La police exige que les droits des victimes aient préséance sur les droits des assassins



    OTTAWA, le 20 fév. /CNW Telbec/ - Dans un communiqué de presse conjoint
publié aujourd'hui, les présidents de l'Association canadienne des policiers
(ACP), de l'Association des policiers de l'Ontario (APO) et de l'Association
des policiers provinciaux de l'Ontario (APPO), invitent les Canadiens à
exprimer leurs convictions et à signer une pétition en ligne, réclamant que
les droits des victimes aient préséance sur les droits des meurtriers. La
pétition se trouve au www.oppa.ca
    Cette invitation est lancée en réaction à la décision récente de la Cour
fédérale du Canada de transférer Allan MacDonald, l'assassin condamné de
l'agent Tom Coffin de la Police provinciale de l'Ontario, à un établissement à
sécurité moyenne, situé plus près de sa famille et de son groupe de soutien,
malgré les objections de la veuve de l'agent Coffin qui habite dans la région.
    "Les membres du personnel policier d'un océan à l'autre, appuyés par
leurs familles et un grand nombre d'autres Canadiens, ont perdu confiance en
un système qui place les droits des tueurs au-dessus de ceux des victimes de
leurs crimes", déclare le président de l'Association canadienne des policiers,
Tony Cannavino. "Même si le gouvernement a signalé son intention de combler
les lacunes du Service correctionnel du Canada, nous nous joignons à l'APPO et
à l'APO pour enjoindre le Parlement à modifier la Loi sur le système
correctionnel et la mise en liberté sous condition de sorte que, lors de la
décision du lieu d'incarcération d'un détenu, chacune des victimes de cet acte
criminel soit prise en considération. En outre, nous exhortons le gouvernement
fédéral à mettre en oeuvre le rapport du Comité d'examen du Service
correctionnel du Canada", ajoute-t-il.
    Allan MacDonald est entré dans un bar de Penetanguishene (Ontario) en mai
1997, s'avança vers l'agent Coffin de la PPO alors que ce dernier avait le dos
tourné et lui tira une balle dans la nuque. L'agent Coffin est mort sur les
lieux. MacDonald exécuta l'agent Coffin parce que ce policier avait porté des
accusations de conduite avec facultés affaiblies contre lui.
    "Les policiers sont outrés de la décision de la Cour fédérale et sont
frustrés par un système qui continue à faillir à son devoir de protéger les
victimes et leurs familles", affirme le président de l'Association des
policiers de l'Ontario, Bob Baltin. "J'espère sincèrement que les citoyens à
la grandeur de l'Ontario et du Canada se rallieront à l'appui de cette
pétition qui enverra un message clair aux décideurs, leur indiquant que les
droits des victimes doivent avoir préséance sur les droits des meurtriers",
conclut-il.
    La Loi fédérale sur le système correctionnel et la mise en liberté sous
condition, est le texte législatif servant à déterminer le pénitencier dans
lequel un détenu est placé.
    "La Loi actuellement en vigueur ne renferme pas de disposition prévoyant
le calcul de l'effet qu'un criminel et que son crime ont sur la famille d'une
victime", déclare le président de l'Association des policiers provinciaux de
l'Ontario, Karl Walsh. "Dans le cas MacDonald, on n'a jamais pris en
considération l'effet qu'un tel transfert aurait sur la veuve de l'agent
Coffin, sur ses enfants, ses parents, ses frères et soeurs qui habitent
toujours dans la région, sans mentionner l'effet sur la communauté qu'il
desservait et la communauté policière à laquelle il appartenait. Nous lançons
un appel à l'aide à tous les Canadiens respectueux des lois, de sorte que les
droits des victimes l'emportent sur les droits des tueurs."

    Les personnes qui souhaitent signer la pétition peuvent le faire en ligne
au site Web de l'Association des policiers provinciaux de l'Ontario au
www.oppa.ca




Renseignements :

Renseignements: Tony Cannavino, Président, Association canadienne des
policiers, a/s Pierre Collin, Agent des communications, (613) 231-4168 
Portable: (613) 299-6516, pcollin@cpa-acp.ca; Bob Baltin, Président, 
Association des policiers de l'Ontario, (905) 670-9770; Karl Walsh, 
Président, Association des policiers provinciaux de l'Ontario, (705) 728-6161

Profil de l'entreprise

Association canadienne des policiers (CPA)

Renseignements sur cet organisme

ASSOCIATION DES POLICIERS DE L'ONTARIO (APO)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.