La recherche au service de la pêche - LE MINISTERE ANALYSE LES PERFORMANCES DE L'OMBLE MOULAC



    QUEBEC, le 10 juill. /CNW Telbec/ - Dans le but d'améliorer le rendement
de la pêche sportive dans certains lacs du Québec, une équipe du ministère des
Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) étudie présentement l'omble
moulac. Ce poisson est en fait un hybride issu du croisement de l'omble de
fontaine (truite mouchetée) et du touladi (truite grise ou truite de lac). Ces
études sont menées en collaboration avec la réserve faunique de Portneuf, la
Pisciculture de la Jacques-Cartier et l'Université du Québec à Chicoutimi.
    Depuis quelques années, la qualité de la pêche à l'omble de fontaine tend
à diminuer dans plusieurs lacs du Québec, notamment à cause de l'arrivée
d'espèces compétitrices tels le meunier noir et la perchaude. Des solutions
ont été envisagées pour réussir à mettre en valeur certains de ces lacs et
l'introduction de l'omble moulac s'avère pour l'instant l'une des plus
intéressantes. Ces poissons prédateurs ne subissent pas la compétition des
espèces présentes dans le plan d'eau puisqu'ils s'en alimentent et croissent à
leurs dépens.
    L'omble moulac est produit artificiellement en pisciculture à partir
d'oeufs d'omble de fontaine et de semences de touladi. Il présente des
caractéristiques intermédiaires par rapport à celles de ses deux parents sur
les plans physique et comportemental, mais sa croissance rapide est supérieure
à la leur. A titre d'exemple, un omble moulac de deux ans peut peser environ
deux livres, soit le poids d'une truite mouchetée d'environ six ans. L'omble
moulac représente donc une belle occasion pour diversifier le produit de
pêche; on offre ainsi des poissons de belle taille aux pêcheurs, et ce, après
quelques années seulement de croissance en lac.
    La chair de ce poisson est rosée et délicate, preuve d'une alimentation
riche en crustacés. Elle fait donc le délice des amateurs de poissons lorsque
vient le temps de passer à table.

    Suivi télémétrique

    L'utilisation de l'omble moulac est aujourd'hui très répandue en Amérique
du Nord où plus de deux millions d'individus sont introduits dans des plans
d'eau chaque année, dont près de 750 000 uniquement en Ontario. Par contre,
peu de renseignements sont disponibles concernant le suivi du succès des
pratiques d'ensemencement et la performance des indicateurs de pêche (succès,
taux de retour). Pour sa part, le MRNF désire aller un peu plus loin en
effectuant des études scientifiques sur l'écologie de cette truite hybride,
les caractéristiques de son habitat tout au long de l'année et la performance
des ensemencements en lac (ex. : indicateurs de pêche, croissance, etc.).
    L'omble moulac a été introduit dans plusieurs régions du Québec, mais
c'est dans la réserve faunique de Portneuf que s'effectuent des travaux
d'acquisition de connaissances depuis plus de cinq ans. Parmi ceux-ci, il y a
le suivi télémétrique des poissons à l'intérieur de leur habitat. Grâce à
l'insertion de puces électroniques dans la cavité abdominale du poisson, il
est possible d'en connaître davantage sur ses habitudes de vie, ses besoins en
température et en oxygène ainsi que ses déplacements à l'intérieur des plans
d'eau et vers les cours d'eau avoisinants.
    Les résultats devraient permettre au MRNF de déterminer dans quel type de
lac les ombles moulacs donnent de bons rendements et d'améliorer ses
connaissances sur l'écologie de ces hybrides avant de les utiliser
progressivement dans d'autres plans d'eau du Québec, selon des critères et une
méthodologie qui auront fait leurs preuves.
    Pour en savoir davantage :

    
    - La recherche au service de la pêche : la performance de l'omble moulac
      scrutée à la loupe par le MRNF


    Source :                                Information :

    Chantal Drapeau                         Martin Arvisais
    Direction des communications            Direction de l'aménagement de la
    Ministère des Ressources naturelles     faune de la Capitale-Nationale et
    et de la Faune                          de la Chaudière-Appalaches
    418 627-8609, poste 3003                418 644-1778, poste 319
    
    -%SU: SPT,AGR
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Martin Arvisais, Direction de l'aménagement de la faune
de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, (418) 644-1778, poste
319; Source: Chantal Drapeau, Direction des communications, Ministère des
Ressources naturelles et de la Faune, (418) 627-8609, poste 3003

Profil de l'entreprise

MINISTERE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE LA FAUNE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.