La police intercepte l'exportation illicite de technologie nucléaire



    NEWMARKET, ON, le 17 avr. /CNW/ - Jeudi le 16 avril, 2009, des
accusations ont été portées contre un résidant de Toronto au terme d'une vaste
enquête menée par la Section des douanes et de l'accise de la région du Grand
Toronto, en partenariat avec l'Agence des services frontaliers du Canada
(ASFC), le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
(MAECI), le US Department of Homeland Security et le Immigration and Customs
Enforcement (ICE).
    La GRC allège qu'un résident de Toronto, en Ontario, aurait tenté de se
procurer et d'exporter des transducteurs de pression. D'utilisation
commerciale légitime, ces dispositifs servent à produire de l'uranium enrichi
mais peuvent également être utilisés à des fins militaires. L'enquête de
police a démontrée que des tentatives de dissimuler les spécifications
d'identification des transducteurs on été prises dans le but de les exporter
sans avoir à se procurer une licence d'exportation requis.
    Mahmoud YADEGARI fait face à des accusations portées en vertu de la Loi
sur les douanes et la Loi sur les licences d'exportation et d'importation.
L'enquête se poursuit et d'autres accusations pourraient être portées.
YADEGARI est actuellement détenu dans l'attente d'une enquête sur
cautionnement à Old City Hall Court à Toronto, Ontario.
    Afin de contrer la prolifération des marchandises contrôlées, des
enquêtes sont entreprises afin de stopper l'envoi de telles technologie
stratégiques lorsqu'il y as des indications qu'elles pourraient être
détournées à des fins illégitimes à l'intention d'utilisateurs suspects. Le
Canada a depuis longtemps une politique de non-prolifération dont le but est
de veiller à ce que ses produits nucléaires d'exportation ne soient pas
utilisés à des fins nucléaires illicites. Le Canada est signataire de divers
ententes internationales qui prévoient le contrôle intérieur de la circulation
des marchandises contrôlées.
    Le Programme des douanes et de l'accise de la GRC travaille en étroite
collaboration avec l'industrie, les organismes gouvernementaux canadiens et
étrangers, les organismes d'application de la loi et la collectivité afin de
perturber et de prévenir le trafic, le détournement et la prolifération des
technologies et des biens stratégiques.
    L'inspecteur Greg Johnson, officier responsable de la Section des douanes
et de l'accise de la région du Grand Toronto, a affirmé que la GRC est résolue
à travailler avec ses partenaires canadiens et étrangers afin d'empêcher
l'exportation illégale de biens stratégiques et de faire traduire en justice
quiconque se livrerait à des activités de prolifération illégal.
    L'homologue américain de la section des douanes et l'accise de la GRC et
dans la présente enquête est le Immigration and Customs Enforcement (ICE) du
US Homeland Security. ICE est charge, par l'intermédiaire le truchement du
Counter Proliferation Investigations (CPI) Unit, des enquêtes sur
l'exportation illégale des produits militaires et des technologies secrètes
des Etats-Unis.
    Les partenariats du ICE conclus avec des organismes d'application de la
loi étrangers comme la Gendarmerie royale du Canada et l'Agence des services
frontaliers du Canada contribuent à l'amélioration de la collaboration pour
les enquêtes et la perturbation des réseaux illégaux qui cherchent à
contourner la loi. Cette enquête conjointe est un exemple éloquent de notre
engagement commun à lutter contre le trafic de marchandises contrôlées et des
technologies secrètes, a affirmé Bruce M. Foucart, agent spécial du ICE et
responsable du U.S. ICE Office of Investigations de Boston.
    Le gouvernement fédéral a créé des groupes de travail pluriministériels
pour discuter et identifier des stratégies visant à accroître davantage les
efforts du Canada pour contrer la prolifération - des efforts pour empêcher le
détournement illicite des marchandises et de la technologie contrôlées par les
pays, les organismes ou les individus soupçonnés de prolifération. Les
ministères concernés sont le ministère des Affaires étrangères et du Commerce
international (MAECI), la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le ministère de
la Défense nationale (MDN), l'Agence des services frontaliers du Canada
(ASFC), la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), Travaux publics
et Services gouvernementaux Canada (TPSGC), Citoyenneté et Immigration Canada
(CIC) et le ministère des Finances.
    L'officier responsable de la Section des douanes et de l'accise de la
GRC, un représentant de l'Agence des services frontaliers du Canada et US
Homeland Security's Immigration and Customs Enforcement (ICE) ainsi que des
experts en la matière seront disponibles pour répondre aux questions
aujourd'hui;

    Vendredi le 17 avril, 2009
    à 13 h au détachement de la GRC de Toronto Ouest
    situé au 2755 Highpoint Drive
    Milton, Ontario.




Renseignements :

Renseignements: Serg. Marc LAPORTE, Agent des relations avec les médias
de la Division O, Bureau: (519) 640-7302, Cellulaire: (416) 992-4409


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.