La ministre Christine St-Pierre est fière du bilan positif de son gouvernement en culture et en communications



    QUEBEC, le 19 juin /CNW Telbec/ - A l'occasion de la fin de la session
parlementaire, la ministre de la Culture, des Communications et de la
Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, a présenté un bilan positif des
actions du gouvernement au cours des derniers mois en matière de culture et de
communications. "Malgré un contexte économique difficile, nous avons réussi à
augmenter les crédits accordés à la culture dans le dernier budget, convaincus
plus que jamais qu'investir en ce domaine, c'est insuffler du dynamisme dans
notre économie", a déclaré la ministre St-Pierre.

    Des crédits additionnels dévolus à la culture dans le budget 2009-2010

    La ministre a d'abord tenu à rappeler que les sommes réservées à la
culture dans le dernier budget avaient non seulement été maintenues, mais
qu'elles avaient été substantiellement accrues dans plusieurs secteurs. Ainsi,
une somme supplémentaire de 3 M$ a été accordée au ministère de la Culture,
des Communications et de la Condition féminine afin de mettre en place des
programmes visant à atténuer l'impact de la réduction du soutien du
gouvernement fédéral à la diffusion internationale d'activités culturelles.
    Une somme additionnelle de 10 M$ a également été dévolue au Conseil des
arts et des lettres du Québec (CALQ) pour permettre l'accueil de nouvelles
demandes dans le cadre du programme Placements Culture. Ces crédits
supplémentaires portent à 35 M$ l'enveloppe de cet ingénieux véhicule de
financement qui repose sur les subventions de contrepartie et le mécénat.
D'autre part, le CALQ peut aussi consacrer une enveloppe de 1,6 M$ d'aide
financière ponctuelle destinée à des organismes culturels en difficulté de
gestion ou encore à la réalisation de projets structurants.
    Pour le secteur du cinéma, de la télévision et de la production
audiovisuelle, le gouvernement du Québec a accordé à l'Institut national de
l'image et du son une enveloppe additionnelle de 1 M$ afin qu'il poursuive sa
mission pour l'année en cours et qu'il consolide son offre de formation. Les
crédits d'impôt accordés à la production de spectacles, au doublage de films
et à la production d'enregistrements sonores ont été améliorés. Plus
récemment, afin d'encourager le tournage de productions étrangères au Québec,
qui assure la création ou le soutien de quelque 4 500 emplois et représente
des retombées de près de 200 M$ en moyenne, le gouvernement du Québec a
bonifié le crédit d'impôt remboursable pour services de production
cinématographique.

    La culture au centre du développement économique de la Capitale-Nationale
    Québec horizon culture

    L'évènement Québec horizon culture a réuni en février dernier les acteurs
importants de la Capitale-Nationale dans le but de permettre au monde des
affaires et aux milieux culturels et artistiques de travailler ensemble pour
placer la culture au centre du développement économique de Québec.
    Cette initiative a donné naissance à un plan d'action quinquennal
comprenant plus de 40 mesures qui s'inscrivent dans quatre grandes
orientations visant à renforcer le développement culturel de la ville :
soutenir la vitalité de la chaîne culturelle, mettre en valeur la qualité du
cadre de vie et du patrimoine, faire de Québec la capitale de la relève
culturelle et artistique et consacrer le quartier Saint-Roch haut lieu de la
création contemporaine.
    Parmi les mesures du plan d'action, mentionnons la bonification et le
refinancement de l'entente de développement culturel entre le Ministère et la
Ville de Québec. L'entente 2009-2012 comprend des investissements de l'ordre
de 30 M$ répartis entre le patrimoine et la culture. Citons également la
bonification et l'élargissement du programme d'aide à la relève Première
Ovation, le soutien au financement privé de la culture et la mise en valeur du
design et de l'art public dans l'espace urbain du quartier Saint-Roch. Les
mesures du plan d'action représentent des investissements de plus de 76 M$.

    Le Musée national des beaux-arts du Québec

    Le coup d'envoi du concours international d'architecture pour la
réalisation d'un nouveau pavillon du Musée national des beaux-arts du Québec a
été donné en mai dernier. Le nouveau pavillon constituera un signal
architectural contemporain distinctif qui viendra enrichir le patrimoine du
XXIe siècle de la capitale nationale du Québec. Rappelons que le coût total
pour la réalisation de ce projet majeur est de 90 M$.

    Une métropole tout aussi fière de ses nouveaux atours que de son
    patrimoine
    L'Adresse symphonique

    Avec sa magnifique Place du Quartier des spectacles fraîchement inaugurée
et sa toute nouvelle Maison du Festival de jazz, Montréal pourra bientôt
s'enorgueillir d'une salle de concert parmi les meilleures au monde. En effet,
en mars dernier, la ministre Christine St-Pierre a annoncé la sélection du
Groupe immobilier Ovation en vue de la conclusion d'une entente de partenariat
d'une durée de 30 ans pour la conception, la construction, le financement,
l'exploitation et l'entretien de l'Adresse symphonique, au coeur du Quartier
des spectacles. Le projet présenté par ce groupe respecte l'enveloppe de 266
M$ allouée par le gouvernement du Québec et permettra de livrer la salle au
moment prévu, soit à l'été 2011. C'est d'ailleurs le 28 mai dernier que le
premier ministre Jean Charest a donné le coup d'envoi des travaux et dévoilé
les esquisses de la future salle de concert destinée principalement à
l'Orchestre symphonique de Montréal ainsi qu'à la Place des Arts.

    Des joyaux en héritage

    Par ailleurs, Mme St-Pierre a eu le plaisir d'annoncer avec une grande
fierté le classement du complexe d'habitation Habitat-67 à titre de monument
historique en compagnie de son architecte concepteur, M. Moshe Safdie.
    Le gouvernement du Québec a aussi voulu rendre hommage au père de la loi
101 en nommant l'édifice qui abrite le siège de l'Office québécois de la
langue française, sis au 125, rue Sherbrooke Ouest, Edifice Camille-Laurin.
"L'héritage laissé par le docteur et ex-ministre Camille Laurin et par M.
Safdie mérite notre respect; leur place dans l'histoire est bien concrète
maintenant grâce, entre autres, à ces gestes officialisant la mémoire de l'un
et le legs de l'autre", a déclaré Mme St-Pierre.

    Des régions en effervescence
    Le Plan québécois des infrastructures

    Le Plan québécois des infrastructures comporte un important volet
culturel doté d'une enveloppe de 1,2 milliard d'investissements d'ici 2013. Ce
programme permet la restauration de biens culturels, l'adaptation de lieux
culturels aux nouvelles pratiques et la mise aux normes d'équipements
culturels. Parmi les projets récemment annoncés, signalons :

    
    - au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour la conservation et la mise en valeur du
      Village historique de Val-Jalbert (8 875 000 $) et la rénovation de
      l'auditorium Dufour de Chicoutimi (4,2 M$),
    - dans les Laurentides pour la construction d'une salle de spectacle
      multifonctionnelle (13 099 700 $) et le réaménagement et
      l'agrandissement du centre d'exposition (801 800 $) de Mont-Laurier,
    - en Estrie pour le réaménagement de la bibliothèque de Magog
      (4 670 000 $),
    - dans Charlevoix pour la construction d'un complexe d'hébergement au
      Domaine Forget (2 403 300 $),
    - au Centre-du-Québec pour la rénovation du Théâtre Belcourt, de Baie-du-
      Febvre (2,4 M$),
    - en Chaudière-Appalaches pour la restauration de bâtiments publics de
      propriété municipale et de résidences privées à valeur patrimoniale de
      Lévis (3 480 000 $),
    - dans la région du Bas-Saint-Laurent pour l'aménagement des
      bibliothèques de Saint-Pacôme, de Cabano et de Saint-Philippe-de-Néri
      (1 891 000 $), pour la mise aux normes du Musée François-Pilote de La
      Pocatière (463 800 $) ainsi que pour l'amélioration des infrastructures
      et des équipements scénographiques du Centre culturel Georges-Deschênes
      de Dégelis (716 900 $),
    - enfin en Montérégie pour la construction d'une nouvelle bibliothèque
      dans la municipalité des Cèdres (808 800 $) et la rénovation du Théâtre
      de la Dame de coeur d'Upton (359 990 $).
    

    De l'animation culturelle dans les bibliothèques publiques partout au
    Québec

    La ministre Christine St-Pierre a annoncé, en avril dernier, qu'elle
mettait à la disposition des bibliothèques publiques une somme de 1 500 000 $
sur trois ans destinée à un nouveau programme en animation culturelle. Cette
initiative, qui favorise le partenariat entre les bibliothèques publiques et
les organismes communautaires du milieu, encourage la réalisation de projets
en animation culturelle et communautaire autour du livre et de l'écrit de même
que l'organisation d'évènements multidisciplinaires.

    Missions à l'étranger

    En mai dernier, la ministre St-Pierre a effectué une mission au Festival
du film de Cannes, convaincue de l'importance de poursuivre la promotion de
notre cinéma et d'assurer son rayonnement à l'étranger. Elle y a notamment
rencontré la ministre de la Culture, des Industries créatives et du Tourisme
de Grande-Bretagne, Mme Barbara Follett, et le ministre adjoint et délégué du
gouvernement fédéral d'Allemagne à la culture et aux médias, M. Bernd Neumann.
La ministre a profité de son séjour en territoire français pour annoncer la
création du Fonds francophone de développement cinématographique. Ce fonds,
doté d'une enveloppe de 300 000 euros (472 000 $), vise à favoriser l'apport
de capitaux dans les coproductions de longs métrages de fiction de langue
française. Le Québec, Téléfilm Canada, la Communauté française de Belgique, la
France, le Luxembourg et la Suisse sont signataires de cette entente.
    A la fin janvier, la ministre s'est d'abord rendue au Royaume-Uni pour
assister à Glasgow, en Ecosse, au Showcase Scotland, un festival écossais de
musique traditionnelle où le Québec était l'invité d'honneur. Durant sa
mission, la ministre a rencontré la ministre écossaise des Affaires
extérieures et européennes et de la Culture, Mme Linda Fabiani, la ministre de
la Culture, des Industries créatives et du Tourisme de Grande-Bretagne, Mme
Barbara Follett, ainsi que des diffuseurs et des représentants du milieu du
cirque et des arts de la scène. Elle a ensuite profité de son passage à Paris
pour annoncer l'engagement du gouvernement du Québec à augmenter de plus de 2
M$ sa contribution à TV5 Monde et à TV5 Québec Canada.
    Un peu plus tôt en janvier, la ministre avait effectué une mission à New
York afin d'appuyer la quinzaine d'agents québécois et les artistes qu'ils
représentent au 52e congrès annuel de l'Association of Performing Arts
Presenters, qui réunissait plus de 4 000 professionnels des arts de la scène
provenant de 50 Etats américains et de 29 pays.

    Deux projets de loi adoptés
    Un nouveau modèle de gouvernance pour le CALQ

    La ministre St-Pierre a fait adopter, au cours de la dernière session, le
projet de loi numéro 10 modifiant la Loi sur le Conseil des arts et des
lettres du Québec (CALQ). Les modifications adoptées visent, d'une part, à
assujettir le CALQ à la Loi sur la gouvernance des sociétés d'Etat et, d'autre
part, à intégrer à sa loi constitutive de nouvelles règles de gouvernance
adaptées à sa situation et au contexte dans lequel il évolue. Les nouvelles
règles concernent particulièrement la scission des rôles du président du
conseil d'administration et du président-directeur général, la composition du
conseil d'administration et la mise en place de comités stratégiques au sein
de ce conseil. Ces modifications complètent les changements apportés aux lois
constitutives de cinq des sociétés d'Etat placées sous la responsabilité de la
ministre.

    Les conditions socioéconomiques des artistes

    Enfin, la ministre Christine St-Pierre a terminé la session parlementaire
en faisant adopter la Loi modifiant la Loi sur le statut professionnel et les
conditions d'engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma. Les
modifications apportées constituent un nouveau souffle pour l'industrie
québécoise du cinéma et de l'audiovisuel.
    "Nous avons toutes les raisons d'être fiers des initiatives que nous
avons réalisées au cours des derniers mois. Elles témoignent de l'importance
que nous accordons à la vitalité de cette culture qui est l'expression de
l'identité québécoise", de conclure la ministre St-Pierre.
    -%SU: CLT
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Source: Valérie Rodrigue, Attachée de presse, Cabinet de
la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine,
(418) 380-2310; Recherche et rédaction: Guy Côté, Conseiller en communication,
Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, (418)
380-2363, poste 7255

Profil de l'entreprise

CABINET DE LA MINISTRE DE LA CULTURE, DES COMMUNICATIONS ET DE LA CONDITION FEMININE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.