La loi sur les espèces en péril doit faire l'objet de plus amples consultations, soutient un syndicat



    Si la loi est adoptée telle quelle, elle pourrait avoir des retombées
    beaucoup plus négatives que positives.


    TORONTO, le 30 mars /CNW Telbec/ - Le plus important syndicat de
travailleurs forestiers en Ontario est l'un des nombreux groupes s'opposant
aux efforts mobilisés par le gouvernement McGuinty pour adopter à toute
vitesse, avant la fin de la session de printemps, des dispositions
législatives sur les espèces en péril.
    "Il est évidemment important de prendre des mesures pour protéger les
espèces menacées", admet Cec Makowski, vice-président pour l'Ontario du
Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP). "Cela
dit, ces dispositions législatives auront des répercussions négatives sur une
foule d'activités qui stimulent la croissance économique de l'Ontario, comme
l'industrie forestière, l'agriculture et la construction, entre autres. Or, le
gouvernement cherche à les faire adopter le plus vite possible, sans tenir
compte de leurs conséquences sur de nombreux secteurs économiques."
    "Nous devons procéder à une consultation publique dans l'ensemble de
l'Ontario, pas seulement à Toronto", soutient M. Makowski. "Toutes les parties
concernées - syndicats, écologistes, leaders municipaux, populations
autochtones, agriculteurs et autres - devraient avoir la possibilité
d'exprimer leurs préoccupations. Or, si des consultations ont été engagées, ce
fut, à ma connaissance, à très petite échelle.
    "La protection des espèces en péril est une démarche très morale. Cela
dit, les retombées concrètes de ce projet de loi, qui est déjà au stade de la
deuxième lecture, reviendront sans doute hanter le gouvernement s'il adopte la
loi telle quelle.
    "Le SCEP, qui n'a assurément pas été consulté, est fortement préoccupé
par cette question, particulièrement dans le nord de l'Ontario. Dans cette
région, les travailleurs des localités qui dépendent de l'industrie forestière
ont déjà souffert des ravages de la crise qui terrasse l'industrie.
    "Au fédéral, il a fallu six ans pour que les mesures législatives sur les
espèces en péril prennent force de loi", conclut M. Makowski. "Or, le présent
projet de loi est étudié depuis moins d'un an. C'est une loi importante, mais
elle doit néanmoins être examinée en profondeur."




Renseignements :

Renseignements: Cec Makowski, (905) 371-6297

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.