La grève de 24 heures est reportée - Les syndiqué-es de la basilique Notre-Dame rejettent les dernières offres patronales



    MONTREAL, le 22 mars /CNW Telbec/ - Les employé-es de la basilique
Notre-Dame de Montréal (CSN) ont rejeté, dans une proportion de 77 pour cent,
les offres dites finales et globales de la fabrique, lors d'une assemblée
générale du syndicat tenue hier soir. Le 13 mars, le syndicat avait déposé une
proposition globale de règlement à l'employeur, qui l'avait refusé.
    Les syndiqué-es ont d'autre part décidé, à l'unanimité, de reporter la
grève de 24 heures prévue pour le dimanche de Pâques. Le comité exécutif du
syndicat a maintenant le mandat de déclencher cette grève au moment qu'il
jugera opportun. En adoptant cette résolution, le syndicat, qui regroupe les
34 travailleuses et travailleurs, entend se doter d'un plan d'action et de
sensibilisation auprès de la population locale et des milliers de touristes
qui commenceront à affluer à la basilique au cours des prochaines semaines.
    Les offres rejetées par les syndiqué-es imposent des reculs puisque
l'employeur refuse de maintenir les acquis des salarié-es, entre autres en ce
qui concerne les vacances et les congés mobiles. Il refuse également de leur
garantir qu'un poste devenu vacant de façon permanente soit comblé.
    Selon la présidente du syndicat, Guylaine Wiseman, "il semble évident que
la Fabrique Notre-Dame recherche la confrontation, tout comme elle l'avait
fait avec les employé-es du cimetière Notre-Dame-des-Neiges, lors du long
conflit de l'été dernier". Les 19 et 21 mars, les parties s'étaient
rencontrées en présence d'une médiatrice-conciliatrice du ministère, en vain.
    Sans convention collective depuis le 31 décembre 2005, le syndicat, qui
réunit les employé-es de bureau, les guides, les préposé-es aux boutiques, les
sacristains et les techniciens, s'oppose à une réorganisation du travail aux
effets néfastes : entres autres, réduction du nombre d'heures de travail des
guides, puis instauration de deux quarts de travail différents (soir et nuit)
pour les sacristains au cours d'une même semaine. En plus des vacances et des
congés mobiles, il y a également un désaccord concernant les absences pour
visites médicales et le financement des congés parentaux.




Renseignements :

Renseignements: Guylaine Wiseman, présidente du syndicat, cellulaire:
(514) 458-8798; Benoit Aubry, Information-CSN, cellulaire: (514) 704-3297;
Source: Confédération des syndicats nationaux


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.