La plus grande étude sur les médias canadiens fait la lumière sur l'état du journalisme



    VANCOUVER, C-B, le 27 juin /CNW Telbec/ - Le journalisme est une
profession dangereuse selon une étude dont les résultats ont été rendus
publics aujourd'hui par le syndicat le plus grand des médias du Canada.
    Plus de 80% des cadreurs et cadreuses de télévision et la moitié des
journalistes de radiodiffusion qui ont répondu au questionnaire ont indiqué
qu'ils s'étaient fait agresser ou menacer de blessures au moins une fois dans
l'exercice de leurs fonctions. Dans le secteur de la presse écrite, plus de
75% des photographes et près de 30% des journalistes ont indiqué qu'ils
avaient été agressés ou menacés de blessures. De ceux qui ont indiqué qu'ils
s'étaient fait agresser ou menacer, plus de 20% ont dit que cela s'était
produit trois fois ou plus. Près de la moitié des cadreurs et cadreuses de
télévision et un peu plus que 20% des photographes ont indiqué qu'ils avaient
subi, dans leur emploi actuel, des blessures les ayant obligés à prendre un
congé.
    L'étude a révélé un fort désir d'un code d'éthique indépendant des médias
d'information. Plus de 86% des répondants et répondantes ont indiqué qu'ils
veulent que les propriétaires, la direction et les journalistes s'entendent
sur un code d'éthique que tous les membres des médias d'information devraient
respecter.
    L'étude a été réalisée par le Syndicat canadien des communications, de
l'énergie et du papier avec l'aide de chercheurs des universités McMaster et
Ryerson, qui ont établi un questionnaire distribué par le syndicat dans les
salles de nouvelles de la presse écrite, de la radio et de la télévision dont
les membres sont représentés par le SCEP. Il s'est agi de celles de la plupart
des stations de télévision privées de langue anglaise, des quatre quotidiens
de langue anglaise ayant le tirage le plus important, de douzaines d'autres
quotidiens et hebdomadaires, de quelques stations de radio et d'un magazine à
grande diffusion. Plus de 850 journalistes, rédacteurs en chef de la presse
écrite et de la radiodiffusion, cadreurs et photographes, producteurs,
annonceurs et autres personnes recueillant et diffusant des nouvelles ont
rempli le questionnaire.
    C'était le sondage le plus important du genre qui ait été réalisé dans
les médias privés canadiens.

    Voici certains des points saillants des résultats :
    

    - Plus de 77% des répondants et répondantes ont indiqué que des questions
      promotionnelles ont une influence sur le programme des nouvelles et 58%
      s'étaient vu attribuer un reportage destiné à faire la promotion du
      journal, de la station ou de la direction.

    - Plus de 95% ont déclaré que leur emploi est indispensable à la
      démocratie, bien que bon nombre d'entre eux mettent en doute
      l'engagement des sociétés pour lesquelles ils travaillent à l'égard du
      journalisme de qualité.

    - Près de 70% des journalistes qui ont rempli le long questionnaire
      n'étaient pas d'accord avec la déclaration suivante : "Les
      propriétaires de ma publication ou station font passer la qualité du
      journalisme avant les profits". Près du tiers d'entre eux n'étaient pas
      d'accord avec celle-ci : "Les propriétaires de ma publication ou
      station respectent les journalistes". Des journalistes de la presse
      écrite, 44% n'étaient pas d'accord avec cette déclaration et seuls 28%
      étaient d'accord.
    

    Vous pouvez obtenir les résultats de l'étude sur les médias canadiens en
format PDF à l'adresse www.scep.ca.




Renseignements :

Renseignements: Peter Murdoch, vice-président - Média du Syndicat
canadien des communications, de l'énergie et du papier, (613) 230-5800, poste
249;  (905) 516-5720 (cellulaire) ou Gary Engler, membre du SCEP, (604) 258-
2700

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.