La population canadienne manque de confiance à l'égard de l'accès aux médicaments contre le cancer



    
    L'accès aux nouveaux traitements est vital, car l'incidence du myélome
    multiple continue d'augmenter
    

    MONTREAL, le 25 févr. /CNW/ - D'après un sondage national réalisé par
Angus-Reid, près de la moitié des Canadiens (43 %) croient qu'ils n'auraient
pas accès à tous les médicaments nécessaires à leur traitement s'ils
recevaient aujourd'hui un diagnostic de cancer. Ce manque de confiance est
saisissant, étant donné que près des deux tiers des répondants (64 %) croient
qu'il est possible de survivre au cancer.
    En dépit de l'opinion publique, les personnes atteintes de maladies rares
comme le myélome multiple n'ont pas toujours accès aux nouveaux médicaments
dont ils ont besoin. Seul un nombre limité de traitements existe à ce jour
pour les personnes vivant avec ce cancer du sang évolutif et mortel - tout
particulièrement pour les personnes dont la maladie est à un stade avancé.
    "Tous les patients ont droit au traitement le plus efficace recommandé
par leur médecin. De plus, les personnes atteintes du myélome multiple,
particulièrement celles à un stade avancé de la maladie, n'ont pas de temps à
perdre, a déclaré le président de Myélome Canada, John Lemieux. L'accès
immédiat à de nouveaux traitements qui font une différence est critique pour
leur donner la chance de vivre", a ajouté M. Lemieux.
    Le myélome multiple est un cancer rare, mais des statistiques récentes
indiquent que l'incidence augmente et que la maladie touche maintenant des
personnes plus jeunes(1),(2). Au Canada, environ 6 000 personnes sont
actuellement atteintes du myélome multiple et de ce nombre, environ 1 350
mourront(2). De plus, 2 100 nouveaux patients recevront le diagnostic cette
année(2). Bien que les statistiques ne soient pas réjouissantes et que le
myélome soit considéré comme une maladie incurable, les toutes dernières
percées en matière de traitements continuent d'en améliorer le pronostic et en
font une maladie traitable.
    "Etant donné que le myélome multiple est une maladie incurable, l'accès
aux traitements est crucial, souligne le Dr Pierre Laneuville, professeur
agrégé au Département de médecine et d'oncologie de l'Université McGill, à
Montréal. Les nouveaux traitements comme le Revlimid sont importants surtout
si le patient a progressé au stade avancé de la maladie, car ils peuvent aider
à mieux la contrôler offrant ainsi aux patients une meilleure qualité de vie.
Par contre, pour le moment, ces traitements ne sont pas accessibles à tout le
monde."
    Le sondage montre que la majorité du public en général ne connaît pas
bien le myélome multiple. En effet, seulement 15 % des répondants ont
correctement identifié le myélome multiple comme étant une forme de cancer du
sang. Le tiers des personnes interrogées (33 %) ont identifié à tort le
myélome multiple comme étant un type de cancer de la peau, et 36 % ont admis
ne pas savoir de quoi il s'agissait. Mais ce cancer est tout sauf inconnu pour
des gens comme Mme Michèle Morin, de Montréal, qui a reçu un diagnostic de
myélome multiple en juillet 2006.
    "Ce fut un grand choc lorsque j'ai appris que j'étais atteinte d'un
cancer. C'est très dur à accepter, raconte Mme Morin. Toutefois, après avoir
parlé avec mon médecin, lorsqu'il m'a expliqué clairement les étapes du
traitement et les options qui s'offraient à moi, comme le traitement oral
Revlimid, j'ai retrouvé espoir et j'ai repris le contrôle sur ma vie."

    A propos du sondage

    Le sondage a été mené par Angus Reid Strategies pour Myélome Canada du 14
au 16 novembre 2008. Les données ont été recueillies dans le cadre d'un
sondage en ligne effectué auprès de 1 002 adultes canadiens sélectionnés
aléatoirement parmi des membres du Forum Angus Reid. La marge d'erreur, qui
mesure la variabilité de l'échantillon, est de +/- 3,1 %, 19 fois sur 20. Les
résultats ont été pondérés selon les plus récentes données de recensement en
matière de scolarité, d'âge, de sexe et de région afin de s'assurer que
l'échantillon soit représentatif de toute la population adulte du Canada. Les
écarts entre les totaux sont dus au fait que les chiffres ont été arrondis.

    A propos du myélome multiple

    Le myélome, aussi appelé myélome multiple, est une forme de cancer des
cellules dans la moelle osseuse qui ne peut se guérir, mais que l'on peut
traiter. Il influe sur la production de globules rouges, de globules blancs et
de plasmocytes, qui se développent en anticorps dont le rôle est d'aider à
combattre les infections. La maladie peut endommager la structure osseuse,
provoquant ainsi fréquemment des fractures. Elle peut causer une grande
fatigue, des infections récurrentes et des douleurs aux os. De plus, elle peut
empêcher le fonctionnement normal des organes et des nerfs. La maladie touche
environ 750 000 personnes à l'échelle mondiale, et le nombre de cas
diagnostiqués dans les pays industrialisés s'accroît et les personnes
atteintes sont de plus en plus jeunes.

    Myélome Canada

    Myélome Canada est un organisme sans but lucratif qui possède le statut
d'organisme de charité enregistré et qui se voue au soutien des personnes
atteintes de myélome multiple. C'est le seul organisme national à se consacrer
exclusivement au monde du myélome multiple au Canada. Myélome Canada a pour
mission de : fournir des ressources éducatives et un soutien affectif aux
patients, à leurs familles et à leurs aidants; sensibiliser le public à cette
maladie; et préconiser un meilleur accès aux nouveaux traitements, options de
traitement et ressources en soins de santé. Myélome Canada travaille de
concert avec les groupes régionaux de soutien et les principaux experts dans
le domaine du myélome afin de donner une voix plus forte au monde canadien du
myélome multiple. Myélome Canada travaille en étroite collaboration avec la
International Myeloma Foundation, l'organisme international le plus important
et le plus ancien dans le domaine du myélome. Pour plus d'information ou pour
apprendre comment vous pouvez aider, veuillez visiter le site Internet
www.myelomacanada.ca.

    
    -------------------------------------------------------------------------
         Le communiqué de presse vidéo sera disponible via satellite
                         le mercredi 25 février de :

               10 h 00 à 10 h 30 heure de l'est et de nouveau
                     de 14 h 00 à 14 h 30 heure de l'est

                   COORDONNEES DE DIFFUSION PAR SATELLITE :
       Anik F2, Bande C, Transpondeur 3B @111.1 Ouest Polarisation
                      verticale fréquence D/L. 3820MHz.
           Sous-porteuse à audiofréquences 6,8 gauche, 6,2 droite

     Si vous avez besoin d'aide avec la liaison descendante satellite :
                               1-800-565-1471
    -------------------------------------------------------------------------

    Références
    ------------------------------
    (1) National Cancer Institute. A snapshot of Myeloma, (En ligne).
        (http://planning.cancer.gov/disease/Myeloma-Snapshot.pdf)
        (Consulté le 17 février 2009).
    (2) Myélome Canada. Causes et incidence. (En ligne).
        (http://www.myelomacanada.ca/fr/incidence_prevalence.htm?t=1)
        (Consulté le 17 février 2009)
    





Renseignements :

Renseignements: Contacts média: Charles Pitts, Myélome Canada,
1-877-990-9044, cpitts@oromedia.com; Muriel Haraoui, HKDP Communications et
affaires publiques, (514) 395-0375, poste 235, mharaoui@hkdp.qc.ca

Profil de l'entreprise

Myélome Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.