La FQM cible ses attentes en vue des élections fédérales



    QUEBEC, le 4 sept. /CNW Telbec/ - A la veille du déclenchement
d'élections sur la scène fédérale, la Fédération Québécoise des Municipalités
(FQM) interpelle les principaux partis politiques pour qu'ils se prononcent
sur des enjeux primordiaux pour l'avenir des municipalités et des régions du
Québec. Le Congrès 2008 de la FQM, qui se tiendra les 25, 26 et 27 septembre,
sera d'ailleurs l'occasion de placer ces enjeux au centre des priorités de la
campagne électorale à venir.
    En premier lieu, la FQM souhaite entendre les candidats exprimer leur
opinion au sujet de la décision du présent gouvernement d'abolir, d'ici 2010,
le financement aux organismes sans but lucratif à vocation économique. Il
s'agit d'une coupure qui affectera le fonctionnement d'une soixantaine
d'organisations présentes sur tout le territoire québécois, mettant même en
péril la survie de plusieurs d'entre elles. Parmi celles-ci, citons Pôle
Québec-Chaudière-Appalaches, Technopole de la région de Thetford, le
Technocentre éolien, le Centre d'aide technologique aux entreprises de la
Côte-Nord, le Centre incubateur d'entreprises de la Montérégie, Développement
PME Chaudière-Appalaches, la Table jamesienne de concertation minière et
Technopole Vallée du Saint-Maurice.
    Pour le président de la FQM, M. Bernard Généreux, la décision du
gouvernement fédéral "doit faire l'objet d'un débat lors de la prochaine
campagne électorale, d'autant plus que les activités des organismes concernés
ont un effet de levier sur le développement économique des régions. Cela va
l'encontre de tous les efforts que nous déployons en vue de favoriser la
prospérité économique des territoires."
    De même, la FQM s'inquiète de la gestion faite par Patrimoine Canada du
financement accordé aux festivals en région. Ces derniers se plaignent des
délais de réponse beaucoup trop long aux demandes de subventions et du
versement d'à peine une fraction de la somme de 30 millions de dollars qui
devrait leur être réservée dans le cadre des programmes gouvernementaux. Cette
situation a pour conséquence de fragiliser encore davantage le financement
déjà précaire des différents festivals en région. A cela s'ajoute également la
coupure des programmes fédéraux en culture. Est-ce le prélude à un
désengagement encore plus important en culture? Considérant la contribution de
ces événements à la vitalité sociale, culturelle et économique des
territoires, la FQM croît que les candidats à l'élection devraient prendre
position afin de garantir un financement stable et récurrent des festivals et
des différentes activités culturelles.
    Par ailleurs, la FQM réclame du gouvernement fédéral qu'il agisse pour
brancher les territoires encore non desservis par Internet haute vitesse. A
cet égard, elle réitère sa demande pour l'utilisation à cette fin d'une partie
du montant de 4,25 milliards de dollars recueilli par Ottawa à la suite de la
mise aux enchères du spectre réservé aux services sans fil. L'aide fédérale
viendrait ainsi s'additionner aux 20 millions de dollars consentis par Québec
pour le programme Communautés rurales branchées, dont les modalités sont
toutefois encore attendues. "Il nous apparaît incroyable qu'Internet haute
vitesse ne soit toujours pas disponible dans un grand nombre de communautés,
alors que ce service est pratiquement devenu aussi essentiel que
l'électricité. Cette situation constitue un frein inacceptable au
développement des régions. Non seulement il y a urgence d'agir, mais on ne
peut se passer d'un joueur important comme le gouvernement fédéral, et c'est
pourquoi des engagements devraient être pris à cet égard", a déclaré
M. Généreux.
    Dans la foulée de l'annonce, hier, des investissements fédéraux de
4 milliards de dollars pour la rénovation des infrastructures québécoises dans
le cadre du Fonds Chantier Canada, la FQM exprime de nouveau sa préoccupation
à l'effet que le financement accordé aux municipalités soit stable et
récurrent pour les années à venir. Pour M. Généreux, il importe également de
prévoir des facteurs de modulation afin de s'assurer que le financement soit
réellement accessible aux plus petites collectivités.
    Pourrait-on s'attendre à ce que le fédéral fasse sa part dans le dossier
de la crise forestière? Jusqu'à maintenant, la FQM juge largement insuffisant
le soutien accordé par Ottawa aux quelque 200 collectivités dont l'économie
dépend essentiellement de l'exploitation de la forêt. L'aide aux travailleurs
forestiers soulève également des questions, avec la fin prochaine de plusieurs
mesures d'assurance-emploi qui sont destinées aux employés saisonniers.
    La FQM souhaite également obtenir des engagements pour la desserte
aérienne des régions du Québec. Elle réfère, notamment, à la décision d'Air
Canada d'abolir sa liaison directe entre Québec et les Iles-de-la-Madeleine,
bien que ce vol répondait à un besoin réel de la clientèle madelinienne.

    La Fédération Québécoise des Municipalités a pour mandat d'informer, de
soutenir et de conseiller les municipalités dans leurs rôles et leurs
responsabilités. Elle représente 920 municipalités de même que la presque
totalité des MRC. La FQM, dont le rayonnement s'étend à plus de 85 % du
territoire habité québécois, s'appuie sur une force de 7000 élus.




Renseignements :

Renseignements: Dany Rousseau, Directeur des communications, Fédération
Québécoise des Municipalités, (418) 651-3343, Sans frais: 1 866 951-3343,
Cell.: (418) 955-7001

Profil de l'entreprise

Fédération Québécoise des Municipalités

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.