La population étudiante s'adresse aux collèges: "Obayissez" à la loi



    Les collèges de l'Ontario doivent cesser d'imposer des frais afférents
    illégaux dès maintenant

    TORONTO, le 25 fév. /CNW/ - Aujourd'hui, en réaction à l'annonce que
Colleges Ontario est responsable de la campagne publicitaire virale d'Obay,
les étudiantes et étudiants demandent aux collèges publics de l'Ontario
d'"obayir" à la loi.
    Les 24 collèges publics de la province ont continué d'imposer des frais
afférents qui sont interdits par le ministère de la Formation et des Collèges
et Universités, même à la suite d'un recours collectif qui a été lancé pour
mettre un terme aux frais illégaux. En juin 2007, une ancienne étudiante et un
ancien étudiant, agissant comme représentants de la partie plaignante, ont
logé un recours collectif contre les collèges de l'Ontario dans le but de
faire cesser la perception de frais afférents associés aux frais de scolarité
et d'obtenir une compensation de 200 millions de dollars pour les étudiantes
et étudiants actuels et anciens.
    "Il est ironique que Colleges Ontario ait choisi de se commercialiser
ainsi", a déclaré Jen Hassum, présidente de la Fédération canadienne des
étudiantes et étudiants-Ontario. Si les collèges veulent parler d'obéissance,
les étudiantes et étudiants leur demandent d'expliquer pourquoi ils refusent
d'obéir à la loi."
    Les frais afférents viennent s'ajouter aux frais de scolarité. Les frais
afférents légitimes servent à des fins comme les centres étudiants, les
établissements d'athlétisme, l'assurance-maladie et dentaire complémentaire ou
d'autres services qui sont supplémentaires aux exploitations de base d'un
collège ou d'une université. Cependant, tous les collèges publics en Ontario
imposent des frais afférents interdits qui sont associés aux frais de
scolarité pour la technologie de l'information, les bâtiments universitaires
ou le soutien aux étudiantes et étudiants - des éléments qui sont financés par
les frais de scolarité et les immobilisations du gouvernement ou par des
subventions d'exploitation.
    Des documents internes du gouvernement acquis suite à des demandes
d'accès à l'information démontrent que le ministère a rappelé à maintes
reprises aux présidentes et présidents de collège de ne pas imposer de frais
afférents interdits.
    "Même le premier ministre McGuinty, en sa qualité de critique de
l'opposition, a qualifié avec raison les frais afférents de façon détournée
d'augmenter les frais de scolarité, a déclaré Jen Hassum. L'effet direct des
frais de scolarité et des frais afférents inabordables est qu'ils découragent
un grand nombre de candidates et candidats de poursuivre une éducation
postsecondaire."

    La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario réunit
au-delà de 300 000 étudiantes et étudiants de collège et d'université et plus
de 35 syndicats étudiants dans la province.





Renseignements :

Renseignements: Jen Hassum, présidente, FCEE-Ontario: (416) 925-3825 ou
(416) 832-9073 (cellulaire); Joel Duff, organisateur, FCEE-Ontario: (416)
925-3825 ou (416) 707-0349 (cellulaire); Doug Elliott, avocat de la partie
plaignante représentante, Roy Elliott O'Connor LLP: (416) 362-1989, poste 226

Profil de l'entreprise

Fédération canadienne des étudiantes et étudiants

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.