La hausse du prix des maisons prévue devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année dans la plupart des villes du Canada



    
    - Malgré la diminution des taux d'appréciation, le prix moyen des maisons
      devrait augmenter de 3,5 % à l'échelle nationale d'ici la fin de
      l'année -
    

    TORONTO, le 17 juill. /CNW/ - Le marché immobilier canadien s'apprête à
continuer sur sa lancée active du deuxième trimestre jusqu'à la fin de 2008,
et Regina devrait connaître la plus forte hausse du prix des propriétés.
Tandis qu'on prévoit une augmentation du prix des maisons dans tous les grands
marchés sauf deux au cours de l'année, les niveaux d'activité devraient être
inférieurs aux records établis en 2007 partout au pays. Selon l'Etude sur le
prix des maisons et sur les prévisions du marché, publiée aujourd'hui par les
Services immobiliers Royal LePage, cela s'explique par le fait qu'on arrive à
satisfaire la demande croissante et que certains acheteurs choisissent de
s'abstenir face à l'incertitude économique grandissante.
    Au cours du deuxième trimestre, la moyenne du prix des propriétés a
augmenté presque partout au pays, alors que les taux d'appréciation ont
diminué par rapport aux sommets incroyables atteints en 2006 et 2007. La forte
demande constante a entraîné une augmentation dans les deux chiffres en
Saskatchewan, à Winnipeg et à St. John's, tandis que, en raison d'une montée
des inscriptions, le marché chauffé à blanc de l'Alberta est le seul marché
important du pays a avoir enregistré une baisse de prix.
    "Le marché canadien de la revente de maisons s'est montré résistant au
deuxième trimestre. En fait, nous avons été agréablement surpris car des
facteurs fondamentaux solides, par exemple le taux d'emploi qui demeure élevé
et les taux hypothécaires raisonnables, ont réussi à contrer le pessimisme
croissant des consommateurs, fondé principalement sur la récession immobilière
américaine", a déclaré Phil Soper, président et chef de la direction des
Services immobiliers Royal LePage.
    M. Soper a ajouté : "En 2008, après plusieurs années marquées par un
manque persistant d'inscriptions, les acheteurs sentent la pression des
guerres de prix et des contre-offres à prendre ou à laisser se relâcher. Les
vendeurs doivent se faire à l'idée qu'il faut désormais plus de temps pour
vendre une propriété, mais ils se consolent car le marché continue à soutenir
des hausses de prix raisonnables. Notre étude indique que tous les marchés
continueront d'offrir un bon rendement, mais à un rythme moins effréné."
    On prévoit que le prix moyen des maisons augmentera de 3,5 % à l'échelle
nationale et atteindra 318 000 $ d'ici la fin de l'année. Le nombre de ventes
de maison devrait diminuer de 11,5 % et passer à 461 000 unités d'ici la fin
de 2008.
    Après analyse des résultats du deuxième trimestre, on constate que
l'augmentation du prix moyen la plus élevée revient à la catégorie des maisons
individuelles de plain-pied, qui a grimpé de 5,6 % pour atteindre 351 587 $.
Les propriétés à deux étages arrivent au deuxième rang avec une hausse de
5,2 % (418 943 $), puis viennent les condominiums standard, dont le prix moyen
a augmenté de 3,9 % par rapport à l'année dernière, pour atteindre 248 408 $.
    Dans le Centre-Ouest, le manque flagrant d'inscriptions a fait grimper
les prix, alors que le trop grand nombre d'inscriptions a ralenti le rythme du
marché autrefois frénétique de l'Alberta.
    Les villes de Saskatchewan ont enregistré les hausses de prix les plus
élevées au pays, mais Winnipeg n'était pas loin derrière. La croissance dans
les secteurs agricoles et, par la suite, les taux d'immigration élevés ont
provoqué une demande tout simplement impossible à satisfaire en raison du
nombre actuel d'inscriptions. L'économie florissante a inévitablement
transformé les marchés en faveur des vendeurs, et les prix des maisons ont
monté en flèche en Saskatchewan et au Manitoba.
    Malgré une faible érosion des prix à Calgary et à Edmonton au cours du
deuxième trimestre, ces marchés demeurent en pleine santé. Même si les prix
des maisons ont diminué par rapport à l'an dernier - une des meilleures années
de l'histoire - ils sont actuellement beaucoup plus élevés qu'il y a trois
ans, avant que la province de l'Alberta, riche en sources d'énergie, ne
connaisse un boum. Dans l'ensemble du pays, les marchés immobiliers de Calgary
et d'Edmonton demeurent parmi les plus coûteux.
    Les villes de Montréal, Toronto et Ottawa ont toutes connu un deuxième
trimestre très actif et s'apprêtent à continuer sur cette lancée de hausse des
prix. Dans les trois villes, le nombre d'inscriptions a augmenté au cours du
deuxième trimestre, comparativement à la même période l'an dernier.
L'augmentation du nombre d'inscriptions a entraîné une diminution des offres
multiples, bien que cette situation se produise encore à l'occasion. Au cours
du deuxième trimestre, la période d'inscription des maisons au prix adéquat
durait habituellement de une à deux semaines, ce qui est très court en
comparaison aux normes historiques.
    Selon la tendance observée au cours des derniers mois, St. John's est
devenue le phare économique du Canada atlantique. Grâce à divers nouveaux
projets pétroliers en cours ou sur le point de commencer, St. John's jouit
d'une situation immobilière qu'on ne voit habituellement que dans les grandes
métropoles. Les prix des maisons qui grimpent en flèche et les situations
d'offres multiples ont rapidement fait pivoter le marché en faveur des
vendeurs. La forte demande dans les provinces de l'Est du pays a entraîné des
augmentations de prix dans les deux chiffres dans de nombreuses villes des
Maritimes.

    
                         RESUMES DES MARCHE REGIONAUX
    

    A Halifax, la forte demande des acheteurs, jumelée au petit nombre
d'inscriptions de la ville, a créé une activité frénétique au cours du
deuxième trimestre, ce qui a entraîné de nombreuses situations d'offres
multiples. Au cours du deuxième trimestre, la demande a été forte auprès de
tous les types d'acheteurs du marché. Dans l'avenir, on prévoit que les prix
augmenteront et que le nombre de ventes diminuera.
    St. John's a connu un deuxième trimestre phénoménal, marqué par le
dynamisme incroyable des acheteurs. Les situations d'offres multiples et les
guerres de prix sont maintenant monnaie courante. Grâce à de nombreux nouveaux
projets pétroliers en cours ou sur le point de commencer, l'économie en pleine
santé de St. John's a gonflé la confiance des consommateurs dans toute la
ville. La forte demande des acheteurs a entraîné une augmentation de prix dans
les deux chiffres pour tous les types de propriété au deuxième trimestre. Ces
conditions favorables devraient se maintenir au cours des six prochains mois.
    Le marché immobilier de Moncton a enregistré un deuxième trimestre fort,
et on prévoit que la hausse modérée du prix des maisons se poursuivra jusqu'à
la fin de l'année. Le marché de l'emploi de Moncton est en pleine
effervescence, et l'immigration de natifs de Moncton, de retour de l'Ouest,
continuera à soutenir l'activité du marché immobilier. Les prix augmenteront
légèrement d'ici la fin de l'année.
    Les premiers acheteurs, qui montrent une préférence pour les maisons
d'une valeur de 150 000 à 250 000 $, ont contribué à faire augmenter le taux
d'activité à Saint John. De plus, les travailleurs de retour des champs de
pétrole de l'Alberta ont accédé au marché immobilier haut de gamme, ce qui a
entraîné un niveau d'activité élevé dans cette catégorie de propriétés au
deuxième trimestre.
    Au cours du deuxième trimestre, le marché de Charlottetown s'est
équilibré : l'augmentation considérable du nombre d'inscriptions a transformé
le marché en faveur des acheteurs. La stabilité du marché immobilier de
Charlottetown devrait se maintenir jusqu'à la fin de l'année.
    A Fredericton, le marché immobilier s'est stabilisé au cours du deuxième
trimestre. Le niveau d'activité du segment des condominiums a changé au cours
des derniers mois, et le nombre d'inscriptions pour ce marché a augmenté. Le
marché immobilier de Fredericton devrait rester favorable aux acheteurs et aux
vendeurs pour une bonne partie de la prochaine année.
    Le marché immobilier de Montréal a enregistré une croissance modérée
pendant le deuxième trimestre, et le prix moyen des maisons a connu une hausse
d'un peu moins de 10 %. Le taux d'emploi élevé et les coûts d'emprunt
relativement bas continuent à soutenir la demande des acheteurs et permettront
de maintenir la force du marché tout au long de la deuxième moitié de l'année.
    Le marché immobilier de Toronto devrait enregistrer des hausses de prix
substantielles d'ici la fin de 2008. On s'attend à ce que le marché reflète
les conditions du deuxième trimestre, soit une hausse des prix moyens des
maisons grandement soutenue par la forte demande des acheteurs. Au cours du
deuxième trimestre, tous les types de propriété ont attiré l'attention des
acheteurs, et le marché des propriétés haut de gamme de la ville se porte à
merveille. La sensibilisation accrue à l'environnement et la hausse du prix de
l'essence ont attiré une foule d'acheteurs au coeur de la ville, et les
propriétés situées à proximité des transports en commun sont très prisées.
    Les prévisions pour le marché de la revente de maisons d'Ottawa sont
positives : les prix moyens devraient augmenter, et les activités du marché
devraient demeurer stables jusqu'à la fin de 2008. Soutenu par une économie
locale solide et inébranlable et par une confiance élevée des consommateurs,
le marché immobilier d'Ottawa a conservé son titre de marché le plus stable du
pays au cours du deuxième trimestre.
    A Winnipeg, le nombre limité de maisons neuves et à revendre continue à
resserrer le marché immobilier de la ville, tendance qui se maintiendra
jusqu'à la fin de 2008. L'offre limitée de propriétés dans la ville a des
effets considérables sur le prix moyen des maisons. En effet, tous les types
de maison évalués pendant le deuxième trimestre ont enregistré une hausse de
prix dans les deux chiffres par rapport à l'année dernière. Au cours du
deuxième trimestre, le nombre d'inscriptions a diminué en raison d'une montée
de l'immigration provinciale.
    La prospérité des régions de Regina et de Saskatoon, qui s'explique par
la flambée du prix des marchandises et la spéculation du marché, a continué
d'alimenter l'intérêt pour l'immobilier résidentiel dans l'ensemble de la
province. A Regina, tous les types de propriété ont continué à résister au
cours du deuxième trimestre, et même la multiplication du nombre
d'inscriptions par cinq n'a pas réussi à freiner la hausse des prix. Par
conséquent, le prix moyen des maisons a continué à grimper par rapport à celui
de l'an dernier. Comme à Regina, les prix des maisons ont continué à augmenter
à un rythme exceptionnel, quoiqu'un peu plus lent que celui de Regina, à
Saskatoon au cours du deuxième trimestre. Au deuxième trimestre, les
conditions du marché semblaient légèrement plus équilibrées que celles des
derniers mois. Dans l'avenir, le nombre d'inscriptions augmentera, ce qui
entraînera une courte période de stabilité.
    Le marché de la revente de maisons de Calgary a ralenti au cours du
deuxième trimestre de 2008, tendance qui devrait se maintenir tout au long de
la deuxième moitié de l'année. Après une période de croissance substantielle
des nouveaux projets immobiliers et de montée en flèche des prix moyens des
maisons, le marché immobilier de Calgary a laissé échapper un soupir collectif
pendant une période habituellement très occupée. Calgary montre les signes
d'un marché à la fin d'un boum précipité, principalement en ce qui concerne le
surplus d'inscriptions de la ville. Le nombre d'inscriptions reviendra bientôt
à un niveau plus viable dans la ville, puisque davantage de spéculateurs se
déplacent vers l'est, à la recherche de nouveaux projets immobiliers à
construire. De plus, les propriétaires conservent leur propriété actuelle
jusqu'à ce que le marché ait de nouveau le vent dans les voiles.
    Le nombre d'inscriptions, qui a enregistré une hausse considérable au
cours des 12 derniers mois, a également entraîné un assouplissement du marché
immobilier d'Edmonton pendant le deuxième trimestre. L'augmentation du nombre
d'inscriptions de la ville est grandement attribuable à la construction de
nouvelles propriétés et à la spéculation du marché, qui sont tous deux
florissantes depuis quelques années. Le nombre élevé d'inscriptions diminuera
au cours de la deuxième moitié de l'année, et, grâce à la hausse de
l'abordabilité, les conditions du marché reviendront ensuite à la normale.
    A Vancouver, une montée du nombre d'inscriptions au cours du deuxième
trimestre a ralenti le rythme du marché en pleine effervescence depuis
longtemps, ce qui a entraîné une augmentation à un chiffre des prix moyens des
maisons dans la plupart des secteurs étudiés, comparativement à la même
période l'année dernière. Malgré la hausse du nombre d'inscriptions, l'intérêt
des acheteurs demeure élevé et on prévoit qu'une bonne partie des inscriptions
sera absorbée au cours des prochains trimestres, ce qui entraînera des hausses
de prix peu élevées à un chiffre jusqu'à la fin de l'année.
    Le marché immobilier de Victoria a continué à enregistrer une hausse des
prix moyens des maisons au cours du deuxième trimestre par rapport à la même
période l'an dernier. Bien que le prix moyen des maisons continue à grimper,
le rythme effréné observé au cours des derniers trimestres a indéniablement
ralenti. Le marché immobilier de Victoria est maintenant plus stable et fort.

    

    Etude sur le prix des maisons au Canada du deuxième trimestre de 2008
                           Prix moyens des maisons

    -------------------------------------------------------------------------

                              Maison individuelle de plain-pied
                      ----------------------------------------------------
                                                          Changement
                                                             en %
                         Moyenne -        Moyenne -         Maison
                         2e trimestre     2e trimestre   individuelle
    Marché                  2008             2007        de plain-pied
    ---------------------------------------------------------------------
    Halifax               200 000 $        197 667 $         1,2 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Charlottetown         156 000 $        147 000 $         6,1 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Moncton               164 000 $        142 000 $        15,5 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Fredericton           162 000 $        155 000 $         4,5 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Saint John            202 364 $        168 500 $        20,1 %
    ---------------------------------------------------------------------
    St. John's            181 000 $        147 000 $        23,1 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Atlantique            177 561 $        159 528 $        11,3 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Montréal              234 352 $        220 106 $         6,5 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Ottawa                316 167 $        303 083 $         4,3 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Toronto               436 782 $        400 025 $         9,2 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Winnipeg              233 800 $        207 750 $        12,5 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Regina                278 850 $        204 000 $        36,7 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Saskatoon             340 375 $        281 250 $        21,0 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Calgary               438 122 $        459 889 $        -4,7 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Edmonton              320 000 $        374 143 $       -14,5 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Vancouver             857 500 $        787 750 $         8,9 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Victoria              450 000 $        382 000 $        17,8 %
    ---------------------------------------------------------------------
    National              351 587 $        333 044 $         5,6 %
    ---------------------------------------------------------------------



    -------------------------------------------------------------------------

                                 Maison standard à deux étages
                      ----------------------------------------------------
                                                          Changement
                         Moyenne -        Moyenne -          en %
                         2e trimestre     2e trimestre     Maison à
    Marché                  2008             2007        deux étages
    ---------------------------------------------------------------------
    Halifax               271 667 $        227 000 $        19,7 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Charlottetown         185 000 $        180 000 $         2,8 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Moncton               132 000 $        133 000 $        -0,8 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Fredericton           197 000 $        190 000 $         3,7 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Saint John            285 179 $        226 500 $        25,9 %
    ---------------------------------------------------------------------
    St. John's            249 333 $        206 667 $        20,6 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Atlantique            220 030 $        193 861 $        13,5 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Montréal              336 443 $        320 946 $         4,8 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Ottawa                315 750 $        299 667 $         5,4 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Toronto               564 228 $        534 325 $         5,6 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Winnipeg              257 800 $        226 714 $        13,7 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Regina                254 000 $        181 917 $        39,6 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Saskatoon             388 000 $        305 000 $        27,2 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Calgary               437 744 $        465 678 $        -6,0 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Edmonton              348 571 $        397 857 $       -12,4 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Vancouver             953 250 $        875 750 $         8,8 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Victoria              470 000 $        414 000 $        13,5 %
    ---------------------------------------------------------------------
    National              418 943 $        398 322 $         5,2 %
    ---------------------------------------------------------------------



    -------------------------------------------------------------------------

                                     Condominium standard
                      ----------------------------------------------------
                         Moyenne -        Moyenne -       Changement
                         2e trimestre     2e trimestre       en %
    Marché                  2008             2007        Condominium
    ---------------------------------------------------------------------
    Halifax               154 500 $        145 000 $         6,6 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Charlottetown         120 000 $        100 000 $        20,0 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Moncton
    ---------------------------------------------------------------------
    Fredericton           126 000 $        130 000 $        -3,1 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Saint John            119 191 $
    ---------------------------------------------------------------------
    St. John's            193 333 $        153 333 $        26,1 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Atlantique            142 605 $        132 083 $         8,0 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Montréal              204 942 $        195 717 $         4,7 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Ottawa                203 667 $        191 667 $         6,3 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Toronto               311 026 $        284 237 $         9,4 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Winnipeg              144 614 $        117 260 $        23,3 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Regina                190 000 $        118 300 $        60,6 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Saskatoon             236 000 $        205 000 $        15,1 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Calgary               285 033 $        300 078 $        -5,0 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Edmonton              226 000 $        263 333 $       -14,2 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Vancouver             455 750 $        419 250 $         8,7 %
    ---------------------------------------------------------------------
    Victoria              295 000 $        260 000 $        13,5 %
    ---------------------------------------------------------------------
    National              248 408 $        239 179 $         3,9 %
    ---------------------------------------------------------------------
    

    L'Etude sur le prix des maisons au Canada de Royal LePage est l'analyse
immobilière la plus vaste et la plus exhaustive de ce genre au pays. Elle
fournit de l'information sur sept types d'habitations répartis dans plus de
250 villes et quartiers d'un océan à l'autre. Le présent communiqué renvoie
quant à lui à une version abrégée de l'Etude mettant en lumière l'évolution
des prix des trois types d'habitations les plus courants dans 80 collectivités
de partout au Canada. Il est possible de consulter une base de données
complète contenant les données recueillies au cours des sondages en visitant
le site Web de Royal LePage à l'adresse www.royallepage.ca, et les données
actuelles seront mises à jour dès la fin du deuxième trimestre. Vous pourrez
obtenir en ligne une version imprimable de l'Etude applicable au deuxième
trimestre de 2008 dès le 15 août 2008.
    Les valeurs des propriétés indiquées dans l'Etude sur les prix des
maisons au Canada de Royal LePage correspondent à l'évaluation de Royal LePage
de la valeur marchande des propriétés de chaque endroit en fonction des
données locales et des renseignements sur le marché fournis par les experts du
secteur immobilier résidentiel de Royal LePage. Pour certaines régions, il est
possible d'accéder à des données historiques datant du début des années 1970.

    A propos de Royal LePage

    Royal LePage est le premier fournisseur au Canada de services de
franchise aux maisons de courtage immobilier résidentiel, grâce à son réseau
de plus de 14 000 agents répartis dans 600 bureaux partout au Canada. Gérée
par Brookfield Real Estate Services, Royal LePage fait partie de la famille
des sociétés qui exercent leurs activités sous les raisons sociales de Royal
LePage, Johnston and Daniel, Realty World et La Capitale. Société affiliée,
Brookfield Real Estate Services Fund est une fiducie de revenus inscrite à la
Bourse de Toronto sous le symbole "BRE.UN".
    Pour en savoir davantage, visitez le site www.royallepage.ca ou
www.brookfieldres.com.





Renseignements :

Renseignements: Pour connaître les points saillants des marchés
régionaux ou pour communiquer avec une personne-ressource, veuillez vous
informer auprès de: Tiffany Fisher, Mansfield Communications Inc., par
téléphone au (416) 599-0024, poste 222, ou par courirel à tiffany@mcipr.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.