La forêt publique aux enchères - "Si le projet du gouvernement du Québec de mettre 20% de la possibilité forestière aux enchères se réalise, ce sont des centaines voire des milliers d'autres emplois qui seront perdus" - Renaud Gagné, vice-président du SCEP-Québec



    MONTREAL, le 23 nov. /CNW Telbec/ - "L'industrie forestière qui est déjà
confrontée à une crise sans précédent n'a certainement pas besoin de
difficultés supplémentaires", selon le vice-président du Syndicat canadien des
communications, de l'énergie et du papier (SCEP). M. Gagné réagissait ainsi
aux informations parues ces derniers jours à l'effet que le ministre Claude
Béchard aurait l'intention de mettre 20% de la forêt publique aux enchères.
Pour M. Gagné, "vouloir réduire d'un 20% supplémentaire les volumes de bois à
même les contrats d'aménagements et d'approvisionnements forestiers (CAAF) qui
ont déjà été réduits entre 23% et 46% dans les dernières années, ça n'a aucune
bon sens".
    Le SCEP s'inquiète des répercussions que ces mesures pourraient
entraîner. En effet, dans le seul cas de la Gaspésie qui a déjà subi des
réductions de l'ordre de 50% dans la possibilité forestière, l'ajout de 20%
supplémentaire de retrait des CAAF aurait des conséquences dramatiques.
    "Ce n'est pas le moment de tout chambarder. Que l'on donne une chance à
l'industrie de passer au travers de la crise avant de réformer le régime", a
commenté M. Gagné.
    "Nous privilégions et de loin, les différentes formules envisagées dans
le cadre des travaux préparatoires au Sommet sur la forêt. Une des formules
prévoit que l'entreprise qui n'aura pas développé dans les 10 prochaines
années des emplois en deuxième et troisième transformation se verra amputer
20% du volume de bois de son CAAF", a commenté M. Gagné.
    "L'intensification de l'aménagement forestier devrait permettre de
dégager des nouveaux volumes de bois dans les prochaines années, c'est ce bois
qui devrait être utilisé aux enchères au lieu de retirer des volumes déjà
attribués. Naturellement, cette option ne sera possible que si le gouvernement
investit massivement dans l'aménagement de la forêt", a conclu M. Gagné.




Renseignements :

Renseignements: Marie-Andrée L'Heureux, (514) 916-7373

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.