La Montérégie se mobilise pour réaliser le Pacte pour l'emploi - LE MINISTRE SAM HAMAD ANNONCE UN INVESTISSEMENT ADDITIONNEL DE 168,4 M$ DANS LE CADRE DU PACTE POUR L'EMPLOI EN MONTEREGIE



    LONGUEUIL, QC, le 4 sept. /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Emploi et de la
Solidarité sociale, M. Sam Hamad, accompagné de la députée de Laporte,
Mme Nicole Ménard, a poursuivi aujourd'hui à Longueuil sa tournée des régions
dans la foulée du Pacte pour l'emploi et a annoncé un investissement
additionnel de près de 168,4 M$ sur trois ans, dont 83,5 M$ provenant du
gouvernement du Québec et 84,9 M$ du secteur privé, pour améliorer la
participation au marché du travail et rendre la main-d'oeuvre et les
entreprises plus productives. Des partenaires patronaux et syndicaux de même
que plusieurs intervenants socioéconomiques, tous signataires du Pacte pour
l'emploi Montérégie, étaient aussi présents lors de cette annonce.
    Le Pacte pour l'emploi permettra aux entreprises québécoises de combler
leurs besoins grandissants de main-d'oeuvre. Il aura pour effet d'améliorer
les compétences et la performance des travailleurs, d'élargir les bassins de
main-d'oeuvre et de rendre la participation au marché du travail plus
attrayante, plus payante. Cette démarche s'inscrit aussi dans la volonté du
gouvernement du Québec d'accroître la productivité des entreprises et la
compétitivité de l'économie du Québec et de chacune de ses régions.
    En matière de main-d'oeuvre, la Montérégie devra relever d'importants
défis au cours des prochaines années alors que 128 000 postes seront à combler
entre 2007 et 2011 et que des entreprises éprouvent déjà des difficultés de
recrutement. "Le Québec de demain ne manquera pas de travail, mais de
travailleurs. Paradoxalement, on estime à 60 000 le nombre de personnes
disponibles au travail en Montérégie. Nous leur disons : la Montérégie et le
Québec ont besoin de vous! Avec le Pacte pour l'emploi, nous accompagnerons
nos concitoyens comme jamais un gouvernement ne l'a fait auparavant du point
de vue des ressources, des moyens et de la mobilisation. Jamais autant
d'efforts n'ont été déployés pour élargir l'accès au marché du travail,
valoriser l'emploi et accroître le niveau de compétence et de productivité de
la main-d'oeuvre", a mentionné le ministre Hamad.

    D'ici 2011, avec le déploiement du Pacte pour l'emploi en Montérégie,
    nous entendons :

    
    - réduire de 3 500 le nombre de prestataires des programmes d'assistance
      sociale dans la région;
    - augmenter de 6 800 le nombre de personnes desservies dans la région par
      les services publics d'emploi dans leur démarche d'insertion en emploi
      ou de formation;
    - soutenir près de 800 entreprises additionnelles dans la région dans
      leurs besoins de formation;
    - rejoindre dans la région un potentiel de 50 000 travailleurs et
      travailleuses en entreprises pour le rehaussement de leurs
      qualifications ou la reconnaissance de leurs compétences.

    Un Comité régional du Pacte pour l'emploi (CRPE) a été mis en place, sous
la responsabilité du Conseil régional des partenaires du marché du travail,
afin notamment d'assurer une meilleure adéquation entre l'emploi, la
formation, l'apport de l'immigration, les besoins des entreprises et le
développement économique des régions.

    Le Comité régional a identifié différentes problématiques propres à la
    région de la Montérégie et sur lesquelles il veut se pencher
    spécifiquement :

    - augmenter de 20 % le nombre de personnes éloignées du marché du
      travail, notamment les jeunes, soutenues par les entreprises
      d'insertion de la région;
    - soutenir des projets à l'intention des personnes immigrantes favorisant
      l'alternance entre l'emploi dans un domaine qui éprouve des difficultés
      de recrutement, la formation dans ce même domaine et la francisation
      adaptée au contexte de travail;
    - soutenir des projets de formation adaptée aux personnes handicapées. A
      cet effet, un premier projet de formation à temps plein en horticulture
      débutera en septembre 2008 en collaboration avec la commission scolaire
      de la Vallée-des-Tisserands;
    - pour atténuer les difficultés de recrutement de main-d'oeuvre dans
le
      domaine des techniques ambulancières sur le territoire de
      l'agglomération de Longueuil, offrir une formation (AEC) de courte
      durée;
    - rehausser les compétences des travailleurs et augmenter la productivité
      et la compétitivité des entreprises faisant partie des créneaux
      d'excellence ACCORD de la Montérégie ou des secteurs d'activités
      économiques priorisés (santé, services professionnels, scientifiques et
      techniques), soit par de la formation en entreprises ou par un fonds
      d'initiative initié par les partenaires régionaux;
    - réduire le décrochage scolaire et appuyer la persévérance scolaire en
      soutenant des projets permettant :
       - d'encourager les employeurs à adopter des pratiques de gestion
         contribuant à la réussite éducative des jeunes;
       - d'amener les jeunes à considérer le travail comme étant une activité
         orientante;
       - et de sensibiliser l'ensemble des intervenants à l'importance d'un
         diplôme qualifiant pour les jeunes.
      De plus, le CRPE soutiendra la mise en place d'une chaire de recherche
      régionale sur le sujet afin d'identifier des actions concrètes qui
      permettront de remédier au décrochage scolaire;
    - supporter la mise en place d'un projet innovateur de formation pour les
      travailleurs âgés et peu scolarisés licenciés à la suite de la
      fermeture d'une entreprise manufacturière.
    

    "Le Pacte pour l'emploi en Montérégie constitue une réponse concertée et
adaptée aux besoins spécifiques de la région et de ses localités. Son succès
repose sur une mobilisation de tous les acteurs socioéconomiques que sont les
entreprises, les partenaires du marché du travail, le milieu de l'éducation,
les organismes en développement de l'employabilité, les travailleurs et les
personnes disponibles au travail. Tous ensemble, nous nous sommes mobilisés
pour livrer un même combat. Plus que jamais, la Montérégie a besoin de toutes
ses forces pour relever les défis du marché du travail, un gage de prospérité
économique", a conclu le ministre Sam Hamad.

    Source :

    Alexandre Boucher
    Attaché de presse
    Cabinet du ministre de l'Emploi
    et de la Solidarité sociale
    418 643-4810
    -%SU: LBR
    -%RE: 68




Renseignements :

Renseignements: Alexandre Boucher, Attaché de presse, Cabinet du
ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, (418) 643-4810

Profil de l'entreprise

Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale

Renseignements sur cet organisme

Cabinet du ministre de l'Emploi et de la solidarité sociale

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.