La pathologie médicale au Québec : le Collège des médecins du Québec recentre le débat sur les patients et leurs médecins



    MONTREAL, le 1er juin /CNW Telbec/ - A la suite de la demande reçue le 28
mai du ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, le Collège des
médecins du Québec a fait aujourd'hui le point sur la situation de la
pathologie médicale au Québec. Les questions du ministre portaient sur
l'analyse de l'étude rendue publique la semaine dernière par l'Association des
pathologistes du Québec et sur les recommandations à formuler pour assurer la
plus haute fiabilité possible des tests offerts à la population québécoise en
matière de pathologie médicale.

    L'étude de l'Association des pathologistes du Québec et
l'assurance-qualité

    "On ne peut pas conclure de cette étude que 30 % des femmes souffrant
d'un cancer du sein ont eu un traitement inapproprié", a mentionné le docteur
Yves Lamontagne, président-directeur général du Collège des médecins du
Québec. "Cette étude indique qu'il y a de la place pour améliorer la qualité
de certains services en pathologie, particulièrement ceux qui visent à
permettre au médecin-clinicien de choisir le traitement approprié en fonction
des caractéristiques du cancer du patient, ce que l'on appelle des
"traitements ciblés". On ne parle pas ici de dépistage, ni de diagnostic mais
de tests plus sophistiqués permettant de choisir tel ou tel traitement. On ne
peut pas non plus généraliser les observations à tous les cancers".
    Tout en reconnaissant qu'il existe présentement dans tous les
laboratoires des mécanismes d'assurance-qualité internes et que la plupart des
laboratoires participent sur une base volontaire à des programmes
d'assurance-qualité externes, le Collège juge qu'il y a lieu d'aller plus loin
et recommande au ministre de la Santé et des Services sociaux de mettre en
place un programme d'assurance-qualité externe systématique et obligatoire
pour réduire les disparités qui peuvent exister d'un laboratoire à l'autre.

    Les patients et leur médecin traitant

    "Il est important de rappeler aux patients qu'il n'y a pas que les tests
de pathologie qui confirment l'efficacité d'un traitement. Chaque patient
cancéreux a un médecin traitant compétent qui le suit et qui est à même
d'observer l'évolution de son état clinique et d'apprécier sa réponse au
traitement. Le médecin traitant est actuellement la meilleure source
d'information pour le patient", de dire le docteur Lamontagne.
    Dans un souci d'assurer les meilleurs soins possibles aux patients du
Québec, le comité exécutif du Collège des médecins du Québec a nommé
aujourd'hui un enquêteur en vertu de l'article 16 de la Loi médicale. Il
s'agit du docteur Louis A. Gaboury, pathologiste, qui est aussi à l'origine de
l'étude rendue publique la semaine dernière. Le docteur Gaboury est un expert
de renom dans ce domaine.
    "Le mandat du docteur Gaboury est de transmettre au comité exécutif du
Collège les éléments que doit contenir un programme d'assurance-qualité pour
les laboratoires de pathologie médicale", de dire le docteur Yves Robert,
secrétaire du Collège des médecins du Québec.
    De plus, le comité exécutif demande au président-directeur général de
l'Institut national de santé publique du Québec d'offrir tous les services
techniques et scientifiques requis par l'enquêteur du Collège dans l'exercice
de son mandat.
    Enfin, le comité exécutif recommande au ministre de mettre en place un
comité d'experts pour présenter, dans les meilleurs délais un plan d'action
pour prendre en charge et assurer le suivi approprié des patients ou patientes
qui auraient pu faire l'objet de tests erronés.
    Le Collège entend recommander au ministre de prendre toutes les mesures
nécessaires dans le domaine de la pathologie médicale pour permettre aux
médecins d'assurer à leurs patients les meilleurs soins possibles et informera
la population du suivi de ses recommandations.

    Le Collège des médecins est l'ordre professionnel des médecins québécois.
Sa mission est de promouvoir une médecine de qualité pour protéger la
population et contribuer à l'amélioration de la santé des Québécois.




Renseignements :

Renseignements: Mme Leslie Labranche, Agente senior aux communications,
Collège des médecins du Québec, Cellulaire : (514) 915-2170


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.