La Maison de vente aux enchères Heffel présente sa collection printanière 2014 - Une série de chefs-d'œuvre célébrant l'immensité géographique canadienne

  • 137 lots d'art canadien seront offerts dans le cadre de la vente aux enchères du printemps; ces lots devraient rapporter, selon des estimations prudentes, entre 6 millions et 8 millions de dollars.
  • Entre autres faits saillants, notons la présentation de 33 œuvres spectaculaires de membres du Groupe des Sept; parmi celles-ci, le réputé tableau de Lawren Harris, Lake Superior Sketch LXI, la rare toile d'A.Y. Jackson, Mazinaw Lake, March, Bon Echo, quatre œuvres de Jean Paul Riopelle et neuf d'Emily Carr, parmi lesquelles de rares illustrations datant du début de la carrière de l'artiste.
  • Les expositions seront présentées à Montréal, à Toronto et à Vancouver, avant la vente aux enchères en salle du 28 mai, à Vancouver.

TORONTO, le 5 mai 2014 /CNW/ - La Maison de vente aux enchères Heffel est fière de contribuer au rayonnement d'une nouvelle collection d'art canadien par l'entremise de sa vente aux enchères en salle du printemps 2014, qui se tiendra à Vancouver, en Colombie-Britannique, mercredi le 28 mai. En sa qualité de chef de file des ventes aux enchères au pays, Heffel aura le privilège, grâce à cette collection de chefs-d'œuvre, de guider les amateurs d'art et les acheteurs potentiels à travers la diversité du paysage artistique canadien.

« Notre collection printanière met en lumière la beauté et la diversité du Canada, démontrant un vaste éventail d'artistes et de sujets propre à tout le pays », affirme David K.J. Heffel, président de la Maison Heffel. Nous sommes fiers de présenter ce riche ensemble de consignations, qui offre un véritable portrait national du talent artistique canadien. »

Avec des ventes d'art canadien de plus de 360 millions de dollars à ce jour, Heffel s'avère sans conteste la maison nationale de vente aux enchères au Canada. Vouée à la promotion de l'art canadien, la Maison fait également figure de pionnière en matière d'expositions : première au pays à séparer l'art canadien historique et contemporain en deux séances distinctes, elle est la seule à produire des catalogues détaillés pour chacune de ces séances, consacrées à l'art canadien d'après-guerre et contemporain et aux beaux-arts canadiens.

Cette saison, marquée par la présentation d'œuvres renommées, vient mettre en valeur chacune des principales régions du pays. La collection printanière de la Maison Heffel illustre la richesse du paysage artistique canadien, qu'il soit question des observations d'Emily Carr sur sa Colombie-Britannique natale, des représentations de William Kurelek de son enfance dans les Prairies, des œuvres prestigieuses du réputé Groupe des Sept qui proposent de saisissants portraits de la campagne canadienne, de la représentation de la vie quotidienne québécoise du maître de Québec, Jean Paul Lemieux, ou encore des tableaux riches en couleurs inspirés par les Maritimes de David Blackwood.

Parmi les principales œuvres originaires de la côte Ouest présentées dans le cadre des ventes consacrées à l'art canadien d'après-guerre et contemporain et aux beaux-arts canadiens, notons : 

  • Reconnu partout au pays comme l'une des voix artistiques les plus puissantes de la Colombie-Britannique, E.J. Hughes est réputé pour la force de la composition et la coloration intense de ses toiles. Parmi les six lots de l'artiste offerts cette saison se distingue Looking South Over Sooke Harbour, qui présente un point de vue saisissant de la pointe de l'île de Vancouver (toile évaluée entre 120 000 $ et 150 000 $).
  • L'œuvre Theme Painting No. 2 de B.C. Binning, célèbre et influent moderniste de la côte Ouest, sera également offerte dans le cadre de cette vente printanière. Représentative de la période abstraite moderne de l'artiste, les formes géométriques de Binning s'avèrent vibrantes, dynamiques et non conventionnelles, à l'image de l'excentricité de leur auteur (œuvre évaluée entre 30 000 $ et 50 000 $).
  • Artiste dont les œuvres permettent d'asseoir la réputation de la Maison Heffel, Emily Carr se distingue de nouveau; neuf lots de ses œuvres sont en effet offerts cette saison. Au cours de l'automne dernier, Heffel a permis d'établir un nouveau record pour une œuvre de Carr vendue aux enchères, The Crazy Stair (The Crooked Staircase) trouvant preneur pour 3 393 000 $, portant ainsi à plus de 37 millions de dollars le total des ventes d'œuvres de cette artiste par la Maison. La collection printanière inclut de rares séries d'illustrations faites à la main par l'artiste au début de sa carrière; elles sont accompagnées de poèmes et d'inscriptions provenant de la famille de M. et Mme William H. Clarke, alors éditeurs de Carr. Notons également l'œuvre Trees in a Swirling Sky, parfait exemple du style de Carr vers la fin de sa carrière, alors que l'artiste s'intéresse à la représentation de la forêt (évaluée entre 200 000 $ et 250 000 $).

Parmi les principales œuvres originaires des Prairies présentées dans le cadre des ventes consacrées à l'art canadien d'après-guerre et contemporain et aux beaux-arts canadiens, notons : 

  • À la suite du retentissant succès remporté par les œuvres de William Kurelek à l'automne, Heffel est fière d'offrir cette saison cinq nouveaux tableaux de l'artiste. Kurelek apporte personnalité et vie à ses œuvres Wind Singing in Telephone Wires (évaluée entre 30 000 $ et 40 000 $) et Solar Heating on the Prairies (évaluée entre 12 000 $ et 15 000 $), qui témoignent toutes deux de son enfance passée dans les Prairies.
  • Les talents de sculpteur de Joe Fafard sont inégalés - ses œuvres regorgent de détails et de mouvement. La collection présentée cette année met en vedette quatre lots de cet artiste de la Saskatchewan, dont deux de ses réputés chevaux de bronze, Valen évalué entre 10 000 $ et 15 000 $ et Isabelle (œuvre évaluée entre 15 000 $ et 20 000 $), ainsi que la légendaire œuvre Boxer Table (évaluée entre 30 000 $ et 40 000), jamais offerte aux enchères auparavant.
  • Rarement présentée, la gravure Summer Idyll de W.J. Phillips - la plus grande jamais produite par l'artiste - est offerte dans la collection de cette année. Cette œuvre, comme plusieurs autres de l'artiste connu pour son attachement à la région de Muskoka et à son lac des Bois, dépeint une scène touchante dans laquelle la fille de Phillips s'amuse avec des papillons près du lac (évaluée entre 20 000 $ et 30 000 $).

Parmi les principales œuvres originaires de l'Ontario présentées dans le cadre des ventes consacrées à l'art canadien d'après-guerre et contemporain et aux beaux-arts canadiens, notons :

  • Création de l'un des artistes canadiens vivants les plus acclamés, l'œuvre Solar de Michael Snow se démarque dans le cadre de la collection printanière de la Maison. Il s'agit d'une pièce importante de la série Walking Woman, qui remonte aux années 1960 et qui est à l'origine de la réputation extraordinaire de l'artiste à l'étranger, encore plus importante de nos jours (évaluée entre 40 000  $ et 60 000 $).
  • Bien qu'il soit rare pour un artiste canadien de peindre des paysages situés à l'extérieur du pays, le peintre réaliste Ken Danby propose un très beau portrait de sa femme, perdue dans ses pensées sur une plage de Bali, dans son œuvre Kimono (en provenance d'un collectionneur de Hong Kong). La taille impressionnante de l'œuvre attire immédiatement l'attention de celui qui la regarde, et évoque avec bonheur une scène teintée de lumière, d'eau et de sable chaud (évaluée entre 70 000  $ et 90 000 $).
  • Vedette d'une exposition fort attendue au Musée des beaux-arts du Canada l'automne prochain, Jack Bush saura assurément attirer l'intérêt des acheteurs internationaux, alors que deux de ses œuvres seront présentées aux enchères cette saison. Temple, toile reproduite sur la couverture arrière du catalogue des œuvres d'après-guerre et contemporaines de la Maison, constitue, de par ses couleurs vives et son solide sens de l'architecture, l'exemple par excellence de la peinture abstraite de Bush (évaluée entre 125 000 $ et 175 000 $).
  • On retrouve, sur la page couverture du catalogue des beaux-arts canadiens de la Maison, le fascinant tableau de Lawren Harris, Lake Superior Sketch LXI (évalué entre 500 000 $ et 700 000 $). Inspirée par l'immensité du lac Supérieur lui-même et le rude paysage environnant, cette œuvre rappelle un autre tableau de l'artiste, The Old Stump, vendu pour un prix record de plus de 3,5 millions de dollars lors d'une vente aux enchères tenue par la Maison Heffel en 2009.
  • Les treize lots de l'artiste A.Y. Jackson offerts cette saison sauront également attirer l'intérêt des amateurs des œuvres du Groupe des Sept. Mazinaw Lake, March, Bon Echo est une huile sur toile particulièrement rare représentant une randonnée faite par Jackson en 1924 dans le parc de Bon Echo enneigé, un endroit toujours prisé par les artistes de nos jours. Jusqu'à la consignation par la Maison Heffel de cette œuvre appartenant à la succession de James C. Wilson, ce tableau n'était connu que grâce à une photographie reproduite dans le livre Massonaga: The Art of Bon Echo (l'oeuvre est évaluée entre 125 000 $ et 175 000 $).
  • Kazuo Nakamura, l'un des membres fondateurs des Painters Eleven, est réputé pour son utilisation de couleurs monochromatiques. La première de ses deux œuvres présentées dans le cadre de la vente aux enchères printanière est le tableau abstrait, mais systématique, Square Infinity. Cette toile délicate, de qualité muséale, a également une jumelle, que l'on peut admirer au Musée des beaux-arts du Canada (la toile est estimée entre 30 000 $ et 50 000 $).
  • A.J. Casson, artiste ayant joint le Groupe des Sept sur le tard, est bien connu pour son amour des villages et paysages ruraux de l'Ontario. L'une de ses œuvres maîtresses, Country House in Winter, est à la fois pittoresque et séduisante (évaluée entre 125 000 $ et 175 000 $).

Parmi les principales œuvres originaires du Québec présentées dans le cadre des ventes consacrées à l'art canadien d'après-guerre et contemporain et aux beaux-arts canadiens, notons :

  • Parmi les deux importantes œuvres de Jean Paul Lemieux offertes cette saison, notons La Québécoise, dans laquelle l'artiste nous présente un archétype de la femme québécoise (œuvre évaluée entre 250 000 $ et 350 000 $). Le sujet est montré de profil, un peu comme celui du tableau Nineteen Ten Remembered, qui compte toujours parmi les dix records d'artistes de la Maison, ayant été vendu pour la remarquable somme de 2 340 000 $ en 2011.
  • Les chefs-d'œuvre de l'artiste de réputation internationale Jean Paul Riopelle ont volé la vedette lors des récentes ventes aux enchères de la Maison Heffel. Cette situation devrait se répéter cette saison, alors que la Maison présente une autre impressionnante collection de quatre œuvres de l'artiste. Apparaissant sur la page couverture du catalogue des œuvres d'après-guerre et contemporaines de la Maison, l'œuvre Pleine saison est une grande toile dynamique représentative de la période « mosaïques » de l'artiste, et est prudemment estimée entre 400 000 $ et 600 000 $.
  • L'une des plus intéressantes œuvres présentées cette saison provient sans doute du huitième membre du Groupe des Sept, Edwin Holgate. Inconscients de sa valeur, les consignateurs de l'huile sur carton Grand Manan l'ont récemment acquise pour deux dollars lors d'une vente-débarras tenue non loin de l'endroit où résidait l'artiste dans les années 1940 (l'œuvre est estimée en 15 000 $ et 20 000 $).

Parmi les principales œuvres originaires de l'Atlantique présentées dans le cadre des ventes consacrées à l'art canadien d'après-guerre et contemporain et aux beaux-arts canadiens, notons :

  • La présentation du tableau Ephraim Kelloway's June Door de David Blackwood offrira aux collectionneurs canadiens la possibilité d'acquérir une œuvre de la réputée série « Door » de l'artiste (œuvre évaluée entre 50 000 $ et 70 000 $). Cette rare occasion survient à la suite de la vente par Heffel l'automne dernier de l'oeuvre Ephraim Kelloway's White Door, acquise pour 105 300 $, soit plus du double de son estimation préliminaire - un record pour un artiste de Terre-Neuve.
  • Alex Colville demeure célèbre pour ses représentations réalistes et fascinantes des animaux. À cet égard, Crow and Sheep pousse à la réflexion et a une forte valeur symbolique. La mort récente de l'artiste en 2013 permet de croire que ce chef-d'œuvre saura interpeller les collectionneurs (œuvre estimée entre 50 000 $ et 70 000 $).

Bien qu'elle se soit d'abord fait connaître pour son expertise sans égal de l'art canadien, la Maison Heffel a également su établir une solide réputation de spécialiste de confiance auprès de successions reconnues, ce que vient encore une fois prouver la présente saison. Les deux impressionnants catalogues de cette saison incluent en effet d'importantes collections familiales de partout au pays, avec entre autres certaines œuvres impressionnantes de Carr provenant de la famille de M. et Mme William H. Clarke, des tableaux du Groupe des Sept offerts par la famille de James C. Wilson, des œuvres de grande importance provenant d'une succession de Winnipeg, ainsi que d'autres collections privées.

Calendrier de la vente aux enchères en salle du printemps 2014 de la Maison Heffel
Afin de permettre aux acheteurs potentiels partout au Canada d'admirer ces œuvres extraordinaires, la collection sera exposée dans trois villes avant la vente en salle :

  • Montréal : du jeudi 8 mai au samedi 10 mai, à la Galerie Heffel de Montréal, 1840, rue Sherbrooke Ouest, de 10 h à 18 h
  • Toronto : du jeudi 15 mai au samedi 17 mai, à la Galerie Heffel de Toronto, 13, Hazelton Avenue, de 10 h à 18 h
  • Vancouver : du samedi 24 mai au mardi 27 mai, de 10 h à 18 h, et le mercredi 28 mai, de 10 h à 12 h, à la Galerie Heffel de Vancouver, 2247, Granville Street

Les deux séances de la vente aux enchères en salle se tiendront à Vancouver le mercredi 28 mai, au Vancouver Convention Centre West, entrée Burrard, salle 211, 1055 Canada Place.

  • 16 h, Art canadien d'après-guerre et contemporain
  • 19 h, Beaux-arts canadiens

Pour plus de détails sur les expositions et la vente aux enchères en salle, ainsi que pour accéder aux catalogues en ligne, veuillez vous rendre sur www.heffel.com.

À propos de la Maison de ventes aux enchères Heffel
Entreprise canadienne familiale, Heffel a vendu plus d'œuvres d'art canadiennes que tout autre commissaire-priseur à l'échelle mondiale, avec des ventes aux enchères d'œuvres d'art ayant atteint plus de 360 millions de dollars depuis 1995, et a réalisé les ventes en salle d'art canadien les plus lucratives. Avec des bureaux et des représentants à Vancouver, à Toronto, à Ottawa, à Montréal et à Calgary, la Maison Heffel est en mesure d'offrir un service à la clientèle supérieur aux vendeurs et aux acheteurs de l'ensemble du pays. En plus de ses catalogues imprimés en couleurs, la Maison publie intégralement en ligne sa vente aux enchères en salle au www.heffel.com, de la promotion initiale aux listes de lots illustrées, en passant par la diffusion en direct par caméras multiples, et jusqu'aux résultats définitifs de la vente.

Suivez-vous sur Twitter et sur Instagram @HeffelAuction
Trouvez notre chaîne YouTube

SOURCE : Maison de ventes aux enchères Heffel

Renseignements :

Personnes-ressources pour les médias :
Pour plus d'informations, pour prendre rendez-vous pour une entrevue, pour une présentation aux médias ou pour des images à haute résolution, veuillez communiquer avec :

Anik Le Marquand
514-843-2342
alemarquand@national.ca

ou

Jean-Alexandre D'Etcheverry
514-843-2369
jadetcheverry@national.ca

David Heffel/Robert Heffel

Maison de vente aux enchères Heffel
604 418-6505/604 418-0100
david@heffel.comrobert@heffel.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.