La plupart des sociétés privées canadiennes n'adhèrent pas à la RSE

Responsabilité sociale et développement durable ne sont pas prioritaires pour les propriétaires d'entreprises canadiennes

MONTREAL, le 29 avril /CNW/ - Contrairement aux sociétés cotées en bourse, la majorité des sociétés privées canadiennes ont placé la responsabilité sociale d'entreprise (RSE) au bas de l'échelle de leurs priorités, ne subissant pas les pressions des actionnaires ou de la réglementation publique dans ce sens. En fait, environ la moitié (48 %) des sociétés privées canadiennes n'a pas de plan de RSE, selon un nouveau rapport de PwC.

D'après le sondage, seulement 21 % des répondants ont actuellement un plan de RSE en accord avec leurs objectifs et 29 % comptent en élaborer un d'ici trois à cinq ans. Cela s'explique en grande partie par le fait que la majorité des sociétés privées canadiennes considèrent la RSE comme souhaitable, certes, mais pas comme une priorité (53 %). Cependant, la réglementation des pratiques environnementales et de la responsabilité sociale se développe et lésiner sur la RSE pourrait devenir une source de problèmes pour ces entreprises. De plus, elles laissent passer des occasions de se distinguer de leurs concurrents et d'attirer des employés et des consommateurs de plus en plus nombreux à se montrer sensibles aux questions sociales et écologiques.

« Une bonne partie de ces questions qui sont actuellement traitées sur une base volontaire pourrait bien être réglementée à l'avenir, » dit Janice Noronha, directrice, groupe Solutions pour un développement durable de PwC Montréal. « Il serait sage pour les sociétés de commencer à se comporter comme si une réglementation était déjà en place, car elles seront mieux positionnées quand la réglementation sera effectivement adoptée. »

La RSE peut être un avantage concurrentiel pour les entreprises, mais l'étude a révélé que seulement 30 % des répondants le voyaient ainsi. Et même si l'adhésion à la RSE peut être un facteur pour attirer les meilleurs talents, aucun des répondants qui avaient des plans de RSE en place n'en faisait mention dans ses initiatives de recrutement.

« Intégrer la RSE dans une entreprise est une bonne manière de garder une longueur d'avance sur les concurrents et d'attirer des collaborateurs de talent, cependant, beaucoup ne comprennent pas pleinement ses avantages ou ne savent pas comment s'y prendre », dit Mme Noronha.

Les sociétés privées pourraient être plus portées à adopter des plans de RSE si elles comprenaient le potentiel qu'elles laissent échapper. Beaucoup font partie de la chaîne d'approvisionnement et vendent des services et des biens à de grandes multinationales. Or ces dernières se montrent de plus en plus vigilantes et éliminent de leur chaîne d'approvisionnement les fournisseurs qui ne respectent pas leur tolérance du risque ou leur approche de la RSE. « Cela veut dire que les sociétés privées doivent répondre aux besoins en matière de RSE de leurs acheteurs pour être concurrentielles, » ajoute Mme Noronha. « Dans ce nouveau contexte où les questions sociales et environnementales occupent le devant de la scène, les sociétés privées devraient prendre une longueur d'avance sinon elles risquent de se laisser distancer par les concurrents. »

Mme Noronha recommande les étapes suivantes pour créer une entreprise socialement responsable et en accord avec le développement durable :

• Créer une vision à long terme. La haute direction doit définir ce que signifie la RSE pour son entreprise. Il faut instaurer un dialogue entre la direction, le conseil d'administration et les employés, et l'ouvrir aux parties prenantes extérieures. « Quelle sera la forme de l'entreprise dans 10 ans plutôt que dans les six prochains mois ? », ajoute Mme Noronha.

• Déterminer les impacts des activités de votre société sur l'environnement et les gens. « Évaluez ces impacts en vous demandant si vous pouvez apporter des améliorations pour être écologiquement efficaces, dit Mme Noronha. L'équivalent financier, serait d'examiner l'entreprise pour déterminer si vous pouvez être plus efficients. »

• Mesurer la performance RSE de manière quantitative dans toute la mesure du possible. L'étude a révélé que la majorité des sociétés privées répondantes (80 %) qui ont des plans de RSE en place en suivent l'évolution. « Tant que le développement durable est considéré comme un élément purement qualitatif reposant sur un discours rassurant, il permet aux sociétés de se soustraire à toute obligation. Elles doivent adopter un ensemble d'indicateurs de performance de nature quantitative », dit-elle.

• Communiquer cette performance à vos principales parties prenantes. Cela comprend les actionnaires, les clients, les employés, les recrues potentielles et les collectivités dans lesquelles vous exercez vos activités.

Par son sondage Éclair sur la RSE, PwC a consulté 82 sociétés privées canadiennes. Pour accéder au rapport, cliquez ici.

Autres liens :

Ma perception des choses - R.J. McCarthy - John Kelleher, président et chef de la direction du détaillant d'uniformes scolaires canadien R.J. McCarthy, explique la stratégie RSE dynamique de la société et pourquoi il estime que son approche proactive crée un avantage concurrentiel dans une industrie où beaucoup de ses concurrents tardent à adopter les nouvelles tendances.

Plaidoyer pour le développement durable - Quelle que soit la taille de votre société ou de votre secteur, la responsabilité sociale d'entreprise (RSE) et le développement durable sont des enjeux qui auront une incidence sur l'avenir de vos affaires. Mel Wilson, associé délégué, groupe Solutions pour un développement durable de PwC, explique les avantages qu'il y a à être proactif, ainsi que les mesures que peuvent prendre les sociétés pour mettre en place une stratégie de développement durable.

Le groupe des Services aux sociétés privées (SSP)
Plus de 65 % de la clientèle de PwC Canada se compose de sociétés privées, allant des entreprises familiales gérées par des propriétaires exploitants aux grandes entreprises gérées par des professionnels. L'équipe des Services aux sociétés privées (SSP) réunit des conseillers d'affaires dévoués qui aident les propriétaires d'entreprises à régler les problèmes courants et à atteindre leurs objectifs de réussite à long terme. Le groupe SSP offre aux entreprises un point de vue différent. Les professionnels du groupe SSP possèdent une expérience des services-conseils, de la fiscalité et de la comptabilité ainsi que les connaissances sectorielles pertinentes.

Pour en savoir plus sur les Services aux sociétés privées de PwC, consultez le site www.pwc.com/ca/ssp

PwC

Les cabinets du réseau de PwC fournissent des services de certification, de fiscalité et de conseils dans divers secteurs d'activité afin d'apporter une valeur ajoutée à ses clients. Dans les 154 pays où sont répartis les cabinets membres du réseau, plus de 161 000 personnes mettent en commun leurs idées et leur expérience pour trouver des solutions, présenter une perspective nouvelle et donner des conseils pratiques. Pour de plus amples renseignements, consultez le site www.pwc.com. Au Canada, PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. (http://www.pwc.com/ca/fr) et ses entités liées comptent plus de 5 300 associés et employés.

« PwC » est la marque sous laquelle les cabinets membres de PricewaterhouseCoopers International Limited (PwCIL) exercent leurs activités et offrent leurs services. Ensemble, ils forment le réseau PwC. Chaque cabinet du réseau est une entité juridique distincte et n'est pas un mandataire de PwCIL ni d'aucun autre cabinet membre. PwCIL n'offre aucun service à des clients. PwCIL n'est pas responsable des actes ou omissions de ses cabinets membres et ne peut exercer aucun contrôle sur leur jugement professionnel ni les lier de quelque manière que ce soit.

Note aux rédacteurs : La société PricewaterhouseCoopers a adopté la nouvelle désignation « PwC » à l'automne 2010. PwC » s'écrit avec un « P » et un « C » majuscules. Le logo de la société, qui représente les initiales PwC en lettres minuscules, est la seule exception à cette règle d'écriture.

« PwC » s'entend de LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l'Ontario, qui est membre de PricewaterhouseCoopers International Limited; chaque cabinet du réseau est une entité juridique distincte.

SOURCE PwC

Renseignements :

Contact             Dominique De Lierre, PwC
Tél. : 514 205-5001 poste 2178
Courriel : dominique.de.lierre@ca.pwc.com

Jessica Draker, PwC
Tél. : 613 755 8706
Courriel : jessica.l.draker@ca.pwc.com

Profil de l'entreprise

PwC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.