La récession incite les Canadiens à l'épargne; Sherry Cooper de BMO Groupe financier présente un nouveau rapport



    MONTREAL, le 26 févr. /CNW/ - Un nouveau rapport de BMO Groupe financier
révèle que la récession en cours a incité les Canadiens à épargner davantage
de leurs dollars durement gagnés, tout en complétant leur revenu en prenant un
second emploi ou une deuxième hypothèque. Les résultats du sondage indiquent
par ailleurs que plus de Canadiens ont l'intention de cotiser à leur REER
cette année.
    Les conclusions du sondage BMO Regard sur l'épargne, qui a permis de
sonder l'opinion des Canadiens au sujet de la crise financière internationale
et de ses répercussions sur leurs stratégies en matière d'épargne et de
placement pendant la campagne des REER, révèlent que :

    
    -  près de la moitié d'entre eux, soit 48 pour cent, ont pris des mesures
       pour améliorer leur épargne;
    -  la moitié des Canadiens ont établi un budget de réduction des dépenses
       familiales;
    -  les deux-tiers des Canadiens feront des cotisations à leur REER cette
       année, par rapport à la moitié seulement en 2008;
    -  de plus, 31 pour cent d'entre eux ont augmenté leur revenu en prenant
       un second emploi ou une deuxième hypothèque, alors que 25 pour cent
       des répondants ont réduit leurs achats importants.
    

    "Nous constatons que la plupart des gens n'épargnent pas assez pour se
permettre le niveau de vie attendu à la retraite, indique Sherry Cooper,
économiste en chef de BMO Groupe financier et auteure de The New Retirement:
How It Will Change Our Future. J'insiste sur le fait que ce n'est pas le temps
de cesser d'épargner. J'exhorte les gens à continuer à épargner autant qu'ils
le peuvent, à maximiser leur REER et à utiliser le nouveau compte d'épargne
libre d'impôt au maximum."
    Malgré l'augmentation des sommes épargnées, la vaste majorité des
Canadiens n'a toujours pas de plan financier.

    
    -  42 pour cent des Canadiens croient à tort qu'ils n'ont pas assez de
       fonds pour se prévaloir d'un plan financier.
    

    "Alors qu'ils disposent de comptes bancaires mieux pourvus, il importe
que les Canadiens adoptent une démarche à long terme à l'égard de la gestion
de leur argent, que leurs épargnes se chiffrent en milliers ou en dizaines de
milliers de dollars, commente Linda Knight, présidente et chef de
l'exploitation de BMO Fonds d'investissement. Il n'en coûte rien aux clients
de s'arrêter dans une succursale de BMO pour parler à un conseiller financier
qui pourra les aider à faire fructifier leur argent durement gagné pour
l'avenir."

    Au cours des derniers mois, les habitudes de gestion de l'épargne des
Canadiens ont grandement évolué.

    
    -  Depuis décembre 2008, le pourcentage de Canadiens qui avouent prendre
       les questions d'argent plus au sérieux est passé de 20 pour cent à 29
       pour cent.
    -  De plus, le nombre de Canadiens qui envisagent de retirer de l'argent
       de leur REER pour compléter leurs liquidités a chuté de 15 pour cent
       en janvier 2009 à seulement 10 pour cent en février.
    -  Le nombre de Canadiens qui envisagent de diminuer leur cotisation à
       leur REER est passé de 31 pour cent en janvier 2009 à seulement 20
       pour cent en février.

    Le bon sens en matière de gestion financière a aussi joué sur la façon
dont les Canadiens qui recevront un remboursement d'impôt pour 2008 entendent
le dépenser.

    -  51 pour cent d'entre eux prévoient se servir de leur remboursement
       pour combler des besoins importants à long terme comme le paiement des
       cartes de crédit (25 pour cent), profiter du nouveau crédit d'impôt à
       la rénovation domiciliaire (22 pour cent) et investir dans un CETA ou
       un REER (20 pour cent).
    -  Seulement 12 pour cent des Canadiens prévoient utiliser leur
       remboursement d'impôt pour se gâter.

    La récession a en outre entraîné un changement inévitable des
préoccupations des familles canadiennes, plus de parents inculquant désormais
des habitudes de dépenses plus responsables à leurs enfants.

    -  41 pour cent des familles ont commencé à réduire les sommes dépensées
       pour leurs enfants.
    

    "De nombreuses familles déploient des efforts titanesques pour passer à
travers la récession, ajoute Mme Knight. Il n'est pas toujours facile de
savoir comment gérer son argent; c'est pourquoi nous sommes là."
    Le sondage en ligne de Léger Marketing a été effectué du 5 au 9 février
2009 à partir d'un échantillonnage de 1 502 Canadiens de 18 ans et plus. La
marge d'erreur d'un échantillonnage de cette taille est de +/- 2,5 %, 19 fois
sur 20.

    Note du rédacteur :

    Une conférence média de Sherry Cooper et de Judy Thomson est disponible
jusqu'à 18 h, le 27 février 2009, au 416-695-5800 / 1-800-408-3053, code
d'accès : 7104437.




Renseignements :

Renseignements: Lucie Gosselin, Montréal, lucie.gosselin@bmo.com, (514)
877-1101

Profil de l'entreprise

BMO BANQUE DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme

BMO Groupe financier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.