont
depuis exprimé une inquiétude orchestrée similaire par rapport aux petits
cigares / cigarillos aromatisés, aucun ne s'est donné la peine d'entreprendre
la moindre recherche ou analyse du produit ou de son marché.
L'Ile-du-Prince-Edouard est la seule province au Canada ayant démontré un
véritable leadership en termes de responsabilité gouvernementale, en demandant
formellement à son département de la santé d'examiner le produit, son marché
et l'enjeu en question - avant d'introduire une législation anti-commerce.
    De plus, d'un point de vue de politique publique, aucun gouvernement,
incluant l'Ontario, n'a expliqué comment il pouvait justifier interdire les
saveurs dans les produits du tabac lorsque les mêmes saveurs sont retrouvées
dans une plus grande variété de produits alcoolisés - qui sont incidemment
vendus dans des commerces contrôlés par le gouvernement. Particulièrement à un
moment où 4 à 5 fois plus de jeunes consomment de l'alcool que du tabac, on ne
peut que se demander comment un gouvernement peut interdire les saveurs de
l'un, mais pas de l'autre. Il n'y a également pas eu d'explication publique
fournie quant à la logique d'interdire les petits cigares / cigarillos
aromatisés - quand leur consommation est en déclin chez les mineurs et les
18-19 ans, alors qu'elle augmente au sein des mêmes groupes d'âge avec la
cigarette.
    Les politiciens canadiens ayant parlé avec tant d'outrage passionné
contre ces produits aromatisés ne savent tout simplement pas de quoi ils
parlent. Point. Leurs positions et leurs assertions demeurent sans mérite
factuel.
    En bout de ligne, une loi interdisant ces produits, telle que récemment
passée (mais pas encore appliquée) en Ontario viendra alimenter une guerre
avec l'économie sous-terraine - que nous ne pouvons jamais espérer gagner.

    Casa Cubana est un importateur de cigares établi en 1998 à Montréal
distribuant des produits traditionnels et de qualité à travers le Canada. Avec
plus de 450 produits relatifs aux cigares dans son catalogue, la compagnie
fait affaire avec plus de 10 000 clients au détail au pays. Casa Cubana est le
distributeur exclusif des cigarillos aromatisés Prime Time.




Renseignements :

Renseignements: Luc Martial - Affaires gouvernementales, Casa Cubana,
(819) 682-2352, Cellulaire: (819) 743-9140

Profil de l'entreprise

Casa Cubana

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.