La FPJQ demande à Hydro-Québec de maintenir les conférences de presse traditionnelles



    MONTREAL, le 10 avril /CNW Telbec/ - La Fédération professionnelle des
journalistes du Québec demande à Hydro-Québec de ne pas remplacer les
conférences de presse traditionnelles par des conférences par internet et
téléphone comme celle qui se déroule aujourd'hui pour lancer le rapport
annuel.
    La FPJQ estime qu'une conférence par internet et téléphone présente
plusieurs inconvénients pour les journalistes et par voie de conséquence pour
l'information du public.
    De telles conférences de presse virtuelles sont monnaie courante à chaque
trimestre dans le monde de l'entreprise privée, mais leurs dirigeants se
prêtent une fois l'an à une rencontre en chair et en os où les actionnaires et
les journalistes peuvent poser toutes leurs questions.
    Hydro-Québec ne peut pas se permettre, comme société d'Etat responsable
devant le public, de faire moins. La conférence de presse traditionnelle pour
le dévoilement du rapport annuel est le seul moment dans l'année où les
journalistes peuvent rencontrer en personne les hauts dirigeants de
l'entreprise.
    Aux dires de plusieurs journalistes, la conférence internet éloigne les
journalistes de leurs sources et rend les interactions plus difficiles. La
période des questions devient plus complexe et les journalistes auront plus de
difficultés à revenir à la charge et à faire préciser une réponse incomplète.
Avec sa nouvelle formule, Hydro-Québec cherche-t-elle à s'éviter des problèmes
et à mieux contrôler le message qu'elle veut faire passer ? L'information des
citoyens n'est certainement pas mieux servie.
    La conférence par internet crée un problème en particulier pour les
journalistes de la télévision qui sont obligés d'écouter la conférence à un
endroit puis de se déplacer sur place par la suite pour obtenir des entrevues
ainsi que les images qui leur sont nécessaires.
    La FPJQ reconnaît qu'une conférence par internet est utile à certains
égards, notamment pour favoriser la participation de journalistes en dehors de
Montréal ou d'analystes en poste l'étranger.
    Mais, en l'absence de raisons sérieuses fournies par Hydro-Québec, la
FPJQ demande de jumeler les deux approches et de continuer à permettre aux
journalistes d'assister en personne aux conférences de presse de la société
d'Etat.
    La FPJQ demande aussi à ce que le rapport annuel soit mis à la
disposition des journalistes plus d'une demi heure avant l'événement. Le court
laps de temps accordé en ce moment permet difficilement de prendre
connaissance d'un document aussi complexe et volumineux.




Renseignements :

Renseignements: Philippe Schnobb, FPJQ, (514) 246-1960

Profil de l'entreprise

Fédération professionnelle des journalistes du Québec

Renseignements sur cet organisme

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.