La Promesse électorale des conservateurs sur le tabac : dangereuse et erronée



    MONTREAL, le 19 sept. /CNW Telbec/ - La récente promesse électorale du
Parti Conservateur du Canada d'imposer un emballage minimum pour les petits
cigares/cigarillos et d'interdire l'ajout d'arômes dans ces derniers -
fournirait des produits du tabac à la fois beaucoup plus nombreux et beaucoup
moins chers et contrôlés aux jeunes canadiens.
    "Bien que Casa Cubana partage l'intérêt porté par le Parti Conservateur
pour la protection de nos enfants, la proposition du Premier Ministre Stephen
Harper d'imposer un emballage minimum et d'interdire les cigarillos aromatisés
est dangereusement erronée", dit Luc Martial (en charge des affaires
gouvernementales pour Casa Cubana, et auparavant avec l'Association pour les
droits des non-fumeurs, le Conseil canadien sur le tabagisme et la santé, le
Centre national de la documentation sur le tabac et la santé, et le Programme
de la lutte au tabagisme à Santé Canada). M. Martial, un vétéran de 17 ans du
dossier du contrôle du tabac au Canada, avertit qu'une telle approche
réglementaire alimenterait le marché incontrôlable de contrebande de tabac -
qui touche déjà les cours d'école à travers le pays.
    "Bien qu'en apparence, les politiques proposées semblent nobles et
justifiées - le fait est que l'industrie, le produit et son marché ne sont pas
bien connus ou compris par les politiciens, et que l'action réglementaire
proposée est malheureusement erronée et mal conçue, et viendrait causer plus
de mal que de bien", soutient M. Martial.
    Parmi les recherches et les données statistiques limitées existant sur
ces produits, peu est connu sur l'origine des produits étant consommés; les
quantités étant consommées; les modes d'achat de ces produits; et l'impact
probable de la réglementation proposée sur ces variables. Casa Cubana a en
fait contacté le Premier Ministre ainsi que le Ministre de la Santé en février
dernier afin de pro-activement réviser et discuter de ces enjeux, mais n'a
jamais reçu le moindre signe d'intérêt de la part du gouvernement de recevoir
les connaissances et l'expertise leur étant nécessaires. Pour un parti disant
accorder autant d'importance à l'imputabilité et à la responsabilité
gouvernementales, leur choix de réglementer dans la noirceur complète est pour
le moins mystérieux.
    Le site même de campagne du Parti Conservateur contient des erreurs
factuelles sur le dossier - par exemple la suggestion que les mises en garde
relatifs à la santé ne sont pas obligatoires sur les paquets de cigarillos de
moins de 20 unités. Les mises en garde relatifs à la santé apparaissant sur
tous les produits de cigares (incluant les cigarillos) sont mandatés par la
loi depuis l'adoption de le Règlement sur l'information relative aux produits
du tabac, en 2000. Bien que les mises en garde sur les produits de cigares
diffèrent de celles sur les cigarettes (par leur taille et leur emplacement),
le fait demeure que tous les formats de produits de cigares doivent avoir et
ont une mise en garde relative à la santé - mandatée depuis longtemps par le
gouvernment fédéral.
    Il est important de noter que les cigarillos à saveur de fruits
représentent moins de 0,5% du marché du tabac au Canada, et comportent
exactement les mêmes saveurs retrouvées dans une variété nettement plus
importante de breuvages alcoolisés vendus par les gouvernements canadiens à
travers le pays. S'il est élu, il serait intéressant de voir comment un
gouvernement conservateur justifierait de ne pas immédiatement et
automatiquement interdire les mêmes saveurs fruitées retrouvées dans les
produits alcoolisées au Canada - particulièrement lorsque les données du
gouvernement démontrent maintenant clairement que de 4 à 5 fois plus de jeunes
du secondaire consomment de l'alcool que du tabac.
    Autre fait aussi important - le cigarillo aromatisé le moins dispendieux
sur le marché se vend présentement 10 fois plus cher qu'une cigarette de
contrebande typique trouvée dans les cours d'écoles canadiennes. De fait, de
façon comparative, le prix des cigarillos aromatisés sur le marché canadien
est actuellement prohibitif - et tout expert honnête et raisonnable en
contrôle du tabac serait en accord. Les restrictions sur le prix et
l'emballage continuellement réclamées par les groupes anti-tabac résulteraient
en un prix par unité plus bas - encourageant ainsi l'initiation et la
consommation juvéniles. Selon les dires de certains, il semble maintenant que
des jeunes achètent illégalement des cigarillos aromatisés en paquets de 20 et
les revendent à 1$ l'unité dans la cour d'école.
    Depuis plusieurs mois, plusieurs groupes anti-tabac ont intensifié leurs
efforts afin de créer plus de chaos par rapport au tabac dans notre pays, en
présentant de façon inexacte et trompeuse des données sur l'industrie des
cigarillos aromatisés, ses produits et le marché. Les données utilisées par
ces groupes extrémistes ne supportent en aucun cas leurs propositions
d'interdire les cigarillos ou les saveurs. Ce que les données nous démontrent
clairement, toutefois, est que "l'accès" au produit - et non sa conception,
son prix ou son emballage - constitut l'enjeu réel ici. Les jeunes obtiennent
des produits du tabac de leurs amis et des membres de leur famille à un niveau
alarmant - et le font souvent avec la connaissance et l'approbation de leurs
parents. Le fait est que la vaste majorité des Canadiens qui consomment des
cigarillos (avec ou sans saveur), selon l'Enquête de surveillance de l'usage
du tabac au Canada (ESUTC), est âgée de plus de 25 ans. Alors que certains
mineurs canadiens obtiennent accès à ces produits, comme ils obtiennent de
manière encore plus importante accès à d'autres produits restreints par l'âge
(ex.: alcool, loterie) ou carrément illégaux (ex.: marijuana) - interdire les
cigarillos aromatisés viendrait uniquement pénaliser les Canadiens respectant
actuellement la loi. Ceux qui contournent la loi ou permettent à celle-ci
d'être contournée ne seraient aucunement affectés par la réglementation
proposée.
    Finalement, Casa Cubana est hautement insulté par toute suggestion que la
compagnie met en marché des produits du tabac ciblant les jeunes de n'importe
quelle manière. De plus, les dizaines de milliers de Canadiens travaillant
pour ou en partenariat avec la compagnie - plusieurs d'entre eux étant des
mères et des pères - sont davantage hautement insultés par toute suggestion
que nous nous associerions avec des produits du tabac qui ciblent les jeunes
et / ou que nous nous soucions moins des jeunes et des enjeux reliés aux
jeunes que d'autres parents canadiens. A un moment où les données
gouvernementales continuent d'ébalir l'alcool, le jeu et l'usage de la
marijuana comme étant des problèmes beaucoup plus présents et prédominants
dans la vie des jeunes, on doit se questionner sur le raisonnement et les
motifs derrière l'agenda actuel contre les cigarillos.

    Casa Cubana est un importateur de cigares de qualité basé à Montréal.
Etabli en 1998, la portée de la compagnie s'étend à travers le Canada avec des
ventes touchant plus de 10,000 comptes - incluant des grossistes, des chaînes
au détail, des stations d'essence, des épiceries et des boutiques hors-taxes.
La compagnie importe et distribue une grande variété de produits de cigares,
dont des produits traditionnels, des petits cigares et des cigarillos
aromatisés.




Renseignements :

Renseignements: Luc Martial, (819) 682-2352, Cell: (819) 743-9140

Profil de l'entreprise

Casa Cubana

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.