La hausse du taux de cotisation au Régime québécois d'assurance parentale : la FTQ est déçue et inquiète



    "Il faut de l'argent neuf afin d'assurer l'avenir du programme. Nous
    avons fait un choix de société, le gouvernement du Québec doit prendre
    ses responsabilités" - René Roy, secrétaire général de la FTQ

    MONTREAL, le 17 juin /CNW Telbec/ - La décision du gouvernement du Québec
de hausser de 7,5 % le taux de cotisation du Régime québécois d'assurance
parentale pour l'année 2009 est insuffisant pour assurer la pérennité du
programme. "Le gouvernement du Québec doit faire sa part et injecter de
l'argent neuf dans le programme. Les familles québécoises n'accepteront pas
une diminution des avantages du programme", a déclaré le secrétaire général de
la FTQ, René Roy.

    Un régime déficitaire dès 2009

    Le rapport actuariel sur le Régime québécois d'assurance parentale
produit en 2008 est clair. A compter de 2009, le manque à gagner oscillera
entre 187 millions et 298 millions de dollars si le taux de cotisation ne
change pas. "Depuis la création du Régime, Québec a toujours refusé de faire
sa part dans le financement du programme. Il est temps que cette vision à
courte vue change et que le gouvernement prenne ses responsabilités à
l'endroit des familles québécoises. Il y a des limites à pelleter par en
avant", a conclu René Roy.

    La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus
d'un demi-million de membres.




Renseignements :

Renseignements: Jean Laverdière, (514) 893-7809; Source: FTQ


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.