La prévention de la fraude est cruciale en période de récession: Ernst & Young



    MONTREAL, le 21 janv. /CNW Telbec/ - Selon Ernst & Young, le contexte
économique actuel accroît les risques de comportement contraire à l'éthique et
de fraude potentielle.
    Cela s'applique particulièrement aux sociétés dont les cadres n'ont
aucune expérience des défis d'une récession mondiale parmi lesquels ils
devront manoeuvrer.
    "La fraude est le résultat de la pression, de l'occasion et de la
justification. Les récessions constituent des périodes tourmentées propices à
chacun de ces éléments", affirme Denis Labrèche, associé responsable des
Services d'évaluation et de modélisation financière.

    
    M. Labrèche cite les exemples suivants :

    - "Les cadres subissent des pressions pour maintenir les bénéfices,
      respecter les clauses restrictives ou tout simplement pour demeurer en
      affaires;
    - les initiatives de réduction de coûts peuvent donner naissance à des
      occasions de détournement et de fraude si des contrôles clés et des
      procédures de vérification sont éliminés du système de contrôle
      interne;
    - il est plus facile pour les employés de justifier la fraude s'ils se
      sentent marginalisés, s'ils sont préoccupés par leur sécurité d'emploi
      ou si le régime de rémunération au rendement est moins lucratif."
    

    M. Labrèche remarque également qu'il est préférable de prévenir la fraude
que d'en subir les conséquences; c'est pourquoi les sociétés doivent déployer
tous leurs efforts pour lutter contre la fraude. Cet enjeu doit être au sommet
des préoccupations des cadres tout autant que des conseils d'administration.
Ces derniers doivent être vigilants et demeurer à l'affût des signaux d'alarme
indicateurs d'un risque de fraude. Parmi les signaux d'alarme potentiels,
mentionnons entre autres des employés vivant au-dessus de leurs moyens, des
résultats sans commune mesure avec les attentes ou la tolérance envers les
actions fautives.
    "Des politiques internes strictes sont des moyens de défense de première
intervention. En soi, elles ne suffisent pas à contrecarrer les fraudeurs en
puissance, explique M. Labrèche. Les sociétés se doivent de diffuser
efficacement leurs politiques à l'échelle de l'organisation, de surveiller la
conformité et de renforcer les politiques par des procédures disciplinaires.
S'ils ne le font pas, leurs politiques n'existeront que sur papier."
    M. Labrèche est d'avis que les sociétés devraient comparer le prix des
programmes antifraude au coût réel de la fraude, et ne pas oublier que le mal
qu'une fraude peut causer à l'organisation dépasse de loin la perte financière
réelle, sans compter l'atteinte à la réputation de la société, laquelle
pourrait ne jamais s'en remettre.
    Alors que les conseils d'administration et les cadres se débattront avec
les multiples défis qu'ils devront affronter en 2009, ils devront également se
concentrer sur les trois objectifs clés suivants :

    
    - accorder la priorité aux risques de fraude auxquels les entreprises
      font face;
    - évaluer si les contrôles de risques en place sont toujours appropriés
      compte tenu du contexte d'affaires actuel, qui accorde de l'importance
      à la conformité et au renforcement;
    - élaborer des critères permettant de régir l'escalade des allégations de
      fraude en interne afin de veiller à ce qu'une surveillance appropriée
      soit exercée par les responsables de la gouvernance.
    

    A propos d'Ernst & Young

    Ernst & Young est un chef de file mondial des services de certification
et fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. A l'échelle
mondiale, les 135 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs
partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous
distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser
leur potentiel. Pour plus de renseignements, visitez le site www.ey.com/ca.




Renseignements :

Renseignements: Pour discuter des points susmentionnés avec un
porte-parole de votre région: Amanda Olliver, (416) 943-7121,
amanda.olliver@ca.ey.com; Julie Fournier, (514) 874-4308,
julie.fournier@ca.ey.com; Brooke McLachlan, (604) 899-3597,
brooke.mclachlan@ca.ey.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.