La planification fiscale de fin d'année est cruciale dans une économie faible - Ernst & Young



    
       Cinq questions que les investisseurs doivent se poser maintenant
    

    MONTREAL, le 23 oct. /CNW Telbec/ - Au coeur de la crise financière
mondiale, alors que les investisseurs canadiens font le compte de leurs
pertes, il est primordial de bien comprendre les avantages, et les pièges, de
la vente de pertes fiscales.
    "En vendant des titres cumulant des pertes avant la fin de l'année, les
investisseurs pourraient atténuer les répercussions du repli du marché et de
mauvaises décisions de placement, explique Stéphane Leblanc, associé de
fiscalité d'Ernst & Young. Grâce à la vente de pertes fiscales, vous pourriez
récupérer de l'argent en réduisant les impôts que vous devrez payer pour 2008
ou en obtenant un remboursement pour une année antérieure. Mais certains
éléments revêtent une grande importance si vous songez à réaliser des pertes
théoriques."
    Que devez-vous savoir? Ernst & Young invite les investisseurs à se poser
quelques questions clés avant de vendre des pertes fiscales:

    
    1. Votre décision de placement est-elle prise en fonction de l'impôt? La
       vente d'un titre ne devrait pas reposer principalement sur des motifs
       fiscaux. Elle doit être judicieuse sur le plan de l'investissement.
       Passez attentivement en revue votre portefeuille de placements,
       évaluez dans quel délai un placement pourrait reprendre de la valeur,
       et si un rachat est prévu, tenez compte des frais de transaction et
       des chances que le titre prenne de la valeur avant le rachat.

    2. Pouvez-vous vraiment tirer parti de la perte? La vente de pertes
       fiscales ne donnera lieu à des économies immédiates que si vous
       prévoyez par ailleurs des gains en capital pour 2008 ou que des gains
       en capital imposables nets figurent dans vos déclarations de revenus
       pour 2005, 2006 ou 2007. Ainsi, revoyez les transactions que vous avez
       faites en 2008 et vos déclarations de revenus des trois dernières
       années pour déterminer si vous pouvez utiliser la perte maintenant.

    3. Connaissez-vous les règles sur les pertes apparentes? Il s'agit de
       règles rigoureuses qui peuvent parfois entraîner le refus d'une perte
       si le même titre est acquis dans les 30 jours suivant la vente. Vous
       devez vous familiariser avec ces règles avant de prendre une décision.

    4. Votre conjoint peut-il utiliser votre perte? Dans certains cas, vous
       pourriez vous prévaloir des règles sur les pertes apparentes pour
       transférer la perte à votre époux ou conjoint de fait. Votre situation
       particulière doit être examinée pour bien comprendre comment.

    5. Avez-vous regardé le calendrier? Le dernier jour pour qu'une
       transaction sur une Bourse canadienne soit réglée en 2008 est le
       mercredi 24 décembre. Si vous voulez tirer parti de la vente de pertes
       fiscales, il ne vous reste donc que huit semaines pour répondre aux
       questions précédentes et mettre le processus en marche.
    

    A propos d'Ernst & Young

    Ernst & Young est un chef de file mondial des services de certification
et fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. A l'échelle
mondiale, les 135 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs
partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous
distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser
leur potentiel.




Renseignements :

Renseignements: Julie Fournier, (514) 874-4308,
julie.fournier@ca.ey.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.