La prévention du suicide dans la société québécoise



    MONTREAL, le 9 sept. /CNW Telbec/ - C'est en présence des membres de la
presse que monsieur Bruno Marchand, directeur général de l'Association
québécoise de prévention du suicide (AQPS) accompagné de la star
académicienne, madame Marie-Eve Côté, porte-parole de l'événement, ont procédé
au lancement de la septième édition de la Journée mondiale de prévention du
suicide.
    Sous l'égide de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en
collaboration avec l'Association internationale pour la prévention du suicide
(AIPS), cette journée a pour but de susciter un engagement et une action à
l'échelle mondiale en faveur de la prévention du suicide.
    Chaque jour sur la planète, trois milles personnes, en moyenne, se
suicident. On compte vingt tentatives ou plus pour un suicide. Chaque jour au
Québec, trois personnes se suicident, c'est 1091 personnes par année(*).
    Le thème de cette journée est : La prévention du suicide dans des
cultures différentes. A ce titre nous avons voulu évaluer les efforts déployés
dans la culture québécoise en cette matière et les mettre en relief avec ce
qui se fait ailleurs dans le monde.
    
    Le caractère unique du Québec
    -----------------------------
    
    "Malgré les pertes toujours trop nombreuses de personnes par suicide, le
Québec possède un modèle unique par son approche en prévention du suicide.
Nous avons un réseau structuré, une ligne 1-866-APPELLE, des ressources
expérimentées, des chercheurs d'envergure internationale et une population
plus ouverte à ce fléau. Maintenant, nous devons aller plus loin et refuser le
suicide, pour en faire un enjeu de société et mieux le combattre, a déclaré
monsieur Bruno Marchand, directeur général de l'AQPS"
    
        - Un réseau d'intervenants compétents
    
    Ce qui caractérise le Québec et que l'on ne retrouve pas ailleurs dans le
monde, c'est un réseau organisé et structuré de centres de prévention du
suicide dévolus exclusivement à la prévention du suicide. Déployés sur la
presque totalité du territoire québécois, il offre un accès rapide et de
qualité à des ressources spécialisées et compétentes, grâce à la ligne
d'intervention 1 866-APPELLE, disponible 24 h sur 24 et 7 jours par semaine.
Aucune autre province canadienne ou autre pays ne possède une telle qualité de
service.
    
        - Des chercheurs d'envergure internationale
    
    Notre recherche est extrêmement dynamique et nos chercheurs ont fait des
découvertes importantes dans les dernières années, ils sont sollicités de par
le monde afin de présenter le fruit de leur travail. D'ailleurs, le président
de l'Association internationale de prévention du suicide(AIPS), Brian L.
Mishara, chercheur de renommée international, il dirige à l'UQAM le Centre de
recherche et d'intervention sur le suicide et l'euthanasie (CRISE).
    
        - Une population de plus en plus conscientisée
    
    Il ne faut pas voyager bien loin pour constater à quel point la question
du suicide est tabou. Ils ne sont pas rares les endroits sur la planète où
parler de suicide relève de la pure hérésie. Au Québec, c'est tout le
contraire. La population québécoise démontre une plus grande ouverture
qu'auparavant à en discuter ouvertement. Nous sommes de plus en plus nombreux
à croire que le suicide n'est pas une fatalité et qu'il est possible de le
prévenir.
    
    Une porte-parole de premier choix
    ---------------------------------
    
    Cette année, la star académicienne, Marie-Eve Côté agit à titre de
porte-parole. Elle témoignera de sa tentative personnelle de suicide et du
message qu'elle veut transmettre pour le prévenir.
    "J'avais 17 ans, des fréquentations discutables, je voyais noir, j'ai
consommé encore plus pour brouiller ma vision, pour noyer ma souffrance.., Je
ne savais plus comment arrêter. Je ne savais pas comment dire : Hey! J'ai
besoin d'aide.., j'avais honte de demander de l'aide et la seule solution que
je voyais était de mettre fin à ma souffrance. Après ma tentative, un mois à
l'hôpital pour me rétablir, ce qui m'a sauvé, j'ai réalisé tout l'amour qu'il
y avait autour de moi, je comptais pour quelqu'un et surtout pour ma famille.
Grâce à l'amour et à la compréhension de mes proches, j'ai recommencé à zéro
et j'ai redécouvert qui j'étais, j'ai redécouvert la vie, a témoigné Marie-Eve
Côté."
    
    Que devons-nous faire pour combattre la culture du suicide?
    -----------------------------------------------------------
    
    Pour Bruno Marchand, directeur général de l'AQPS, il est possible de ne
plus perdre ceux qu'on aime par suicide. Les centres de prévention font
parties de la solution, aussi la vigilance et la mobilisation par l'action
individuelle de chacun peut faire une grande différence dans la prévention du
suicide.
    "Si chacun de nous était sensible à la souffrance de ses proches et
acceptait d'aborder la question du suicide avec la personne qui souffre, ce
serait un grand changement de culture et nous pourrions encore mieux le
prévenir. Trop souvent nous pensons que le choix du suicide est une décision
qui appartient à celui ou celle qui désirent soulager sa souffrance.
Laissons-nous un ami, un collègue conduire sa voiture en état d'ébriété? Non,
nous intervenons parce qu'il n'a pas conscience du danger qu'il représente
pour lui-même et les autres. Il est aussi de notre devoir comme citoyen
responsable, de questionner, écouter, aider, référer et agir si nous pensons
qu'une personne qu'elle soit un proche ou non, a un jugement altéré qui
pourrait mettre en danger sa vie et affecter celle de ses proches, a conclu
monsieur Bruno Marchand."
    
    Un spectacle bénéfice
    ---------------------
    

    Pour contribuer à la cause, Marie-Eve Côté a mis sur pied un concert
bénéfice. Sous le thème Cramponne-Toi, elle vous convie au Club Soda le 10
septembre à 21 h 00. Tous les profits seront partagés entre l'AQPS et Suicide
Action Montréal. Marraine de l'évènement, Marie-Eve Côté sera accompagnée de
plusieurs artistes qui uniront leur voix afin d'attirer l'attention de la
population et des médias sur ce fléau. Parmi les artistes présents,
Marie-Chantal toupin, Suzie Villeneuve, le groupe SENS, Christian Sbrocca,
Emmanuel Auger, Audrey Gagnon, Etienne Drapeau. Hugo Lapointe, David Jalbert,
Steve Martin, Virginie Cummins, Eric Poulin, Johannie Pilon et Johanne Blouin.

    A propos de l'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS)

    L'AQPS a pour mission d'oeuvrer au développement de la prévention du
suicide au Québec. Elle regroupe les organismes voués et toutes les personnes
impliquées en prévention du suicide afin d'agir de façon concertée et
efficace. Elle vise à mobiliser l'opinion publique et les décideurs face à la
gravité de la problématique du suicide; promouvoir des mesures qui
favoriseront l'émergence d'un contexte social, politique et économique propice
à favoriser l'attachement à la vie et à la prévention du suicide; soutenir les
centres de prévention du suicide et toutes autres ressources oeuvrant pour la
même cause au Québec; favoriser la responsabilisation et la concertation des
différents milieux susceptibles d'être des partenaires en prévention du
suicide.

    
    (*) La mortalité par suicide au Québec : Tendances et données récentes,
        1981 à 2007. Gagné M., Saint-Laurent D., 1er trimestre 2009,
        publication # 890, p.4
    




Renseignements :

Renseignements: Sogecom: Luc Tremblay, (514) 235-0793,
sogecom@videotron.ca; Source: AQPS


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.